News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Joseph John Nambo : "L'Opposition Gabonaise essaie d'exister comme elle peut"

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 18 Mars 2014 à 16:07 | Lu 1524 fois

À deux ans de la présidentielle gabonaise, Joseph John-Nambo, le co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radicale du mouvement de l’Union national (UN), tire à boulets rouges sur la politique menée par le parti au pouvoir. Entretien.



Agrégé des facultés de droit Joseph John-Nambo, 59 ans, est une figure de l’Union nationale (UN), parti de l’opposant André Mba Obame (AMO) dissout en 2011. Conseiller d’AMO, il est un co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radical du mouvement – puisqu’il ne peut plus être qualifié de parti – de l’UN. Il est également un cousin de Jean Ping, l’ex-cacique du Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo Ondimba (ABO) qui a claqué la porte de sa mouvance en février 2014. Après la tenue en décembre 2013 des élections locales qui ont vu le parti présidentiel conserver sa domination, à deux ans de l’élection présidentielle cruciale qui se tiendra en 2016, il nous livre sa vision du paysage politique gabonais.

Jeune Afrique : Quelle leçon tirez-vous des dernières élections locales de décembre 2013 ?

Joseph John-Nambo : En tant que souverainistes au sein de l’Union nationale (UN), mes amis et moi avons jugé utile de ne pas nous impliquer dans cette énième mascarade électorale organisée par un pouvoir qui s’est spécialisé dans la "kleptomanie électorale", nous ne voulions pas être les complices de cette opération que le raïs du Gabon voulait utiliser pour redorer son image de pseudo démocrate si abimée à l’internationale. Au vu des résultats qu’on a bien voulu servir à la communauté nationale et internationale par la "tour de Pise" électorale du Gabon, il est évident que si les choses avaient été comme dans les pays normaux, l’UN serait sortie largement vainqueur de cette compétition.

Quel regard portez-vous sur le Parti démocratique gabonais du président Ali Bongo Ondimba (ABO) ?

Je crois que les PDGistes, au lieu de verser dans l’insulte qui est leur arme préférée, feraient mieux de bien réfléchir à ce qui leur arrive en ce moment. Je ne veux pas prétendre ici leur donner des leçons, mais l’histoire politique nous apprend qu’un parti politique, après 20 ans, est appelé à se renouveler, faute de quoi, il sombre dans la vacuité politique et devient une coquille vide.

Aujourd’hui, Ali Bongo est le principal allié de l’opposition.

À quoi attribuez-vous les défections au sein du PDG, dernièrement messieurs Ping et Adiahénot : stratégie ou maladresse d’ABO ?

Parler de stratégie au sujet d’Ali Bongo, c’est lui accorder trop d’importance en la matière ; ce qui est certain, c’est que sa gestion catastrophique et chaotique du pouvoir et du pays qu’il a pris par effraction, son arrogance qu’il partage avec ses mercenaires de la plume et du micro, ne sont certainement pas étrangères à ce qui se passe dans son écurie politique ; ce n’est même plus de l’ordre des maladresses, j’oserai même parler ici de suicide politique ! En tout cas, aujourd’hui, Ali Bongo est le principal allié de l’opposition.

Quels griefs porte M. Ping au parti présidentiel ?

C’est justement de transformer ce beau pays en pays virtuel avec l’appui inconditionnel d’un parti à bout de souffle politique et d’amener inexorablement le pays vers des problèmes que les fameux émergents ne sauront pas gérer. Jean Ping ne voulait pas monter sur le Titanic et il a eu raison.

Pourtant le PDG reste le parti qui domine le paysage politique, et son noyau reste soudé…

La majorité de ceux qui entourent ABO est plutôt habitée par la peur que par une quelconque adhésion à sa personne. Peur de perdre les postes que beaucoup n’auraient jamais occupé dans un pays normal, peur d’être réduit à néant. Ce monsieur règne, je dis bien règne beaucoup plus par la terreur que par la recherche d’une quelconque adhésion à sa personne ou à sa politique incompréhensible ; voilà d’ailleurs pourquoi, nous qui avons osé et qui exposons quotidiennement nos vie dans cet environnement politico-dangereux sommes considérés par beaucoup de Gabonais comme des téméraires, des morts en sursis.

Nous sommes décidés à aller jusqu’à l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays.

Face à une telle omnipotence, que peut l’opposition ?

L’opposition essaie comme elle le peut d’exister. À mon humble avis, elle manque cruellement de détermination et d’envie d’en découdre. C’est ce qui m’a amené à identifier dans l’espace politique gabonais deux types d’opposition, l’opposition du pouvoir, celle qui accompagne le pouvoir dans son aventure suicidaire pour le pays et l’opposition au pouvoir, celle qui recherche avant tout l’alternance et le changement avec au préalable l’instauration d’une véritable démocratie, pas une démocratie à la sauce gabonaise.

En tout cas celle dans laquelle je milite est habitée par le désir ardent d’alternance, mes amis de l’UN, en tout cas les Souverainistes, sommes déterminés et décidés à aller jusqu’à l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays ; au péril de nos petites vies.

Comment voyez-vous l’avenir de l’opposition ?

Mon souhait est de voir cette opposition enfin déterminée avec un objectif clair, débarrassée des égos qui caractérisent certains. Une opposition surtout décidée à imposer la tenue de cette Conférence nationale souveraine qui seule pourra nous éviter les fâcheuses conséquences des frustrations et des haines accumulées depuis 2009, année du coup d’État électoral qui a porté le raïs Ali au pouvoir.

Quelle va être la stratégie de l’UN dissoute ?

Au moment où je réponds à vos questions, les militants de l’UN, parti dissout par le très démocrate pouvoir émergent du Gabon, sont réunis en journées de réflexion pour essayer de faire le point sur le chemin parcouru ; à condition que cette réflexion aboutisse à des propositions crédibles pour son avenir. Les Souverainistes de l’UN y tiennent en tout cas. Nous osons espérer que d’ici là un congrès se tienne pour ajuster la stratégie qui nous mènera au combat futur.

Et quel sera votre champion, André Mba Obame étant fort malade ?

André Mba Obame (AMO) reste et demeure notre champion, il a démontré sa capacité à fédérer autour de lui ; je vous rappelle qu’en 2009, c’est lui que les Gabonais avaient choisi.

Quant à son état de santé, il poursuit ses soins quelque part loin du Gabon et je puis vous assurer que les choses se déroulent parfaitement ; que ceux qui ont voulu sa mort prématurée se rassurent, AMO aura une couronne pour chacun d’eux. Tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir, qui peut savoir de quoi demain sera fait ? Même ceux qui lui ont fait ça, savent-ils de quoi leur lendemain sera fait ? Alors pour 2016, les AMOistes attendent leur champion de 2009 !

Quel programme politique serait celui de l’UN ?

Le programme politique, social et économique de l’UN sera décliné en temps opportun, rassurez-vous, l’UN est un grand parti qui ne manque pas de matière. Le moment venu, les Gabonais en seront édifiés. Candidature unique pourquoi pas, mais je voudrais quand même rappeler à la mémoire des lecteurs que AMO avait gagné en 2009 malgré les nombreux candidats de l’opposition !

L’union n’est pas une fin en soit, à condition que cette union soit sincère et déterminante pour l’objectif partagé. En tout cas, les Souverainistes, au sein de l’UN ne feront rien qui aille à l’encontre de cet objectif de victoire en 2016 en espérant bien entendu que les conditions de cet objectif soient clairement définies et partagées par le plus grand nombre.

Le contrôle biométrique des électeurs reste-t-il une bonne solution pour vous ?

La biométrie est le moins mauvais des systèmes en la matière, encore faudrait-il qu’elle soit franchement mise en place, ce qui ne fut pas le cas pour ces dernières élections locales au Gabon. On ne peut même pas parler ici de faiblesses puisqu’on a tout simplement assisté à une supercherie, une de plus !

Jeune Afrique

Mardi 18 Mars 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1524 fois




1.Posté par M10/ G le 18/03/2014 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une vérité c'est a l'arracher que nous vaincrons le système en place courageusement oui ensemble oui , tous unis oui , fier et fort de notre bravoure populaire nous triompherons bon plaisir de servir une cause noble la liberté des enfants du GABON .


La force de la démocratie est dans le cœur de celui qui la charche .

M10/ G liberté .

2.Posté par M10/ G le 18/03/2014 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La force de la démocratie est dans le cœur de celui qui la cherche .

M10/ G liberté .

3.Posté par beaurivage le 18/03/2014 18:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BUT! C''est ca qui est la verite, ceux qui entourent le pouvoir ont peur de tout perdre. Ils sont pris en otage. Vivement l''annee 2016. car ils seront nombreux a voter l''opposition pour sortir de ce cauchemar.

4.Posté par moi-même le 18/03/2014 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, professeur, de nous édifier avec autant d'assurance sur cette volonté affirmée des membres de l'UN et des "souverainistes" particulièrement, quant à leur détermination à oeuvrer pour l'instauration d'une véritable démocratie dans notre pays ouvrant la voie à l'alternance politique. Rassurez-vous que vous n'êtes pas seuls dans ce combat. Il nous faut juste une bonne et puissante locomotive pour y arriver. Et c'est bien vous!

5.Posté par mouthou le 19/03/2014 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, Professeur..........!
Merci de nous donner ces nouvelles de Mr. Le Président.
Unis, nous vaincrons....!
LE GABON POUR TOUS...........

6.Posté par Manondzo le 19/03/2014 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça on verra en 2016! Je ne vois pas qui pourrait battre OBO et le PDG dans 2 ans! Qui vivra verra!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...