News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le bois Gabonais face à « L’ autisme politique » D’Ali Bongo Ondimba

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 29 Avril 2010 à 22:10 | Lu 1088 fois



Le bois Gabonais face à  « L’ autisme politique  » D’Ali Bongo Ondimba
Il apparait que même prolongé de trois mois, le délai d’évacuation des grumes hors du Gabon doit prendre impérativement fin le 15 mai prochain selon les propos de l’incroyable, Paul Biyoghe, tenus lors d’une conférence de presse le 27 avril 2010 à Libreville. «Aucune grume ne sortira du Gabon à l’état brut à compter du 15 mai. Le bois, nous avons décidé de le transformer ici au Gabon», a déclaré vaillamment le pseudo Premier ministre, Paul Biyoghe Mba.

Quel courage et quel homme ! Les pressions françaises en faveur des lobbies du bois gabonais et la visite éclair de Nicolas Sarkozy au super-forestier ROUGIER n’auront pas eu raison de l’émergence à la gabonaise ? Au moins dans sa volonté de stopper l’exportation du bois de grumes. Biyoghé Mba se charge de régler ce petit problème sans intérêt. Il a tant à se faire pardonner en termes de lenteurs gouvernementales pour ce qui est du programme de Sa Majesté sérénissime le Grand Raïs Ali BONGO ONDIMBA.

C’est décidé les Gabonais reprennent leur souveraineté en main et les Français n’ont qu’à bien se tenir, les chinois aussi et leur voracité en consommation de bois aussi : «Nous ne devons plus exporter des grumes à l’état brut, mais les faire transformer sur place, quelque soit le lieu. Il peut être scié ou raboté, mais aucune grume ne sortira plus du Gabon au-delà du 16 mai, parce que nous avons fait une dérogation de 3 mois depuis le 15 février», a-t-il ajouté. Ali BONGO Oyéé comme on dit chez-nous…Ali BONGO …O suuu !

En réalité, Paul BIYOGHE MBA qui n’aimerait pas se voir éjecté de la Primature gabonaise après s’être emparé de l’administration publique fait dans la surenchère. Mais, son patron BONGO Ali est coincé par une décision hasardeuse et dangereuse pour lui-même : Il faudra par exemple qu’il explique à Vincent BOLLORE l’ami du Président français cque celui-ci va devoir ranger ses bateaux qui génèrent pour son entreprise un chiffre d’affaires conséquent, sans oublier les dividendes du port d’Owendo qui vont directement dans la poche de Bolloré.

Une décision irréfléchie lourde de conséquences

Les opérateurs du bois ne seront pas prêts à transformer localement le bois du pays à la date indiquée par le Nouveau Pouvoir, alors même que plusieurs experts affirment mordicus que c’est impossible avant deux ou trois ans ! Et ce n’est pas la création d’un fonds de soutien à l’accélération de l’industrialisation de la filière bois dotée de 20 milliards de FCFA (s’il est mis en place et non détourné) ou encore la énième restructuration de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour on ne sait quel impératif qui changeront la donne.

Industrialiser ? D’accord mais pas n’importe comment. Qu’en est-il de la formation ? Des investissements ? Quels reclassements ou compensations pour les centaines et milliers de gens dans l’arrière-pays ? Du pisteur à l’abatteur en passant par le chauffeur (pour ne parler que du premier niveau), les populations ont mis en place un processus qui donne sens à la vie de tant de Gabonais.

L’affaire du bois est une des illustrations de la bêtise du système Bongo version ALI9. Mais Paul Biyoghe est très confiant. Du moins en apparence ! Il a assuré que «la SNBG travaille à mettre sur pied, une unité de transformation du bois à Owendo (…) avec deux ou trois types de transformations », relevant même que la nouvelle SNBG générera près de 500 emplois. Dieu aime tellement le Gabon que cela va se faire tout seul. Ah, pensée magique, quand tu nous tiens !?

Rappelons quand même que la forêt gabonaise (qui occupe 22 millions d’hectares, soit 80% du territoire) constitue non seulement le secteur économique historique du Gabon mais aussi l’âme de la Nation et de nos cultures. Nos parents sont tous sortis de la forêt ! C’est pourquoi, il faut dénoncer les comportements de nouveaux riches parvenus qui se prennent pour des princes ou des princesses du Golfe « de Guinée ». La précision est importante.

