News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Incident sur la Commission de coopération Gabon-Guinée-Equatoriale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 13 Mai 2013 à 08:00 | Lu 1545 fois

Ouvertes le 10 mai à Libreville, les 5è assises de la Commission mixte de coopération Gabon-Guinée-Equatoriale se sont brutalement achevées à la suite d’une circonstance malheureuse : le vice-ministre de la sécurité nationale de la Guinée équatoriale a été retrouvé en sang devant sa chambre d’hôtel. Ce qui a laissé libre cours à une série de suppositions ayant poussé les Guinéens à rentrer chez eux illico presto.



Incident sur la Commission de coopération Gabon-Guinée-Equatoriale
Venu au Gabon dans le cadre des 5è assises de la Commission mixte de coopération Gabon-Guinée-Equatoriale, ouvertes le vendredi 10 mai à Libreville, le vice-ministre de la Sécurité nationale de la Guinée équatoriale, le général Nicolas Nchama Obama, a été retrouvé, le lendemain à 7h30 par une dame de ménage, gisant devant sa chambre d’hôtel au quartier La sablière. Il présentait une entaille sur le visage et une autre sur le dos de la tête.

Aussitôt conduit à la clinique El Rapha, il a été soumis, conscient, à un scanner et à un examen méticuleux qui n’aurait rien révélé de très alarmant. Les autorités gabonaises ont aussitôt saisi les services spéciaux de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), communément appelé Cedoc, la Police nationale et la Direction générale de la recherche (DGR) de la Gendarmerie nationale en vue de l’ouverture urgente d’une enquête. Selon une source ayant requis l’anonymat, la veille, le général Nicolas Nchama Obama aurait signifié, par téléphone, à l’une de ses connaissances à Libreville, qu’il ne se sentait pas très bien. Ce qui pourrait laisser supposer quelques antécédents médicaux dont il a pu être victime, entrainant sa chute.

Toujours est-il que deux heures plus tard, l’ambassadeur du Gabon en Guinée Equatoriale a été saisi de l’incident tandis qu’un avion médicalisé a été dépêché de Malabo pour le rapatriement du ministre Guinéen de la Sécurité nationale. Selon les diverses extrapolations recueillies, les Guinéens affirmeraient que leur ministre a été agressé par les Gabonais.

On se demande donc pourquoi spécialement le vice-ministre de la sécurité nationale et non le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Agapito Mba Mokuy, qui conduisait la délégation guinéenne ou encore Gabriel Mbega Obiang Lima, ministre des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie, également fils cadet du président de la Guinée équatoriale. De même, pourrait-on envisager la piste d’un acte crapuleux commis par un délinquant quelconque. Interrogées, toutes les sources du ministère gabonais des Affaires étrangères se sont montrées taciturnes, s’interdisant tout commentaire en attendant les conclusions de l’enquête ouverte.

Dans la même journée, un autre avion est venu chercher le reste de la délégation guinéenne et les 5è assises de la Commission mixte de coopération Gabon-Guinée-Equatoriale ont ainsi été suspendues, sinon arrêtés alors qu’elles devaient se poursuivre et se clôturer normalement ce jour-là. Co-présidées par les ministres des Affaires étrangères, Emmanuel Isozé Ngondet et Agapito Mba Akuy, ces assises devaient notamment traiter des questions juridiques, économiques, commerciales, consulaires, culturelles et sécuritaires. Selon le mot d’Emmanuel Isozé Ngondet, ministre gabonais des Affaires étrangères, à l’ouverture des travaux, les deux pays entendent conjuguer leurs efforts dans la lutte contre l’immigration clandestine et les réseaux criminels qui menacent dangereusement la paix et la sécurité dans la sous-région de l’Afrique centrale.

C’est la première fois, de l’histoire diplomatique du Gabon, qu’un tel fait soit noté sur des hôtes du pays. Les relations entre le Gabon et la Guinée-Equatoriale se sont parfois crispées du fait du différend territorial qui les oppose, depuis 1970, au sujet de l’île Mbanié, potentiellement riche en pétrole et en ressources halieutiques. Mais ceci ne saurait expliquer cela.

Cette affaire survient dans un contexte notamment marqué par l’audience accordée par le président Ali Bongo Ondimba, le mardi 7 mai dernier, au juriste suisse Nicolas Michel, conseiller spécial de l’ONU et médiateur dans ce différend frontalier.

Gabonreview

Lundi 13 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1545 fois




1.Posté par big le 13/05/2013 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il etait sans doute bourer , car depuis que nos cousins là ont les petro dolars , ils se lachent un peu trop et sont des cibles privilegiees des voyous en tout genres!

2.Posté par Giap Effayong le 14/05/2013 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@àPost 1 big
Si tu avais la même définition du mot dignité que le commun des mortels,tu n'aurais certainement pas fait ce genre de réflexion au goût plutôt douteux,et de surcroît dans un francais approximatif.Pauvre crétin! en tout cas ce n'est pas à Malabo que des malfrats agresseraient des personnalités étrangères dans une chambre d'hôtel mais bien à libreville,la capitale du Gabon devenue un véritable cloaque dans lequel les gabonais croupissent sans le moindre espoir d'un lendemain meilleur.Votre ironie en parlant des équato-guinéens est déplacée car eux au moins savent à quoi sert l'argent
résultant de l'exploitation de leurs matières premières,pendant vous autres rasez les murs dans votre propre pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...