News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Immigration clandestine : près d’une trentaine de morts au large du Cap-Estérias

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 23 Mars 2013 à 12:03 | Lu 1480 fois

Une soixantaine de clandestins ont échoué sur les côtes gabonaises dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Ces hommes et femmes de pays différents dont le Nigéria, le Niger, le Burkina-Faso, le Togo et le Bénin, avaient embarqué dans une pirogue en partance du Nigéria pour le Gabon, pays de rêve, empruntant des voies de transport précaires au détriment de leur vie.



Immigration clandestine : près d’une trentaine de morts au large du Cap-Estérias
Les hommes et femmes regardent vers l’horizon, et y voient des pays étrangers qui pourraient leur offrir de meilleures conditions de vie. Autrement dit : « le paradis ». Leur quête ? Partir. Partir à n’importe quel prix.

Ils étaient près de 60 sur cette pirogue de fortune, 60 à vouloir gagner de l’argent au Gabon. Certains pour nourrir leurs familles, d’autres pour rejoindre des amis, des conjoints. Malheureusement, cette quête d’une vie meilleure n’aura pas eu une fin heureuse pour une trentaine d’entre eux, qui ont péri, emportés par de violentes vagues qui se sont abattues sur leur embarcation de fortune.
Les quelques survivants, douze au total, dont quatre en cavale, racontent leur périple.

« Nous sommes partis du Nigéria lundi dernier. Au bout de trois jours de navigation, nous sommes arrivés sur les côtes gabonaises mercredi vers 21 heures. Il pleuvait abondamment. La pluie a commencé à remplir la pirogue et tout le monde s’est mis à vider l’eau à l’aide de nos mains. Une première vague a surgi, remplissant la pirogue. Puis une seconde vague a fait son apparition et la pirogue s’est renversée. A ce moment, c’était sauve qui peut », a déclaré un des rescapés.

Si l’histoire est triste car s’agissant de vies humaines, elle interpelle tout de même sur le sempiternel problème d’immigration clandestine auquel le Gabon est confronté.

Voyager en pleine mer en pirogue, sans précautions, sans assurances, contre le froid, la tempête ou la pluie. Une erreur de navigation, une panne et c’est la mort assurée pour les passagers, qui peuvent aussi bien être emportés par la faim ou la soif, tant les vivres sont rationnés pour faire place à l’indispensable.
Pourtant, cette situation ne décourage pas ceux qui rêvent du paradis « Gabon ». La scène du Cap-Estérias montre les dangers que le pays court avec ces pirogues qui accostent illicitement. Des corps jonchaient les rochers, d’autres ont échoué sur la plage, offrant aux populations une vision d’horreur au petit matin de ce jeudi 21 mars.
La brigade de la gendarmerie nationale et des volontaires ont transporté près d’une trentaine de morts et huit survivants. Quatre autres sont recherchés car évanouis dans la nature.

C’est le deuxième naufrage en l’espace de deux jours enregistré dans le Golfe de Guinée. La sécurisation des côtes reste un problème important pour réduire les immigrations clandestines au Gabon.

On s’interroge cependant sur le sort judiciaire qui sera réservé aux survivants de ce naufrage mortel.


Publié le 23-03-2013 Source : GabonEco

Samedi 23 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1480 fois




1.Posté par coudou le 23/03/2013 13:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
,La mort appartient à tout le monde, mais si ces étrangers qui auraient insultés les gabonais une fois sur notre terre était restés dans leurs pays,ils seraient tous vivants aujourd'hui.Je suis plus gabonais que toi! Comme ca en venant dans une pirog

2.Posté par La nation depuis kinguélé le 23/03/2013 14:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que fond les gardes côtes? C vne organisation , un resaux pour les faire passer dans l èldorado, comme si les gabonais n était pas assez pauvre pour que ces dos mouillés viennent gonflé le pourcentage de pauvrétés au gabon. Continuer a les regulariser les papier c est encourger l imigration illégale au gabon. Et c est les encourager a venir au gabon

3.Posté par N'Nsa le 23/03/2013 15:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les garde cotes disent qu'ils n'ont pas les moyens pour surveiller les cotes gabonaise. Ils disent qu'une patrouille coute a elle seule 200 millions de francs cfa, alors qu'ils ont un budjet annuel de 250 millions par an. D'ou ils se limit a un tour l'an.
Alors allez y savoir pour un pays petrolier comme le notre, quel est ce carburant qui coute 200 000 000 fcfa ?

4.Posté par Ngon'ekang le 23/03/2013 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement Gabon terre promise , mais moise a déjà tranverse la mer depuis rester chez vous , la ou vs êtes allonges la , ya uoi même hein nous même sommes pauvre pas de travail, pas de logement et vous venez encore pour occuper le peu d,espace qui nous reste. Je ne me réjouis pas de votre mort, mais trop c,est trop

5.Posté par TARA le 23/03/2013 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bah il va maintenant falloir les dépecer, prendre tous les organes et les emmenés chez Ojoukou et Acrombessi. Il seront très ravi!

6.Posté par YULU le 24/03/2013 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'EST TRISTE. CE SONT DES AFRICAINS COMME NOUS ET DES ETRES HUMAINS AVANT TOUT; ET QUI ONT TENTE DE FUIR LA MISERE IMPOSEE AILLEURS PAR DES FRANCS MACONS DANS LEURS PAYS.

NOUS NE DEVONS PAS RIRE DE LEUR SORT, NI NOUS EN REJOUIR. ILS FONT PARTIE DU BAS PEUPLE PANAFRICAIN QUI SUBIT AU QUOTIDIEN LA DICTATURE DE LEURS TYRANS.

J'ESPERE SEULEMENT LES CRIMINELS GABONAIS NE VONT UTILISER LEURS PARTIES GENITALES POUR LEURS BASSES BESOGNES.

SOUS TERRE LES BONS SERONT CHOUCHOUTES ET LES KLEPTOMANES DU MOMENT SERONT LEURS ESCLAVES.

AMEN


7.Posté par Verre De Cristal le 24/03/2013 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La viande du biafrais Ojoukou et d'Acrombessi. Ils vont se régaler.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...