News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’Assemblée nationale exhorte le gouvernement à régulariser les derniers cas des enseignants mis sur bons de caisse

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 1 Juillet 2015 à 00:00 | Lu 1497 fois

Le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba-Ndama a exhorté le gouvernement, mardi à Libreville, à régulariser les derniers cas des enseignants mis sur bons de caisse afin de ramener la sérénité à l’Education nationale.



Le président Nzouba-Ndama qui s’exprimait, au cours de la cérémonie de clôture de la première session parlementaire de l’année 2015, au nom de ses collègues députés, a insisté sur l’intérêt pour tous d’aboutir à la sérénité et à l’apaisement.

"L’Assemblée nationale exhorte de même le gouvernement à régulariser les derniers cas objectivement contestés de suspension ou de mise sur bons de caisse les salaires des enseignants aux fins d’une sérénité totale", a-t-il déclaré, soulignant qu’à l’approche des examens et concours de fin d’année, la représentation nationale ne peut qu’encourager l’élan positif vers l’apaisement perceptible depuis quelques semaines dans le monde de l’Education.

M. Guy Nzouba- Ndama a ainsi salué les efforts du gouvernement dans ce secteur, en dépit des mouvements de grève observés qui ont eu pour conséquence, la perturbation de l’année scolaire.

Les mêmes encouragements ont été adressés à l’équipe gouvernementale pour des efforts consentis dans l’amélioration des conditions sociales des fonctionnaires, en particulier des enseignants, confirmée par les résolutions du conseil des ministres, en sa séance du 23 juin dernier, ayant trait au nouveau système des rémunérations qui se traduira dans les tout prochains jours par le rétablissement de la prééminence de la solde de base sur les éléments accessoires et l’augmentation des salaires, notamment ceux les plus bas de la Fonction publique.

S’agissant des perspectives au niveau économique, Guy Nzouba-Ndama a reconnu le caractère ’’promoteur’’ des efforts du gouvernement dans la diversification de l’économie gabonaise, laquelle devient à la fois "une urgence et un impératif" pour sortir le pays d’une forte dépendance budgétaire. Dans cette optique, il a cité en référence, la construction du complexe métallurgique de Moanda, inauguré le 12 juin dernier.

Le président de l’Assemblée nationale s’est, par la suite, réjouit de la matérialisation de la considération du gouvernement envers son Institution, conformément à la promesse faite, le 05 mai 2015, par le Premier ministre Daniel Ona Ondo, au cours d’une séance plénière.

Guy Nzouba-Ndama a par ailleurs rappelé les différents deuils qui ont éprouvé la classe politique à savoir, les décès de l’ancien président du Sénat, Rose Francine Rogombé, de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Augustin Boumah et de l’ancien ministre de l’Intérieur et Secrétaire exécutif de l’Union nationale, André Mba Obame.

Tirant les leçons de leurs parcours politiques et ayant une pensée « républicaine » pour ces trois anciens commis de l’Etat, l’honorable Nzouba-Ndama a suggéré que le Gabon puisse gagner à célébrer davantage ses icônes, en vue de construire une véritable mémoire républicaine, de reconnaître un socle commun au pacte social et d’emmener les uns et les autres sur les valeurs qui ont permis à son pays de préserver l’unité nationale contre le spectre du conflit intérieur.

La clôture, mardi, de la première session de l’Assemblée nationale, marque le début de l’intersession parlementaire. Les députés regagneront l’hémicycle en septembre prochain, dans le cadre de la deuxième session qui, selon le programme établi, sera essentiellement consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de loi de finances exercice 2016.

Mercredi 1 Juillet 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1497 fois




1.Posté par champion le 01/07/2015 02:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ses enseignants abusent, quoi sont des seuls gabonais qui doivent bénéficier l'argent de l'ETA.
et les chômeurs ont pense a eux?

grève par ici, grève par là, tout ce que le gouvernement se bat a réaliser, ils seront les 1er a les insulté.
et en plus, l'économie du pays ne se repose pas directement sur eux.
mais ils sont les 1er a foutre le bordel.

y'a pas qu'Ali ben!!!!!

on est tous les acteurs de pays

2.Posté par Lamine Ba le 01/07/2015 04:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le Gabon la ne changera jamais dé !
c"est pourquoi je suis renter chez moi au Senegal.

Depuis que les grèves ont commencé en 1989 la bas rien ne bouge.
Chaque année les mêmes problèmes, pourtant il y a de l'argent pour régler tous les problèmes du Gabon.

Eh stafourla

3.Posté par Le citoyen libre le 01/07/2015 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Champion:

Le probleme c'est ALI Bongo avec son gouvernement, s'ils sont incapables qu'ils démissionnent c'est tout

4.Posté par tenane le 01/07/2015 09:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le citoyen libre,ils sont incapables.Même l''élé ve du cm2 pardon 5eme année l''a compris. Et comme tout ce qu''ils peuvent rafistoler n''aura aucun effet positif ,ils doivent démissionner car leur seul intérêt c''est détourner l''argent des gabonaiis

5.Posté par champion le 01/07/2015 09:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon cher frère le CITOYEN LIBRE,
ne réfléchi pas sous l'influence de la foule anti-ali.
sois réaliste, t'es sur que le gabon peut supporter le smig a 300.000?
et il s'il s'avère vrai, que deviendra le privé?
c'est grace au privé que l'ETA trouve les moyens.
les enseignants contribuent a 1% de l'économie du pays, et ces eux qui veulent avoir la plus grosse part des primes.

la vie est simple, qui trouve pas son compte a la fonction publique démissionne!!!! que de grever.

6.Posté par Le biggy le 01/07/2015 09:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi les enseignants abusent? Derriere un clavier la critique est facile. Aller toucher du doigt et voir les conditions dans lesquelles Ils travaillent. Ils ne reclament que le mieux etre ce qui est le gage d''une bonne education.

7.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 01/07/2015 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah ah MOUKOMBO toi aussi èèèhhhh parle un peu fort pour tout le monde y compris les militaires:

8.Posté par NDONG MINKO le 01/07/2015 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CELUI QUI S'APPELLE CHAMPION A BIEN CHOISI SON PSEUDO; IL EXCELLE DANS L'ART DE L'IGNORANCE, CAR IL NE SAIT PAS QUE C'EST SON ALI QUE LES PROMESSES DE BONGO PERE NE VERRONT JAMAIS LE JOUR.
QUAND ON EST LIMITE ET AVEUGLE ON ARRÊTE DE PRENDRE PAROLE EN PUBLIQUE.

9.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 01/07/2015 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOUKOMBO dit aux membres du gouvernement de payer les militaires si non,nous verrons ce que nous n'avons jamais vus dans ce gabon d'abord de LEON MBA

10.Posté par Marcus Darcus le 01/07/2015 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba-Ndama a exhorté le gouvernement, mardi à Libreville, à régulariser les derniers cas des enseignants mis sur bons de caisse afin de ramener la sérénité à l’Education nationale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...