News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon/politique : Mamboundou manque à l’appel ! Aurait - il signé un accord avec Ali Bongo ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 16 Novembre 2009 à 21:21 | Lu 4320 fois



Gabon/politique : Mamboundou manque à l’appel ! Aurait - il signé un accord avec Ali Bongo ?
Pierre Mamboundou, leader du l’Union du peuple gabonais (UPG), absent à la création de la «Coalition des groupes et partis politiques pour l'alternance» (CGPPA) dit «Front de refus du coup de force électoral», mais présent au congrès extraordinaire de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) de Me Louis Gaston Mayila, le samedi 7 novembre 2009.

Les observateurs de la vie politique nationale constatent l’absence de plus en plus marquée de Pierre Mamboundou aux réunions des candidats , de la coalition du Front de refus du coup de force électoral, au siège de l’UGDD de Zacharie Myboto. Ces derniers pensent qu’il y a comme une distance entre les partis de l’ACR (regroupement) de M Pierre Mamboundou et ceux du Front de refus du coup de force électoral (CGPPA).

Le « Front de refus du coup de force électoral » regroupe : les anciens ministres du Parti démocratique gabonais (PDG), Mba Obame, Jean Eyéghé Ndong et Casimir Oyé Mba ; Jean Ntoutoume Ngoua et Bruno Ben Moubamba, (UDGDD) de Zacharie Myboto, (CDJ) de Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, Morena, FAR, PGP, RNR, Morena unioniste, et (MAD).

A en croire certains détracteurs, « ce regroupement du front du refus n’est pas crédible car composé des personnalités qui ont pillé les ressources du pays, et qui de ce fait méritent d’être poursuivis par la cour pénale internationale, pour génocide financier ». « Et on comprend pourquoi Pierre Mamboundou ne veut pas sentir le souffre ».



Les partisans « Front de refus du coup de force électoral » rétorquent à ces propos jugés injustes : « Si Pierre Mamboundou n’est pas venu, c’est parce qu’il a d’autres ambitions que nous ne partageons pas ».

A Libreville, les gens ne comprennent pas l'hatitude de l'ACR, aurait - il signé un accord avec le pouvoir en place ? Qui vivra, vera. LVDPG

Lundi 16 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 4320 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par malcomX le 22/11/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici les propos rapportés par un compatriote.

"l y a un adage qui dit: "ventre affamé n'a point d'oreilles!"
Je préfère être du coté d'anciens voleurs qui combattent les voleurs actuels car c'est le but recherché aujourd'hui par le peuple gabonais. Donc tous ceux qui ne répondent pas positivement à cet appel sont à mon à avis des personnes qui ne partagent pas le combat du peuple.
Comme il l'avait été dit sur ce site: les masques commencent à tomber!
Autre chose, pendant les dernière élections présidentielles le peuple a demandé une candidature unique de l'opposition qui n'a pas pu se faire, maintenant que l'on pose les jalons d'un regroupement unique de l'opposition pourquoi certains campent-ils sur leurs positions!!!!??? Vous ne tromperez plus les gabonais, car chacun de nous sait quel est son combat aujourd'hui."

A la suite de ces propos, j'analyse et je remarque à quel point ont un esprit court en critique politique.

1° Pour eux, c'est la politique de l'immédiat. On demandera à Besson et à Kouchner de repartir au PS, sans problème les socialistes leur ouvriront grandement les bras. Cette analyse très partisane de penser qu'on préfère les anciens voleurs à un voleur présumé dont la preuve n'est pas établie. Si évidemment on considère que tout membre du gouvernement est un voleur .

2° Combattre les nouveaux voleurs n'est pas une ligne politique quand on a été lui-même voleur installé dans la durée avec 20 années de carrière de vol.

3° Tous ceux qui ne répondent pas à cet appel, est une forme de dictature alors qu'on lutte pour la liberté. On ne peut former un front lacunaire avec des personnes ne partageant pas la même vision. Mamboundou est un lutteur, d'autres sont des lutteurs à double objectifs:1° Se faire beaucoup d'argent jusqu'à avoir une chaîne privée et sans expérience professionnelle (MBA Obame), 2° Se faire passer pour un saint espérant la courte mémoire de son ethnie.

"Qui n'est pas avec nous est contre nous" Les masques commencent à tomber. Les gens pensent que le silence de MAMBOUNDOU est coupable. Faire de l'opposition n'est pas s'opposer à tout. Qu'ils aillent voir Mamboundou, le doyen de la faculté des sciences de l'opposition aux régimes dictatoriaux. Cela demande de la patience, du calme et de la sagesse. Se faire voler les victoires tous le temps, il faut être un solide.

