News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Jean Eyeghe Ndong soupçonné d’avoir volé 97 milliards de FCFA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 27 Août 2014 à 00:55 | Lu 9927 fois

Le dernier Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba passé à l’opposition depuis la mort de celui-ci aurait été convoqué par les services d’investigation de la gendarmerie pour détournement de la coquette somme de 97 milliards de FCFA à l’époque où il était chef du gouvernement, a confié à Gabonactu.com un de ses proches.



Aucun officiel gabonais n’a confirmé l’information. L’ancien Premier ministre donnera une conférence de presse vendredi prochain à Libreville, selon la même source.

Jean Eyeghe Ndong est soupçonné d’avoir fait main basse sur 97 milliards de FCFA destinés aux fêtes tournantes. Une autre source a confié à Gabonactu.com qu’une partie de cet argent était prévue pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012.

Ancien ministre délégué aux Finances dans le gouvernement de Jean-François Ntoutoume Emane, Jean Eyeghe Ndong, 68 ans, natif de Libreville, a dirigé le gouvernement gabonais du 20 janvier 2006 au 17 juillet 2009. Candidat indépendant à l’élection présidentielle anticipée de 2009, il est ainsi rentré dans l’opposition en cessant toutes ses fonctions au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Depuis quelques jours, le gouvernement a lancé des auditions des personnalités haut placées pour retrouver les coupables du détournement d’environ 400 milliards de FCFA prévus pour les fêtes tournantes, une initiative d’Omar Bongo pour développer l’arrière pays.

Tous les décaissements, à raison de 50 milliards de FCFA par province et par an, n’auraient pas été utilisés à bon escient, selon le gouvernement actuel qui dénonce des détournements massifs. Dans le cadre de ces auditions aux allures d’opération mains propres, les directeurs généraux des Impôts, des Douanes, de la Banque gabonaise de développement (BGD) ainsi que des responsables du Trésor public ont été entendus. Aucun d’eux n’a cependant été inculpé ni écroué.

Samedi dernier dans une déclaration fumante, Le Front uni de l’opposition (Le Front, regroupant notamment des cadres de l’ex Union nationale et Jean Ping) a exigé que le pouvoir ne se limite pas uniquement aux détournements de l’argent des fêtes tournantes. Les auditions ne doivent pas se limiter aux voleurs de poules, selon cette aile dure de l’opposition qui souhaite que le déballage s’étende aussi sur le fameux dossier des biens mal acquis (BMA), c'est-à-dire le très riche patrimoine immobilier des dirigeants gabonais en France.

Le Front qui compte deux anciens Premiers ministres, Jean Eyeghe Ndong et Casimir Oyé Mba, a menacé de mettre sur la place publique les dossiers en sa possession concernant les détournements des biens publics. Une menace qui promet un grand déballage d'ici la présidentielle de 2009 à moins que l'opposition et le pouvoir ne signe la paix des braves dans ce dossiers où les criminels sont des deux côtés.

Gabonactu

Mercredi 27 Août 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 9927 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par andjoua le 02/09/2014 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont des menaces pour 2016-2017.

Avant, ali doit d'abord justifier de sa nationalité,
1) il ne pourra pas prétendre se présenter aux élections présidentielles au gabon
et qu'il ramène l'argent que alberd bernard bongo, pascaline, lui, et les souleimane sont en train de voler à mon pays
ali, soit en sûr, nous n'aurons pas peur, prends tes dispositions pour tuer tous les gabonais le même jour pour que tu reste vivre seul au gabon, comme cela tu pourras faire venir des nigérians et béninois afin de nous remplacer

13.Posté par andjoua le 02/09/2014 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont des menaces pour 2016-2017.

Avant, ali doit d'abord justifier de sa nationalité,
1) il ne pourra pas prétendre se présenter aux élections présidentielles au gabon
et qu'il ramène l'argent que alberd bernard bongo, pascaline, lui, et les souleimane sont en train de voler à mon pays
ali, soit en sûr, nous n'aurons pas peur, prends tes dispositions pour tuer tous les gabonais le même jour pour que tu reste vivre seul au gabon, comme cela tu pourras faire venir des nigérians et béninois afin de nous remplacer

12.Posté par NEM le 29/08/2014 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce ne sera pas "la paix des braves" mais la paix des voleurs. Ceux qi dirigent en font plus aujourd'hui. Laissez Eyeghé Ndong tranquille. Sinon on dira tout partout.

11.Posté par Bouka Rabenkogo le 27/08/2014 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a tué Omar Bongo Ondimba?

Omar Bongo Ondimba est mort en fonction, Président de la République Gabonaise Chef de l'Etat. Les gabonais ont le droit de savoir de quoi est mort notre Président. Le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" exige les publications des rapports médicaux des hôpitaux suivants : l’Hôpital d'Instruction des Armées Omar Bongo Ondimba, la polyclinique EL RAFA et la clinique Quiron de Barcelone en Espagne.
 Pourquoi a-t-on empêché Andjoua Fidèle frère aîné d’Omar Bongo Ondimba à l’aéroport de Libreville, de se rendre au chevet de son petit frère ?
 De quoi est mort André Oyini, Général Commandant de la Garde présidentielle (GR) neveu d’Omar Bongo Ondimba ?
Le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" demande des réponses à ses interrogations et commande au nom du peuple gabonais la mise en place d’une commission d’enquêtes parlementaires du Gabon et du Parlement Africain.

Ça doit se faire maintenant!!!!

Marie Madeleine Mborantsuo a utilisé en 2009, mon nom Michel Bouka Rabenkogo pour justifier la forfaiture et la duperie : l’élection d’Ali Bongo Ondimba président de la ‘’République’’.
Pour l’Histoire mon Devoir est de corriger le parjure.
Le mouvement « ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT » soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane qui appelle au départ d’Ali Bongo pour l’Avènement de la "Nouvelle République" et d'une "Nation".
"Le Patriote"

10.Posté par dimani é du labi ureke du reki le 27/08/2014 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors les detournements! parlons -en sans retenue aucune.Celui qui détourne l'argent c'est celui là qui se retrouve avec des avoirs clossaux ,et qui n'ont rien avoir avoir léconomies réalisées à une date bien précise, sans investissement rentable réalisé par les dits économies. Car comment comprendre que quelqu'un qui pui, ayant un netà payes de 20000000 fcfa par moi par exemple et qui se retrouve aubout de 10ans avec des milliers de milliards?et qui va se gargariser d'etre un propriétaire de plusieus chateaux à travers le globe et narguer le peuple véritable possesseur de cette richesse.On n'a pas besoin d'aller en polythechnique pour comprendre que ce n'est que par détournement que le bandit s'est accaparé de tout ce pactole; pendant que nous autres on fait des efforts énormes pour gagner honnetement de l'argent et l'investir à la sueur de nos fronts comme le recommande le DIEU SUPREME..Voler est condamnable.Que tu sois de l'opposition ou de la majorité,allons tous repondre devant la barre de s actes posés par chacun d'entre nous.Et meme les crimes humains notamment les assasinats, les crimes rituels.A partir de là on saura qui est criminel,qui est voleur.Et la condamnation doit etre prononcée de manière équitable.

9.Posté par Bouka Rabenkogo le 27/08/2014 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut commencer par Ali Bongo Ondimba qui entretien la tradition de "Voler à Soit Même" établit par Albert Bongo (son père adoptif) et son clan, qui sont incapables de justifier aujourd'hui, la provenance de leur immense fortune.
"La charité bien ordonnée commence par soi même"
Vous avez transformer tous les gabonais en voleur de leur propre richesse. Le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane qui appelle au départ d’Ali Bongo pour l’Avènement de la "Nouvelle République" et d'une "Nation".
"Le Patriote"

8.Posté par AbdourahmaneDavidMartin le 27/08/2014 12:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, 97 milliards c'est gros comme un avion, mais ceci etant mon pays ne me surprend pas pour ce genre d'affaire... Nous verrons bien.

7.Posté par Mouketou le 27/08/2014 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les crocodiles frappent parfois l'eau de la queue pour faire du bruit et montrer de l'rritation. Cela ne va jamais loin, ils ne s'attaquent jamais entre eux. C'est le cas. N'attendez rien de ces soit-disant enquetes. Le Parrain a deja lance le signal. "N'accusez personne sans preuve" = Les preuves, nous en avons tous les uns contre les autres. Du calme. Le systeme Bongo-PDG est un systeme de gangs de rue. Pour y entrer, on vous fait commettre un crime, et on le tient pour vous tenir. Dans ce gang, on s'assure que vous ayez votre detournement, ce qui vous empeche de parler du sujet voire denoncer, que vous soyez dedans ou dehors. Avez-vous jamais entendu tous ces PDG hier opposants aujourd'hui parler de ce sujet ? L'omerta est assuree. Tu me tiens je te tiens, on se tient tranquilles. Alors, circulez makayas et lamdas, y a rien a voir. Et Silence , on Detourne.!

6.Posté par hermann le 27/08/2014 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on note sur ce sujet que nous sommes dans pays ou aucun dirigeant fait preuve d'orthodoxie. ils sont tous sals. ceux qui sont au pouvoir et les donneurs de lecons actuels sont tous faux. DIEU nous ne pouvons que se referé à toi. Denoue ce pays de toutes ces forces du mal. Protèges tes enfants contre ces énnemis du bien etre de la nation gabonaise. Amen

5.Posté par pillage à huis clos depuis 1967 au gabon le 27/08/2014 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Détournements sauvages et massifs des fonds publics ( 400 milliards de FCFA, lors des fêtes tournantes), la justice décide de frapper fort. La panique est générale dans les milieux salafistes.

Après que Jean Eyeghe Ndong ait reçu sa convocation afin d'être entendu sur la disparition de plus de 97 milliards de FCFA, volatilisé alors qu'il avait la gestion de ce pactole, le tour reviendra jeudi 28 août 2014 à son compère Jean Ping de recevoir la sienne.

Il est en effet reproché au prédateur Jean Ping la disparition, entre autres, des 7 milliards de FCFA destiné à la réhabilitation des voiries de la Mairie d'Omboué dans le cadre des fêtes tournantes. Bien que le magot fût totalement décaissé, Omboué n'a jamais vu, à ce jour, la couleur d'un seul de ses billets.

Suivront ensuite les gangsters:

- Paulette Missambo ( Larstourville ) et son époux Casimir Oyé Mba ( Ntoum ) ;

- Jacques Adiahénot ( 4ème arrond. de Libreville ) ;

- Zacharie Myboto et sa fille Chantal Myboto ( Mounana ) ;

- Pierre André Kombila ( Mouabi ) ; etc etc .

Quand à André Mba Obame,la procédure est momentanément suspendue pour des raisons de santé.

S'agissant de certains responsables de la majorité, un supplément d’enquête a été recommandé pour éviter la confusion. Les résultats du supplément d’enquête sont attendus courant 2017, indique une source proche de l’enquête qui a requis l’anonymat.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...