News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le SNEC durcit sa grève punitive contre les étudiants

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 3 Juin 2014 à 07:00 | Lu 791 fois

Le Syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC), de l’Université Omar Bongo de Libreville (UOB), a décidé, sans pitié, le week-end écoulé de durcir sa grève punitive contre les étudiants de l’établissement suite à la séquestration le 21 mai dernier du doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques, le Pr Jean Claude James dont la voiture avait été en outre « caillassée ».



« L’assemblée générale tenue ce jour (vendredi dernier, ndlr) a décidé de maintenir la suspension des activités académiques dans le campus parce que la sérénité n’est pas encore revenue », a déclaré Jean Remy Yama, président du SNEC.

Pour M. Yama, des groupes de fumeurs de chanvre gardent le contrôle de certains bâtiments du campus provoquant une grave insécurité dès la nuit tombée.

Le SNEC était rentrée en grève le 20 mai dernier suite à des graves violences dans le campus.

Le climat est délétère à l’UOB depuis le début de l’année. Les étudiants multiplient les revendications ce qui provoque quasiment chaque semaine une poussée de violence entre eux et les gendarmes stationnés dans la cour de l’établissement.

Gabonactu

Mardi 3 Juin 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 791 fois




1.Posté par Roland Parvi le 03/06/2014 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette bande d'enseignants véreux n'ont qu'à durcir leur mouvement, la revendication des étudiants n'en sera que plus tendue aussi, ils veulent être complice d'un connard comme james qui a emmené la corruption, le harcèlement et l''homosexualité au sein de la FDSE et ils pensent que les étudiants vont continuer de tolérer ça, ils n'ont qu'à durcir le mouvement en faveur de ce pédé de james, mais ils n'auront que leurs yeux pour pleurer, bande de minables

2.Posté par zedicus le 03/06/2014 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ses enseignants chercheurs, cherchent quoi? ses enseignants toujours épidermiques peinent à contenir une crise intérieur fruit de leurs agissements.Chers enseignants chercheurs, chercher d'abord, le l'humilité,la conscience professionnelle et l'esprit de responsabilité si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux. Ses enseignants sont responsables devant qui pour faire droit à leurs revendications? Je tiens à rappeler que,ses enseignants réunis autour du SNEC, le peu de temps qu'ils exercent leurs fonctions, se sont les exclusions arbitraires, les corrections arbitraires, c'est le mépris pour l'étudiant, c'est la fermeture des mutuelles de départements et l'exclusion de leurs responsables,c'est un Doyen anti fang, c'est un taux d'échec très élevé,c'est la tribalisation de l'école gabonaise, c'est l’état de siège, c'est l'exclusion des étudiants des familles défavorisées . Je penses que les revendications des étudiants sont aussi légitime que le cahier de charges de ses enseignants qui n'ont selon-eux, que le gel des cours pour obtenir satisfaction de leurs revendications. Et l'étudiant, de quel moyen dispose t-il pour se faire entendre? si les enseignants ne peuvent pas contenir les comportements de leurs étudiants alors,c'est en cela que l'on jugera leur réel niveau de maturité et de professionnalisme. vos salaires,vos primes etc. injustifiés alors que vous êtes tenu par une obligation de résultats devant votre employeur qui est l'Etat gabonais, vous êtes improductif chers syndicalistes et chercheurs. Toutefois, je penses que si vous n'avez pas assez de points à l'ordre du jour,ne mêlez pas le bunker dans votre divertissement car, ce lieu existe bien avant la création de votre secte (SNEC). Ses enseignants à mon avis, sont plutôt des opposants cachés derrière l'administration qui cherchent à renverser le pouvoir en place.

3.Posté par orteguslzvirus le 03/06/2014 15:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieux est le comportement de ces soi-disant intellectuels.au lieu de soutenir l action bien que barbare de leurs étudiants, ils se désignent à parler de balivernes " les fumeurs de chanvre rodent dans les campus".
Ma question est la suivante, à quel moment ont ils vu ces fameux chanvreux? Quand on sait que tous decolent de l uobo avant même 15h pour aller enseigner dans leurs écoles privées.

4.Posté par andjoua le 04/06/2014 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a tord, qui a raison? Enseignants, Etudiants, chacun a sa part de responsabilité, quand la gendarmerie aux ordres siège le temple du savoir, le snec. est absent, quand les notes sont truquées, aucun enseignant n'est responsable, quand les étudiants n'ont pas leur bourse pendant six mois le snec ne bouge pas, quand la bibliothèque universitaire est vide nous cherchons le snec. ces mêmes étudiants qui sont nos enfants, neveux, cousins en somme des Gabonais qui veulent juste faire leurs études dans la sérénité et de bonnes conditions le snec ne se fait pas voir, si nous cherchons bien certains d'entre eux ont fait leurs études à cette université dont on devrait d'abord supprimé le nom porté par celle-ci. Chers enseignants, chers étudiants ne laissez pas pourrir cette situation qui ne grandit aucun camp.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...