News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La valse des mallettes d'argent: le Gabon à nouveau au centre d’un scandale politico-financier en France!

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 11 Septembre 2011 à 21:05 | Lu 2572 fois



La valse des mallettes d'argent: le Gabon à nouveau au centre d’un scandale politico-financier en France!
Il est de bon ton pour les analystes politiques en France de dire que ce n’est pas par la politique étrangère que l’on gagne une élection présidentielle en France. Or, le sujet "secondaire" s’invite dans le débat politique pré-électoral.

Après la confirmation de la plus grande escroquerie électorale au Gabon en août et septembre 2009 par les câbles diplomatiques de wikileaks, un terrible scandale touche à nouveau le Gabon et ceux qui le rançonnent depuis plus de 42 ans.

Le Journal du Dimanche (édition du 11 septembre) publie un entretien avec Robert BOURGI, homme de la Françafrique et intermédiaire entre le pouvoir sarkozyste et quelques régimes africains, tels que le Congo, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et bien sûr le Gabon, pays dans lequel il a sans cesse été l’intermédiaire de Sarkozy en soutien du clan Bongo – ce même clan qui lui a apporté son soutien en 2007, échange de bons procédés -.

L’avocat Bourgi – car telle est sa « profession » dit-on – prend un ton accusatoire pour désigner De Villepin et Chirac comme les organisateurs et les bénéficiaires de «mallettes d’argent liquide » remises par plusieurs chefs d’Etats africains, ou plutôt comme on le devine, les habituels potentats Sassou, Bongo et autres Mobutu, ce dernier étant mort depuis une dizaine d’années.

Quel crédit accorder aux propos de Bourgi ? Il est vrai que l’individu est trouble et absolument infréquentable, qu’il a, à l’égal de son mentor Foccard, une mentalité colonialiste et qu’il est mu par ses intérêts immédiats et ceux de ses clients politiques, qu’ils soient « africains » ou qu’ils soient Français de droite – tantôt Chirac et tantôt Sarkozy.
Au Gabon, ses choix ont été clairs: missionné par Sarkozy et Guéant, il a apporté l’onction du pouvoir français au putsch électoral de Bongo, candidat de Sarkozy, et de ceux qui usurpent le pouvoir au détriment du Président élu , André MBA OBAME.

Mais, le Gabon n’a pas en l’honneur de recevoir l’attention de la « communauté internationale », et parfois, quelques timides gestes de sympathie de la part de démocrates isolés n’ont pas inversé l’idée selon laquelle le pouvoir français avait décidé d’imposer Bongo aux Gabonais qui avaient voté tout autrement.

C’est pourquoi, l’affaire qui intéresse les médias peut avoir un intérêt pour les résistants gabonais. La diplomatie des mallettes d’argent peut amener à dévider le fil des manipulations et intérêts matériels de ceux qui ne voudraient pas que le clan Bongo quitte le pouvoir. Or, autant le dire, nous sommes un certain nombre à penser que les jours du régime sont comptés, avec ou sans dévoilement des nombreuses valises d’argent remises aux responsables du pouvoir politique français de droite depuis 10 années.

Mais, la Justice française saura t-elle se saisir de l’occasion, ou partons nous à nouveau dans un marathon judiciaire à l’instar des Biens mal acquis ? Et pourtant, la réalité est là évidente : Dans cette histoire, le pillage du Gabon à grande échelle se reconnaît à nouveau pour le plus grand drame du peuple gabonais abandonné par la « communauté internationale ».…

Nous demandons l’ouverture d’une enquête par le Parquet en France afin de faire la clarté sur les éventuels faits de corruption de la part de responsables politiques français et de leurs complicités avec les autocrates et dictateurs en place dans plusieurs pays africains dont le Gabon.

