News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Gabon va emprunter près de 240 millions d'euros, soit 157,44 milliard FCFA

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 18 Juin 2010 à 11:26 | Lu 640 fois



Le Gabon va emprunter près de 240 millions d'euros, soit  157,44 milliard FCFA
Le Gabon va emprunter environ 238 millions d'euros à divers organismes pour différents projets de "développement" ou "l'amélioration" de l'Enseignement, selon le communiqué du conseil des ministres publié vendredi dans la presse.
Libreville va emprunter 110,5 millions d'euros auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour "l'amélioration de la qualité des services publics d'enseignement supérieur et de la formation professionnelle".

Le Gabon va également emprunter 86,5 millions d'euros auprès de l'Agence Française de développement (AFD) pour quatre projets dont les plus importants sont des travaux d'assainissement de la capitale pétrolière de Port-Gentil (ouest) pour 55 millions d'euros et un projet de développement agricole pour 16 millions d'euros.

Le pays va également solliciter BNP-Paribas pour 36 millions d'euros environ servant à financer "les études, le transport, l'installation et la réception du réseau électrique interconnecté du Woleu-Ntem (nord)".
Le Gabon va aussi contracter deux emprunts pour 5,5 millions d'euros environ auprès de la CommerzBank et AKA (Ausfuhr-Kredit) pour le financement notamment de la "sécurisation de l'alimentation en eau potable de Libreville" et un projet d'assistance technique autour de la construction du barrage de Grand Poubara (sud-est).

En mai, Libreville avait déjà emprunté 266 millions d'euros aux banques privées gabonaises, dans le but de "régler la dette intérieure" du pays. Le gouvernement soulignait alors que l'emprunt devait "relancer l'activité économique, gage de la création d'emplois".

En mars, lors de l'annonce d'une série de mesures, le président Ali Bongo avait fait une priorité du règlement de la dette intérieure qui, de l'avis général des opérateurs économiques, paralyse l'activité économique.



Vendredi 18 Juin 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 640 fois




1.Posté par Peacemaker le 18/06/2010 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C´est bien Ya Blaise, va emprunter l´argent. Nous te rappelons tout de meme k´il ya à peine kelkes semaines, ton "ainé" Massima et toi ( anciens TPG du Mollah) aviez déclenché une tempete de bongos CFA dévalués à Lastourville pour faire élire "le cadet" Régis Immongault.

Donc il ya bien des sous kelkes part, détournés du trésor public mais ki ne sert k´à farotter, distribuer aux petites filles métisses et aligner les boutteilles de champagne en boite de nuit. C´est bien grand frère, tu es arrivé.

C´est bel et bien l´image de réussite au Gabon k´ont les jeunes cadres formés par la Jeune Chambre éconmique.Avec un ministre des finances baptisé " distributeur automatik" car l´homme est parait-il capable de déguainer des bongos CFA dévalués tel John Wayne dans ses western.

Le premier ministre lors de la présentation de son programme devant les députés avait certainement oublier de leur dire k´on irait chercher les finnancements à l´extérieur .

Vive l´émergence.

2.Posté par St.Michael le 18/06/2010 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ABERATION ET PURE ABERATION.

Pour un pays qui reçoit plus de 6 Milliards de CFA/Jour avec une population de moins 600 milles en âge de voter, on va encore emprunter…emprunter pour pour faire quoi?

Bongo Ondimba a joui d’un budget officiel de plus de 2000 Milliards /and pendant plus de vingt ans, il a englouti le Gabon dans une Méga dette Gigantesque sans rien réaliser à part les offres faites au Congo de sa défunte moitié et le financement des partis politiques français.
Maintenant son fils adopte enfonce le bouchon pour couler le béton qui ensevelit les gabonais.

Il nous faut la libération (par tous les moyens) comme préalable à la démocratie qui elle-même est UN Préalable au Développement.

….Chronologiquement :
1-Libération de la patrie par tous les moyens en éliminant l’axe du mal Alibenbongo/PDG-francafrique
2-État de droit et Démocratie
3-Développement d’UN Gabon d’Abord pour et avec tous les gabonais.

Faire autrement serait une illusion et une perte de temps.

We Are in War and we have no choice than fighting the Good and Noble fight for freedom.

3.Posté par Nazaire Boulingui le 18/06/2010 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Décidément ce pays est vraiment maudit et visiblement celui qui l'a maudit n'est pas encore mort!

A son arrivée aux affaires, Mr Alain Eméka Ejukwu Ubirawa Bongo Ondimba,avait fait voter un budget faramineux de plus de 2000 milliards de Bongo CFA dont plus de 60% ont été dédiés à l'investissement,c'est à dire réaliser des projets de développements.Nous sommes maintenant étonnés que le même gouvernement,endetté comme il est depuis des décennies,se lance dans une vaste opération d'endettement national depuis le début de l'année!On comprend pas ce qui se passe.Ils s'endettent auprès des banques,d'organismes internationaux et je ne sais quoi. A l'instar de nombreux compatriotes,je me demande qui va rembourser cet argent,quand et comment?Le gouvernement-PDG s'était-il moqué de nous en votant un budget qu'il n'avait pas les moyens de financer?C'est vraiement un monde de fous!

