News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’école au Gabon est faite pour échouer

Le site de la Liberté - http://joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/ le Jeudi 24 Mars 2011 à 20:12 | Lu 1203 fois



L’école au Gabon est faite pour échouer
«L’école pour échouer» est le titre d’un texte éloquent sur le système éducatif gabonais publié par Gilbert Nguema Endamne. Selon cet auteur, le système éducatif au Gabon avait été institué pour conduire au développement du pays en permettant entre autres la formation de ressources humaines qui prendrait en charge le développement du pays.

Il constate que, depuis le milieu des années quatre-vingt, le système éducatif au Gabon est dans un processus de crise durable qui conduit inexorablement à l’échec de l’école. L’exode des Gabonais vers les pays africains ou ceux de l’Occident, les piteux résultats aux examens nationaux et la crise née de la divulgation des épreuves des examens nationaux sont la pointe de l’iceberg de l’état comateux dans lequel se trouve le système éducatif Gabonais.

Certains analystes (Gauthier, Desbiens, Malo, Martineau et Simard, 1997; Gauthier et M'hammed Mellouki, 2006; Frigaard, 2008) considèrent que le chao de l’éducation au Gabon n’est pas propre à ce pays. Plusieurs pays, même la France, connaissent des ratés avec leur système éducatif.

En effet, depuis la deuxième moitié du 20e siècle, l’école, un peu partout dans le monde, fait l’objet de nombreuses critiques (Gauthier, Desbiens, Malo, Martineau et Simard, 1997; Gauthier et M'hammed Mellouki, 2006; Frigaard, 2008). La formation reçue par les élèves est inadéquate (Day, 1999, Duke et Hochbein, 2008). La programmation scolaire ou la qualité de l’enseignement en sont responsables. Les programmes scolaires demeurent inadaptés (Arendt, 1990 et Schweitzer, 2008). Et l’on reproche aux enseignants de manquer d’efficacité dans leurs interventions pédagogiques (Morgan et Bourke, 2008; Hamano, 2008).

Pour remédier à cette situation, les autorités politiques des différents pays où prévalent les principes de la démocratie ont entrepris des réformes de l’éducation entraînant des redéfinitions de la mission éducative de l’école en fonction des objectifs de développement socio-économiques de leurs pays (Feldman et Kent, 2006; Sanchez et Salinas, 2008; Browne-Ferrigno, Allen Hurt, 2008). Les finalités de l’éducation qui en ont résulté ont provoqué une révision des fonctions du système éducatif, du rôle de l’école, une redéfinition des curricula et une mutation de l’activité de l’enseignement.

Au Gabon, malgré les nombreux état-généraux de l’éducation, aucune finalité concrète n’est définie pour la mission de l’école. Par ce fait, le système éducatif nage dans le vide. Même une épicerie du quartier est gérée avec un plan, des méthodes et des objectifs à atteindre. L’école au Gabon ne possède ou ne fonctionne avec aucun plan. Le système éducatif et les écoles sont gérés à vue. Il ne faut pas s’étonner de la cacophonie, des insuffisances que l’on observe et de la désertion qui caractérise le système éducatif gabonais.

Dans tous les pays qui ont eu à effectuer un saut qualitatif dans le processus de leur développement, le système éducatif dans son ensemble a toujours été considéré comme la force motrice la plus puissante et la plus déterminante de cette évolution. Si l’on veut faire émerger le Gabon, il faut redéfinir la mission éducative de l’école au Gabon. Cette redéfinition doit entraîner une restructuration du rôle et des fonctions de chaque intervenant du système éducatif gabonais. Peut-être alors pourrions-nous disposer d’une école de qualité qui éviterait l'exode de nos enfants vers d’autres cieux et qui permettrait à chaque élève de bien réussir sa formation scolaire au Gabon.

Joël Mbiamany-N’tchoreret

Jeudi 24 Mars 2011
http://joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/
Vu (s) 1203 fois




1.Posté par LeM le 25/03/2011 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voici enfin un article qui a du sens. Effectivement notre système éducatif est fait pour échouer. Au Gabon, les meilleurs professeurs sont eux qui attribuent des notes médiocres, pendant que dans certains pays européens, le redoublement n'existe pas du moins est une option.
Les programmes sont vieux et ne répondent plus aux nouveaux défis.
Les Etats généraux qui se succèdent sont de la poudre aux yeux. Ils sont ténus par les responsables (professeurs) des échecs dans nos universités. Les professeurs à l'UOB et ailleurs prennent l'enseignement en otage au Gabon à cause d'une libido excessive et d'un manque de professionnalisme.

Beaucoup de gabonais étudiant à l'UOB se lancent en thèse souvent pour sortir du pays avec l'espoir d'être plus tard, des dirigeants politiques.
Dans tout ça, où est la volonté de partager une connaissance ?

On s'étonne que le Sida avance et pas la Recherche .

Pour les enseignants au primaire et au secondaire, il s'agit de se caser dans la fonction publique après de multiples tentatives sans succès au privé.
La fonction publique a une ressource humaine "par défaut".
Cela joue énormément sur la motivation et donc sur les résultats sans compter les conditions de travail qui sont difficiles.

Comment comprendre qu'en 2011, à l'heure de Windows, des professeurs à l'UOB interdisent des PC dans les cours?

Comment comprendre qu'il faut souvent au moins deux ans pour soutenir un Master 1?

Vu de la France, on a l'impression que la Maitrise au Gabon est un doctorat. J'ai vu des mémoires d'étudiant renvoyés au bout de la deuxième année pour des questions de justification du texte!
j'ai vu un étudiant attendre sa soutenance de BTS depuis 4 ans.

Comment comprendre que des professeurs harcèlent des étudiantes sans que des sanctions soient prises?

Même au Congo Brazza, des associations sur ce sujet sérieux commencent à se mettre en place.

Ces filles qui, en échange de leur corps obtiennent des diplômes, ne sont bonnes qu'à enfoncer encore plus la fonction publique.

2.Posté par nendjoh le 25/03/2011 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le système éducatif gabonais est malade depuis plus de 20ans.les tores sont partagés.les gouvernements qui jusqu'à présent se sont succédés n'ont pas pu avoir de bonne politique de planification à ce sujet.l'évolution de la population, l'exode rural ...sont autant d'aspects peu maîtrisés.
les enseignants et autres encadreurs ( pas tous) ne fond plus leur travail avec vacation tout converge vers la recherche du gain.mais à quel prix?les élèves ne recherchent plus excellence, les parents ont démissionné.bref il faut une prise de conscience de tout le monde en un mot.

3.Posté par Bernard N I le 25/03/2011 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L' école au Gabon est illustré par le système de l' entonnoir, ou celui des vases communicants, dans les deux exemples, la finalité est la même. Un système qui pérennise la dépendance, l'esclavagisme envers ceux qui dirigent depuis près de 50 ans. Hier, les pères et aujourd'hui les fils.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...