News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La petite pique inaperçue de Guy Nzouba Ndama

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 14 Mars 2014 à 08:17 | Lu 2733 fois

A l’issue de la déclaration de politique générale du Premier ministre le lundi 10 mars dernier, le président de l’Assemblée nationale, dans son laïus, a prononcé une phrase pas vide de sens et qui en dit long sur l’état d’esprit actuel des «caciques» du Parti démocratique gabonais (PDG).



Qui a dit que l’élu de la Lolo-Wagna n’avait pas de cran ? Au-delà de son soutien sans faille au président Ali Bongo et au gouvernement, Guy Nzouba Ndama a lui aussi des états d’âme. Et il sait les exprimer… à la manière d’un diplomate, avec emphase ; le tout enrobé dans un discours plutôt courtois. «Les gouvernants actuels pensent que le Gabon a commencé en 2009», a-t-il lâché le 10 mars, lors du vote de confiance des députés envers Daniel Ona Ondo, le nouveau Premier ministre.

Guy Nzouba Ndama, le président de l’Assemblée nationale, constate, lui aussi, la mise à l’écart progressive de nombreuses personnalités au motif non officiel qu’ils ont servi sous l’ère Omar Bongo, et le relatif mépris que l’on affiche à leur égard, comme ce jour où, sur le plateau de la RTG1, Liban Souleyman avait déclaré à Louis Gaston Mayila : «en quarante ans, vous n’avez développé aucun projet, vous n’avez rien fait, nous, nous allons mettre en œuvre le PSGE».

Omar Bongo et ses compères n’ont-ils vraiment rien fait en quarante-deux ans au pouvoir ? Ceux que l’on appelle, au sein du PDG, les «caciques» sont-ils aujourd’hui les seuls à défendre l’héritage politique et moral de l’homme de Lewaï ? Plus que ne le font les opposants, c’est du PDG «nouvelle vague» -PDG Emergent- que les critiques les plus acerbes émergent sur l’action du père de la Rénovation du Gabon.

«En quarante ans, vous n’avez rien fait»

On se rappelle que, lors d’une autre émission télévisuelle sur Gabon Télévision, le Pr. Daniel Franck Idiata, commissaire général du Cenarest, et membre du Parti démocratique gabonais, avait lui aussi affirmé que «c’est depuis 2009 avec l’arrivée de Séraphin Moundounga à la tête du ministère de l’Education nationale que l’on a pu définir, au Gabon, ce qu’est une école, un collège, un lycée».

En fait, «la petite phrase de Guy Nzouba Ndama sonne comme un constat amer selon lequel les gouvernants actuels ne veulent commenter que le passif des années Omar Bongo et ne veulent pas reconnaître l’actif, le positif», selon l’analyse d’un sociologue enseignant à l’Université Omar Bongo ayant requis l’anonymat. Et celui-ci d’ajouter : «sur de nombreux points, les analyses de Guy Nzouba Ndama rejoignent ceux d’un Jacques Adiahénot qui a dénoncé, jeudi dernier, le traitement réservé au bilan des années Omar Bongo et la mal gouvernance». A travers sa petite phrase, le député de la Lolo-Bouenguidi a, semble-t-il, voulu asséner quelques vérités aux membres de l’exécutif.

Tout ce qui est négatif relève de l’ère Omar Bongo

Un ancien ministre originaire de la Nyanga, actuellement parlementaire, affirme que pour les Emergents, tout ce qui est négatif relève de l’ère Omar Bongo, et tout ce qui est positif a été fait par eux. «Franchement, le PDG doit profiter de la célébration de son quarante-sixième anniversaire en cette année 2014 qui marque aussi le cinquième anniversaire de la mort de son fondateur pour réhabiliter le nom et l’image d’Omar Bongo», a conclu le même ancien ministre.

Réagissant à la petite phrase du président de l’Assemblée nationale, un politologue franco-gabonais a estimé qu’il était dommage que «les hommes politiques gabonais attendent souvent de sortir du PDG et du système après leur mise à l’écart des affaires publiques pour exprimer leur pensée ; là, il faudrait saluer honorablement Guy Nzouba Ndama pour avoir osé. Il a osé en une phrase dans un discours qui en avait cinquante-trois, mais il a osé quand même !»

Gabonreview

Vendredi 14 Mars 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2733 fois




1.Posté par je verrai ça le 14/03/2014 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il reconnaît lui même aujourd''hui,même s''il ne le dit pas directement que le president ali niga et ses amis sont insolent mais en tout cas c''est probleme qui dit ali niga dit nzouba,mon cher G.N.N il faut supporter ya ali c''est ce que vous aviez vûlu

2.Posté par Cyprien le 14/03/2014 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça commence à sentir "mauvais". Donc si j'ai bien compris, tous les Ministres de l'Education National sous le règne d'Omar Bongo, j'en citerai deux : Guy Nzouba Ndama , André Mba Obame étaient nuls par rapport à Docteur Séraphin Moundounga....

3.Posté par Le pauvre du gabon le 14/03/2014 21:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dirai que c''est mr. Moudounga qui est nul! Avant les eleves se sentaint mieux car, ils avaient un moyen de distraction par les competitions inter etablissements dans differents disciples et 1 temps pour les etudes. Ce systeme se pratique meme dans les pays developpes. Du coup, les enfants ne se sentent pas etouffer comme la fait mr. Moudounga en alourdissant le programme scolaire des eleves et des professeurs dans les etablisses. Est-ce la meilleure maniere de prouver au gabonais il a ete mieux les autres minitres a l''education? Meme 1 chien peut mieux gerer ce poste que mr. Moudounga. Et le pr. de l''assemble et ses membres du PDG doivent supporter le mepris abusif du PR et ses membres du gouvernement car, se sont eux qui l''on placé là, par le canal de donguou et non le peuple souverain gabonais!

4.Posté par Alkazar le 15/03/2014 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec le Doctorat qu'il a passé avec succès, Mr Séraphin Moundounga peut se vanter d'être le Jules Ferry Gabonais. Il peut se vanter aussi d'être à l'origine du déclin de l'enseignement au Gabon avec des salles classes surchargées, des gymnases transformés en salles de cours, et des enseignants ridiculisés.
Tout ce qu'on peut retenir de ces prétendants émergents, c'est le système éducatif Gabonais est devenu obsolète; les résultats et les grèves à répétitions sont les preuves irréfutables

5.Posté par 3ekale le 16/03/2014 01:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement xui d'accord avc les emergents quand ils veulent faire croire au gabonais que le Gabon a commencé en 2009 parce que si quelqu'un nous a veritablement tué c'est bien Bongo pere ne nous voilons pas la face 42 ans de pouvoir bilan 0+0=0 le type là avait tous les moyens du monde pour faire du Gabon un emirat...si son regne etait positif Ali ne serait pas là a faire du bricolage comme il le fait en ce moment alors les caciques on en a que foutre de ce qu'ils pensent c'est eux avc Bongo pere qui nous ont mi plus bas que terre aujourd'hui Ali lui ne fait que terminer ce que papa na pu achevé les tenebres et le chaos...vous ne le savez pas peut etre pas mais ce Bongo là etait parti voir le Diable pour la richesse la gloire et la vie éternelle le diable lui a demandé le gabon en retour et il a accepté...mais le diable est un menteur il a donné richesse gloire mais pas vie éternel...kia kia kia kia

6.Posté par beaurivage le 16/03/2014 16:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas c''est le moderateur du pouvoir. Rien de plus. Soyons sobre et vigilent

7.Posté par Mvé le 16/03/2014 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ post 6 beaurivage..
Peux-tu être plus explicite s'il te plait ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...