Certes, ce secteur bois plongé dans l’anarchie la plus totale avait besoin d’être reformé car les 2,6 milliards mètres cubes de bois qui sont d’un potentiel époustouflant ne peuvent être exploités en transformant le pays en désert mais l’urgence réformatrice n’était pas là. Pourquoi déjà dans la part qui revient au Gabon dans le secteur pétrolier d’abord ? Pour exemples : PERENCO qui n’a même pas de siège social digne de ce nom au Gabon se fait un chiffre d’affaires faramineux sans investir quoi que ce soit au Gabon. M. DOSSOU NAKI AWORET (Il vient de marier son fils à une des filles du no 1 Gabonais) le patron de PETROLIN (basé en Suisse) qui gère la part pétrolière du Gabon sans être Gabonais tout en faisant ce qu’il veut de l’argent du pétrole gabonais est toujours à la manœuvre…

Le pétrole est pompé sans aucun renvoi d’ascenseur des compagnies pétrolières…A ce sujet, je viens d’apprendre que l’Irak libre et débarrassé de son dictateur Saddam Hussein et de ses deux terrifiants enfants vient de prendre une décision pétrolière sans précédent dans le monde. Les Irakiens ont réussi à imposer leur volonté à toutes les compagnies pétrolières désirant exploiter leur pétrole, américains compris : c’est entre 1,3 et 2 $ le baril de pétrole pour ces compagnies.

A prendre ou à laisser ! C’est normal, eux ce sont des arabes qui se battent et nous, nos propres frères nous traitent comme des animaux. Pour peu que certains Gabonais au pouvoir ou aspirant au pouvoir aient leurs milliards de cfa sur leurs comptes déjà bien garnis, le Peuple Gabonais peut toujours aller crier famine personne ne s’y intéresse : les institutions internationales, les milieux diplomatiques ou la presse mondiale.

J’avais dit qu’Ali BONGO ne serait jamais président du Gabon. Il ne l’est pas car chaque jour qui passe confirme son impuissance à agir efficacement. Il a été nommé par une Cour Constitutionnelle aux ordres d’un pouvoir privé mais 2/3 des Gabonais se disent aujourd’hui sans président. Le Président est le berger d’une communauté politique. Il rassemble, il délègue, il accompagne la croissance de citoyens…bref…Il permet à chacun de devenir ce qu’il doit devenir pour le service et le bien de la communauté nationale. C’est pour cette raison qu’il est perdu et ne pourra s’en sortir.


Bruno Ben MOUBAMBA

Vice-président de l’UNION NATIONALE

bruno@moubamba.com



Jeudi 29 Avril 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1088 fois




1.Posté par Diaz le 30/04/2010 01:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réalité, les choses sont même pires que ça. Il n’est pas seulement perdu, il est presque mort. Pour tenter d’oublier tous les soucis qu’il a depuis sa prise de pouvoir par coup d’Etat, il préfère aller faire la fête à l’étranger dès qu’il a l’occasion. Aujourd’hui c’est Shanghai et Hong Kong, le mois prochain ce sera la Cote d’Azur pour le sommet France-à-fric, puis ce sera je ne sais encore où, jusqu’à aller au diable.

2.Posté par lafleur makaya le 30/04/2010 05:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez-moi du peu!!! mais une seule et unique solution: LA GUERRE OU UN COUP D'ETAT A LA NIGERIENNE. J'avoue qu'au début ça me faisait grincer les dents à la lecure de l'interwiev qu'avait donné le SG de l'UN. Mais au final je me dis qu'il serait souhaitable que les maraudes prennent le pouvoir et FAIRE TABLE RASE DE TOUT CEUX QUI OCCUPENT LE POUVOIR AU GABON DEPUIS 1960-2010. ça au moins a le mérite d'exister, il suffit de voir ce qui se passe en Guinée certes en dents de scie mais petit à petit ils prennent de l'ascenceur. Parce que le cas du GABON avec Bongo fils, il n'y aura RIEN au bout du compte. Ds mon temps j'avais fait des articles sur différent forum appellant à l'appaisement mais je me rends compte qu'il faut passer à l'étape supérieur. Appeler TOUT SIMPLEMENT AUX FORCES DE SECURITE ET DE DEFENSE DE PRENDRE LEUR RESPONSABILITE POUR NOUS FAIRE SORTIR DE LA.
J'avoue que mon intervention semble être un peu "juste" par l'analyse que je viens de faire. Cela se justifie par le raz de bol du peuple que je vois souffirir chaque jour et eux ils NARQUENT LE PEUPLE AVEC LEURS BELLES VOITURES CLIMATISEES SOUS LES TROPIQUES????
Désormais mon leitmotiv sera d'appeler chaque jour à faire barrage à ce pouvoir incapable d'entendre la DOULEUR ET LA MISERE DU PEUPLE, par un COUP DE FORCE.
Je sais beaucoup vont rire, amis dit-on pas que; chaque jour suffit sa peine!!! à force d'appeler ces HOMMES VAILLANTS QUE SONT NOS MILITAIRES IL Y AURA UN COUP DE FORCE J'EN SUIS CONFIANT ET CE QLQ SOIT LA DUREE ILS VIVENT AU QUOTIDIEN NOS MISERES... FAISONS6 LEUR CONFIANCE LE TEMPS ARRIVE PEUT-ETRE LENTEMENT MAIS SUREMENT.
OFFICIERS, SOUS-OFFICIERS HOMMES DE TROUPES METTEZ-VOUS EN ORDRE DE BATAILLE REGARDEZ LA MISERE DU PEUPLE ET DE L'INSONLENCE DU NOUVEAU POUVOIR, REBELLEZ-VOUS LE PEUPLE VOUS SUIVRA...

