News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’UPG traîne en justice 3 de ses anciens conseillers municipaux.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 15 Janvier 2013 à 06:54 | Lu 647 fois

Bonaventure Nzigou Manfoumbi, Olivier Gambo et Matoumba Matoumba, tous anciens conseillers municipaux à la mairie du 3e arrondissement de Libreville et démissionnaires de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), parti politique de l’opposition, répondront de leurs actes devant les tribunaux pour usurpation de titre lors de l’élection du maire actuel du 3e arrondissement de la commune de Libreville le 20 décembre 2012, après la démission de Serge William Ekassaga.



L’UPG traîne en justice 3 de ses anciens conseillers municipaux.
Un huissier de justice mandaté par les actuels leaders de l’Union du Peuple Gabonais s’est rendu, il y a quelques jours, auprès des services de la mairie du 3e arrondissement de la commune de Libreville. Sa visite avait pour but d’entrer en possession du procès-verbal qui a sanctionné les opérations électorales du 20 décembre 2012, au cours desquelles a été élue Edwige Pulchérie Andeme Obame comme maire de cet arrondissement, ce, après la démission quelques temps plus tôt, de Serge William Akassaga.

Il s’est agi pour cet huissier de s’assurer que les conseillers démissionnaires de l’UPG, Bonaventure Nzigou Manfoumbi, Olivier Gambo et Matoumba Matoumba, avaient bel et bien voté au nom de leur ancien parti. Pour l’UPG, le procès-verbal du vote du nouveau maire du 3e arrondissement de la commune de Libreville constitue une preuve essentielle pour traîner en justice ses anciens membres.

Une commission aurait par ailleurs été mise en place sous la direction de Mathieu Mboumba Nziengui, actuel Secrétaire Exécutif et principal responsable du parti, pour faire aboutir le dossier qui conduirait à l’annulation pure et simple de cette élection, avant de traduire en justice les présumés usurpateurs.

Le parti entend, à travers cette démarche, démontrer à l’opinion publique que l’UPG n’est pas un parti de désordre et que la discipline est l’une de ses vertus cardinales comme l’a toujours prouvé de son vivant, feu Pierre Mamboundou, disparu le 15 octobre 2011.

Soulignons que les membres démissionnaires de l’UPG ont pris part le 20 décembre 2012 à l’élection comptant pour le remplacement du maire démissionnaire Serge William Akassaga, alors qu’une décision de la Cour Constitutionnelle datée du 26 juillet 2012 relative à une requête de l’UPG, après la démission d'un des mis en cause, le leur interdisait.


Publié le 15-01-2013 Source : Gaboneco

Mardi 15 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 647 fois




1.Posté par ALI LES PIEDS DEVANT le 15/01/2013 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


ON S'EN FOU
MEME ENTRAINER EN ENFER
ON S'EN FOU

2.Posté par Wora Fidèle le 15/01/2013 22:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'eSt triste ce que nous avons fait de l'UPG : moi Wora je suis un traître et un pedegiste notoire ..,, escroc sorti de la la FEGAFOOT par la bonté de Mamboundou et œil d'Ali Bongo dans ce qui reste de l'upg. Nous avons reçu nos mallettes. Y'a koi?

3.Posté par Wora Fidèle le 15/01/2013 22:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Manfoumbi un pédéraste que je connais : il a reçu des millions ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...