News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : remaniement gouvernemental avec six nouveaux ministres

Le site de la Liberté - Lvdpg - News le Samedi 15 Janvier 2011 à 18:16 | Lu 18429 fois



Gabon : remaniement gouvernemental avec six nouveaux ministres
LIBREVILLE - Ali Bongo Ondimba a impulsé un remaniement gouvernemental reconduisant le Premier ministre Paul Biyoghe Mba avec six nouveaux ministres, huit départs, des changements de portefeuille et modifiant l'organigramme de la présidence.

"A l'aube de cette nouvelle année, Ali Bongo Ondimba, comme il l'avait déjà annoncé lors de son allocution du 16 octobre a souhaité donné un nouvel élan et une nouvelle dynamique à son action pour conduire avec confiance notre pays le Gabon sur la voie de la prospérité et du bien-être collectif", a affirmé lors de l'annonce Laure Olga Gondjout, qui quitte son poste de ministre de la Communication pour une promotion: secrétaire général de la présidence de la République.

"Cette volonté passe par de nécessaires ajustements tant au niveau de l'équipe gouvernementale qu'au niveau de la présidence de la République dans le but de poursuivre avec force et vigueur les action importantes qui ont été engagées depuis plus d'une année et pour répondre aux défis de l'émergence", a conclu Mme Gondjout, qui remplace un des hommes de confiance du président François Engongah Owono, dont la nouvelle mission n'a pas été dévoilée.

Si le Premier ministre M. Biyoghe Mba conserve son poste, plusieurs ministres considérés comme ses proches quittent le gouvernement qui compte 31 membre contre 30 dans le précédent. C'est notamment le cas du ministre des Transports Rémy Ossélé Ndong ou de la Santé Alphonsine Mbié N'Na.

En octobre lors du bilan de sa première année au pouvoir, Ali Bongo avait lancé: "Le temps de l'évaluation a sonné (...) Certains projets connaissent une lenteur dans l'exécution. (...) J'ai décidé de corriger au plus vite certaines erreurs notamment celles de casting pour placer l'homme qu'il faut à la place qu'il faut".

Anicette Nanga Oviga, la ministre de la Justice, secteur que le président avait critiqué lors des voeux aux administrations, est elle remplacée par Ida Reteno Assonouet, qui a déjà occupé le poste de directeur de cabinet de ce ministère.

Martin Mabala, le ministre des Eaux et Forêts, qui avait déjà perdu l'Environnement en juillet, quitte sans surprise le gouvernement. Il lui est sans doite reproché sa gestion du dossier sensible de l'interdiction d'exportation de grumes brutes du Gabon.

Parmi les nouveaux venus, Aurélien Ntoutoume devient ministre des Relations avec le Parlement et de l'Intégration régionale alors que l'ancien porte-parole de la présidence Guy Bertrand Mapangou devient ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la Réforme d'Etat.

Un certain nombre de redistribution de maroquins au sein du gouvernement. Ainsi, l'ex-ministre de la Défense Angélique Ngoma devient porte-parole du gouvernement et ministre du travail, L'ancien ministre de l'Habitat Ruffin Pacôme Ondzounga, héritant de la Défense.

Julien Nkoghe Bekalé, nouveau ministre des transports perd les Mines et le pétrole au profit d'Alexandre Barro Chambrier.

A noter aussi, que certains postes clé restent inchangés: ainsi les ministres de l'Intérieur Jean-François Ndongou, des Affaires Etrangères Paul Toungui ou de l'Energie Régis Immongault, gardent leurs fonctions.

(©AFP / 14 janvier 2011 21h58)



La liste ci - dessous

Premier ministre, Chef du gouvernement
Paul Biyoghé Mba


Ministres

1- Ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire :
Léon Nzouba

2- Ministre de la Justice, Garde des Sceaux :
Ida Reteno Assonouet

3- Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de la Francophonie :
Paul Toungui

4- Ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs :
René Ndemezo’Obiang

5- Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, Porte-parole du gouvernement :
Angélique Ngoma

6- Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation :
Jean François Ndongou

7- Ministre de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme :
Magloire Ngambia

8- Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, de l’Ecologie et du Développement durable :
Blaise Louembé

9- Ministre de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille :
Flavien Nzengui Nzoundou

