News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: six mois de prison ferme pour sept manifestants accusés de pillage

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 30 Août 2012 à 19:24 | Lu 2272 fois



Gabon: six mois de prison ferme pour sept manifestants accusés de pillage
LIBREVILLE — Sept manifestants ont été condamnés à 12 mois de prison dont 6 ferme par le tribunal de Libreville jeudi pour "dégradation de bien d'autrui et vol" lors d'une manifestation du parti dissous Union nationale (UN) ayant dégénéré en violences le 15 août, a constaté l'AFP.

"Naturellement, nous allons faire appel de cette décision", a déclaré Me Lubin Ntoutoume, l'un des avocats des onze prévenus dont quatre ont été relaxés.

Tous étaient accusé d'avoir pillé une échoppe lors de la manifestation.

Le 23 août, la première audience avait été marquée par le départ des avocats représentant la plupart des prévenus. Ils entendaient protester contre le huis clos décidé par le tribunal alors qu'entre 100 et 200 proches des prévenus attendaient d'entrer dans la salle.

"La justice se rend au nom du peuple gabonais et le peuple gabonais attend dehors", avait déclaré Me Nkoulou-Ondo, qui avait quitté le tribunal en même temps que ses collègues Me Paulette Oyane Ondo et Lubin Ntoutoume, deux avocats proches de l'opposition et de la société civile et devant défendre la majorité des dossiers.

Quarante-sept autres autres prévenus accusés de "trouble à l'ordre public", interpellés lors de la manifestation, et contre lesquels la procureur de la république Sidonie Flore Ouwé a requis des peines de prison, sont en attente d'une décision mise en délibéré au 6 septembre.

La procureur avait fustigé "l'incivisme des jeunes qui ne reculent pas devant les forces de police" et demandé au tribunal de condamner l'ensemble des prévenus au nom de "l'exemplarité".

"Beaucoup de prévenus disent qu'ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment. C'est une chanson dont le refrain a été enseigné. Il est certain que vous étiez au mauvais endroit au bon moment où l'ordre public a été troublé", avait-elle poursuivi.

Le 15 août, des affrontements entre forces de l'ordre et groupuscules avaient éclaté en marge de la manifestation violemment dispersée. Les manifestants réclamaient notamment le départ du président Ali Bongo. Selon l'UN, les troubles ont fait un mort, une jeune femme asthmatique ayant mal réagi aux gaz lacrymogènes. Pour le pouvoir, il s'agit d'une mort naturelle.

Copyright © 2012 AFP

Jeudi 30 Août 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2272 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par mackossocabrimort le 04/09/2012 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mefane Harry
Qu'entends tu par liberté d'expression? D'après mon entendement c'est la loi du plus fort n'est ce pas? Que dis tu de radio liberté pilonnée par la Garde Républicaine sous OBO, l'assassinat de Renjambé et des autres politiciens, les décès dans les geoles de la PJ suite à des tortures, la confiscation et destruction de TV+. L'UNION, la griffe et la RTPDG sont ils doux avec AMO ? S'il te plait dégages et passes ton chemin. GABONLIBRE est le site des opprimés qui veulent se débarrasser d'une dictature royale de 45 ans. Si tu aimes cette vie de chien alors vas à Gabonéco là bas au moins tu pourras insulter AMO comme tu voudras mais pas ici cappicé (compris) comme disent les italiens.

21.Posté par BIBI BEN MOUNBAMBA le 01/09/2012 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHER Mefane Harry ,C'EST SUR QUE SUR LE SITE DU PDG ,JE NE SAIS PAS S'IL EN EXISTE , CERTAINEMENT AMO DOIT ÊTRE L'HOMME A ABATTRE AINSI VA LA DÉMOCRATIE.MAIS VU LA MANIÈRE DONC OJOUKOU ALI EST MAL AIME DES GABONAIS , FAUTE DE LEUR AVOIR VOLER LES ÉLECTIONS EN 09 , LE GABONAIS QUI VEUT LE CHANGEMENT NE PEU PERDRE SON TEMPS A ALLÉ VISITE CE SITE DES PDGISTES S'IL EN EXISTE .
VIVRA VERRA

20.Posté par Lerefflechi le 01/09/2012 20:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Mefane Harry,
sachez que le personnel du site n'est pour rien dans cette histoire,sinon les critique envers Amo ne devait pas apparaittre, une telle reaction mon le ral-bol de la majorité des gabonais, c'est grace au nom de la liberté que tu arrive a retrouver ton commentaire

19.Posté par mefane harry le 01/09/2012 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce qui es dommage sur ce site, ce que kant on critique amo tu recois des injures de partous, et kant on critique ali ya rien, soi on n'est libre de s'exprimer soi c 'est site des pro AMO

18.Posté par LES VRAIS RAISONS DE LA CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE GABONAISE le 01/09/2012 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gabonais ont besoin d’une conférence nationale souveraine qui verra la partiticipation de tous les acteurs politiques à l’intérieur qu’à l’extérieur du GABON.

Nous demanderons à cette occasion que :
- Le mandat présidentiel soit de 5 ans.
-Le président de la république sera élu deux fois pas plus.
- Les éléctions municipales,législatives et présidentielles doivent se faire en deux tours
- Le candidat à la présidence de la république doit être gabonais de 5 ieme génération.
-Tout gabonais vivant à l’étranger ou au GABON a le droit de se présenter à la présidentielle, il suffit qu’il dépose une caution de 10 millions de francs CFA!
- Le budget du gabon doit être voté en début d’exercice et forcément controlé en fin d’exercice par les élus(sénateurs et députés).
-Aucune somme supérieure à un milliard de franc cfa ne peut être sortie du budget sans l’aval des élus.
-Répartition équitable des investissements entre toutes les provinces du GABON, autrement dit, les investissements ne doivent plus être faits seulement à libreville et à Franceville, toutes les autres villes du GABON doivent bénéficier des investissements.
- Le budget de la présidence de la république gabonaise ne doit plus être un sécret d’état (il es estimé à 300 milliards de CFA chaque année !).
-Le budget d’investissement ne doit plus être géré par le président de la république (il est de 800 milliards de CFA bon an mal an et n'a jamais été utilisé sur le terrain).
- Il faut instaurer un conseil national des nomminations ou chaque gabonais devra déposer son CV (fini avec des nominations maçonniques du moyennage)
-Demander un audit de l’utilisation des budgets du GABON depuis 1967 date de la prise de pouvoir par les Bongos.
-Déposer une plainte à la cour internationale de justice sur les détournements opérés par ELF GABON sur le pétrole du GABON (Affaire ELF détournement de près de 4000 milliards de CFA en 20 ans d'exploitation pétrolière au GABON) .
-Déposer une plainte à la CPI sur les assassinats et crimes rituels commis sous le régime d’Omar BONGO. Ces actes sont prescriptibles pendant 30 ans, si l’auteur des crimes est décédé ses héritiers payeront les frais.
Interdiction pendant cinquante ans de l’exercice de la franc-maçonnerie sur le territoire national (grande loge du GABON, rose croix, GLF)
-Interdiction de faire voyager les ministres, les présidents des grandes institutions et leurs membres de familles en classe affaire.
-Interdiction d’achats de voiture 4×4 aux fonctionnaires pendant 50 ans (soit une économie de 300 milliards de franc CFA par an).
-Ouverture d’une plainte à la Cour Internationale de Justice contre les détournements de fonds des deux derniers présidents de la république du GABON (plus de 1000 milliards de CFA sont détournés chaque année par le président de la république gabonaise en exercice sur le budget régalien).
-Plainte contre Samuel Dossou Aworet pour avoir vendu le pétrole du GABON pendant 45 ans de façon mafieuse. Selon le dernier rapport de l'ITIE, l'écart entre le montant des ventes d'hydrocarbures et les sommes correspondantes déclarées au budget du GABON, est de l'ordre de 1000 milliards de francs CFA. Il y a donc un détournement annuel de l'ordre de 1000 milliards de CFA sur les ventes du pétrole gabonais opérées par Dossou!

Vive la souveraineté du GABON

17.Posté par asela Ngengeng le 31/08/2012 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le système PDG est mort dixit AMO. Mais son cadavre bouge encore...

16.Posté par NEM le 31/08/2012 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pillage d'un pays est plus important que celui dont vous parlez dans votre sujet. Qu'en dites vous de celà?

15.Posté par noumba le 31/08/2012 08:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gagui ou ibobo doit partir notre pays ca suffit comme ca!!!qu'il degage ce chienlit!!!!

14.Posté par noumba le 31/08/2012 07:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chance partir avec la conference nationale est fini!!!maintenant il doit partir ali le biafrei c'est tout!!!c'trop tard qu'il degage!!!c'nigerian!!!!

13.Posté par Nzouba Romain le 31/08/2012 07:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)de vous et de vos commanditaires.Nous n'oublirons pas les tortures et la mechancete gratuites de certains zeles.Nous vous assurons que allons gagner avant decembre2012

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...