News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La guerre du Gabon contre les écarts sexuels

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 15 Juillet 2013 à 06:19 | Lu 1091 fois

S’inscrivant dans la volonté de faire du Gabon un pays «exemplaire» et éloigné de tout comportement en marge de ses valeurs traditionnelles et culturelles, la Chambre haute du Parlement a adopté, modifié et complété, le 12 juin dernier, de nombreuses lois inhérentes à l’adultère, au viol et à l’inceste en République gabonaise.



La guerre du Gabon contre les écarts sexuels
Vielles de 50 ans, les dispositions de la loi n°23/63 du 31 mai 1963 portant Code pénal ont subit, vendredi 12 juin dernier, quelques modifications de la part des sénateurs pour être transmis, dans les jours à venir, à la commission paritaire des deux Chambres en attendant la convocation de celle-ci. En effet, les membres du Sénat gabonais, dans l’objectif de répondre à la recrudescence des crimes sexuels enregistrée au Gabon ces derniers temps, ont procédé à la modification des anciennes dispositions du Code pénal liées aux différents actes d’agression sexuelle tels que le viol, l’adultère et l’inceste.

A cet effet, l’une des modifications les plus importantes a porté sur l’article 267 du Code pénal qui dispose désormais que l’adultère en République gabonaise consiste, pour tout conjoint marié dans le régime monogamique ou polygamique, d’entretenir des relations sexuelles avec un partenaire en dehors du cadre conjugal. Aussi, cette modification a été suivie par celle sur les dispositions relatives à la transmission volontaire et involontaire du VIH/Sida, inscrites dans le Code pénal en juin 2012.

En effet, l’an dernier, ce texte connu comme l’«article 23 bis» du chapitre II,III du Code pénal disposait déjà que «quiconque aura volontairement inoculé des substances infectées par le VIH/Sida est coupable d’acte de transmission volontaire du Sida […]. Et, est complice d’acte de transmission volontaire toute personne vivant avec cette maladie ou non, médecin, tradithérapeute, pharmacien ainsi que tout étudiant en médecine, étudiant ou employé en pharmacie, herboriste, marchand d’instrument de chirurgie, qui aura indiqué, favorisé ou procuré les moyens de commettre l’infraction susmentionnée».

A ce jour, les sénateurs travaillent à réprimer davantage les actes de transmission en élargissant les possibilités de peine pour les auteurs, volontaires et non volontaires de toute sorte de maladies liées à l’acte sexuel, selon les cas. Ces peines passent ainsi des deux à dix ans, et de 24 000 francs à 3 millions de francs CFA d’amende prévus par l’ancien texte à plus. Les sénateurs ont également voté le renforcement des peines liées au viol et à la pédophilie selon les degrés de violence et l’utilisation d’armes.

Par ailleurs, le nouveau texte voté par la Chambre haute du parlement implique désormais le viol ou le simple acte sexuel commis par un ascendant légitime, naturel ou adoptif. A cet effet, le texte adopté vise à condamner toute relation sexuelle entre des individus ayant des liens de parenté directe ou indirecte. La nouvelle disposition prend donc en compte les beaux-frères et belles-sœurs en plus des personnes ayant entre elles des liens de sang.

Gabonreview

Lundi 15 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1091 fois




1.Posté par coudou le 15/07/2013 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La recrudescence des MOTEL va avec l'augmentation de l'adultère.Faut voir comment les "mariés" se trompent l'un l'autre chaque jour.Des pères qu'on attribut des enfants de malien ou béninois.Des femmes qui se font coucher à longueur de journées pretextant qu'elles sont au boulot.Des hommes qui courent derrière des petites filles...
Le cas est grave!!

2.Posté par Mouthou12 le 15/07/2013 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean François Ndongou a baisé et engrossé sa propre nièce. Est-ce de l'inceste? Si c'est oui, alors il doit aller en prison. Chef d'accusation: Abus d'autorité, abus de pouvoir, détournement de conscience sur une personne vulnérable, adultère.....! Que la loi soit appliquée……..

3.Posté par Pita Di Pita le 15/07/2013 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les premiers dépravés sexuels c'est ceux et celles-là même qui nous pondent ces lois. Quand on pense que le rois des musulmans du Gabon se fait baiser par Acrombessi, que voules-vous? ça commence au sommet et ça déteint sur la populace.


éh bèh mon vieuhhhhhhh !!!!!!! Que foutent le président des maquettes et ses sbires??? Aniambièh réra. Au temps du père Ondimba Omar la jeunesse était, disait-il, sacrée, au temps du président des maquettes 3 D fabricotées par ses amis Attias et Cie, Alain Ondimba ShipOmar, la jeunesse est sacrifiée, mutilée,violée, voilée, recalée.

4.Posté par lys le 16/07/2013 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme a dit le frère les honorables qui pondent les lois, ils sont les 1ers à violer la loi en toute impunité et ils veulent se faire passer pour des saints combien nombre d'entre eux ont des dossiers dans les tribunaux pour tous ces délits.certains ne s'arrètent mème plus à coucher leurs filles nièces cousines et vont jusqu'à les engrosser.et ça vient parler de comportement exemplaire au sommet ce n'est que pederastie pédophilie viols collectifs echangiste non mais de qui se moque t on??????????????

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...