News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon, ton univers impitoyable!

Le site de la Liberté - dworaczek-bendome le Vendredi 29 Avril 2011 à 13:44 | Lu 1295 fois



Gabon, ton univers impitoyable!
La mésaventure des journalistes de la célèbre émission de la RTG1 " Pluriel", suscite des questions :
Autocensure du DG de la chaîne "RTG1"
ou
Liberté de la presse en danger ?


Les quatre personnages :
Madame Sylvia bongo Ondimba, qui a fait le don
Monsieur Hervé Opiangah, l’entrepreneur
Monsieur David Ella Mintsa, le directeur générale RGT1
Enfin, les trois journaliste de l’émission "Pluriel"

Tout commence par un reportage sur la maison que la Première dame du Gabon, Mme Sylvia Bongo Ondimba a offert pendant une de ses sorties « Médiatico-Humanitaire » à une vieille maman du quartier Kinguélé à Libreville. Durant le tournage, les journalistes notent que ladite maison n’est pas conforme aux directives données par Madame Sylvia Bongo Ondimba, elle a été livrée inachevée et non meublée.
Jusqu’à là, rien de mal, ils dénoncent comme d’habitude, les imperfections de la société Gabonaise et attirent l’attention des détenteurs du pouvoirs, rien de plus ou ni de moins.


Après ledit reportage, les journalistes apprennent que l'émission est suspendue sur pression de l’entrepreneur, on leur conseille alors d’aller faire des courbettes, au palais du bord à l’épouse du président de la république. REPUBLIQUE BANANIERE OU REPUBLIQUE DE DROIT !


En tout état de cause, une question se pose et mérite une réponse.
Sur demande ou intervention de qui, la suspension de l’émission est elle intervenue ?
Sur décision du seul responsable de la chaîne publique pour cause de frilosité ?
Après tout, le Monsieur David Ella Mintsa, le directeur générale gagne bien sa vie, bénéficie des avantages divers, pourquoi prendrai t'il le risque de se voir rouspéter par le président, son épouse ou tout simplement par des zélés conseillers qui croient toujours devancés les désirs et les attentes du chef de l’état. On compatit !


Deuxième possibilité, c’est vraiment, sous la pression du chef d’entreprise, Monsieur Opiangah Hervé que la chaîne d’état a suspendu l’émission, à cause du refus de ce dernier, de voir apparaître des critiques sur son ouvrage.


Alors, dites-nous, qui est ce féroce Monsieur, quel pouvoir détient ce Monsieur pour faire plier une chaîne sur simple claquement de doigts ?
Son ancienne amitié avec Ali Bongo, (ministre de la défense) est t’il pour quelque chose ?
La RTG1 est une administration sous tutelle du ministère de la Communication ou pas ? et que pense Le Conseil national de la communication (CNC) au Gabon de la suspension ?.

Au Gabon, la bonne définition du journalisme, se définirait elle par : celui qui passe son temps en flagornerie et à dresser des lauriers le plus souvent immérités, à quelques potentats et à leurs entourages ?


Si c’est le cas, alors, la liberté d’expression est vraiment en danger, si on doit bannir toute contradiction et ne laisser la place qu’à une voix monocorde, le recul serait grave. Cette vision du métier de journaliste serait une pure hérésie, vieille pratique que tout système totalitaire affectionne mais qui reste honni par les peuples et les responsables éclairés.


Une chose étonne cependant dans cette histoire, c’est l’entrepreneur à qui, on a confié le travail. Madame Sylvia Bongo Ondimba connaît très bien le secteur de l’immobilier et des entrepreneurs qui interviennent.

Malgré le dossier presse, ce n’est pas une novice, elle est rompue avec les pratiques gabonaises, elle connaît les bons et les mauvais cotés.


Sylvia Bongo Ondimba est une enfant du clan familiale présidentiel depuis des lustres, son père ayant épousé une des Fille d’Omar Bongo Ondimba, ce qui faisait de Mlle Sylvia Valentin, petite fille par alliance d’Omar Bongo et aussi nièce par alliance d’Ali Ben Bongo.
Femme d’affaire compétente, quand elle débute dans les affaires, elle ouvre une agence immobilière bien connue de tous "Alliance" elle est alors gestionnaire de patrimoine et agent immobilier, ses investisseurs de départs sont à cette époque, Messieurs Ali Ben Bongo et Mba Obame André, en autre.
L’immobilier, elle connaît bien.

Devenue "Première Dame du Gabon", elle devient par la même occasion, la "Présidente d'honneur" de l'Union des Femmes du Parti Démocratique Gabonais (UFPDG), parti au pouvoir. Contrairement au citoyen de souche sans carnet d’adresse, Sylvia Bongo Ondimba dispose des trois réseaux : le réseau familial, le réseaux des affaires et le réseau politique.


Avec tout cela, on déduit que l’épouse du président sait à qui faire appel pour "son don". Malheureusement, il semble que ce ne soit pas le cas, notre entrepreneur se révèle un pied nickelé, au travail très approximatif.

Madame Sylvia Bongo Ondimba en intervenant dans l’espace public, elle est une femme politique comme une autre et ses actions sont soumises à la même critique que les autres. Les bruits courent, laissant entendre que :
la Première dame serait contre l’émission parce la maison offerte aurait été critiquée.


Pourquoi ce besoin de "sacralisation" en ce qui concerne Madame Sylvia Bongo Ondimba, on critique DIEU et pourquoi pas elle ?


A.M. Dworaczek-Bendome
http://www.dworaczek-bendome.org/

Vendredi 29 Avril 2011
dworaczek-bendome
Vu (s) 1295 fois




1.Posté par la femme du president n'est pas présidente. le 29/04/2011 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'emergence c'est aussi accepter la critique même quand ça fait mal. Au nom de quoi madame bongo peut - elle ordonner l'arrêt d'une emission sur la television gabonaise. occupe t elle une fonction à la rtg? Peut on la situer dans l'organigramme de la RTG1? Est elle ministre de la communication? membre du CNC? directrice de la RTG1 ou directrice adjointe de la RTG? non, rien de tout de ça, elle est la simple femme du president ali BONGO, rien d'autre cela.
Il est ou le syndicat de la RTG? Pourquoi ce syndicat reste- il si silencieux? Lançons ensemble une pétition pour le retablissement de l'emission

2.Posté par cocojuju le 29/04/2011 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourquoi cela devra nous étonner ! alors que cette émission restait la seule intéressante dans ce média. quand on voit comment les programmes de notre télévision nationale sont vides et ne reflètent en rien la diversité culturelle et sociale de notre beau pays . et puis il n'y a pas que le foot-ball et quelques petites danses au Gabon.! nous avons les provinces et leur spécificités . les plantations , les forets la cuisine et toute la richesse culturelle de ce pays ,la vie dans nos villages .le Gabon profond quoi !!! .pourquoi avoir ouvert la RTG à l'étranger ? nous avons honte de cette télé. changez un peu tout ça !

3.Posté par Léocadie Ondjila le 29/04/2011 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous vous foutez de la gueule de qui? ces trois rigolo n'ont que ce qu'ils méritent et ella mintsa a bien fait de suspendre leur émission idiote. comme ils étaient abonnées à la présidence, ils chiaient maintenant sur la tête du DG. et puis quoi encore? ces galériens se croyaient tout permis mais ils ne connaissent pas sylvia et ali, avec eux y a des limites.
Bravo ella mintsa. les trois zozs doivent demander à la première dame pourquoi leur émission a été suspendue. vous croyez que les enveloppes qu'on vous donne c'est pour venir critiquer les dons de sylvia ou pour cirer les pompes! allez au diable! tout se paie ici bas, la chute va être violente!

4.Posté par EFEFF le 02/05/2011 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PORT-GENTIL (AGP)- L’Intersyndicale de l’Ogooué-Maritime (ouest) a dénoncé, dimanche à Port-Gentil, la capitale économique, le comportement raciste et discriminatoire de près de 99% des employeurs occidentaux au Gabon, à l’occasion de la célébration de la fête du travail, le 1er mai.


‘’Les travailleurs européens ont tout et bénéficie de tout dans notre pays", a déclaré M. John Nicaise Aywegomuwangole, le secrétaire provincial de la Confédération gabonaise des syndicats libres (CGSL) qui fait partie des quatre centrales syndicales membres de l’Intersydicale de l’Ogooué-Maritime, avec la CDSA, la COSYGA (Confédération syndicale gabonaise) et la CSAG.

‘’Avec ou sans diplômes, tous les Blancs qui travaillent au Gabon sont des cadres’’, a souligné M. Aywegomuwango, lisant le manifeste des travailleurs.

"Ils sont vingt fois plus payés que nous, nourris, logés, éclairés ; leurs soins et la scolarité de leurs enfants sont pris en charge par les entreprises alors qu’il n’en est rien pour les Gabonais’’, a -t-il dénoncé, souhaitant que le 1er mai 2011 puisse ouvrir la page d’une nouvelle ère du syndicalisme au Gabon par l’entrée en scène de l’Intersyndicale de l’Ogooué-Maritime.

Selon le secrétaire provincial de la CGSL, l’intersyndicale entend veiller à l’application de toutes les dispositions règlementaires en matière de droit du travail et de droit social en combattant toutes les formes de discrimination, de violations et d’abus.

M. John Nicaise Aywegomuwango a fait observer que ‘’le Gabon, notre pays, bénéficie d’un arsenal de textes de lois qui, malheureusement, ne sont pas pris en compte, soit par défaut de textes d’application, soit par déviation volontaire de ceux-là même qui sont chargés de leur mise en application’’.

‘’la violation flagrante de certaines dispositions du code du travail par bon nombre d’employeurs anarchistes se développe à un rythme croissant et surtout avec récidives, donnant ainsi naissance à une nouvelle forme d’esclavage orchestré par des employeurs esclavagistes qui, le plus souvent, reviennent des pays colonisateurs", a-t-il expliqué.

"Les directeurs des ressources humaines et les chefs de service devenant, à ce titre, chasseurs d’esclaves et contremaîtres’’, a-t-il conclu.

Dans ses recommandations lues par le secrétaire provincial de la Confédération des syndicats autonomes (CDSA), Jean Robert Boudzanga, l’Intersyndicale de l’Ogooué-Maritime réclame, entre autres, l’emploi pour tous, la préférence nationale en matière d’emploi, la formation obligatoire pour les employeurs et la prime de logement obligatoire pour tous.

L’Intersyndicale préconise également la révision de la définition du contrat de travail à durée déterminée (article 23 du Code du travail), estimant que dans sa forme actuelle, il menace gravement la stabilité de l’emploi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...