3.Posté par Un commentateur le 30/04/2010 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je peux comprendre le point de vue exprimé dans cet article. Ce qui est par contre inacceptable c'est qu'il émane d'un soit disant "leader" politique. A part une diatribe très mal articulée, il n'y a aucune vision, aucune proposition, rien que de la critique médiocre. Cher Monsieur, rentrez au pays faire des propositions concrètes à votre peuple plutôt que de critiquer sans arrêt.
Enfin, ce texte est brûlant de contradiction....On compare le Gabon à l'Irak et on sous entend que Le Président Ali est soumis à la volonté des compagnies pétrolières....mais avant ça, on critique le même Président parce qu'il ne cède pas aux pressions des Bolloré et des français pour autoriser de nouveau l'exportation des grumes.... Il faut savoir que vous voulez....!!! En fait, votre doctrine c'est de s'opposer à tout ce qui est fait sans aucune analyse.

Pourtant cette décision sur les grumes est de loin la plus courageuse, mais aussi la plus importante et qui marquera l'histoire. L'Afrique souffre du pillage de ses ressources. Et voilà que le Président met un frein brutal à cela...Il faut critiquer? Non au contraire, gabonais....mobilisons nous....enfonçons nous dans cette brèche....les compagnies forestières n'ont jamais respecté les objectifs d'industrialisation.Les rentiers gabonais encore moins...ils se contentaient de toucher X millions par mois sans jamais penser à industrialiser. Si le Gabon doit s'en sortir nous devons devenir des entrepreneurs et arrêter d'être des rentiers...
Les gabonais veulent le changement? en voilà une bonne occasion de le mettre en oeuvre. On vous l'apporte, alors saisissons le au lieu de pleurer aussitôt l'ordre ancien.
Que les leaders de l'opposition critiquent cette décision historique et courageuse montre leur manque de vision et de projet pour notre pays, mais aussi que le peuple et son bien être ne sont pas leur préoccupation.. Ils préfèrent surfer sur les mécontentements....

4.Posté par gabonais le 30/04/2010 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci "Un commentateur" chapeau mon frere pour ton commentaire parceque en fait de compte il est plutot nul et con que l'on peut rien attendre de lui ce soit disant opposant Bruno Ben MOUBAMBA j'ai comme limpression qu'il vit dans un monde a lui juste un conseil grand frere faire de la politique est tres loin de ce que tu est entrain de faire en ce moment et personne ne te prend au sérieux et on ne l'a jamais fait d'ailleurs tu pense ton temps a critiquer mais aucunement ta énemeré dans tes topic une suggestion pffffffffffffffffffffffff tè trop nul et sache aussi tout ton tapage que tu fait par si par là on sait d'ailleurs qui te finance a l'étranger ton beau pere et ces amis tous ce qu'ils attendent de toi ces leurs part du gateaux si jamais tarrivai au pouvoir

5.Posté par Lebron James le 30/04/2010 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 3 et 4, je cherche à faire une lobotomie comme vous, mais les rares établissements hospitaliers que l'on trouve ici au pays ne proposent pas ce service, pouvez-vous m'aider s'il vous plaît?

6.Posté par la pensee gabonaise le 30/04/2010 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y'a, en effet comme l'a dit M."Un commentateur", beaucoup de contradiction et un manque de proposition dans cet article. Apres critiquer, il faudrait bien proposer! Car une critique sans proposition est quelque peu vide de sens, imcomplete. Donc M. Moumemba, proposez quelquechose pour que nous puissions aussi voir votre niveau de reflexion!
Mais, il faut avouer que cette decision sur l'arret de l'exportation des grumes, est plus que prematuree maintenant.Elle servirait a detruire beaucoup d'emplois de gabonais dans ce secteur. Le probleme avec nos soi-disants dirigeants, c'est la methodologe qui leur manque: on aime a mettre la charrue avant les boeufs! Cela prouve bien leur incompetence dont on leur connait depuis des lustres. Rien n'est planifie a court, moyen et long terme. Seuls comptent, les desirs d'originalite, les follies d'un dictateur-usurpateur sans reelle competence. Toute decision prise au niveau etatique avant sa prise en compte, doit etre murement reflechie par les experts en opperant a une analyse profonde de l'objet a traiter et, cela avec le concours de tous les operateurs sensibles. Non, chez-nous c'est le soi-disant president qui prend toutes les decisions sans consulter qui que ce soit parce que, il se considere comme un dieu, voila la plus grande betise du siecle! Que peut pondre le dieu de la betise, a part des betise? quels effets peuvent produire un gouvernement d'incompetents pedegistes a part ce que l'on connait depuis 43 ans? Donc, toutes leur entreprises sont deja vouees a l'echec, parce que, avant tout, rien n'est aborder de facon methodique;les personnes qui prennent les decisions sont caracterisees par l'incompetence, le manque d'Ethique, de deontologie. N'oublions pas que les meme causes produisent les memes effets, alors leur incompetence ne peut que produire tout ce que nous savons tous: rien!

