News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Haut-Ogooué-TV : Les chaînes de télévision étrangères surclassent les chaînes nationales

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Mardi 18 Mai 2010 à 20:31 | Lu 542 fois



Haut-Ogooué-TV : Les chaînes de télévision étrangères surclassent les chaînes nationales
Les chaînes de télévision étrangères ont surclassé depuis plusieurs mois déjà les chaînes nationales gabonaises, au vu du nombre de paraboles accrochées sur les murs et les toitures.

« Ce n’est pas notre faute. Les chaînes de télévisions nationales ne nous offrent pas grand-chose et sont tout le temps en panne ou en grève. L’ouverture médiatique nous commande donc de chercher l’information et les divertissements ailleurs », a indiqué Jacques Loussou, détenteur d’une antenne parabolique.

A Franceville et à Moanda, les ménages pourvus d’un récepteur captent sans abonnement les chaînes nationales que sont les deux média d’Etat ; la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG 1 & 2), la télévision publique Téléafrica, les télévisions locales et les radios que généralement paient les contribuables.

Mais l’inconsistance des programmes, généralement éloignés des préoccupations des téléspectateurs ; la ‘’nullité’’ de certaines émissions et les éditions d’informations prédominées aux trois-quarts par l’information politique dont les retombées n’influencent nullement le quotidien des populations ont contraint ces dernières à faire la course aux paraboles, indique-t-on.

Les émissions qui amènent très souvent les populations à investir dans les paraboles sont le sport, notamment la retransmission des rencontres de football et de basket-ball ; l’information traitée avec plus de liberté de ton et les divertissements.

Cette volonté est très manifeste de la part de ceux qui se tournent vers les paraboles, constate-t-on. Ils déboursent sans regret les taxes qui leurs sont exigées pour capter les chaînes étrangères.

Dans ces conditions, ce sont les plus démunis qui se trouvent lésés. Non seulement ils devront s’acheter une antenne parabolique pour capter même les chaînes qu’ils auraient pu capter gratuitement, mais ils doivent encore payer l’abonnement. C’est le cas de la RTG 1.

« Le contribuable payerait-il donc deux fois le droit de suivre une chaîne de télévision nationale ? », se demande-t-on à Franceville.

Mardi 18 Mai 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 542 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée