News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Guinée équatoriale vit une croissance galopante

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 21 Octobre 2009 à 18:37 | Lu 1679 fois

LIBREVILLE, 21 octobre (Infosplusgabon) - La Guinée-Equatoriale où s’est rendu ce mercredi le président Ali Bongo Ondimba, est présidée par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, candidat à la présidentielle de novembre 2009. Grâce à son pétrole qui l’a coopté au 3e rang des producteur en Afrique au sud du Sahara, la Guinée Equatoriale semble reléguer au 2nd rang l’agriculture et la pêche. Elle produit le gaz et dépend de l’élevage de bétail et de l’exploitation du bois et des minerais.



 La Guinée équatoriale vit une croissance galopante
La Guinée équatoriale, ancienne colonie espagnole d’un million d’habitants est devenue grâce à son pétrole le 3e producteur en Afrique subsaharienne, derrière le Nigeria et l’Angola. Le pays inaugure chaque mois un grand nombre d’infrastructures sociales qui faisaient défaut.

Fermée depuis 1995, l’ambassade des Etats-Unis avait rouvert ses portes à Malabo, courant octobre 2003, en présence du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, du secrétaire d’Etat adjoint américain chargé de l’Afrique, Walter Kansteiner.

L’ambassade avait été fermée, officiellement, à la suite de restrictions budgétaires. Mais l’opposition équato-guinéenne l’avait imputée aux constantes violations des droits de l’homme dénoncées dans ce pays, dirigé depuis 1979 par le général Obiang Nguema.

Voisine du Gabon et du Cameroun, la Guinée équatoriale connaît depuis 1992 un boom pétrolier fulgurant. Elle a encore un différend territorial avec le Gabon, à propos de la petite île Mbanié, dont les eaux sont réputées riches en pétrole.

Les deux pays revendiquent sa propriété en invoquant tous deux les frontières héritées de leurs anciens colonisateurs respectifs, l’Espagne et la France. Des négociations au sujet des eaux territoriales avec le Nigeria et l’archipel de Sao Tomé et Principe portent également sur des portions d’eaux litigieuses et réputées receler du pétrole.

Le pétrole équato-guinéen est presque exclusivement exploité par une dizaine de compagnies américaines, parmi lesquelles ExxonMobil. Les ressortissants américains sont les seuls étrangers à ne pas avoir besoin de visa pour entrer dans le pays, un sésame souvent difficilement accessible pour les étrangers d’autres nationalités, en dehors des hommes d’affaires.

FIN/IPG/KHM/2009

© Copyright Infosplusgabon

Mercredi 21 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1679 fois




1.Posté par Hella le 21/10/2009 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certes violation des droits de l'homme mais comment refuser un président qui travaille et qui fait déjà de son pays un pays émergent. Ali9 a bien fait de partir la-bas pour aller apprendre comment on relève un pays sous-équipé.

omar Bongo Ondimba n'a pas compris qu'il fallait qu'il équipe son pays au lieu de nous entraîner dans une démocratie à la con, désordonnée et non structurée.

2.Posté par Abess le 30/10/2009 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce pays n'a pas réussi à se développer avant la découverte voire l'exploitation du prétrole à cause de ses dirigeants : mépris de ses compatriotes, détournement de fonds publics au profil de la France et autres parasites étrangers. Cela a vu le système éducatif regressé, la santé de dégradée, la situation économique et politique très difficile, entrainant une immigration massive de la population vers les pays voisins : Gabon, Cameroun, Congo.
La découverte du pétrole a laissé choire une espérance dans le sens de l'amélioration des conditions d'existence des Guinéens, la mise en place des infrastructures sociales, éducatives, culturelles et sanitaire, d'oùu le retour à la mère patrie des Guinéens; Le régime n'a pas changé et ne changera pas, c'est partout pareil en Afrique, les mêmes rapaces et dynosaures. Les autorités doivent commencer à penser que le pétrole est pour un temps et qu'une gestion rigoureuse pour un meilleur partage des richesses est une obligation. Les investissements vers les autres sources de développement économique doivent impérativement être mises en place : le tourisme, l'agriculture, l'agro-industrie, les énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique,), la formation/éducation des citoyens, prendre à bras le corps les problème de santé publique;laisser la libre initiative;libérer la parole des concitoyens pour que chacun puisse apporter sa pierre à cet édifice;protéger la nature, car les exploitants ne s'en soucient pas;instaurer la démocratie par l'alternance au pouvoir pour libérer l'esprit;renforcer le nationalisme et rappatriant les fonds envoyés à l'étranger, en imposant à chaque résident étranger d'investir une partie de ses ressources sur le territoire;mieux controler les envois d'argent vers l'étranger;
N'envoyer plus l'argent du pays à l'étranger investissez le dans le pays, cela ne fera que développer votre pays;
Soyez le soleil de développement sociale, économique, politique, écologique, humaine de l'Afrique; inestissez chez vous!

3.Posté par Le citoyen le 30/10/2009 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pendant que le Gabon vit une decroissance galopante
La Guinée Equotoriale va nous damer le poin, quelle honte.

4.Posté par St. Michael le 08/11/2009 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça la différence entre un président visionnaire qui aime son pays et son peuple et un usurpateur illettré comme Bongo venu d'ailleurs qui n'a aucun amour du Gabon.
C'est ça aussi la différence entre un Fang qui aime son pays et un Fang comme Engoang Owone (Eboue) ou NdemeZO Obiang ou Ella Ekogha qui utilisent leur petit cerveau pour servir le Satan et assassiner les Gabonais.

Obiang Nguema c’est la classe.….la vision…le leadership
Bongo/pdg-francafrique c’est la médiocrité….malédiction. Prions pour s’en débarrasser.

5.Posté par Eboulou le 08/11/2009 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bientôt nous irons tous nous faire soigner en Guinée- Equatoriale .

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...