News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’UOB et tout l’enseignement supèrieur dans l’écatombe

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 12 Juillet 2013 à 11:43 | Lu 781 fois



L’UOB et tout l’enseignement supèrieur dans l’écatombe
Le diagnostic du fonctionnement de l’Université Omar Bongo ne rassure guère. En effet, les différentes stratégies mises en œuvre pour sauver l’année académique, semblent ne pas tenir sous le poids des revendications et des réalités qui prévalent au sein de cet établissement.

Tout nous impose à repenser les voies et moyens pour conduire à la validation d’une année académique qui ne présente plus rien de normal. Après une grève illimitée qui aura paralysé tout l’enseignement supérieur pendant plus de deux mois, voilà que le cauchemar hante à nouveau les étudiants et les enseignants. Les revendications sans cesse grandissantes, sont le visage que nous découvrons actuellement dans les murs de cette structure censée pourvoir l’élite pensante du Gabon futur.


La paralysie semble être générale, que l’on soit en FLSH ( Faculté ses sciences et lettres humaines )comme en FDSE( Faculté de Droit et des Sciences Économiques ) , les réalités traduisent un véritable dysfonctionnement que l’on ne peut plus taire. En effet, en FLSH, le département de philosophie est toujours plongé dans un coma profond de gel de cours. En FDSE, on côtoie la désolation dans une dimension qui frise consternation. Les étudiants réfutent application cette année de l’article 10, relatif à la compensation des unités d’enseignement, au département des sciences économiques. Ils estiment que l’application de cet article ne serait pas en phase avec les réalités dans lesquelles cette année académique aurait démarré. Une application immédiate de celui-ci, les défavoriserait largement. C’est d’ailleurs cette réclamation qui aurait été la source des débordements face auxquels plusieurs de ces étudiants seraient menacés d’exclusion.

Au département de droit, par contre, les examens marquant la fin du premier semestre ne débuterons que la semaine prochaine. Une telle réalité parlerait d’elle-même, lorsque nous réalisons dans quelle période de l’année nous nous trouvons déjà. Les étudiants se rendraient à ces échéances comme des moutons que l’on mènent à l’abattoir, sans autres alternatives. Ils nous ont confié, à cet effet, que les conditions qui ont prévalu en amont de cet examen, ne garantissent rien de positif. Il ne faudrait donc pas attendre des miracles pour ce qui serait des futurs résultats.

Comme si le malaise des étudiants ne suffisait pas à faire constater l’ambiance déplorable dans laquelle gît le système de formation universitaire, le cas des enseignants couronne le tout. En effet, le Syndicat National des enseignants Chercheurs (SNEC), n’entend pas subir passivement comme les apprenants dont le sort reposerait entièrement dans les mains des autorités hiérarchiques. Ces enseignants syndiqués n’ont pas cessé de se réunir depuis la semaine dernière pour faire constater le manque de considération dont ils feraient l’objet de la part des plus hautes autorités. Le problème sensible des parcelles attribués aux enseignants, dans le site d’Angondjé, n’a toujours pas été résolu.

Après, le rappel de toutes ces réalités dont la liste est loin d’être exhaustive, il serait maladroit de penser que les choses se décanteront seules, sous l’influence du temps. Même la myopie ne permettrait de passer outre cette situation qui rappelle une fois de plus, l’urgence des solutions pragmatiques et efficaces dans le monde sensible de la formation envers lequel notre pays attend énormément.

Source : Gabonedito

Vendredi 12 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 781 fois




1.Posté par milangmissi le 12/07/2013 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HÉCATOMBE

Gabonedito dans le titre ça le fait utiliser un correcteur écatombe ça existe pas. Normalement ton ordinateur doit souligner en rouge.
Je suis conscient que c'est pas facile mais le titre quand même

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...