Il faudra également que les Français d’origine africaine, leurs familles et leur amis, et tous les citoyens éclairés, inscrits sur les listes électorales, profitent de l’occasion pour participer au changement en 2012, car il est temps d’offrir à la relation France et Afrique de nouvelles perspectives qui soient fondées sur des échanges égaux et respectueux et qu'enfin après 10 années d'ombres, de tumultes et de honte, un souffle démocratique soit enfin encouragé.

Le peuple gabonais est digne. Il sait que les liens d'affaires entre le clan Bongo et une partie de la droite française ont empêché jusqu'à présent toute possibilité d'alternance démocratique, en raison d'intérêts directs et particuliers, d'où l'impossibilité jusqu'à présent d'avoir des élections sincères. Mais, cette réalité ne saurait être la fin de l'Histoire....

Mengue M'Eyaà

Présidente du Conseil exécutif
Mouvement Civique du Gabon
http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Dimanche 11 Septembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2572 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par IBOUNDINDZA le 16/09/2011 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
entre les mallettes et les cinquante ans de pillage, c'est du pareil au même. les français, les nigérians, les togolais, les béninois

S'IL VOUS PLAIT LAISSEZ MON PAYS UN PEU EN PAIX.
PAS CELLE qu'ali demande pour son TUEUR de père ADOPTIF qui est parti s'exilé à bongoville.

PARTEZ AVEC LE BIAFFRAI VOTRE FRERE ET PARENT.

21.Posté par DIESEL BOMBA le 15/09/2011 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BOURGI est un rat comme sait le dire kadhafi , il veut juste blanchir sarkozy ,que les africains cessent de croire à ses fils de putes qui nous prennes comme des sous hommes et vous raconte.... n'importe koi et bien aprés ...... un voleur egal à un voleur et un complice egal à koi.. BOURGI t'es un fils de ....

20.Posté par BONGO le 13/09/2011 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout
cela c'est du n'importe quoi. Quand bourgi voyait les caisses d'argent
(si c'est vrai ) pourquoi il ne l'a pas dénoncé et démissionné de son
poste. HO pauvre citoyen africain, la réalité c'est que sarkozy et son
système cherchent des voies et moyens pour remonter leur cote de
popularité à la veille des élections présidentielles de 2012 car en
2007, il a utilisé l'immigration choisie maintenant et prôner la rupture
avec l'ancien système françafrique (c'est pas à quelques mois des
présidentielles françaises qu'il va rompre avec ce système). Or lui même
a reçu de l'argent du guide libyen lors de sa campagne en 2007 ce
dernier avait même menacé d'apporter les preuves s'il niait d'ou la
détermination de sarko à en finir avec khadafi malgré des appels de l'UA
en faveur d'un dialogue entre filles et fils de la Libye dont le guide
était déjà partant mais les rebelles entêtés par les puissances
occidentales dont la france faisaient la sourd d'oreille. Voila la
vérité. Sarko depuis son arrivée au pouvoir n'a jamais aidé un pays
africain à organiser des élections libre et transparente sans que le
sang coule. Prenons le cas du gabon et de la cote d’ivoire, la france
devait insister sur la confrontation des PV sortis des urnes et pourquoi
pas réorganiser le scrutin ou il ya des zones d'ombre (comme au ghana )
pour que le vaincu sache qu'il a perdu et serré la main au vainqueur.
Je le dis car mon homonyme de son vivant ne pouvait pas accepter que le
sang coule comme s'était passé à port gentil après les élection du 30
aout 2009 et en cote d’ivoire, il privilégiait le dialogue c'était sa
force. Maintenant pour éviter d'être esclave de la france pour tous les
pays de l'afrique francophone, instaurons une démocratie véritable en
limitant le nombre de mandat présidentiel et revenir aux élections à 2
tours que de vouloir rester longtemps. Si cela n'est pas fait, ils
enverrons toujours des mallettes d'argent pour qu'on les maintiennes au
pouvoir et se faire traiter comme aujourd'hui (déclaration de bourgi).
Comprenons que le monde bouge c'est une situation irréversible, ils ont
eu Khadafi car il n y avait pas de démocratie en lybie (alors que
Khadafi était l'un des présidents les plus envié des peuples africains),
à qui le tour? Paul Biya? wade?Ali bongo? Obiang nguema?Sassou? etc. La
déclaration de bourgi est un message d'alerte et montre que sarko
(france) n'a pas d'ami.