4.Posté par St.Michael le 18/06/2010 23:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ami Peacemaker (post#1),

Quel virage à 180 degrés ! Que s’est il passé depuis une semaine?

Je ne te suis plus : hier tu nous accusais (nous le peuple opprimé) de saboter ton émergence biafraise, (même au moment où Alibebongo achete ostentatoirement tout ce qui est flambant neuf à Paris/Californie/Afrique du Sud) et maintenant aujourd’hui tu dénonces ce que nous dénonçons depuis un ½ siècle que tu refuses d’admettre depuis le 04/09/09.

As-tu subitement retrouvé ta mémoire ou bien les actes n’ont pas suivi les promesses du frère JF Mouloungui ? Am I missing something here ???

Il te faudrait plus que ton post#1 pour avoir même le bénéfice du doute.
Pour l’instant je te considère comme partisan de l’émergence SUBMERGEE ASSASSINE que tu scandes les slogans sur tous les sites.

I hope I have just been tough to the issues and still soft to you, my friend!
We are All in this mess, no matter our selfishness and craftiness.

It's just the beginning of the amazing turnaround.

Amen.

5.Posté par la pluie de dioé le 18/06/2010 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ! ou ils sont les emergents? des idiots ?!! pitié pour le gabon ! la fin de l etat PDG arrive peuple gabonais ! Les gens oublient qu ils ont aussi des enfants,une famille ....etc !Une guerre civile s impose au Gabon, pour remettre de l ordre dans ce pays .!!!

6.Posté par OLAME le 21/06/2010 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des trottoirs pour le cinquantenaire du Gabon et un endettement prohibitif.

Le Gabon est un pays atypique avec des dirigeants par défaut qui se préoccupent de plus en plus de leur bien être social et familial avec comme distraction favorite se moquer du peuple.

Sinon comment expliquer que pour le cinquantenaire de l’indépendance de notre pays, le choix des travaux soit porté sur l’opération décapage et bétonnage des trottoirs pour un coût surprenant et prohibitif de un milliard de nos francs ?

En quoi la réfection des trottoirs est-elle une priorité dans une capitale qui manque criardement de routes et qui connaît des embouteillages presque dans les six arrondissements aux heures de pointe?

Ce ne sont pas les impératifs qui manquent encore que nous n’en avons pas du tout les mêmes. On peut citer pèle mêle les domaines vitaux tels que la santé, l’hygiène, la salubrité, les voiries urbaines, l’assainissement, l’eau potable, l’électricité, l’habitat social, etc…

Les émergents répondrons qu’il y a des budgets alloués pour ces chapitres mais fêter un cinquantenaire avec des trottoirs refaits de façon non qualitative c’est pas de la moquerie ?

De plus ledit marché a été attribué sans appel d’offre donc en absence de toute transparence comme l’exige pourtant le code des marchés publics en vigueur dans notre pays.

Alors qu’on nous chante à nous bassiner les oreilles que les réformes entamées vont changer les modus operandi, on se rend bien vite compte que nous reculons chaque jour que DIEU fait.

Avec ces façons de faire, l’espoir et la foi en l’avenir vont disparaître pour laisser place à l’incertitude et au désespoir.

L’incertitude d’un demain qui sera sûrement pire qu’aujourd’hui et le désespoir que le Gabon devienne rapidement un pays en voie de disparition.

Oui personne ne sait de quoi demain sera fait car déjà lourdement endetté, le pays s’enfonce davantage dans un endettement prohibitif qui laisse pantois tous les observateurs économiques.

En effet après avoir souscrit une dette de 179 milliards dans des banques commerciales de la sous région pour payer la dette intérieure et donc enrichir les amis, la famille que sont les dirigeants des entreprises Entraco, COGECOR, SOCOFI, SOCOBA. Cette dette pas du tout auditée et justifiée sera payée beaucoup plus pour satisfaire et récompenser les soutiens qui ont contribué au financement de la dernière campagne présidentielle d’août 2009.

Non content de saigner le peuple, le conseil des ministres d’hier 17 juin 2010, dans son compte rendu fait état d’un endettement de plus de 150 milliards de francs CFA auprès des organismes BNP (23,8 milliards), Comerzbank (1,9 milliard), AKA (1,7 milliard) et l’AFD (129 milliards) pour soit disant financer des projets parmi lesquels on liste curieusement le pont BOULINGUI situé dans la zone industrielle d’Oloumi.

Il vous souviendra tout de même que lors de la visite de Monsieur SARKOZY, un protocole d’accord d’un montant de près de trois milliards avait été signé par les deux présidents. Ces fonds disait-on à cette époque servirait à la réhabilitation du fameux pont qui oblige les automobilistes à faire un long détour pour aboutir à Diesel Gabon et à « petit Dubaï ».

Décidemment et comme j’ai coutume de le dire, le CHIEN NE CHANGERA JAMAIS SA MAUVAISE FACON DE S’ASSEOIR.

Eric Parfait OLAME NDONG

7.Posté par OLAME le 21/06/2010 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
St.Michael ,

Pourquoi reprocher à Peacemaker d'avoir compris?

8.Posté par St.Michael le 22/06/2010 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Olame,

A-t-il vraiment compris ce que toi et moi nous avons compris depuis alors que nous sommes loin d'egaler Einstein dont le sens d'imagination etait exeptionnel?

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...