Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Grève dans le secteur de l’éducation : La Conasysed en conflit avec les enseignants expatriés

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 2 Avril 2015 à 07:13 | Lu 3030 fois

Exaspérée par le fait que depuis de longues années les grèves menées par les nationaux connaissent des fortunes diverses à cause de l’attitude des enseignants dits expatriés, le bureau national de la Convention des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a demandé à ces derniers de rester à l’écart de leur combat qui consiste à obtenir du gouvernement gabonais l’amélioration de leurs conditions de travail.



Le torchon semble brûler entre les membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) et ceux du Syndicat des enseignants expatriés et contractuels du Gabon (Seceg) à en croire l’hebdomadaire « La Une » dans son numéro 128 du mardi 31 mars 2015.

Selon le journal, dans une correspondance dont la date n’est pas indiquée, le Bureau national de la convention accuse les membres du Seceg de jouer aux casseurs et torpilleurs de grève en continuant à dispenser leurs cours, sapant ainsi le combat mené depuis lors par la Conasysed pour obtenir du gouvernement l’amélioration des conditions de travail des enseignants.

‘’En 1996, pendant que les enseignants nationaux réclamaient l’augmentation de l’aide au logement à 150.000 Fcfa, ces derniers allaient tranquillement en classe bien qu’ayant bénéficié des retombées de cette démarche. Mieux, en 2008-2009 au moment fort de la crise qui a secoué le système éducatif, ces derniers ont encore fait défection lors de la création de la Conasysed.

Bien que repartant toujours dans les salles de classe, ces derniers bénéficient à ce jour de la prime de transport passeé de 17.000 Fcfa à 35.000 Fcfa et de l’allocation de rentrée scolaire passée de 25.000 Fcfa à 62.500 Fcfa par enfant. De même qu’ils perçoivent à ce jour la Prime d’incitation à la performance (Pip) alors qu’ils n’étaient pas éligibles’’ dénonce la Conasysed.

Considérant que la reprise des cours organisée par les enseignants expatriés était un sabotage pur et simple du mouvement de grève actuel observé sur tout le territoire par les enseignants, la Conasysed entend ne pas cautionner ce qu’elle qualifie de « banditisme » et monte au créneau en leur demandant de « laisser les Gabonais régler leur problème comme c’est le cas avec le nouveau système de rémunération ».

La Conasysed compte à cet effet prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre fin à ce qu’ils considèrent comme une forme de traîtrise et de « défiance à l’endroit des enseignants gabonais ».

gabonéco

Jeudi 2 Avril 2015
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 3030 fois




1.Posté par NEM le 02/04/2015 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut être violent avec les gens qui se croient plus malins dans ce genre d'affaires. Les enseignants étrangers s'amusent encore avec les gabonais. Mais cela ne va plus durer. La Conasysed va s'occuper de ces voyous.

2.Posté par Claircommloderoch le 02/04/2015 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La solidarité de ceux qui se croient plus malins doit être "exigée", bravo aux syndicats vert-jaune-bleu d’agir dans ce sens avec agressivité !

3.Posté par SISI le 02/04/2015 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais vous Gabonais vous aimez etre piétiné dans votre propre pays mais les etrangers sont roi dans ce Gabon de bongo . Fatiguez meme de parler à des gens qui n'entendent pas .

4.Posté par port gentil le 02/04/2015 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la preuve, c'est un étranger qui nous matte sans regret.....

5.Posté par Leïla le 02/04/2015 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que valent encore nos hommes au Gabon, à part battre leurs femmes à la maison? Quand il faut affronter d'autres hommes, il n'y a plus personne aux abonnés. Des étrangers viennent tout prendre dans notre pays et nous ne faisons rien. Des profiteurs sabotent notre mouvement social! Sommes nous, Gabonais, capables de faire ailleurs ce font les autres chez nous? La réponse est non.

6.Posté par Nkembo le 02/04/2015 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce type voyou barbu là n'est pas encore retraité? Son passage au LTNOB a été un mauvais souvenir pour tous les lycéens soucieux du travail bien fait et des notes méritées.
A chaque fois qu'il mettait le devoir au tableau,il abandonnait les élèves seuls pour aller faire le clando.
Resultats,il avait fait des lycéens des pompeurs. Tout le monde avait la moyenne.Le dernier de la classe avait 17/20.
Et puis,je crois que ces enseignants délirent.Comment peuvent -ils demander aux membres d'un syndicat(Seceg)
qui n'a pas la même vision et n'a jamais deposé un préavis de les suivre dans le syndicalisme politisé.
Si votre mouvement est réellement et largement suivi pourquoi alors vous intéresser encore à ceux qui veulent travailler? C'est une preuve que vous n'avez pas confiance en vous même.et vous n'êtes pas sereins. Monsieur le Premier ministre soyez ferme,tenez bon.

7.Posté par dayle le 02/04/2015 22:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nkembo
Si tu ne comprend pas le bien fondé du propos tenu . Et si tu n''as que ça a dire. In conseil , ferme la et retourne tortiller du cul au pdg . Nous on se chargera du reste.

8.Posté par THE WISE le 02/04/2015 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nkembo les membres de la Seceg sont des enseignants immigrés et non gabonais, il vous faut faire un effort de compréhension. Ces immigrés sont dix fois mieux traités que les gabonais de souches, pour vous faire comprendre. Donc quand les gabonais se battent pour l'avenir de leur partie, ces arrivistes doivent se tenir à carreau. Croyez moi le combat des enseignants aujourd'hui, est la base qui va servir largement à la libération de notre pays; des mains des incompétents,voleurs et assassins qu'on ne nomment plus. Et ça prenait s'en de la graine. C'est regrettable, les gabonais en général, doivent comprendre que ça ne sert à rien de respecter les étrangers chez nous, ils s'appellent comme partout dans le monde, immigrés et non expatriés; arrêter de voir des frères partout ça n'existe pas. En effet, le Gabon est le seul pays dans le monde, où les étrangers dictes les règles aux autochtones, c'est du jamais vu ailleurs!! je suis tout à fait d'accord avec la conasysed, à chacun ses problèmes, tous ces immigrés sont plein aux as grâce à nos ressources, et malheureusement prioritaires dans notre pays, ce ne pas du tout drôle croyez moi.

9.Posté par Kikon le 03/04/2015 04:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nkembo si t''a rien a dire pass ton chemin coe u l''as si bien di "il abandonnait ses classes pour aller faire le clando" beh oui il n''avait pas l le choix qu de l faire car l salaire n suivait et continu de n pas suivre

10.Posté par Mbiri le 03/04/2015 13:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je suis enseignant gabonais et je fais cours. Vous pensez qu''il n''y a que les expatriés qui font cours ? Depuis qd oblige-t-on les gens à être en grève? Ça du syndicalisme des tropiques! On appelle cela de la dictature syndicale! Quel dommage!

11.Posté par FOUTAISE le 03/04/2015 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces expatriés ne sont que des pions d'Acrombessi, l'escroc en chef. Leur système de recrutement doit être entièrement revu et des quotas mis en place. Et après ces connards manipulés par le chef de la légion étrangère qui lance en ce moment sa chaîne internationale à Paris avec sa femme sénégalaise, viendront profiter des retombés.

En même temps il faut les comprendre dans leurs pays d'origine ils gagnent 100 fois moins! Donc dès qu'ils arrivent au Gabon, parfois avec de faux diplômes comme Alain Bongo, ben ils s'accrochent et pompent la'ragent comme la sangsue pompe le sang. Vous ne verrez ça dans aucun autre pays.

12.Posté par panafricain le 03/04/2015 19:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon sombre dans la xénophobie et les dérapages ramenant systématiquement tout aux étrangers. Nous voulons tous l''alternance politique une meilleure gestion de notre pays avec l''égalité pour tout le monde. Mais ne nous trompons pas d''objectif

13.Posté par panafricain le 03/04/2015 19:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La source de nos pbs c''''est pas les étrangers. J''''ai eu des profs en 2009 qui nous expliquaient qu''''ils ne pouvaient observer des mouvements de grève car leur contrat avec l''''état gabonais le leur interdit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée