News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La France souhaite de développer ses échanges avec le Gabon dans un esprit de transparence et de réciprocité (Elysée)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 9 Avril 2014 à 08:00 | Lu 984 fois

Le président de la République française, François Hollande a confirmé le souhait de la France de développer ses échanges avec le Gabon, dans un esprit de transparence et de réciprocité, indique un communiqué du palais de l’Elysée publié mardi à l’issue de l’audience entre le numéro un français et le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.



En dehors de cette courte phrase hautement diplomatique mais dont le contenu est assez dense, le communiqué de l’Elysée est muet sur le contenu des échanges entre les deux chefs d’Etat concernant leurs relations bilatérales.

Les gabonais avaient une oreille tendue vers le palais présidentiel de la France pour savoir si la brûlante question du redressement fiscal de Total Gabon était à l’ordre du jour de cette rencontre, la première du genre depuis l’éclatement de cette affaire le 14 février dernier.

14 février 2014, en effet, Total Gabon a annoncé dans un communiqué avoir reçu un avis de redressement fiscal du Ministère de l'Economie et de la Prospective de la République Gabonaise assorti d'un avis de mise en recouvrement partiel à la suite du contrôle fiscal dont la société a fait l'objet au titre des années 2008 à 2010.

Le montant mentionné dans l'avis de redressement fiscal est de 805 millions de dollars, dont 387 millions de dollars font l'objet de l'avis de mise en recouvrement partiel.


Dans le même communiqué Total Gabon considérait ce redressement fiscal comme étant dénué de tout fondement et conteste ainsi fermement l'ensemble des chefs de redressement et les montants associés.

Cette petite phrase de Total Gabon avait profondément irrité les autorités gabonaises qui ont à leur tour accusé le pétrolier de vouloir toujours imposer son diktat sur le Gabon.

La presse nationale s’est allumée pour défendre l’intérêt national mis à mal par ce puissant groupe.

La présidence de la République gabonaise avait souligné qu’elle ne se mêlait pas de cette affaire purement administrative. Mais par expérience, les gabonais se sont dit que l’affaire ne pouvait être réglée qu’à un très haut niveau.

Total Gabon aurait également suggéré à l’Etat gabonais de régler la question lors d’une rencontre entre le président gabonais, Ali Bongo Ondimba et son homologue français.


Total Gabon est détenu à hauteur de 58,28% par le groupe Total, de 25% par la République gabonaise et de 16,72% par le public.

La France tout comme le Gabon n’avait pas intérêt à faire durer cette crise car « la France sans le Gabon est comme une voiture sans carburant (…) Le Gabon sans la France c’est comme une voiture sans chauffeur », répétait souvent l’ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba (1967-2009).

Gabonactu

Mercredi 9 Avril 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 984 fois




1.Posté par pitchou le 09/04/2014 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
RELATION AU BEAU FIXE N IMPORTE QUOI ALI EST ALLER DEMANDER AU MAITRE COLONISATEUR QU IL SOUHAITE RESTER AU POUVOIR COMME SON PERE ADOPTIF ET PERMET AUX ENTREPRISES FRANCAISES DE REVENIR EN FORCE PILLER LES RESSOURCES DONT ILS VEULENT AU GABON CROIRE QUE LES FAMEUSES RELATIONS N ONT JAMAIS ETE AU BEAU FIXE TU TE TROMPE C EST SIMPLEMENT LE TROMPE L OEIL ENCORE UNE FOIS AUX GABONAIS BONGO PERE LUI MEME L AVAIT DIT LA FRANCEFRANCE EST UNE VOITURE ET LE GABON SON CARBURANT L UN A BESOIN DE L AUTRE SAUF QUE LES BONGO ONT BESOIN DE LA FRANCE POUR SOLIDIFIER LEUR POUVOIR ET LAISSE LE COLON SE SERVIR DES RICHESSES DU PAYS C EST DOMAGE QUE BEAUCOUPS DES GABONAIS ONT CRU A HOLLANDE VOICI LE VRAI VISAGE DES FRANCAIS LEURS INTERET LE RESTE RIEN A FOUTRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...