Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Guinée-Equatoriale : Obiang ou l’exemple de la démocra...ture et Ali Bongo Président à vie !

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Mardi 15 Novembre 2011 à 17:25 | Lu 791 fois



Guinée-Equatoriale : Obiang ou l’exemple de la démocra...ture et Ali Bongo Président à vie !
Il était une fois un pays d’Afrique centrale bénie par la nature : pétrole et diamants sont entre autres les richesses dont regorgent les entrailles de ce lopin de terre de 28 051 km2. Cet eldorado, c’est la Guinée-Equatoriale. La nature a également fait don à ce royaume pardon cet Etat, d’un dirigeant “éclairé” en la personne de Teodoro Obiang Nguema. Ce dernier y applique en effet à merveille la démocrature (savant mélange entre démocratie et dictature). Plus démocrate qu’Obiang en effet, tu meurs, car, arrivé au pouvoir en 1979 par un coup d’Etat qui a renversé son oncle Francisco Macias Nguema, il ne cesse d’offrir régulièrement la possibilité à son peuple bien-aimé de choisir son dirigeant à travers des élections.

Satisfaits de son exercice, les Equato-Guinéens ne manquent pas de le plébisciter à chaque fois par des scores que les dirigeants de l’ex-Union soviétique lui envieraient : 99,96% en 1989 ; 99% en 1996 ; 97,1% en 2002 et 96,7% en 2009.

Ses contempteurs ne tarissent pas de critiques, affublant le chef d’Etat des sobriquets notamment de dictateur, de prédateur de la liberté de la presse et classant son pays parmi les neuf narco-Etats africains. Le magazine Forbes le classe même parmi les chefs d’Etat les plus riches du monde avec une fortune estimée à 600 millions de dollars US, qui serait fondée sur les rentes du pétrole (découvert dans le sous-sol équato-guinéen à la fin des années 1990), les biens mal acquis et le trafic de drogue. D’autres ont vite fait de condamner l’écart entre la richesse du pays (3e pays producteur de pétrole en Afrique subsaharienne) et la pauvreté de sa population (moins d’un million d’habitants).

Sourd à toutes ces accusations, Obiang, qui est très “fair-play” et magnanime, a offert à l’UNESCO, en 2008, un prix en son nom, destiné à récompenser “la recherche en sciences de la vie”. La décision de remise de ce prix, sujet à polémique, a été remise au printemps 2012 par l’organisation.

Et en plus, démocrate éclairé, Teodoro Obiang Nguema a décidé d’organiser, dimanche dernier, un référendum sur une réforme de la Constitution, qui prévoit notamment une limitation à deux du nombre de mandats présidentiels.

Les opposants, par la voix de Placido Mico, celui-là même qui a la chance d’être l’unique député de l’opposition à l’Assemblée (sur 100 membres), ont qualifié ce scrutin de “mascarade visant à assurer à la dictature d’Obiang et à sa famille de pouvoir imposer une succession familiale”.


Oubli ou omission à dessein, le texte soumis au référendum ne précise pas si l’actuel président devra quitter son poste au terme de son mandat ou si la limitation des mandats n’interviendra qu’à partir de l’adoption de la réforme. Aussi la question se pose-t-elle pour beaucoup de savoir si ce référendum remet le compteur du chef d’Etat à zéro, d’autant que, chez nous, on a eu un intéressant débat politico-juridique sur la rétroactivité du fameux article 37, et l’on sait ce qu’il en est advenu.
Certains observateurs croient voir déjà où Obiang veut en venir et se livrent à un calcul mental : 32 ans (de pouvoir) + 5 ans (qu’il lui reste pour le mandat actuel) + 14 ans (éventuels avec le référendum) = 51 ans à la tête de la Guinée équatoriale.

Si ce scénario se confirme, Kadhafi, qui vient de mourir, peut alors dormir tranquille car sa succession à la tête des présidents dinosaures d’Afrique est assurée.Après ce qui est arrivé au Guide, après ce qui est arrivé à Moubarak et à Ben Ali et après ce qui est en train d’arriver à Abdallah Saleh, c’est à croire que l’histoire n’apprend rien aux hommes.

Reste à savoir quel est véritablement le dessein de Teodoro Obiang Nguema. Peut-être que ce bon démocrate de 69 ans entend quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016 pour donner enfin un sens au mot “alternance” dans son pays. Qui sait ?

© L'Observateur : Hyacinthe Sanou

Mardi 15 Novembre 2011
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 791 fois



Afrique du Sud | Cameroun | Cote d'Ivoire | Nigeria | RDC | Sénégal | Congo Brazzaville | Maghreb | Burkina Faso | Guinée Equatoriale | Tchad | CEMAC | Union Africaine | Afrique de l'Ouest | Afrique Centrale | Eco Afrique | Nouvelle Afrique








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !