News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Histoires mystiques autour de la démolition de la Fondation Jeanne Ebori

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 28 Octobre 2013 à 05:27 | Lu 2051 fois



Histoires mystiques autour de la démolition de la Fondation Jeanne Ebori
Nul ne pouvait croire que la décision prise par les autorités gabonaises, relative à la démolition de la Fondation Jeanne Ebori rencontrera autant de résistances. La fameuse Fondation refuse catégoriquement de disparaitre ; elle donne du fil à retordre à la société Entaco, chargée de la démolition de ce géant. A l’entame de l’année 2013, il a été décidé de dynamiter l’immeuble de la Fondation, en raison de plusieurs dangers qu’il représentait (présente de l’amiante, d’eau souterraine) pour le personnel soignant, les patients et les populations environnantes.

La première tentative de démolition entreprise par Entraco a complètement échoué. La méthode utilisée consistait à former un tas de gravats d’une certaine hauteur, sur lequel devait escalader un engin. Mais celui-ci a chuté du haut du tas de gravats. Le conducteur, grâce à la vigilance, est sorti la vie sauve. La société Entraco prévoit ensuite une autre méthode, dite de «basculement sécurisé à l’aide des explosifs » ou dynamitage, qui sera mise en exécution ce dimanche 27 octobre 2013.
Cependant, ce dynamitage prévu le 27 octobre sera-t-il mis en exécution ? Les anciens habitants du quartier Louis relèvent un certain nombre de problèmes qui pourraient compliquer la démolition de la Fondation.

Dans un premier temps, l’immeuble, construit il y a 25 ans, avait été bâti sur un marécage et en dessus, coule une rivière se déversant au pont Deemin. Ensuite, lors de la première tentative de démolition, les populations environnantes avaient été envahies par la poussière, le bruit assourdissant des engins et les tremblements. Surtout, certaines maisons se sont fissurées.

En face du chantier de démolition de la Fondation, celui de la Marina de Port-Môle, exécuté par la société chinoise, China Harbour Engineering Company (CHEC). Autour de ces deux chantiers, des histoires mystiques et fantastiques sont nombreuses.
A plusieurs reprises, les ouvriers affirment avoir aperçu un géant serpent multicolore, complètement inconnu, se jetant dans la mer ou rentrant au pied du fromager que la clôture du chantier contourne.

Quelle est cette espèce de serpent géant en zone tropicale qui vit dans les eaux salées de la mer ? Histoire incroyable mais vraie ! Plus mystérieux encore, les ouvriers du chantier disent avoir filmé et photographié le serpent à plusieurs reprises, à l’aide de téléphones portables, mais aucune prise d’images n’a réussi. Le serpent n’apparait pas dans les caméras et appareils photos.

D’ailleurs, le contournement du fromager par la société chinoise tient sur une explication plausible. Autour de ce fromager, il existerait un sanctuaire qui regorge de nombreux objets ancestraux et mystiques appartenant à l’ethnie Mpongwè, très présente au quartier Louis. Selon certains habitants de ce quartier, le chantier ne peut se poursuivre sans l’organisation préalable d’une cérémonie rituelle afin solliciter l’approbation des ancêtres, encore moins l’abattage du fromager. Pourtant, l’organisation de cette cérémonie était prévue entre le 18 et le 20 octobre dernier, mais on ignore les raisons de son renvoi.

Or, les Myènè sont catégoriques : si la cérémonie rituelle n’est pas organisée, la démolition de la Fondation Jeanne Ebori enregistrera de nombreux morts. Attendons donc le 27 octobre 2013 à 11 heures, un dimanche, jour à forte « connotation religieuse » en plus.

Source : Gabonédito


Lundi 28 Octobre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2051 fois




1.Posté par aberrant le 28/10/2013 07:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà la raison pour laquelle nous les noirs seront toujours en retard !! Toujours dans la superstition, la sorcellerie, les gris-gris... Bref on est africains avant tout me dira t-on !!

2.Posté par lepigeur le 28/10/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouais on est Africains. Ce n'est pas pour cela qu'on devrait chaque fois avaler des histoires de serpents qui ne s'impriment pas sur la pellicule ou système numérique. Pendant que vous avalez des âneries, les autres avancent et ne nous attendront pas. Vous avez vu les Asiatiques ? Ce sont pourtant des pays à fortes traditions ancestrales. Résultat ............ alors que nous ..........