19.Posté par Edit Balola le 12/09/2011 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle naïveté congénitale de croire que Sarkozy va changer la politique française en Afrique? Qu'est-ce qu'il vient de faire sous vos yeux en Côte d'Ivoire et en Libye en l'espace de cinq mois? Sarkozy et sa France ont tout simplement changé de stratégie pour piller l'Afrique, conscients que les Africains ont déjà démasqué les crimes abominables ( paradoxalement jamais dénoncés et poursuivis en justice par nos juristes!) de la FrancAfrique.
Si hier la France et ses dirigeants ont pillé l'Afrique par le système mafieux de la FrancAfrique à travers des malettes d'argent liquide et des métaux précieux qui partaient de nos palais présidentiels africains vers l'Elisée comme prétend le dénoncer votre Robert Bourgi, aujourd'hui, Sarkozy et sa France, conscients que cette stratégie n'est plus efficace car déjà connue et dénoncée par les Africains devenus très regardants des mouvements financiers de leurs dirigeants, Sarkozy et sa France donc changent tout simplement des méthodes: maintenant il faut piller l'Afrique par les multinationales françaises Total, Bouigues, Bolloré, Areva... Pour y arriver, il faut détuire nos infrastructures socio-économiques investies au prix des sacrifices de tout un peuple pendant des décennies, pour qu'ensuite ces multinationales françaises viennent les reconstruire à coups des milliards prèlevés sur nos richesses nationales en s'endettant jusqu'au coup auprès du FMI et de la Banque Mondiale, deux institutions d'assujétissement perpétuel de l'Afrique par l'Occident, détruire nos vies humaines par des bombes pour chasser du pouvoir des Chefs d'Etats "non démocratiques", c'est-à-dire dans l'entendement de la France et sa horde de vouyous criminels occidentaux, des dirigeants africains insoumis, panafricanistes, patriotes et nationalistes comme Thomas Sankara, Pascal Lisouba, Mzee Laurent Désiré Kabila, Laurent Koudou Gbagbo, Mouammar Kadhaffi, et enfin installer au pouvoir des invertébrés, criminels, obsédés et assoiffés du pouvoir mais entièrement acquis aux intérêts et à la politique impérialiste française en Afrique comme Blaise Compaoré, Denis Sassou Nguesso, ouattara, et même une horde des rebelles dont l'identité est impossible à cerner comme ce qui se passe actuellement en Libye.
Bref, c'est la "FRANCAFRIQUE, NOUVELLE VERSION" sous Sarkozy et sa France qui est en cours. Sinon, où est Mr Jean-Marie BOCKEL, ce ministre français du premier gouvernement de Sarkorzy qui, il y a quelques années, vous vous en souvenez peut-être, avait voulu mettre fin à la FranceAfrique en application avec le discours hypocrite et cynique de son président prononcé en Afrique où il prétendait mettre fin à la nébuleuse FrancAfrique? Une parenthèse, si vous faites une retrospection, vous vous rendrez compte que c'est depuis ce temps là que la côte de popularité en France de Nicolas Sarkozy a commencé à dégringoler, les français ayant compris qu'ils ont élu un président imprudent et inconscient qui veut les réduire à la pauvreté en mettant fin à la FrancAfrique. C'est ainsi que le pauvre Jean-Marie Bockel fut viré purement et simplement du ministère qu'il occupait dans le gouvernement de Sarkozy, et fut envoyé s'occuper des Anciens Combattants, ceux-là même qui n'ont plus une quelconque lucidité d'esprit comme lui et incapables de comprendre les enjeux de la politique africaine de leur pays ni en prendre position! Puisque manifestement, notre mai Bockel avait mal interprété le discours de son président prononcé en Afrique du Sud quand Sarkozy déclarait vouloir mettre fin à la FrancAfrique, c'est-àdire " la FrancAfrique, Version Ancienne dont Jacques Focart et à sa suite Robert Bourgi furent des chefs d'orcherste, la FrancAfrique des malettes remplies des billets des devises et des métaux précieux envoyés par nos dirigeants depuis les palais présidentiels africains pour l'Elisée en France afin d'être maintenus au pouvoir, mais que les Africains ont déjà démasquée". Dommage que nous les Africains, avons une mémoire courte!