Arrêtez!!!! les gabonais ont choisi la division orchestrée par les hommes politiques qui ont misé sur l'ethnie (surtout Mba Obame pendant la campagne). Il y a trois camps qui se distinguent: Le groupe fang solidaire, le groupe sud-est(nzebi , Téké) et leur trésor de guerre, et les démocrates de l'ACR dans le centre , le sud et l'ouest du pays. Dans ces différentes localités, ont vu élire des députés dont les leaders des partis sont originaires du nord (RPG) et du sud est (PDG et UGDD). Au nord, soit on est député du RPG ou d'une formation politique du nord par conviction ou on est député du PDG (pour de l'argent). ONDO OSSA ne choisit ni l'ethnie ni l'argent. C'est un homme intègre car il ne faut pas généraliser.


20.Posté par Odjuan'a Mbédé le 20/11/2009 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers compatriotes,

Qui de tous nos leaders d'aujourd'hui n'a pas été pdgiste? Qui d'entre eux, n'a pas brouter là où Bongo 1er l'avait attaché? pouvons-nous en citer un seul? Nous ne sommes pas ici pour juger nos leaders; nous devrions à mon avis, analyser les chose de manière objective et éviter le fanatisme qui consiste à soutenir aveuglément tel ou tel leader politique parce que de mon ethnie ou de ma région.

Plusieurs d'entre nous, inspirés par le FR, ont milité en faveur d'un bloc uni de l'opposition. Nous avons les uns et les autres participés à l'élaboration d'une fiche d'avis envoyée à nos leaders réunis au sein du FR, Blaise qui assurait le secrétariat s'est chargé de la leur faire parvenir. Nous étion encouragé par le fait qu'il étaient tous rassemblés et nous pensions que c'était l'occasion de corriger les erreurs du passé qui ne nous ont coutées que des échecs. Des membres de l' ACR ont bien pris part aux travaux du FR et à l'amandement de la charte de la coalition. Que s'est-il donc passé pour que ces derniers se désolidarisent des autres? Nous avons tous lu cette charte! Les personnes averties peuvent comprendre aisément les raisons du recul de certains. Toutefois, permettez que je vous pose quelques questions très simples.

1- Pourquoi ces personnes qui constatent comme certains le disent ici, que les autres sont des mécontents du PDG ont attendu que la charte soit rédigée pour en faire le constat?
2- Quels sont ceux qui aujourd'hui se sont pliés à la volonté du peuple? L'ACR ou ceux qui ont formé la coalition.

En encourageant l'égocentrime et la défense des intérets personnels de certains de nos leaders qui se sentent parfois trop imbus de leur personnalité, nous tissons à nouveau, une toile dans laquelle nous risquons de nous prendre les pieds et les mains.

Le mal chez certains de nos leaders qui se passent pour des démocrates, c'est qu'ils ne le sont véritablement pas. Chaque fois qu'ils sont mis en minorité, ils se braquent et claquent la porte parce que, n'acceptant pas qu'on le contredisent. Je sais de quoi je parle.

Depuis combien de temps BEGONE NSI millite-t-il dans l'opposition? 20 ans? Je crois que ce monsieur y est depuis plus de 2o ans!!! et Mouity Zamba qui créa avec Feu Rendjambé, le PGT devenu PGP savons nous qu'il fait parti des tous premiers opposants régime Bongo? Certains pensent même qu'un oppasant n'a pas le droit de travailler dans l'administration!!! Mais enfin, Ces gens ont donc fait des études et obtenus des diplomes pour faire de l'opposition une profession?
soyons sérieux et relevons le débat pour aider nos leaders à prendre les bonnes décisions.

Alors, je prose que nous entreprenions de nous tourner du coté de l'ACR pour leur demander à leur tour de structurer l'eur Alliance pour une meilleur visibilité, et de se retrouver avec la coalition en vue rédiger et signer une convention qui permettrait au deux blocs qui constituent l'opposition, d'être toujours complices et unis.

