News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’Etat Gabonais endetté à hauteur de 15% du PIB : ce qu’il faut comprendre.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 1 Novembre 2012 à 08:37 | Lu 944 fois

Le taux d’endettement de l’Etat gabonais se situerait autour de 15% du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays. Ces chiffres ont été notamment annoncés au terme des travaux du Comité Monétaire du Gabon (CMI), dont les membres étaient réunis autour du ministre délégué auprès du ministre gabonais de l’Economie.



L’Etat Gabonais endetté à hauteur de 15% du PIB : ce qu’il faut comprendre.
Le taux d’endettement de l’Etat Gabonais se situe autour de 15% de son produit intérieur brut (PIB).

C’est ce qu’ont révélé les conclusions du rapport final du CMI, dont les membres se sont réunis lundi dernier autour du ministre délégué auprès du ministre de l’économie, de l’emploi et du développement durable, Désiré Guedon.

Pour beaucoup de Gabonais, cette information peut paraître alarmante.

Or, si l’on s’en réfère aux critères de convergence reconnus dans l’espace de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), il n’y pas péril en la demeure.
Selon ces critères de convergence, le taux d'endettement public (intérieur et extérieur), doit être inférieur ou égal à 70 % du PIB.
Au regard de ces amendements, il apparaît clairement que le Gabon n’a pas encore franchi la ligne rouge, eu égard à la capacité dont il jouit pour éponger cette ardoise.

Il est cependant intéressant de se poser la question de savoir à quoi servent les fonds empruntés par le Gabon ?

D’autant que de nombreux projets à caractère social restent encore dans les tiroirs alors que les ajustements opérés depuis trois ans par l’Etat , sont censés avoir pour objectif de parvenir à une bonne gouvernance.

Selon ce même rapport du CMI, qui s’appuie sur un excédent budgétaire enregistré par le Gabon, ‘’le taux de croissance du pays devrait s’établir à 7,2% cette année 2012’’, et lui permettre de régler sans trop de mal, son ardoise.

Une bonne nouvelle qui pourrait, à toutes fins utiles, rassurer certains.

Selon le ministre Guedon, ‘’depuis la fin de l’année 2011, les réformes engagées par l’Etat et ayant pour conséquences directes la réorientation de l’économie’’, sont des indicateurs clés de ces observations.

Le rapport publié ce début de semaine, précise également qu’en dépit de ce constat, le secteur hors pétrole reste très actif dans la mesure de la croissance nationale. Ce qui augure des lendemains prospères au Gabon.


Source : Gaboneco.com

Jeudi 1 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 944 fois




1.Posté par BONGO le 01/11/2012 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour quoi faites-vous de faux articles?
un bon article doit donner les chiffres exactes. quel est le montant de la dette gabonaise aujourd'hui? (dette intérieure et extérieure).
quel est le PIB du du gabon en 2012?
quel est le PNB du gabon en 2012?

2.Posté par Expert le 01/11/2012 12:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'info est exacte. Les investissements concernent tout ce qui se fait de visible(routes,hopitaux,energie). La vraie question est a quoi servent les ressources propres 5 fois plus elevees que le montant des emprunts. A l'achat de voitures seulement???

3.Posté par Lapprenti le 01/11/2012 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mon avis ,Olam ne peut pas mobiliser ses ressources propres dans un environnement socio politique incertain. L’enthousiasme du début lors de la négociation du contrat de partenariat est confronté à des données imprévisibles relatives au Gabon,favorables ou défavorables à l'actuel tenant des institutions gabonaises:
-opposition farouche par les populations,la société civile.. au projet d'hévéa au WN;
-perspective d'une CNS houleuse et déterminante pour la continuité de la gouvernance;
-départ inattendu du sarkozyme,soutien cynique et de poids au tenants du pv gabonais;
-impopularité chronique de l'équipe dirigeante;
-ahurissante cupidité et tendance à la dilapidation des deniers publics;
-risque implosion socio politique;........................

Les asiatiques sont très prudents,ne l'oublions pas
Donc pas mal de paramètres ont été imprévus ou minimisés par Olam dont la perspective de se faire rapidement et énormément des sous a rencontré un optimisme éfronté de nos actuels dirigeant qui n'ont pas hésité de leur promettre des concession gigantesques de terres,au grand des populations propriétaires de ces terres qui d'ailleurs n'ont pas fait l'objet d'aucune consultation pré projet.

4.Posté par Expert le 01/11/2012 22:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ lapprenti le pb n'est pas olam ou les autres investissements directs sil y en a. Mais de savoir a quoi servent exactement les ressources du budget de l'Etat qd tous les investissements visibles proviennent de la dette?

5.Posté par Lapprenti le 01/11/2012 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Expert Toutes mes excuses;j'ai cru réagir à la suite de l'article sur Olam.
Merci.

6.Posté par ANUS le 02/11/2012 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Olam n'a pas de fonds propes. C'est l'Etat gabonais par le truchement de l'argent détourné que Ya Olam met de la poudre aux yeux des gabonais. Olam ne peut pas mettre son argent dans un environnement désordonné pareil.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...