Vous pensez vraiment que c'est pour le bien de la Côte d'Ivoire et la Libye que la horde criminelle et génocidaire occidentale, avec la France de Sarkozy en tête, a détruit ces deux pays frères ? NON. Quel est l'état actuel de ces deux pays? Des NON ETATS. Les Libyens comme les Ivoiriens, regretteront à jamais de s'être laissés trompés par ces criminels occidentaux en s'arrachant d'eux-mêmes tous les privilèges dont Laurent Gbagbo et le Guide de la Révolution, Moummar Kadhaffi leur faisaient jouir. Ils se sont laissés trompés exactement comme ce qui arriva à Adam et Eve dans le Jardin d'Eden. Nous savons comment ils ont fini: dans l'errance et l'indigence, eux qui avaient tout au Paradis, tout simplement puisque se laissant trompés par le serpent, ils ont voulu ressembler à leur Créateur. Qui nous dira un jour combien d'Ivoiriens et de Libyens sont morts par les bombes françaises et de l'OTAN ? Où sont nos " Hommes de Loi ! " qui font du bruit strident dans nos pays africains, juste pour embêter le pouvoir en place? Pourquoi nos fameux juristes ne constituent-ils pas des dossiers accablants, puisqu'il y a de quoi les accabler, contre les anciens colonisateurs, la France en tête, qui ont décimé des centaines des milliers d'Africains, notamment au Cameroun, au Congo-Kinshasa ? Pourquoi la France n'est-elle pas traduite à la CPI pour son implication dans le génocide au Rwanda en 1994, alors que votre Sarkozy que vous voulez immaculer était ministre du Budget? En tant que co-ordonnateur principal des dépenses de l'Etat avec le premier ministre d'alors, pouvait-il en même temps ignorer les sommes qui allaient acheter des machettes pour faire la besogne auprès de la minorité tutsi par les extrêmistes Hutus? Pourquoi nos pays africains ne rompent-ils pas leurs relations diplomatiques avec cette France criminelle et génocidaire en Afrique depuis des décennies?
Puisque Mr BOURGI a soulevé un problème très réel et très sérieux, il faut qu'il aille jusqu'au bout de sa logique et qu'il en tire des conséquences: toutes ces masses d'argent volées en Afrique par nos dirigeants et envoyées en France ont été consommée en France par les Français, il faut que la France restitue toutes ces masses d'argent aux pays concernés. C'est pour moi la seule chose que j'attends de Bourgi. Pour nous montrer sa bonne foi et qu'il veut vraiment aider l'Afrique pillée par son pays, qu'il demande aux nouveaux dirigeants de son pays dont son ami Sarkozy est actuellement le responsable, de rétrocéder les richesses économiques et financières pillées en Afrique. Il est juriste et il sait que l'auteur matériel d'un crime (si nous supposons que nos dirigeants africains concernés sont les auteurs principaux de ce pillage) et son complice (la France, encore qu'elle peut-être considérée à juste titre comme auteur matériel et nos dirigeants africains comme des complices des pillages des richesses africaines en question) subissent le même sort.
Et comme Mr Bourgi n'a pas le courage de le dire, il faut que les Africains vivants en France l'exigent de l'Elisée.par des marches de réclamation tous les weekend jusqu'à ce que les transferts de ces masses d'argent volées en Afrique par la France avec la complicité de nos dirigeants soitent effectifs. En dehors de cela, c'est de la pure gesticulation politicienne et électoraliste de l'UMP que Bourgi est en train d'exécuter. Les millions d' Euros que nos chefs d'Etats africains ont versé aux partis politiques et aux hommes politiques français doivent être restitués aux pays concernés par les déclarations tapageuses de Mr Robert Bourgi. Que les hommes de droit en Afrique aient le courage de'instruire ce dossier à la CPI contre la France pour Banditisme, Escoquerie, Association des Malfaiteurs et Crime contre l'Humanité.
Edit Balola, aux Editions de Minuit.