10- Ministre des Transports :
Julien Nkoghé Békalé

11- Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, de l’Innovation et de la Culture :
Séraphin Moundounga

12- Ministre des Relations avec le Parlement, les Institutions constitutionnelles, de l’Intégration régionale, chargé des Droits de l’Homme et du NEPAD :
Aurélien Ntoutoume

13- Ministre de la Défense nationale :
Pacôme Rufin Ondzounga

14- Ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques :
Régis Immongault

15- Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et du Développement rural :
Raymond Ndong Sima

16- Ministre des Petites et moyennes entreprises et l’Artisanat :
Jean Félix Mouloungui

17- Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures :
Alexandre Barro Chambrier

18- Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique chargé de la Réforme de l’Etat :
Emmanuel Issozet

19- Ministre des Eaux et Forêts :
Christian Magnagna

20- Ministre de la Communication et de l’Economie numérique :
Paul Ndong Nguéma

21- Ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle :
Célestine Oguewa, épouse Bâ


Ministres délégués

22- Ministre délégué auprès du Ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire :
Jean Richard Sylong

23- Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de la Francophonie :
Paul Bundunku-Lata
Raphaël Ngazouzé

24- Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme :
Françoise Assengone Obame
Jean Pierre Boukila

25- Ministre délégué auprès du Ministre de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille :
Nziengui Mihindou
Claudine Minvoula

26- Ministre délégué auprès du Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, de l’Innovation et de la Culture :
Ernest Walker-Onewin

27- Ministre délégué auprès du Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique chargé de la Réforme de l’Etat :
Guy Bertrand Mapangou


Samedi 15 Janvier 2011
Lvdpg - News
Vu (s) 18429 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

67.Posté par BOUTELESI le 20/01/2011 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Mebalé

Je tenais à vous tirer mon chapeau car vous excellez dans la diversion , je prefere ne pas revenir sur ce qui a été dit par les autres intervenants .
" La démence , chez l´individu , est quelque chose de rare . Chez les groupes , les partis , les peuples , les époques , c´est la règle "
Friedrich Nietzsche

66.Posté par Je reviens de portgentil le 20/01/2011 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à La Révolte poste 64,

Bravo et encore bravo pour votre analyse, vous avez tout dit aux ADEPTES de Saint Pierre Mamboundou. J'espère qu'ils seront assez intelligents pour comprendre vos écrits,
Sur ce site il nous faut des gens comme toi et le Guerrier Mbédié, ne vous occupez pas des fanatiques dépourvus de bon sens qui passe leur temps à insulter.

65.Posté par MEBALE le 20/01/2011 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour conclure avec vous, retenez que "l'incapable" MAMBOUNDOU n'a jamais été à l'origine de quelques disfonctionnements comme vos idoles d'aujourd'hui.

Si vous avez perdu des choses battez vous pour les récupérer.

" Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité ". Nicholas Murray Butler

Soyez dans le bon wagon plutôt que de vous mêler sans comprendre les afrontements de la grande loge dialogue.

64.Posté par Larévolte le 20/01/2011 05:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mebale post 61,

Relisez votre commentaire et vous verrez que vous êtes en contradiction avec vous-même.
Vous reconnaissez que Mamboundou n'a pas été écouté, que ses actions n'ont pas abouti. En somme, qu'il est l'auteur de pleins de bonnes initiatives. Mais c'est la faute au méchant Mba Obame s'il n' a pas réussi.
Est-ce que cela ne signifie donc pas qu'il n'a pas été à la hauteur et que le petit ministre Mba Obame, le vomi du peuple a été plus fort?Comment un grand leader de l'opposition, le favori du peuple peut-il ne pas saisir l'opportunité que lui avait donné le peuple pour renverser les tendances?
Mais enfin, un vrai leader politique ne se contente pas d'initier les choses, ils doit leur donner vie. Il doit s'imposer qui à aller en prison comme Mandela ou se sacrifier comme Mulumba, Thomas Sankara pour ne citer que ceux là. Or votre Mamboundou ne fait pas partie de cette catégorie. Donc le peuple gabonais ne lui doit rien. Il n'a pas réussi à nous débarrasser des Bongo et leur état PDG. Comme AMO était la peste, le mal de tout le PDG, saint Pierre Mamboundou devait donc combattre André Mba Obame avec a plus grande énergie pour faire ses preuves. Il ne l'a pas fait mais s'est attelé à instaurer la dictature dans son parti-secte-UPG où personne d'autre ne doit murmurer.
AMO n'est qu'un homme, et il n'était même pas le chef de l'état gabonais. L'excuse de: c'est AMO qui a empêche ceci, cela, me paraît mince.
En plus vous-même vous reconnaissez que le peuple gabonais ne veut pas changer les choses. Pourquoi donc jeter les pierres aux autres? Je dirai aux seuls membres de l'UN?

