Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Mouvement Civique des femmes a décidé de distinguer quatre femmes d'exception .

l'info réelle 7J/7 - Mengue M'Eyaà le Mercredi 8 Mars 2017 à 22:08 | Lu 1323 fois

Journée internationale des droits des femmes 2017 : Le torchons brûle encore !



Le Torchon brûle était le nom d'un journal féministe des années 70 revendiquant l'émancipation et le droit des femmes à disposer de leur corps. En 2017, à compétences égales, les femmes ont toujours des salaires de 25% inférieurs aux hommes. Les lois sur les discriminations dans les entreprises existent bien mais aucune norme contraignante ne leur est appliqué. Les acquis des droits des femmes des années 70 sont fortement menacés par les idées réactionnaires qui fleurissent à nouveau en France et en Europe..

Au Gabon, la difficulté de faire passer la parité demeure et encore plus la projection de politiques publiques pour réduire les inégalités. En politique, il faut souvent arracher la parole pour pouvoir la prendre sans être interrompue. L'alternance politique ne pourra se concevoir que si une nouvelle mentalité égalitaire femmes-hommes émerge. Pendant tout le processus démocratique, les femmes ont été particulièrement engagées dans la résistance au niveau du Gabon ainsi qu'à l'extérieur du pays. C'est la raison pour laquelle le Mouvement Civique du Gabon a décidé de procéder aux distinctions qui suivent:

Voici le texte visant à distinguer,par le Mouvement Civique des Femmes, plusieurs femmes jouant un rôle en faveur des droits fondamentaux et de la démocratie, dont Asli Erdogan, en Turquie, journaliste et écrivaine, menacée par le pouvoir pour délit d'opinion.

"A l’occasion du 8 mars 2017, journée internationale des droits des femmes, le comité des sages du Mouvement Civique des Femmes souhaite distinguer le rôle des femmes suivantes dans les actions menées en faveur de l’émancipation et des libertés :

Mme Fédérica Mogherini, vice-présidente de la commission européenne, haut représentante pour les affaires étrangères de l’Union européenne, et qui a soutenu l’action de la mission d’observations électorales. Elle a dénoncé avec force les entraves et les violences du régime gabonais envers la Mission, mais aussi envers les citoyen-n-e-s gabonais-e-s.

Mme Mariya Gabriel, députée européenne, présidente de la mission d’observations électorales au Gabon (août/septembre 2016), qui n’a pas hésité à relever les nombreuses irrégularités de l’élection présidentielle dans un rapport maintenant considéré comme le principal document de synthèse sur la généalogie de la tricherie électorale au Gabon.

Ces deux responsables de l’Union européenne ont mené, au niveau européen, un combat en faveur de la démocratie, qui a conduit, début 2017, au vote d’une résolution de l’Union européenne, sur le Gabon et aussi sur la république démocratique du Congo.

D’autres parlementaires européen-n-e-s sont également intervenues, en particulier, Cécile Kyenge, ancienne ministre italienne, et Jo Leinen, député allemand.
D’autres actions sont à venir, et, pour la première fois dans l’histoire des relations entre le Gabon et le continent européen, hors la France, l’Union européenne est venue soutenir le légitime combat des démocrates gabonais contre la dictature des Bongo au pouvoir depuis 1967.

Nous souhaitons également apporter toute notre reconnaissance à Asli Erdogan, d'origine kurde, qui fait l'objet d'une répression insensée. Elle est emprisonnée parce qu'elle est une femme écrivaine et qu'elle défend les droits des femmes dans son pays.

En raison de leurs actions passées, et celles futures, le Mouvement Civique des Femmes (M.C.F) souhaite apporter sa reconnaissance particulière et son soutien envers Mme Mogherini, Mme Gabriel , Mme Kyengue, et Mme Asli Erodgan en les distinguant comme les femmes de l’année 2017."

La Présidente du Mouvement Civique des Femmes ,
Porte parole de Jean Ping ,
Journaliste,
Mengue M'Eyaà


Mercredi 8 Mars 2017
Mengue M'Eyaà
Vu (s) 1323 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée