News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: un leader syndical met en garde contre une dévaluation du Franc CFA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 5 Janvier 2012 à 02:00 | Lu 1020 fois

Le président de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA) Martin Alini a mis en garde mercredi contre une dévaluation du Franc CFA et les "motivations des pays occidentaux" lors de la cérémonie de présentation de voeux du monde économique à la présidence.



"Nous centrales et syndicats (...) voudrions rappeler que la pénible expérience de 1994 (précédente dévaluation) ne pourra laisser aucun citoyen de le zone franc indifférent. Cette douloureuse épreuve que nous ressentons tant au niveau de nos Etats que des consommateurs, suite au doublement mécanique des prix des biens importés et même des produits locaux", a affirmé M. Alini en s'adressant au président Ali Bongo Ondimba.

"Les performances actuelles de nos économies sont très différentes de celles de 1994. Ce qui permet de penser que rien ne justifierait une telle décision mais un tel raisonnement ne tient pas compte des motivations réelles des pays développés qui pourraient trouver dans leur opération le moyen le plus facile de s'approprier des matières premières à moindre coût afin de relancer leurs économies guettées par un certain sinistre", a ajouté M. Alini, "malgré les discours rassurants des responsables politiques et autres experts des pays développés".

Le président gabonais n'a pas évoqué la dévaluation préférant mettre l'accent sur l'objectif de croissance à deux chiffres qui passe notamment par "la compétitivité" et le maintien des investissements à un niveau similaire à celui des deux dernières années lors desquelles le Gabon a lancé des grands travaux pour accueillir la Coupe d'Afrique 2012 de football (CAN) (21 janvier-12 février).

"Il sera important de maintenir une activité aussi importante au niveau économique. La plupart des chantiers de la CAN sont maintenant derrière nous. Ils ont permis de servir de locomotive ces deux dernières années pour la croissance dans notre pays. Il est bon de ne de pas laisser retomber l'intensité de ces efforts et de ces investissement", a souligné M. Bongo.

"Il a été fait référence à la crise grave que traversent une certain nombre de pays, pays dont l'économie est souvent locomotive pour la croissance mondiale. Si nous n'avons pas été directement impactés, nous risquons malgré tout de recevoir quelques ondes", a-t-il conclu.

Jeudi 5 Janvier 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1020 fois




1.Posté par okinawa le 05/01/2012 06:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parce qu'ils ont le pouvoir d'empecher une dévaluation si le colon le décide pour surmonter la crise qui le fouette durement malgré leur prétendu union europeenne???

2.Posté par Diboutu di Taba le 05/01/2012 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moins ce Pegisto pense quand meme a ce cote de la vie des pauvres gabonais .ET notre Societe civile qui fait plutot de la politique ,et se soucie meme pas du comment vivre des gabonais.On vous connait,vous recevrez en plein visage un regime de palme ou un porc epic,c'est la MAMA qui l'a dit,tanpis pour vous!

3.Posté par St.Michael le 05/01/2012 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C’est le manque de vision qui est à l’origine des dévaluations injustes que souffre la zone Afrique. Je m’explique.
La France sait très bien que la stratégie diviser pour mieux régner lui donne tous les leviers de décision en Afrique. C’est ainsi que la France a pris les devants en :
• Imposant des illettrés au pouvoir en Afrique,
• Imposant des dictatures et régimes illégitimes en Afrique
• Séparant le peuple souverain des imposteurs qui ne tiennent leur existence qu’en préservant les intérêts mafieux de la France tout en écrasant/opprimant les peuples.
• Rendant impopulaire les régimes de type sous-préfets dans des pays africains

Comme corollaire :
Les régimes dictateurs coupés de leur base souveraine ne peuvent pas être soutenus par le peuple.
Quand la France fait des menaces, le peuple devrait être le contrepoids ou le ‘backbone’ pour contrer la France, mais ce peuple n’a jamais élu les dirigeants imposés et par conséquent ne peut pas soutenir Aliben si Aliben veut s’opposer à la France.

Si la France décide de la dévaluation, elle aura lieux immédiatement et Aliben9% tout comme Sassounguesso ou Faure Eyadesmorts ne pourront rien car ils n’ont pas d’appuis populaire.

Voilà comment les africains doivent périr par manque de vraie vision des pseudo présidents qui ne respectent pas le verdict des urnes.

Entre nous, parmi les 10% des pédégistes et ouest africains et les 90% des gabonais de 4 générations, qui souffrira plus de la dévaluation ?

Nous le peuple opprimé, nous n’avons rien à perdre. Vous les moins méritants qui avez volé l’argent du Gabon et possèdent des entreprises au Gabon, c’est votre affaire.

Affaire des mafieux doit se régler entre mafieux…Laisser nos populations hors de ces spéculations.

Amen !

4.Posté par FOUTAISE le 05/01/2012 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est l'occident qui décide encore hélas..Ali 9% peut toujours gesticuler ou se cacher derrière des mots, il brassera du vent comme son mentor Sarko...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...