En réalité, le saint pierre Mamboundou a préféré conclure des alliances secrètes avec Bongo père. Et peut-être même que AMO connaît ces alliances, c'est pour cela que le saint père est silencieux. Un beau jour, beaucoup de choses cachées finiront par être dévoilées au peuple gabonais qu'on a longtemps pris pour des oies.

Non, non M. Mebale, le peuple gabonais ne doit rien à Mamboundou. Personne ne lui a demandé de devenir opposant. C'était son choix personnel et le peuple l'a suivi. D'ailleurs, il n' a pas réussi sa mission.

Reconnaissez plutôt que certaines personnes sont nées sur terre pour dominer, commander, imposer et diriger ce n'est pas le cas de Mamboundou. Son rôle se limite à opposant historique, ou à l'homme qui a caressé le rêve de devenir en 2011 le premier ministre sorti d'une opposition sans élections législatives avec ses sept ministres dans une majorité présidentielle. Une majorité présidentielle dont il a prétendu 15 mois auparavant que le président dont Bongo fils lui a volé sa victoire aux élections présidentielles en 2009.

Et puis, je remarque que vous, M. Mebale, vous êtes prompt à fustiger tous les gabonais qui essaient de vouloir soutenir ou simplement éprouver de la sympathie envers AMO et ses frères de l'UN. Cependant, vous n'acceptez pas qu'on prononce le moindre propos négatif sur la personne de votre guru saint Pierre Mamboundou même si ses actes et ses démarches frisent l'arnaque et la duperie. Pourquoi?
Pourquoi doit-on toujours prendre des pincettes pour parler de Mamboundou? Pourquoi faut-il toujours le caresser dans le sens du poil? Pourquoi vous, ses adeptes, vous vous irritez aussi facilement alors que vous excelez dans l'art de l'opprobre, l'intox et l'incitation à la haine?
Vous ne connaissez pas les débats politiques et vous ne devez même pas y participer. Vous insultez, vous menacez les gens, mais au juste vous croyez faire peur à qui?
Les gabonais qui ne se reconnaissent pas en Mamboundou respirent-ils avec son souffle ou le vôtre?

M. Mebale, vous vous posez la question de savoir pourquoi les gens ne parlaient pas de Mamboundou en mal avant. Eh bien, je crois que les gens avaient justement peur qu'on les traîte d'ingrats envers Mamboundou comme certains le disent ici justement.
L'histoire de Mamboundou et son peuple gabonais ressemble à l'histoire du conte: "Les habits neufs de l'emperreur"
Si vous ne la connaissez pas, je vais vous la raconter.

En fait, comme dans tous les contes, on commence toujours par la fameuse phrase: "Il était une fois" dans un pays lointain un emperreur riche, vaniteux, et méchant. Il avait toujours raison et et n'acceptait pas la contradiction ni les conseils de ses ministres. Il était très craint de ses ministres et de son peuple.

Cet emperreur était vaniteux et il aimait organiser les fêtes pour faire étalage de ses richesses. Un jour, il envoya des hommes dans tout le royaume et les royaumes voisins, chercher les meilleurs tisserands pour qu'on lui tisse une belle étoffe et qu'on lui confectionne de beaux habits. Notre emperreur voulait porter de très beaux habits pour la fête qu'il était sur le point d'organiser. Trois artisans du royaume lointain furent requisitionnés pour le tissage et la confection de ses habits.

L'orgueilleux roi ordonna qu'on donne aux trois artisans des fils d'or, du lin de la soie etc... pour qu'ils lui tissent une étoffe. Or les trois tisserands étaient des escrocs et ils connaissaient l'esprit de vantardise du roi et son orgueil. Les trois tisserands allèrent ranger les fils en un lieu sûr pour leurs propres besoins. Puis se mirent à tisser une étoffe imaginaire au roi. Chaque fois que le roi passait voir l'état d'avancement des travaux, il ne voyait rien sur les métiers (machines à tisser) mais les escrocs tisserands lui vantaient la beauté des couleurs de l'étoffe. Puis le roi demandait à ses ministres, ce qu'ils en pensaient de l'étoffe. Ces derniers lui repondaient selon ce qu'il voulait entendre: l'étoffe est belle.

Cependant, les ministres étaient perplexes quant au tissage de cette étoffe invisible. Puis vint le moment de la confection des vêtements de fête du roi. Une fois encore, les escrocs tisserands en présence des ministres du roi lui firent essayer des vêtements inexistants (invisibles). Cette-fois encore, le roi demanda l'avis de ses ministres, qui lui répondirent que ses vêtements sont beaux alors que le roi se tenait tout nu devant eux.

Puis arriva le grand jour de fête. Le roi convia tout le peuple à participer aux rejouissances dans le but d'étaler ses richesses et pour qu'il admire ses nouveaux beaux habits. Le roi se percha sur son grand cheval et se pavana tout nu devant la foule venue l'acclamer.
Le peuple voyait bien que leur emperreur était tout nu mais il n'osait pas le lui dire sous peine de sanction pour crime de lèse majesté. Or, un petit enfant se trouvait tout juste là devant le vaniteux roi. Le voyant tout nu, il se mit à crier fort: il est tout nu, le roi est tout nu (les enfants sont insouciants, ils ne connaissent pas les dangers de la dictature).
Le peuple, voyant le courage du petit enfant, en profita pour rire et crier à leur tour: l'emperreur est tout nu, notre emperreur est tout nu.
Le vaniteux roi, qui se doutait aussi de la matérialisation des soi-disants vêtements que lui avaient confectionnés les meilleurs tisserands de la contrée se rendit à l'évidence. Il se dépêcha de rentrer et convoqua ses ministres. Il voulut les punir pour ne pas lui avoir dit la vérité, à savoir qu'il était tout nu. Mais ses ministres lui répondirent ceci: sire, vous n'acceptez ni conseils, ni contradictions, c'est pour cela que nous n'avons pas osé vous dire que l'étoffe était invisible et que vous étiez tout nu. Le vaniteux roi n'eut pas le courage de punir ses ministres. Et lorqu'il les envoya chercher les escrocs tisserands, ceux-ci étaient déjà partis très loin.

Apprenez donc, vous M.Mebale et les autres qu'un homme de surcroît un homme politique ne vit pas seulement d'éloges. Vous ne rendez pas service à votre champion Mamboundou et votre parti.

A ceux qui se demandent pourquoi est-ce que c'est maintenant qu'on reproche des choses à Mamboundou, je répondrai simplement qu'on lui reprochait déjà depuis longtemps en silence ces choses. Personne n'osait dire tout haut ce que les gens pensaient tout bas. Il suffit parfois du courage d'une seule personne pour que les autres osent enfin faire ou dire ce qu'ils n'osaient pas dire ou faire.

C'est l'abus d'autorité et de pouvoir accompagné de vanité et de suffisance qui engendrent les situations comme celles de notre autoritaire et vaniteux emperreur.

63.Posté par Elijah le 19/01/2011 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mebale

Je me demande ce qui vous passe dans la tête pour venir venter vos mérites de maniére ostentatoire.

Quand vous dite : Les leaders que vous découvrez, je les connais depuis près de 20 ans pour certains. Je n’ai jamais eu d’échanges complexés avec eux et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer. quelle preuve avez vous que je les découvre maintenant? Et puis qu'est-ce qui vous dit que je les soutiens? Et quelle preuve ai-je que vous les connaissez réellement? et même si vous les avez cottoyé des centaines ou des milliers de fois, en quoi cela vous éleve-t-il au rang de grand connaisseur de leur personnalité et de leurs desseins. Soyez humble et modeste dans vos connaissances.

Si tu confonds le trésor public et ABO ce n’est pas le fonctionnement d’un Etat que tu peux comprendre.

Hein? Parfois je me demande si vous ne mélangez pas les pédales. Qu'est-ce que le trésor public vient faire dans notre échange? Pourquoi parlez-vous de trésor public et quelle relation ai-je faite avec ABO? C'est à croire que vous ne savez même pas ce que vous dites.

Comment une rencontre devant les caméras peut-elle être qualifiée de clando ?

Avait-elle fait l'objet d'une annonce ou d'un communiqué dans votre parti ? Ou a-t-elle été une surprise pour les militant ? Qu'est-ce qui ne te dis pas que la décision de publier cette rencontre était volontaire pour montrer à combien grande était la radicalité de PMM.

Pourquoi tout à coup ces agressions sur PMM ? C’est à cause de lui que votre pays va mal ?

Encore une fois je vous le dis: Je n'aggresse pas PMM et je n'ai rien contre lui. Au contraire j'avais toujours apprécié son éloquence et ca manière de s'exprimmer. Mais il faut être réalise et comprendre que le lion ne peut plus donner un véritable coup mortel à son adversaire comme nous nous laissions le croire autrefois. Vous devez donc réaliser qu'il serait preferable qu'il passe le flabeau à quelqu'un d'autre et qu'il l'épaule en Mentor. Et pour l'amour de la démocratie qu'il organise un véritable congrés annuel pour reformer et moderniser le parti. On dirait une club d'amis ou un regroupement familial.

Je ne suis pas un leader politique et ne me mets jamais en première ligne. Toutefois quand ma modeste expérience est sollicitée je fais des contributions sensées.
Lesquelles? J'ai hate de les connaître ! Et qui vous sollicite au fait?

La modification constitutionnelle n’a-t-elle pas été opérée au motif que des déclarations dures les unes que les autres aient été faites.
Et vous à l'UPG vous avez fait quoi concernant le projet de modification de la constitution? PMM et un membre dirigeant de votre parti a-t-il dit quelque chose à ce sujet? Si oui, qui, quand où et qu'a-t-il dit?

Oui mon cher après les législatives une victoire de l’opposition peut voir se former un nouveau gouvernement. A près chaque élection législative on forme toujours un nouveau gouvernement, tu devrais le savoir toi aussi !!!
Alors comprends que cette manie de remanier un gouvernement après des législatives n'est pas obligatoire et nullement écrite dans la constitution. À moins que je ne l'ai pas lue.
Seulement au Gabon il y a eu une fausse pensée qui a longtemps circulée selon laquelle il fallait obligatoirement être un député pour avoir un poste ministériel. C'est pourquoi il y a toujours eu un nouveau gouvernement après les législatives. Certains ministres qui n'avaient pas obtenu la confiance du peuple étaient le plus souvent éjectés du gouvernement. Mais cela ne veut pas dire que c'est une loi ou qu'elle doit être une obligation. La preuve Mouloungui et beaucoup d'autres sont ministres sans être député et sénateur encore moins.
Et ce n'est pas parce que l'opposition va gagner plus de siège qu'elle aura le droit de choisir ou de nommer les ministres. Mais bon Biyoghe Mba vous a déjà averti qu'il n'y aura pas de cohabitation.... il sait qu'ils feront tout pour.

Allez bonne nuit et à demain !

62.Posté par St.Michael le 19/01/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@MEBALE,

Tu tournes en rond et je dirai même vouloir malicieusement créer les 3D (Diversion, Division, Distorsion).

As tu d'autres points de vue passionnants/intelligents face à cette emprise de la france et la francafrique sur notre pays ou sur la Côte d’Ivoire et des stratégies à développer pour que ce qui nous est arrivé en 1993, 1998, 2005 et 2009 n’arrive pas à nos enfants et petits enfants?

Est tu aussi prisonnier du fameux postulat: Si ce n’est pas PMM on prefere le fils de bongo? comme le sont les Mba Abessolo, JF Mouloungui, Dana, Okemvele....

Il n’y a pas de tabous ici et je prefere te le dire sans équivoque: PMM a moins de chance d’être élu President de la republique gabonaise et surtout compromettre toutes les chances de chasser l’axe du mal (bongo/pdg-francafrique) si des individus comme toi continuent à vivre dans cette nostalgie aberrante du passé.

Let’s get rid of the HBOP (Heavy Burden Of the Past) and move forward together despite our differences and misunderstandings.

Amen.

61.Posté par MEBALE le 19/01/2011 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BOUTELESI,
Vous avez écrit : « Que dire de ceux qui sont devenu "épaves" après leur incarcération à la prison centrale de libreville dans les années 1980 ? Agondjo Okame , Simon Oyone Aba´a , Doukakas Nziengui , Moumba ( pas ben ) , Francois ondo Edou , Samuel Mba , Minkolo etc.....
Comment considérer ceux qui sont tombés sous les balles et qui ont été victimes d´autres formes d´assasinat orchestrés par le pouvoir Bongo1 ( sam Mve ondo , Simos , Redjambet joseph , Ossiali Ongaye , Boulingui Komba ) sans oublier la "catastrophe" de Mankongonio qui a endeuillé plusieurs familles gabonaises ( André Ofunda , Jean philippe oyono , Faustin Ndong Biyogho , Ognalagha Antoine , Eugene Dikombo , Marcel Ango , etc...) !!!! »

Vous faites bien d’en parler car ces hommes et femmes sont les victimes du système MAMBOUNDOU !!!

Pour RENDJAMBE : Où étaient AMO et ABO le soir du 23 mai 1990 lors de l’assassinat du leader du PGP ? Dixit BBM
C’est le parti Etat dirigeant l’Etat qui a semé cette terreur dans notre pays.
La liste des cerveaux de ce parti vous la connaissez trèèèès bien donc no comment !

BONGO MYBOTO OYE MBA AMO MISSAMBO J’EN PASSE ET DES PIRES

Le parti de MAG MOUSS c’est le Parti Social Démocrate (PSD) et non PDS.

Elijah

Les leaders que vous découvrez, je les connais depuis près de 20 ans pour certains. Je n’ai jamais eu d’échanges complexés avec eux et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer.
Si tu confonds le trésor public et ABO ce n’est pas le fonctionnement d’un Etat que tu peux comprendre.

Comment une rencontre devant les caméras peut-elle être qualifiée de clando ?
Les images sont sans doute réalisées par toi en caméra cachée ?

Pourquoi tout à coup ces agressions sur PMM ? C’est à cause de lui que votre pays va mal ?

Je ne suis pas un leader politique et ne me mets jamais en première ligne.

Toutefois quand ma modeste expérience est sollicitée je fais des contributions sensées.

Les majorités actuelles aux parlement et conseil municipaux sont le fait d’un système avec têtes pensantes dont certaines étaient simplement détentrices de la clé de a fraude.

Ce n’est pas de moi, eux-mêmes ont parlé devant le monde entier.
La modification constitutionnelle n’a-t-elle pas été opérée au motif que des déclarations dures les unes que les autres aient été faites.

En son temps PMM avait crié sur tous les toits sur le passage au scrutin à un tour, la limitation et la durée du mandat présidentiel.
QUI A ECOUTE ?

Les saints d’aujourd’hui mineurs à l’époque défilaient matin midi et soir pour l’insulter et le menacer non ? Vous découvrez le travail que les autres font depuis.

C’est la théorie de la trappe à souris.

La modification de la constitution pour un mode de scrutin à un tour a été à cause des rapaces du PDG que vous connaissez tous très bien. Les affres de ces bêtises nous les vivons car ils n’ont d’effets que pour l’avenir. Et l’avenir c’est maintenant.

Oui mon cher après les législatives une victoire de l’opposition peut voir se former un nouveau gouvernement. A près chaque élection législative on forme toujours un nouveau gouvernement, tu devrais le savoir toi aussi !!!

Je t’invite à travailler sur le terrain pour les prochaines législatives avant de venir crier à la fraude parce l’opposition sera absente presque partout.

Tu votes sur un siège. Pour cela tu dois compter le nombre de centres de vote et le nombre de bureaux de vote par centre.

Ces chiffres te permettent de quantifier le nombre d’assesseurs, de scrutateurs et d’observateurs nécessaires pour sécuriser les votes de ton candidat.

Le plus important reste la fin : la capacité des gens désignés de « pêcher » les PV qui peuvent aider ton candidat à arracher sa victoire en cas de manipulation post électorale. Faisons le sur les 120 sièges et après on verra !!!

Ce travail réalisé hors de mes heures de boulot se fait bénévolement.
Aucun régime quel qu’il soit ne peut affecter mon modeste niveau de vie car je suis très indépendant.

La majorité d’aujourd’hui fabriquée par les brigands d’hier et de toujours de la peut être l’opposition de demain.


La révolte,

Si vous vivez au Gabon, vous avez pu vous rendre compte que le peuple gabonais n’est pas le peuple de Cote d’Ivoire. Il sera difficile pour n’importe quel leader de mobiliser avec le même entrain des gens plus enclin à critiquer dans leur salon et derrière les ordinateurs.

Quand je parle des gabonais c’est y compris vous et moi bine sûr.

Excepté se mobiliser pour l’accueil à l’aéroport et aux obsèques, essayez d’appeler à une grève générale illimitée et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer.

On n’envoie pas un leader politique dans la rue.

La révolte on n’a jamais rien fait à MAMBOUNDOU, sur ce point je suis d’accord avec vous. Ce sont des choses inventées de toute pièce.
Vous n'avez pas vu les blancs comme neige de 2009 brandir la carte d'identité de PMM après la tentative d'assassinat du 21 mars 2006.

Vous écrivez : « Quand nous voyons en Cote d'Ivoire Laurent Gbagbo tenir tête aux puissances occidentales comme les Etats-Unis, la France, la Grande Bretagne et l'ONU. »

Vous êtes convaincue de ce que le peuple gabonais est capable maintenant de faire ce jeu dangereux pourtant bénéfique…mais pour les survivants ?

En fait nous pouvons manger chez tonton, l’ami, tantine, etc.… le gabonais ne comprendra pas. Ajouté à cela le formatage de 44 ans de PDG Oyé !!!

Chacun dira ah non j'ai ma femme et mes enfants donc je dois rester en vie et garder mon bout de pain. Ils ne veulent pas le pain entier pour l'instant.

Elijah,
« Conclusion: Pas besoin d'un leader politique pour changer les choses. Il faut exprimer son ras-le-bol à la prochaine erreur du camp d'en face... »

Le pouvoir commet les erreurs tous les jours, la prochaine qui peut soulever les gabonais c’est quand ?

Récemment on augmenté le prix du pain à 110 FCFA dans les boulangeries, avez-vous vus les gabonais se lever ?

Ce peuple pour se mobiliser, il faut un électrochoc. Un véritable cataclysme.

A demain et à vous lire

60.Posté par Narcisse le 19/01/2011 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Concrètement vous reprochez quoi à MAMBOUNDOU?

1- D'avoir bidouiller les listes électorales

2- D'avoir fraudé aux élections depuis 1990?

3- D'avoir gérer les budgets dans les différents postes ministériels occupées par lui?

4- D'avoir attaqué des sièges de partis politiques?

5- D'avoir freiné des quatre fers la création des partis politiques au Gabon?

6- D'avoir géré l'argent des fêtes tournantes?

7- D'avoir détourné des médicaments pour ses pharmacies?

8- D'avoir construit des prisons fictives?

9- D'avoir inoculé le VIH aux jeunes filles dans le pays?

10- D'avoir commis des crimes rituels impunis?

QUI A ATTAQUE AVEC DES HOMMES LE SIEGE DE UPG LE 21 MARS 2006 C MBA OBAME ET SA POLICE NON?

Répondez moi SVP!!

59.Posté par Elijah le 19/01/2011 04:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Larévolte

Je vous félicite pour votre franchise, surtout vénant d'une femme. Je crois que des intervenants comme Mébale et autres fans ou adeptes des gourous de l'opposition doivent lire et relire votre dernier post et en saisir le sens.

Lorsqu'on observe la situation politique du Gabon ces 10 dernieres années sinon depuis l'avenement de la démocratie, on se rend compte que ceux qui se prennent pour des opposants ou des gourous du changement sont en réalité des préfabriqué par OBO pour faire croire à la communauté internationale qu'il y a une démocratie au Gabon.
Conclusion les véritables opposants ont été soit reduits au silence soit acheté par des posts qui obligent une séparation avec les activités politiques soit forcé à s'expatrier. Ceux qui viennent nous faire le bruit du combat pour le peuple ne sont que des comédiens et des vendeurs d'illusions.

Ce qui est encore plus étonnant c'est que certains compatriotes refusent de tourner la page de cette comédie politique et s'accrochent à des leaders qui, ils le savent pourtant, ne pensent qu'à leur propres interêts et non à celui du peuple. Ils suffisent d'observer les populations locales qu'ils représentent pour voir leur véritable vision du Gabon et ce qu'ils en feront.

