News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La polémique sur la venue de Lionel Messi au Gabon s’enfle de plus belle

Le site de la Liberté - source : info241 le Dimanche 19 Juillet 2015 à 10:47 | Lu 4259 fois

Alors que le bad buzz autour de l’arrivée vendredi au Gabon du quadruple ballon d’or, Lionel Messi, n’émeut pas les rédactions gabonaises bonne enfant, les citoyens sur les réseaux sociaux ont vite fait de faire déchanter la présidence Gabonaise à l’origine de l’opération de communication.



Officiellement invité pour poser la première pierre du futur stade de Port-Gentil, l’un des sites retenus pour la CAN 2017, mais aussi selon certaines sources, pour l’inauguration du restaurant privé du fils du président, Noureddin Edouard Bongo-Valentin. La polémique s’est depuis hier diversifiée notamment en raison de "bourdes" communicationnelles de la présidence Gabonaise.

Ali Bongo, Messi, Eto’o pris dans la nasse

Tout d’abord, la visite du roi du football mondial n’a été officialisée que jeudi par la présidence de la République, pris dans un contexte social et politique défavorable à Ali Bongo depuis de longs mois. Via l’agence Reuters l’opposition Gabonaise, qui a dégainé la première sur l’événement, s’interroge sur le coût de l’opération de marketing politique médiatique de cette arrivée surprise de Lionel Messi. Certains membres de l’opposition évoquent les faramineuses sommes de 700 millions de FCFA ou de 3 milliards de FCFA qui seraient ponctionnés des caisses du trésor public, argent du contribuable gabonais..

A l’initiative de son ancien coéquipier, Samuel Eto’o Fils, par ailleurs ami proche d’Ali Bongo, la venue de Lionel Messi lui aura fallu les foudres des internautes quant au coût probable de cette opération de communication.Samuel Eto’o Fils, se substituant au gouvernement Gabonais, a martelé que l’Etat Gabonais n’avait dépensé aucun sous pour déplacer le champion Argentin. Ce qui est loin d’être probable dans ce milieu sportif où l’argent circule à flots. Rien que le jet privé l’ayant conduit à Libreville le prouve amplement.

Dans un contexte de tensions et de crises sociales et politiques, PR & Events, le nouveau cabinet parisien de communication d’Ali Bongo, dirigé par Anne Hommel de Majorelles, vient d’essuyer une déferlante non mesurée.

La visite vue par la presse étrangère

Dans les médias internationaux, plusieurs titres ont consacré la polémique autour de cette arrivée controversée en terre Gabonaise. Le quotidien sportif français L’Equipe titre à ce sujet, « Lionel Messi, hôte controversé du Gabon ».Pour L’Equipe, « selon des sources anonymes citées par la presse d’opposition, la star argentine pourrait aussi prendre part à l’inauguration d’un restaurant lancé par l’un des fils du président gabonais. Plus généralement, alors que le pays est en proie à des tensions sociales, des critiques se font jour contre la « politique par le football » du pouvoir en place, soupçonné de monnayer au prix fort la venue du finaliste malheureux de la Copa America. »


Dimanche 19 Juillet 2015
source : info241
Vu (s) 4259 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

20.Posté par Stephen Owen le 21/07/2015 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La visite de Lionel Messi au Gabon, samedi 18 juillet, pour donner le coup d'envoi symbolique de la CAN 2017, soutenir le développement du football au Gabon et rencontrer les jeunes, suscite depuis des polémiques. Certains s'interrogent sur d'éventuelles motivations occultes derrière ce bref séjour et France Football affirme ce lundi que la star du Barça aurait touché 3,5 millions d'euros. Ce que l'entourage du joueur dément vivement.

Lionel Messi ne s'attendait sans doute pas à faire autant parler de lui. Sa brève escapade au Gabon, au milieu de ses vacances, répondait avant tout, comme son séjour deux ans plus tôt au Sénégal, à sa volonté de faire plaisir à certains de ses amis.

En l'occurrence à Samuel Eto'o, à l'origine de l'invitation, et Deco, devenu conseiller du président gabonais Ali Bongo. Telle est en tout cas la version de la famille Messi, relayée par un des hommes qui avaient organisé le déplacement.

Pas le moindre centime

Alejandro Echeverria, ancien dirigeant du FC Barcelone du temps du président Joan Laporta, dont il était le gendre, est comme on dit un grand ami de l'Afrique, où il se rend une fois par mois en moyenne. Il contribue activement au développement du football gabonais et exerce également la vice-présidence de la Fondation Samuel Eto'o pour l'éducation.

Et surtout, il est un proche ami de Lionel Messi et de sa famille. Depuis Barcelone, Echeverria ne décolère pas devant ce qu'il considère un mensonge. « Messi n'a pas touché le moindre centime pour aller au Gabon. Il avait promis à Eto'o et à Deco et il a tout fait pour honorer son engagement, malgré un emploi du temps surchargé ».

Une version très éloignée de celle véhiculée par certains médias mais aussi par des opposants au président gabonais, qui dénoncent une opération de communication impliquant « une lourde contrepartie financière » selon France Football alors que le pays subit les contrecoups de la baisse du prix du pétrole. Une version qui décidément ne passe pas chez les Messi, qui en veulent au passage à Samuel Eto'o d'avoir été absent pendant ce séjour, retenu en Turquie avec son nouveau club, Antalyaspor.

Xavi et Victor Valdes avaient aussi fait le voyage

L'entourage de la star du Barça et de l'équipe d'Argentine rappelle au passage qu'il n'est pas le premier Barcelonais à se rendre au Gabon dans les mêmes conditions. Trois ans plus tôt, Xavi et Victor Valdes avaient eux aussi fait le voyage invités par Samuel Eto'o. Et là encore, rappelle Alejandro Echeverria, « sans toucher le moindre centime ».

« Je suis bien placé pour en parler puisque c'est moi qui aie organisé le voyage », explique Alejandro Echeverria, qui écarte également toute motivation politique avec ce déplacement. « En allant au Gabon, Messi a soutenu surtout le développement du football en Afrique. Il a été lui aussi, comme beaucoup de jeunes gabonais, un enfant qui rêvait de devenir footballeur ». Et il se sent donc très proche de ces gamins qui l'ont acclamé tout au long de son séjour.

Un accueil qui a surpris même cet habitué des déplacements du quadruple Ballon d'Or et des passions qu'il suscite partout dans le monde. « C'était incroyable. A chaque pas, le contact avec les gens et les enfants était assez fou. Même Messi, qui en a vu d'autres, a été très touché ».

19.Posté par le desherbeur le 21/07/2015 11:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Svp en tant que gabonnais qui aime son pays...regardon nos deux voisins les plus proche...le Cameroun et la Guinee..qui se developpe tous doucement et le Gabon qui s'enfonce miserablement...selon vous messi va arrivé pour la premiere fois en Afrique Equatoriale gratuitement hors le cameroun est là a coté,pays où l'un de ces meilleurs amis est originere?la ya probleme,messi est un joueur fifa tousces deplacement alimente un budget et je vous rappelle que les entrement au barça ont debuté depuis ...le Gabon a trop gaspillé les do avec l'avenu des stars

18.Posté par ONDOUNDA le 20/07/2015 21:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali meme d'autres president s'en moquent à l'exemple de Paul Biya qui tweet en disant que tu fais le chauffeur, tout cet argent pour la campagne mediatique aurait pu aider au reamenagement des routes ! N'as tu donc pas d'ambition pour ton pays et ça se dit président ! Lorsque Ali invite Messi que lui montre-t-il ?? Des routes en mauvais Etats à tout bout de champ , un centre ville a peine spectaculaire !!! Et des ordures inondant la ville ! Avons nous besoin de messi au Gabon ??? Non nous avons besoin d'infrastructures route immeuble gratte-ciel , "realiste" à ta maniere de rediger et a ton vocabulaire peu approprié on constate que tu n'es qu'un gamin qui n'a jamais voyagé et qui ne vit pas la realité du pays tellement content d'avoir vu, toucher et fait une photo avec Messi ; est-ce ton pere ? Te nourrit-il ? Il vient avec une culotte et est meme surpris de voir des hommes en costumes et Ali, president toujours derrieres Messi comme son garde du corps et meme son chauffeur , sourriant betement et toujours avec des distractions de faire venir des grandes stars et de les faire voir que libreville n'est qu'une ... soyons realistes

17.Posté par Oxi Mavioga le 20/07/2015 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lionel Messi était au Gabon dans un contexte purement sportif alors le débat sur sa tenue vestimentaire n'a pas lieu d’être. Mais il y a toujours des aigris quelque part pour semer la haine dans les esprits des gabonais. En tout cas même Jésus Christ avait des ennemis malgré tout ce qu'il faisait de bien aux gens. ,#OxiMavioga

16.Posté par SOSGABON le 20/07/2015 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Nouvelles Opérations de Charme du Roitelet du Gabon. Messi n'a jamais demandé de venir au Gabon. On l'y a forcé à coup de milliards de Francs CFA. Les autres célébrités l'ont été aussi. J'ai regardé le film de Bob Marley et là, il déclarait que s'il avait su que Bongo était un dictateur, il ne serait jamais venu au Gabon. Je me demande ce que dira Mr Messi dans quelques années quand il prendra sa retraite du monde du Football.
Dans tous les cas, les moutons de Panurge ont suivi. Et c'est après le départ de Monsieur Messi que certains dénoncent sa négligence vestimentaire vis-à-vis des autorités gabonaises. Il ne leur a rien demandé. Et puis c'est à sa descente de l'avion qu'il fallait le refouler: "Monsieur Messi, vous êtes mal habillé vous ne pouvez pas fouler le sol gabonais. Ou, si vous y tenez, allez mettre une tenue correcte dans l'avion".

15.Posté par NDONG MINKO le 20/07/2015 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI LUI MÊME SAIT QU'IL N'EST PAS PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, QU'IL N'A JAMAIS GAGNE UNE ELECTION ET QU'IL NE LA GAGNERA JAMAIS. MAIS LE GESTIONNAIRE OFFICIEL DES INTÉRÊTS ECONOMIQUES DE SON CLAN MAÇONNIQUE. DE FAIT, IL NE PEUT EN AUCUN CAS SE RETENIR DEVANT CERTAINS ACTES QU'UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DOIT EVITER DE POSER QUAND IL EST EN FONCTION.
UN PRÉSIDENT CHAUFFEUR DE SON HÔTE EN TENUE DE CHASSEUR DE GIBIERS; EN VISITE OFFICIEL . IL N'Y A QU'AU GABON POUR LE VOIR.
L'ASSEMBLEE NATIONALE DANS DES PAYS DE VRAIE DÉMOCRATIE DEVRAIT DEMANDER DES EXPLICATIONS A ALI, SI CE DERNIER SE SENT PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE!!!

14.Posté par Mvou Paul le 20/07/2015 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali, con de ta mere si tu en as une. Tu es vraimment un sal fils de pute, et je trainerai ton gros corps de gorille sur le goudron chaud de Libreville le moment venu. Continues a nous humilier....

13.Posté par Le citoyen libre le 19/07/2015 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Billie Bi Nze au secours , ALI est tombé sur la tête.

12.Posté par Le citoyen libre le 19/07/2015 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI le chauffeur, fait vraiment honte à notre pays..!

11.Posté par Bouka Rabenkogo le 19/07/2015 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"PLUS JAMAIS UN FRANC-MAÇON A LA TÊTE DU GABON"
Peuple gabonais, Ali Bongo est président de la république chef de l'état dans notre pays, par la faute d'une grande conspiration franc-maçonnique. Toute la classe politique toute tendance confondue et les responsables des institutions chargées de l'élection sont dans la grande majorité franc-maçons. Dieu le Père Tout Puissant m'a permit, en ma qualité de commissaire chargé du dépouillement pour l'élection présidentielle de 2009, de voir en direct: la "duperie" franc-maçonnique. Ali et son père Omar Bongo avant lui, n'ont jamais gagné une élection. Peuple gabonais, votre "Vote" n'a jamais compté, ne compte pas et ne comptera jamais tant que les francs-maçons jouerons les premiers rôles politiques au Gabon. L'heure est arrivée pour nous "Mes Frères Intelligences Divines Autochtones" MELANE, ABANDJI, ELOMBO, IBWOUIRI, MBIRI, FOUANGANGA, SILAYO, DJOBI LUMBU, DISUMBA, MISSOKO, SENGEDIA, NGONDET, MIYOBA, NDEYA, TAO TAO, MBOUMBA YI YANO, DJEMBE, GNEMBE, IVANGA, OKOUKOUE, MANGUMBA, BWITI, NYEMBE, MONGALA, YASI, INDO, NGIL, NDJOBI, OMWIRI, BODI, MUKU, MWETI, MWIRI, MWELI, BYERI etc..., de prendre en main la destiné du "Merveilleux Don de NZEMBI", notre Pays le Gabon. Ne nous laissons plus jamais distraire. Le Gabon a suffisamment été spolié. Nous établirons pour ce nouveau millénaires, de nouvelles relations intelligentes de coopération avec tous ceux qui nous respecterons. Soyons désormais vigilant. Je vous laisse dans les mains salvatrices d'AMBIA.
ADIEU.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...