News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Gabon, en passe de perdre le contrôle de la Bicig

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 27 Août 2013 à 08:10 | Lu 849 fois

La Banque nationale de Paris (BNP Paribas) multiplierait les stratégies pour augmenter ses parts au sein de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig). Face à l’impassibilité des autorités du Gabon qui détient un peu plus de 26 %, la BNP s’attaque désormais aux porteurs privés.



Le Gabon, en passe de perdre le contrôle de la Bicig
L’affaire n’est pas nouvelle. Pourtant ses répercussions pourraient s’avérer négatives pour le Gabon, aussi bien pour son économie que pour son poids au sein de la zone Cémac et sa réelle possibilité à se poser en véritable acteur de son propre développement. Si du fait d’un regain d’honneur, Ali Bongo avait été sollicité, il y a quelques années, pour dissuader le ministre l’Economie de l’époque d’accepter de céder les parts du pays à la BNP Paribas au sein de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig), aujourd’hui, le Gabon pourrait bien perdre le contrôle de la Banque au profit du groupe français.

Depuis quelques années, il apparaît évident, pour de nombreux experts de la finance, que la Banque nationale de Paris (BNP Paribas) souhaite, dans un avenir proche, rafler le nombre d’actions le plus important au sein de la Bicig, l’une des ses nombreuses filiales à travers l’Afrique. En effet, l’établissement bancaire français qui détient à ce jour un peu plus de 51% des actions de toutes ses filiales africaines en dehors du Gabon, négocie depuis son entrée dans les actifs majoritaires de la Bicig, le contrôle de ladite banque dans le but d’imposer au sein de celle-ci ses propres principes.

Avec 47% du capital à ce jour, BNP Paribas souhaite désormais passer à la vitesse supérieure dans l’objectif de s’approprier, de manière officielle, le contrôle de la Bicig dans lequel l’Etat gabonais détient un peu plus de 26% des parts. Une portion non négligeable qui nécessite donc que des stratégies en vue de conserver cet acquis voire de l’améliorer en acquérant davantage d’actions.

Il apparaît cependant que les autorités gabonaises ne semblent plus véritablement s’intéresser à l’établissement bancaire. Ceci, personne n’en doute, pourrait occasionner la perte de sa relative autorité au sein de cet établissement et la baisse conséquente de son pouvoir de décision, d’autant plus qu’il ne reste au groupe français que l’acquisition de quelques 4% de part d’actions qui lui conféreront de fait de disposer du droit de décision au sein de la Bicig, indique le journal Echos du nord du 26 août 2013, qui rappelle par ailleurs que BNP Paribas tente désormais de s’intéresser aux porteurs privés, détenteurs de 26% d’actions environ, pour ne plus être confrontée au refus de l’Etat gabonais.

En effet, indique-t-on, si BNP Paribas poursuit sa lancée dans l’achat des actions à tour de bras auprès des porteurs individuels, c’est que le groupe français ambitionne d’imposer sa propre stratégie de management afin de conquérir, à sa façon, le marché gabonais qui, bien qu’en apparence «petit», offre des marges de croissance assez intéressantes. A tel point qu’on assiste depuis 2011, selon Jeune Afrique, à un regain des investissements et la hausse de la demande de crédits.

Le Gabon, représenterait 228.000 comptes pour une population estimée à environ 1,5 million d’habitants, avec des placements bancaires de l’ordre 1,1 milliard d’euros, soit une hausse soutenue de +52,8% depuis deux ans, selon l’Association des professionnel des établissements de crédits (Acep). Une somme d’avantages dont veut exclusivement bénéficier BNP Paribas : ce que le Gabon ne semble pourtant pas lire à travers la détermination du groupe bancaire français.

Gabonreview

Mardi 27 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 849 fois




1.Posté par 3EKALE le 28/08/2013 11:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...