Mais bon c'est bien la faute du Gabonais lui même. Pourquoi continuer à accorder son vote à un député ou sénateur qui ne fait rien pour la localité? Pourquoi s'accrocher à un maire qui prefère faire son business au lieu de developper la communauté? Pourquoi continuer de se contenter des mietes électorales et des promesses, alors que la situation s'empire au lieu de s'améliorer?

Je crois que le Gabonais ne devrait s'en prendre qu'à lui-même et commencer par changer les choses localement... Espérons qu'ils sauront enfin élire les bonnes personnes aux prochaines législatives et se soulever ou contester vivement les résultats si jamais ils pensent avoir été dupés dans les urnes.

Pas besoin d'étudier la situation de la cote d'ivoire, celle de la tunisie est bien le meilleur exemple qu'il soit. Tout est parti d'un petit commercant qui a preférer s'immoler avec le feu pour exprimer son ras-el-bol.
Conclusion: Pas besoin d'un leader politique pour changer les choses. Il faut exprimer son ras-le-bol à la prochaine erreur du camp d'en face...

Mais bon à voir comment les fameux opposants se foutent du peuple, je prefère encore accepter aveuglément le fils de l'autre en attendant de mettre en place ma propre stratégie pour changer les choses.
"Sois le changement que tu veux voir dans le monde." a dit Ghandi.

Alors que chaque de nous soit le commencement de ce changement que nous aspirons tous.

Elijah

58.Posté par Larévolte le 19/01/2011 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a fait quel mal à saint pierre Mamboundou au juste? Pourquoi certains ne comprennent pas que si saint pierre Mamboundou n'a jamais eu la possibilité de devenir chef de l'état gabonais, c'est parce qu'il était incapable. Voilà un bel exemple de détermination qui se produit devant le monde entier en Côte d'Ivoire. Deux hommes aussi téméraires l'un que l'autre se bandent les muscles pour le pouvoir (Gbagbo et Ouattara). Il y aura un vaiqueur et un vaincu, mais l'histoire retiendra qu'en Côte d'Ivoire, deux hommes ont changé l'ancien ordre établi depuis plus de 50 ans après les indépendances. Désormais, les puissances occidentales vont devoir faire très attention quand elles veulent installer leur marionnette au pouvoir. Or au Gabon, on nous raconte qu'un simple ministre de l'intérieur nommé Mba Obame a empêché un grand homme, le saint des saints d'accéder au pouvoir. Quand nous voyons en Cote d'Ivoire Laurent Gbagbo tenir tête aux puissances occidentales comme les Etats-Unis, la France, la Grande Bretagne et l'ONU.
Qui a dit que le pouvoir se donne? Surtout dans les pays africains noirs et même au Maghreb, là où la démocratie est juste un slogan. Celui qui a l'ambition de diriger un pays doit être fort, déterminé et téméraire pour s'imposer. On ne va pas conclure de petits arrangements malsains dans e but de duper ceux qui vous soutiennent et qui croient en vous. Le bruit ou dirai-je les revendications de la victoire de notre éternel opposant historique saint Pierre Mamboundou n'ont jamais réellement dépassé les frontières du Gabon. Et on vient nous fatiguer les oreilles avec les histoires de lutte depuis 20 ans, de l'ingratitude des gabonais envers le saint etc...

Et d'ailleurs, un président de la république a beaucoup d'avantages liés à sa fonction et son rang. Il a plus à gagner que le peuple, faut pas mentir. Donc, si saint Pierre Mamboundou était parvenu à se hisser au sommet de l'état gabonais, il aurait profité de tous les avantages liés à sa fonction. Je ne vois donc pas le mal qu'on lui a fait. Vous voulez donc dire que tous les hommes du monde doivent être président de la république pour être heureux?

Mais ma foi, qu'est-ce que certains commentaires ici peuvent être aberrants!!
Quelqu'un est allé jusqu'à dire que tout gabonais qui aime son pays devrait obligatoirement soutenir Mamboundou. Mais enfin, parce que Mamboundou a fait quoi à qui?

Pour ma part, ce n'est pas quelqu'un d'autre qui viendra m'enseigner la manière d'aimer mon pays. Je ne conçois pas qu'aduler ou soutenir un homme politique fasse partie des droits civiques d'un citoyen, pas plus qu'un signe d'amour pour sa patrie.

1 2 3 4 5 » ... 7
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...