News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: premier meeting de l'Union nationale, nouveau parti de l'opposition

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 15 Février 2010 à 08:22 | Lu 3564 fois



Gabon: premier meeting de l'Union nationale, nouveau parti de l'opposition
LIBREVILLE — L'Union nationale (UN), nouveau parti gabonais d'opposition formé par trois partis et six anciens candidats à la dernière élection présidentielle, a organisé son premier meeting dimanche à Libreville, a-t-on appris auprès de ses membres.

La rencontre a rassemblé le président de la formation, Zacharie Myboto, et "tous ses dirigeants" à l'exception de Bruno Ben Moubamba, établi en France, a expliqué à l'AFP un de ses responsables.

"Il y avait plus de 2.000 personnes, la salle était pleine et il y avait des gens dehors. (...) Il n'y a pas eu de perturbation, à l'exception de coupures de courant", a-t-il dit.

L'Union nationale est née le 10 février du rassemblement de l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) de M. Myboto, ancien baron du régime passé dans l'opposition en 2005, et de deux petites formations, (Mouvement africain pour le développement-MAD et Rassemblement national des Républicains-RNR).

Plusieurs ex-hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir par un coup d'Etat électoral) y adhèrent également, dont l'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, à la présidentielle d'août 2009 remportée par Ali Bongo Ondimba par un coup d'Etat électoral.

L'Union nationale compte également les anciens Premiers ministres Casimir Oyé Mba et Jean Eyéghé Ndong, ainsi que l'ex-président du patronat gabonais Jean Ntoutoume Ngoua, tous anciens candidats à cette élection.

L'Union nationale est "une grande formation politique capable d'imposer l'alternance démocratique", a déclaré André Mba Obame, secrétaire exécutif de l'UN, dans son discours transmis à l'AFP.

"Nous avons su procéder au dépassement pour lancer cette dynamique unitaire inédite chez nous", a-t-il dit. "Nous atteindrons notre but, à savoir l'alternance et l'instauration d'une démocratie véritable au Gabon, et pour parvenir enfin à une répartition équitable des richesses entre tous ses enfants" a ajouté M. Obame.

Copyright © 2010 AFP et rectification de LVDPG

Lundi 15 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 3564 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par St.Michael le 17/02/2010 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ AKOMA MBA,

(UN+PDG=1) ne m’ébranle point à condition que l’axe du mal Alibenbongo/pdg=francafrique soit dementelé au Gabon et en Afrique.

The rest from your article is just worthy for prat.

Cheers, St.Michael.

26.Posté par AKOMA MBA le 17/02/2010 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DES VOLEURS AU POUVOIR (PDG), DES VOLEURS À L'OPPOSITION (UN+PDG=1). OH, MON DIEU LE GABON EST PRIS EN OTAGE PAR UN GROUPE DE GANG.

25.Posté par Larévolte le 17/02/2010 02:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ex président français feu François Mitterand était de la droite française avant de devenir socialiste. Il avait eu la sagesse de changer de camp c'est ce qui lui avait permis de devenir le grand chef d'état socialiste français que nous avons connu. Pourtant on lui reconnait des amis au sein même du gouvernement de Vichy , cela ne l'a pas empêché de servir valablement et honorablement la France et les Français. On le classe aujourd'hui parmi les grands hommes politiques que la France ait connus même s'il a cassé les espoirs des africains qui croyaient qu'un président de la gauche française (socialiste) pouvait enterrer la françafrique. De toutes les façons, tous les chefs d'état français sont d'abord là pour protéger les intérêts français ce qui est d'ailleurs normal. Si les chefs d'état africains noirs pouvaient avoir un brin d'orgueil et un petit élan d'amour pour leur nation, les autres ne seraient pas là pour décider à notre place.

24.Posté par jurgent241 le 16/02/2010 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Kiéééé quel choix!!!
Mon Dieu, regardez à quoi notre pays est soumis, le seul parti capable de servir de contre-pouvoir, est composé des gens qu'on traitait de voleur hier.

Nous sommes donc réduit à choisir entre d'anciens amis devenus ennemis, mais ayant tous pratiqué la politique de ventre qui a mené le Gabon où il est.