18.Posté par nietszche le 12/09/2011 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Porter plainte où ? À la justice française ?
Je suppose que tu veux parler d un lobbyisme visant à permettre un changement de mentalité dans la classe politique française. En théorie c est faisable et une des solutions par apport une probable réparation, suite à un cas comme celui de Bourgi, serait de trouver par exemples des politiques assez patriotes pour apporter des preuves de recèles, qu’ils auraient conservées. Mais là dessus, ce ne sont pas les prétendus repentis qui viendront mettre de l eau au moulin de Lambert Ovono. Par conséquent nous ne pouvons que pérorer là dessus. Etant livrer à nous-mêmes, le salut passe par le travail, le soutien aux bonnes volontés, une critique décente et objective. Trop d opposition finit par tuer l opposition.

17.Posté par zuedebomame le 12/09/2011 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@nietszche,

Après une brève lecture de ton intervention,
Il me semble que t'es out du sujet,
tes interprétations sont bonnes mais le fond de ton texte manque de soutien.
Quand je dis "Laissez le peuple subir les mêmes maux" de tous les jours,t u me replis... alors que veux-tu faire comprendre à la diaspora?

Les peuples Africains, ensemble, dans l'union doivent porter plainte contre l’État français pour corruption et détournement des deniers publics.

16.Posté par nietszche le 12/09/2011 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On n a nullement besoin de complots et de théories sur les conspirations occidentales pour que l Afrique ou le Gabon avance à pas de chenille, il suffit qu il ait nous memes les africains et les gabonais.

En effet, n avons nous pas des PBIs et des "restes"( d après les plus pessimistes) assez bien votés dans les hemicycles , soutenant de réels projets de planification chiffrés, tablés, réfléchis et facturés depuis près d un demi-siecle ?

Je veux croire à l action et au pragmatisme et oublier un temps soit peu la cage aux folles qu’est le politique gabonaise, c est là tout mon positionnement idéologique.

N étant pas de la génération des années 70 qui virent éclore toutes les infrastructures, qui hélas malgré la tonitruante compétence actuelle se sont dégradées, je ne peux que me réjouir d une présidence, qui contrairement à celle des alternances observées dans les pays voisins (Cote d ivoire, Mali, Sénégal,...) lance le pays dans une logique de grandes reformes et de grands travaux comme on n observe actuellement que dans les pays comme le Rwanda, la Guinée équatoriale et le Nigeria.

Dans un pays où dixit les cables diplomatiques et ceux bien avertis chez nous , juste 30 % de la population vote, le politique devrait se donner un temps de réflexion sur ce désaveu au sujet de son accaparement de la vie étatique et privée. Tous ces petits chouchous et vieux "cocos“, racoleurs , privilégiés de la république et grand membre de la jacobolerie devraient comprendre que les gabonais ont peut-etre desormais d autres attentes que ces eternelles querelles autour des pseudo-competences et des pseudo-Messies tout designés ( des competences pretendument visibles juste en periode préelectorale ! ). En somme, " nous mangeons leurs competences pour les Depitas et les Senataires " !

Quel bonheur cela pourrait etre, ce jour où le pays aurait droit à un repis qui ne soit pas synonyme d un arret de toutes reformes, homonyme d un accord ou d une paix des braves non scéllée, au depend du devellopement ; L eternel tourbillon de cette cage aux folles qu on devrait penser un jour à fermer le temps d un petit congé salvateur pour tout le monde.

