News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Gabon aurait-il une tradition de détournement des deniers publics ? Une révélation troublante du journal espagnol "El Pais".

Le site de la Liberté - D'AKOK le Samedi 2 Mars 2013 à 07:37 | Lu 2394 fois

Des notes diplomatiques, dévoilées par WikiLeaks sur le site du journal espagnol "El Pais", accusent le défunt président gabonais Omar Bongo d'avoir détourné de l'argent de la Banque des États d'Afrique centrale au profit de partis français. Des informations qui continuent de susciter la confusion dans les esprits des gabonais au moment ou les détournement des deniers publics déferlent la chronique.



Le Gabon aurait-il une tradition de détournement des deniers publics ? Une révélation troublante du journal espagnol "El Pais".
AFP - Près de 30 millions d'euros auraient été détournés de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) à son profit par le défunt président gabonais Omar Bongo et auraient aussi profité à des partis français, selon des notes diplomatiques américaines divulguées par Wikileaks, visibles sur le site de El Pais.

Cette information a été donnée quatre jours après la mort de M. Bongo, en juin 2009, par un haut fonctionnaire de la BEAC à un diplomate de l'ambassade américaine au Cameroun, précise le journal espagnol.

Selon la même source, "les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, suivant les instructions de Bongo, ont remis une partie de l'argent à des partis politiques français, y compris en soutien au président Nicolas Sarkozy".

L'argent aurait profité "aux deux camps, mais surtout à droite, en particulier à l'ancien président français Jacques Chirac mais aussi Sarkozy". "Bongo était le président africain préféré de la France", a ajouté cette source.

La BEAC regroupe les réserves des Etats membres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale: le Gabon (qui en désigne le gouverneur), le Cameroun (où est situé le siège), la République du Congo, la République centrafricaine, le Tchad et la Guinée Equatoriale.

Selon le câble datant de juillet 2009, le gouverneur de la BEAC, le gabonais Philip Andzembe, avait placé en secret 500 millions d'euros dans un investissement à haut risque de la banque française Société Générale.

Après que ce placement non autorisé a été rendu public, un audit de la BEAC a été mené et "a révélé des malversations encore plus larges et plus audacieuses, liées à la hiérarchie des officiels gabonais", a indiqué le fonctionnaire à l'origine de cette information.

"L'enquête interne a montré que 36 millions de dollars (environ 28 millions d'euros, ndlr) ont été détournés via des chèques à des hauts responsables du Gabon", a-t-il dit.
Le clan au pouvoir au Gabon, "dont le défunt président Omar Bongo et son fils Ali, ministre de la Défense et candidat à la présidence (élu depuis à la tête du pays, ndlr), a bénéficié du détournement de fonds", indique le document.

"Cette ambassade n'est pas en mesure de vérifier la véracité de l'accusation selon laquelle des hommes politiques français ont bénéficié du détournement de fonds", se contente de conclure le câble, signé de l'ambassadeur américain au Cameroun Janet Garvey.

Cet article, si les informations sont fondées, montre combien de fois la souffrance des gabonais est grande d'une part et que l'équation du changement tant souhaité est difficile à résoudre d'autre part. La crise est profonde.

Samedi 2 Mars 2013
D'AKOK
Vu (s) 2394 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par jean claude pombo le 15/10/2014 00:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L''afrique jusqu''a quant nous serons tjrs a l''ordre des occidentaux mais tout viens de l''afrique nous demerons pauvre

13.Posté par Lola le 03/03/2013 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@11, là vous cendez sur terre. le bas peuple n'a pas accès au net pour vous lire tous les jours. Donc pas d'effet sur les 800 mille électeurs. la RTPDG martelle la propagande à grande pompe. et le biaff. joue à la sourde d'oreille.

12.Posté par pétula le 03/03/2013 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UN VRAI COMBAT PLTQ VIRTUEL MALHEUREUSEMENT C'EST CE QUE NOUS AVONS COMME ARME QUI NE CHATOUILLE MÊME PAS GAGUI ALI ET SES SORCIERS.

11.Posté par akoma mba le 03/03/2013 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça sent le réchauffer tout ça on le sait déjà, ce qu'il faut aujourd'hui c'est agir ou proposer des solutions parce que c'est pas en livrant un combat politique virtuel au clan bongo que les choses vont changer à GaguiLand.

10.Posté par Mwane le 03/03/2013 02:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Omar Bonga est le seul et unique responsable de la situation precaire des gabomais et ca poste 9 j'approuve votre assertion

9.Posté par YULU le 02/03/2013 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EN TOUTE OBJECTIVITE BONGO ETAIT UN MAUVAIS. JE NE LE REGRETTE MEME PAS UN PEU. SOUS-TERRE IL PASSE SON TEMPS A PLEURER, TELLEMENT C'EST DUR POUR LUI ET LES AUTRES DICTATEURS.

8.Posté par Joe le 02/03/2013 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"bongo était le président africain préféré de la France. Le butin a été réparti entre lui mm et sa fille, puis les hommes politiques puissants de France. Il s'avait mouillé la barde. dans ce cas, que pouvaient faire les autres qui étaient obligé de passer par le préféré pour avoir les grâces de la mère patrie ?

7.Posté par Kouralepet le 02/03/2013 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La BEAC regroupe les Réserves des ETATS MEMBRES de la Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale dont font partie : Le Gabon, le Cameroun, le Congo. la RCA et le Tchad.
Tous ces états membres avaient un droit de regard sur le fonctionnement la dite Institution.
Comment peut-on croire un seul instant que Bongo et sa camarilla sont les seuls à avoir écrémé la BEAC ?
D'autre part comment qualifié la passivité des autres Etats Membres
devant un tel scandale ? Craignaient -ils de représailles de la part d'Omar Bongo ? ou complices ?

6.Posté par Joe le 02/03/2013 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La bierre régab augmente l'érection des gabonais et augmente leur muscle qui devient comme celui d'un cheval. Il a été démontré que la bierre régab tue l'intelligence et bloque le cerveau. C'est une forme de vampire qui empeche toute réaction face à la pédophilie développée par les pdgistes. des vices dus à l'ingurgitation abusive de ce produit nocif.

5.Posté par ALI LES PIEDS DEVANT le 02/03/2013 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'EST AUSSI UNE FAÇON DE DEMANDER AUX GABONAIS D'AGIR UN PEU MON DIEUUUUUUU SAS KOIIIIIII , RÉVEILLONS NOUS UN PEU , J'AI JAMAIS VU UN PEUPLE AUSSI .......................

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...