Mba Obame ex chantre du pouvoir de Bongo père, a maitrisé sur le bout des doigts le muselage médiatique, l'emprisonnement des hommes comme Marc Ona en 2008.

Zacharie Myboto dont nos routes se souviennent encore longtemps après son passage. Et bien d'autre (Paulette Missambo, Eyeghe Ndong etc...)

Mba Obame a même écrit un livre contre Myboto lors que lui même écrivait "j'assume" (assumant juste pour le titre de son livre), et ils veulent nous faire croire que c'est l'intérêt du pays (qui subitement les a sauté aux yeux) qui les guide.

Je souhaite que le pdg passe dans l'opposition (voire qu'il soit dissous), mais remplacerons nous des trompeurs par d'autres trompeurs (feignant la repentance). J'ai peur pour demain.

Le mensonge n'a jamais quitté les bouches de nos politiques (l'ambition personnelle non plus à vrai dire), Si les gabonais oublient leur passé de délinquant politique, jamais on s'en sortira. Mais d'un autre coté, quelle autre choix avons nous? Pour notre pays, nous devons donc choisir entre la peste et le choléra... Pitié de vous ,encore une foi vive le pdg qui malcré ls malversation est toujour rester la a assumer ses fautes et a les reconnaitre son accuser qui que ce soi

23.Posté par Blaise le 16/02/2010 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ ADN

salut, comme tu le sais, j'ai tjrs apprécié tes différentes interventions sur ce site et celle ci ne fait pas exception.
Au risque de choquer plus d'un , qu'ils m'en excusent d'avance de la brutalité de mes propos.
Il y a des fois, je compare le peuple gabonais à un individu qui ne sait pas nager et qui se noie, un sauveur va à son secours, le nauffragé lui complique tellement la tache qu'il est OBLIGE de l'assommer ,avant de lui retirer de ce mauvais pas.(tu peux substituer l'homme par un Chien, mes propos restent valables).
Si nous retirons, aujourd'hui ,du paysage politique gabonais ses Ex du PDG avec la maladie de PM, que nous reste t il comme activité politique face à cet usurpateur?
Au lieu de les soutenir , quelques Gabonais se comportent comme s'ils avaient le monopole de la mémoire, ou de la méfiance pour tirer à boulets rouges sur ceux qui suscitent la flamme de l'Espoir et de l'Alternance.
Il ya des moments où un consensus national s'impose ,en cas de force majeure.
Même dans des pays où la démocratie existe depuis 300 ans ce cas de figure existe.
Pourquoi ne pas voir cette évidence, il faut sauver nos propres libertés, avec tous les enfants de ce pays qui sont prêts à sacrifier leurs vies pour ce combat, noble !
Merci!

22.Posté par ADN le 16/02/2010 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que les anciens pédégistes soient des mauvais comme certains le prétendent sur ce site, il demeure néanmoins vrai que ces derniers ont eu le courage de basculer dans l'opposition. Laissant de côté tous les privilèges qui les accompagnaient quand ils étaient des ministres de Bongo ondimba père.

Je ne sais pas si ces derniers vont decevoir les Gabonais dans l'avenir, mais je vois qu'ils donnent, pour le moment, de l'espoir aux Gabonais. Et ça, c'est une bonne chose.

Pour ce qui est de la légalisation de ce parti, les membres de la coalition peuvent notamment porter plainte à l'Etat si ce dernier refuse de leur délivrer le récépissé.En plus de la loi, ces derniers peuvent s'appuyer sur le dernier discour de mari Madéleine mborantso qui incitait les nouveaux opposants à ce conformer très rapidement à la constitution du Gabon.

Enfin, je termine sur une note d'encouragement en disant que s'il y a des personnalité gabonaise qui ont eu gain de cause en portant plainte à l'Etat, pourquoi pas un parti politique désire respecter la loi?

21.Posté par Belafonté le 16/02/2010 05:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La question que nombre d’observateurs non moins avertis se posaient au sortir du rassemblement était bien celle de savoir si Myboto et consorts n’auraient pas vendu la peau de l’ourse avant de l’avoir abattue, d’autant plus que le président de « L’Union Nationale » n’a guère manqué de préciser que « le parti est déjà créé » et qu’ils « n’attendent plus que le récépissé devant être délivré par le ministre de l’Intérieur.