C est triste , mais pendant que les autres font la fée du logis en travaillant, nos politiciens ,assis sur le minerais et le bois, sont la folle du logis !

Certainement que la raison est chez les autres 70 % et pour mener à bien son projet la raison doit reprendre le dessus et se concentrer sur ce qui est vrai et palpable !

A bon entendeur ...

15.Posté par nietszche le 12/09/2011 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BOA au pouvoir c'est Sarkozy dans le pétrole
AMO au pouvoir c'est le PS dans le bois
Alors que faire? that is a question
laissez nous avancer jusqu'à la mort complet de l'etat.



On n a nullement besoin de complots et de theories sur les conspirations occidentales pour que l Afrique ou le Gabon avance à pas de chenille, il suffit qu il ait nous memes les africains et les gabonais.

En effet, n avons nous pas des PBIs et des "restes"( d apres les plus pessimistes) assez bien votés dans les hemicycles , soutenant de reels projets de planification chiffrés, tablés, reflechis et facturés depuis pres d un demi-siecle ?

Je veux croire à l action et au pragmatisme et oublier un temps soit peu la cage aux folles qu est le politique gabonaise , c est là tout mon positionnement ideologique.

N etant pas de la generation des annees 70 qui vurent eclore toutes les infrastructures , qui helas malgré la tonitruante competence actuelle se sont degradées, je ne peux que me rejouir d une presidence, qui contrairement à celle des alternances observées dans les pays voisins ( Cote d ivoire, Mali, Senegal,...) lance le pays dans une logique de grandes reformes et de grands traveaux comme on n observe actuellement que dans les pays comme le Rwanda, la Guinee equatoriale et le Nigeria.

Dans un pays où dixit les cables diplomatiques et ceux bien avertis chez nous , juste 30 % de la population vote, le politique devrait se donner un temps de reflexion sur ce desaveu au sujet de son accaperement de la vie etatique et privée. Tous ces petits chouchous et vieux "cocos" ,racoleurs , privilegiés de la republique et grand membre de la jacobolerie devraient comprendre que les gabonais ont peut-etre desormais d autres attentes que ces eternelles querelles autour des pseudo-competences et des pseudo-Messies tout designés ( des competences pretendument visibles juste en periode préelectorale ! ). En somme, " nous mangeons leurs competences" !

Quel bonheur cela pourrait etre, ce jour où le pays aurait droit à un repis qui ne soit pas synonyme d un arret de toutes reformes, homonyme d un accord ou d une paix des braves non scéllée, au depend du devellopement ; L eternel tourbillon de cette cage aux folles qu on devrait penser un jour à fermer le temps d un petit congé salvateur pour tout le monde.

C est triste , mais pendant que les autres font la fée du logis en travaillant, nos politiciens ,assis sur le minerais et le bois, sont la folle du logis !

Certainement que la raison est chez les autres 70 % et pour mener à bien son projet la raison doit reprendre le dessus et se concentrer sur ce qui est vrai et palpable !

A bon entendeur ...


14.Posté par Ménélick III le 12/09/2011 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre pseudo parle de lui même. Vous êtes un pédégiste à mort . Ce qui signifie que l' idéologie vous importe peu. Autrement dit, le PDG peut toujours compter sur vous même lorsque l' intérêt national est écarté .Face à une telle attitude instinctive, tout porte à croire que votre ancrage dans le PDG trouve son fondement sur la base de votre instinct très grégaire. C' est pourquoi nous comprenons parfaitement vos élucubrations parceque vous confondez tout le monde à vous au point d' accuser autrui ce que vous êtes. Petit tribaliste!!!

13.Posté par nziengui le 12/09/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI BONGO DEGAGE SALE RAT ..................VOLEUR TOI ET TON PDG.HONTE A TOI !!!!

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...