7.Posté par la pensee gabonaise le 30/04/2010 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me demamde meme si a l'echel etatique, ils ont meme deja ellabore un plan strategique d'industrialisation et opperer a une analyse aussi legere soit elle de l'impact que ca aurait sur la population?! Je pense que rien de tout ca n'a ete fait, tout simplement on "avance" sans le moins du monde savoir au l'on va! Pour cela, on a qu'avoir ce qui ce passe en ce moment et, pour cela, nullement besoin d'etre un expert pour le comprendre:
- aucune construction d'ecole dans le metier du bois n'est lancee,
- aucune bourse n'est octryee aux etudiants en vue de former des specialistes dans l'industrie bois,
- aucune societe n'a fait le depot d'un plan d'industrialisation qui sera apres approuve par une commission d'experts ayant les competences en la matiere,...
Je sais, ce que j'ai dit est trop fort pour eux, parce que ceux-la qui se disent nos dirigeant ne sont que des ignards et ne comprennent vraiment rien de ce qu'ils disent en commancant par la notion la plus utilisee par eux ces derniers 6 mois, "emergence"!

8.Posté par Ngone le 30/04/2010 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le grand tort impardonnable d'Ali bongo est d'avoir "violé" le besoin d'alternance des gabonais dont je fais partie. Sous la pression et les conseils de qui ? dans quel but ? Il le sait lui-même. Cependant, je me pose la question de savoir s'il avait été normalement élu, est-ce qu'il serait normal de négativer tous ses faits et gestes ? Je pense que non. Alors, opposants, redirigez vos critiques sur l'illégalité de son élection, sur la loi piétinée. En attendant, s'il essaie d'aller dans un sens positif pour le Gabon ou pour la population, il faut le reconnaître et s'abstenir de critiquer pour critiquer, se taire et voir venir.
Vous trouvez normal vous qu'un pays comme le Gabon ne transforme pas son bois sur place ne fut-ce que pour créer des emplois pour les gabonais ? De ce que j'ai compris, la décision de transformer le bois sur place avait été prise depuis longtemps. Pourquoi les entreprises concernées n'ont pas tenu compte de ce fait et ne s'y sont pas préparées ? Vous trouvez normal vous que le Gabon en 2010 ne possède pas de grandes structures pour exploiter et gérer ses matières premières ? le smig à 150.000 f cfa que certains gabonais vont toucher, ça fait du beurre dans les épinards de quelques compatriotes qui jusque là tirent le diable par la queue. Mais ça n'arrange pas les entreprises privées, ceux-là mêmes qui font des milliards de chiffres d'affaires au Gabon et qui sans aucune taxe rappatrie cet argent dans leur pays d'origine. Qu'attendons-nous pour dénoncer tout cela ? Il faut savoir retrouver un peu de lucidité. Ali partira, mais le Gabon restera.

9.Posté par MBA ASSOUME le 01/05/2010 05:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La seule et unique solution qu'il faut expérimenter aujourd'hui c'est le kalachnikov. Il n' y a pas mille solutions pour sauver notre cher Gabon. Notre est en danger. C'est urgent d'agir maintenant.

10.Posté par St.Michael le 01/05/2010 06:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alibetbongo/pdg-francafrique a usé de tous les moyens pour nous soumettre ne esclavage. Par consequent, la Libération du Gabon n'exclue aucun moyen: Moyens conventionnels et moyens non conventionnels evraient etre sur la table.

1-Nous avons été ruinés par 42 ans de tyrannie.
2-Nous avons été violés physiquement, moralement (mais pas spirituellement) par l'impie importée du Biafra.

Le Vrai débat aujourd'hui ce n'est pas X vs. Y, mais plutôt celui de se demander si on croise les bras et regarder Alibet fabriquer l'autre satan bongo Junior qui viendra ruiner le reste de nos jours en asservissant nos enfants et petits enfants pendant le prochain 1/2 siècle.

Et BBM tout comme vous et moi, nous sommes victimes de cet esclavage bongo/pdg-francafrique..that's the key issues.

We have got to free Gabon by ALL MEANS.

I certify and approve this message.

Amen.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...