Pour qui se remémore les tracasseries et humiliations infligées aux leaders de partis par AMO alors qu’il était le tout puissant locataire du ministère en charge de pareils dossiers, il est tout à fait aisé de deviner ce qui pourrait arriver pour la délivrance de « l’acte de naissance » de l’Union Nationale, sans compter les risques de perte de mandats encourus par les élus des formations politiques ayant concédé la fusion qui a enfanté le « Grand parti ». Qui vivra, verra !

Source : Gabonews

20.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 16/02/2010 01:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abess,
merci pour le message de paix, d'espérence et de fraternité que tu délivres, puisse UN le mettr en pratique.

19.Posté par Abess le 16/02/2010 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin UN parti de l'union de l'oppostion malgré l'absence de Mba Abess et Mamboundou. Il faut se mettre à l'évidence que les deux sont fatigués et ont malheureusement renoncé à briguer le poste de président. Mba Abessole élu en 1993 a jeté l'éponge en acceptant les accords de Paris, Mamboundou élu en 1998 a aussi jeté l'éponge. Nous remercions ces deux personnes pour tous les espoirs et rêves qu'elles ont porté, mais aussi les déceptions qui les ont accompagné et qui ont rendu les Gabonais un peu plus réaliste.
Je m'adresse à UN, le nouveau parti, le parti de tous les nouveaux espoirs et de l'Unité Nationale, ce que tous les Gabonais attendent. Je voudrais d'abord félicité ces personnes qui ont réussi à transgresser la barrière ethnique source du sous-développement mental, je les remercie également d'avoir muri ce projet et de fédérer toutes les forces du changement pour le développement social, culturel, économique de tous les Gabonais.
Par contre, jespère que cette première union servira d'exemple pour la véritable Unité Nationale dont le pays a vraiment besoin et dont l'absence est la source du sous-développement.
Pour s'imposer en alternative dans ce pays, il faut bien réaliser qu'en face nous avons des énemis du Gabon soutenus par les démons étrangers. La première stratégie consistera à voir comment s'en défaire par tous les moyens possibles; si l'alternance tarde à arriver dans notre pays, il y a deux raisons essentielles, la pression et la repression de l'armée et la peur de la population. Messieurs, pensez à refléchir sur comment l'armée pourra vous aider à conserver votre élection en cas de victoire, comment faire en cas de coup d'état électoral? Comment vous pourrez aider la population à vaincre cette peur?
Il faudra également critiquer systématiquement les actes et projets du gouvernement en proposant des solutions plus viables et fialbles;
Les élections législatives partielles sont le premier test, votre travail commence à présent sur le terrain près des populations souffrantes non pas pour des raisons politiciennes mais pour les écouter, les consulter, car elles ont été trop tenues à l'écart;
Il vous faudra également travailler sur un état de droits sans lequel, rien ne puet avancer:les libertés doivent être préservées, les lois doivent aussi être appliquées à tous!
Vive les Gabonais dans l'Union Nationale et pour l'Unité Nationale, car nous sommes UN peuple, pensons à améliorer la vie de tous les Gabonais, nous devons tous garder cela à l'esprit dans tous les actes de la vie quotidienne!

18.Posté par Eboulou le 15/02/2010 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ mone bitam ,
BENGONE NSI Luc qui se bat contre la monarchie bongopédégéiste au Gabon depuis le début des années 80 , St Michael et plus de 99,9999 % tant d' autres Gabonais sont des mythomanes .
Alors vous , qui êtes si certains de détenir la vérité , pouvez-vous nous apporter d' amples et évidentes preuves qui nous convaincraient que votre émergent président n' est pas biafrais ?
Parce que ce qui parait bizarre , c'est que cet Ali de malheurs a toujours été considéré comme un petit biafrais adopté ainsi que tant d' autres petits biafrais adoptés au Gabon , et ceci depuis les années 70et 80 .
Nous voulons donc les preuves qui attestent du contraire de ce qui a toujours été dit , Monsieur mone bitam . Ce qui ferait taire une fois pour toutes l' ignoble et sombre histoire .
En plus l' Asselé , son tonton témoin oculaire ayant assisté à sa naissance à Brazzaville , avait menacé BENGONE NSI de poursuites judiciares . A quel stade se situe cette fameuse plainte aujourd'hui ?

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...