3.Posté par NEM le 28/10/2013 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les sociétés de démolition dont on parle sont tout simplement incompétentes. Lorsqu'on a construit cet hôpital, les vestiges mystiques Mpongwè y existaient; aucun rapport de cause à effet ne s'y est fait. Les démolisseurs et leurs commanditaires veulent remettre plus d'argent dans l'action et le voler en déployant ce stratagème. Si les Mpongwè sont aussi puissants, ils doivent frapper le mal qui rend Libreville pourrit d'ordures; bourrée de clandestins étrangers violents; des gouvernants pilleurs d'argent et déstabilisateurs dans plusieurs domaines etc. Si on casse la cité du 12 mars, c'est facile de le faire pour ce bâtiment public. Quant à ce bizarre serpent, je n'ai jamais vu un animal dans la forêt africaine qui ne meurt point par un tir du fameux "calibre 12" régulièrement utilisé par les chasseurs dans la brousse du Gabon. Alors, si vous aviez besoin de poursuivre votre démolition, tuez ce serpent et exposez-le au Musé national pour ses couleurs et trouvez d'autres professionnels de la démolition, au lieu de tourner au ridicule à travers des histoires sottes. C'est tout.

4.Posté par bibi le 28/10/2013 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ post 3 NEM je confirme pourquoi les pongwés ne combattent pas les crimes rituels qui sont monnaie courante à libreville rien que du ridicule qui ne tue, tonneaux vides

5.Posté par Colonel le 28/10/2013 21:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si plusieurs personnes affirment avoir vu ce serpent pourquoi douté?
Ne dit on pas que le Gabon regorge de plusieurs serpents mystique qui sont au service de leurs maitre spirituel.

6.Posté par l'observateur le 29/10/2013 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi!!!!

7.Posté par NEM le 29/10/2013 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Post 5 Colonel
Le serpent existe puisqu'il est confirmé avoir été vu. Mais doit-on y rester là mon Colonel? Aucun animal gabonais ne survit au "Calibre 12"; mais l'affaire a une allure d'Etat puisque le Chef de l'Etat a demandé la démolition de ce bâtiment. Si c'est un serpent qui bloque les travaux de démolition, pourquoi ne pas envoyer l'armée avec un "char" démolir l'endroit de vie de ce reptile et le tuer, cher Colonel? Restons lucides et rationnels; la solution à ce problème est facile. Les monuments historiques du Gabon sont en train de disparaître, voilà le vrai problème; Jeanne Ebori descendra quand le Président le voudra. Vous serez sûrement le soldat que le Chef enverrait abattre le serpent. Préparez-vous mon Colonel kia! kia! kia! ou croisons nos bras et observons.

8.Posté par lechangement2 le 30/10/2013 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GABONAIS CROYEZ EN DIEU, ET REMETTEZ LE PAYS ENTRE LES MAINS DU CRÉATEUR, LAISSEZ UN PEU CES HISTOIRES QUI NOUS LIMITENT ET LIMITENT NOS PENSÉES ET LA CROISSANCE DE TOUT UN PAYS, UN PEUPLE- AUCUNE PUISSANCE SATANIQUE NE PEUT RÉSISTER A LA PUISSANCE DIVINE DE DIEU- EST-CE QUE VOUS SAVEZ QUE LES MAGICIENS DU GRAND PHARAON AVAIENT AUSSI DES SERPENTS POUR MONTRER A MOISE L’ENVOYÉ DE DIEU QU'ILS ÉTAIENT PLUS FORTS DANS LEUR MAGIE DEVANT LES SERPENTS D'AIRAIN DIVINS. MAIS QUELQUE CHOSE C’ÉTAIT PASSE LES SERPENTS D'AIRAIN AVAIENT AVALE TOUS LES SERPENTS DE PHARAON AVEC SES MAGICIENS A LA RECOMMANDATION DU TOUT-PUISSANT. LE PROBLÈME C'EST QUE LES GABONAIS NE MARCHENT AVEC DIEU, N'ONT LA CRAINTE DU CRÉATEUR, COMMENT ALLER MÊME FAIRE DES CEREMONIES RITUELLES LE JOUR MÊME DU SEIGNEUR? C'EST POUR CELA LA MALÉDICTION FRAPPE CE PAYS ET TOUT SON PEUPLE. INVOQUEZ PLUTÔT DIEU ONT SONT LES VRAIS SERVITEURS DE DIEU DANS CE PAYS POUR ALLER PARLER AUX SERPENTS DES EAUX ET MÊME AUX PONGWES, D'ABANDONNER DE FAIRE CES CHOSES QU BLOQUENT LE PAYS, AVANT QUE LA COLÈRE DE DIEU NE S'ABATTE DANS LA NATION COMME AILLEURS. PRENEZ L'EXEMPLE DE L' HAITI.

9.Posté par Soulja le 14/11/2015 10:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous n''avez pas idee de ce qu''est le Gabon dans son coté obscure.Cessez de debattre pour rien dire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...