19.Posté par Panthère du Gabon le 17/11/2009 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce site est fort pour la manipulation, je crois qu'il est au service d'ALI 9. Il y a beaucoup de personnes qui se laissent manipuler par un groupe d'individu qui croit qu'internet peu réduire l'audience de la popularité de MAMBOUNDOU. Si vous êtes au service de MBA OBAME, la question que je me pose c'est pour quel intérêt. MBA OBAME ne pouvait pas voir bleu lors de la proclamation des élections, il est parmi ceux qui ont volés l'élection de PM avant qu'il ne devienne faux opposant après avoir été au service du diable, aujourd'hui il veut faire croire au gabonais qu'il devient un ange, demandé à MBA OB. qu'à t-il fait du projet BAD quand il était Ministre de l'éducation nationale, pourquoi l'administrateur de la BAD de l'époque s'est retrouvé au camp roux? Et pourtant MBA O. avait bénéficié de même montant que Paulette MiSSAMBO,au moins celle-là nous avons vu les écoles, où sont passés ces millards lors du passage de MBA OB à l'éducation nationale. SOUS MBA OB. le Gabon a connu son première bétise qu'on a jamais connu au Gabon la vente des épreuves du BPC dans toutes les villes du Gabon. Si Bongo était vivant les psedos opposants devaient continuer à maltraiter le peuple gabonais. Je sais votre logique, la destruction avec la désinformation, malheureusement votre site n'a pas une portée à la dimension de l'homme MAMBOUNDOU, qui a une histoire sur son pays le Gabon qu'il aime tant, donc arreter de rêver. ALI BEN N'ATTEIND PAS SON PÈRE À LA CHEVILLE, PM a tenu tête au père.

18.Posté par Espérance le 17/11/2009 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve que le débat actuel n'a pas lieu d'exister.
Qui de ces hommes politiques et opposants n'est jamais allé à la table de Bongo père ?
Que celui qui en connait un me donne son nom !
Mais de grace ne parlé pas de PM, car lui aussi a eu les tres grandes faveurs de Bongo Ier. Pour preuve, sa ville natale a été la seule à beneficier d'une envellope spéciale de 11 milliards de Fcfa pour son soit disant dévéloppement, et ce dans le seul but de satisfaire PM. En prime, cette envéloppe a été gérée personnellement par PM. Et, je voudrais que les ressortissants de Ndendé me confirment que la ville a bien connu un essor via cette dotaion.
Résumons nous, AMO, JEN... et PM ont tous bénéficié des largesses du pouvoir. le véritable problème qui nous engage aujourd'hui est de savoir qui veut vraiment de notre bien ou qui est de notre coté.
Au gabon, on n'a que deux camps: celui des opprimés et celui des opprimeurs.
Ni dit-on pas "qu'une faute avouée est à moitié pardonnée" mieux vaut tard que jamais.
Que ceux qui, hier était contre nous, se joignent à nous aujourd'hui, c'est un pas de plus vers un Gabon meilleur.
Consacrons notre énergie sur notre noble mission: Bouter le PDG hors du pouvoir.

17.Posté par Mwana Mboka le 17/11/2009 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense qu'il est vain, stérile et parfaitement inutile de s'attaquer à Pierre Mamboundou qui n'a rien. Si ce quidam a décidé de se défroquer devant alain bongo, libre à lui. D'après tout, il est usé, malade et après plus de 20 ans d'opposition infructueuse, qui lui en voudrait de vouloir laisser un petit patrimoine à sa progéniture? Que lui sert encore de poursuivre un combat maintes fois perdus?

Je trouve quand-même certaines personnes assez naïves de penser que quelqu'un qui s'est ralié à Mayila, faux-cul parmi les faux-culs et Kombila non moins faux-cul lui aussi puisse du jour au lendemain réfléchir comme tout le monde. Ce n'est pas le petites déclarations démagogiques de Mayila pendant la campagne et au lendemain des élections qui vont faire oublier ce qu'est cet individu. N'est-ce pas l'avocat conseil de Diramba, lequel a détourné 5 millards de fcfa à l'Etat gabonais donc aux contribuables que nous sommes? Vous souvenez-vous seulement des prises de position de pape pupe vabe gunde yayis bwiti? Ce soi-disant haut magistrat n'a-t-il pas déclaré haut et fort que "qui n'a pas volé au Gabon?" instituant ou légitimant par de tels propos un crime économique? Que voulez-vous qu'il conseille à PM? Ceux qui se ressemblent ne s'assemblent-ils pas? C'est des jongleurs, des raseurs de murs tout ce beau monde. Laissez Mamboundou tranquille fini le combat pour lui, le bonhomme malade aspire à la paix et la tranquilité. Vous n'avez peut-être pas compris pourquoi il est passé subitement de la 3e place à la 2e. Mais c'était parce qu'on voulait lui proposer la vice-présidence. Les transactions allaient bon train, tellement que Mouloungui ayant découvert le pôt aux roses a préféré, lui, prendre les devant. Vous allez bientôt revoir une majorité présidentielle autour d'alain bongo avec de pseudo organisations politiques animées par les Mayila, Bilie Bi Ze et d'autres petits opportunistes du genre.

Quant aux dissidents aujourd'hui dans la coalition, il n'y a pas a avoir une sympathie particulière pour ces gens qui ont contribué eux aussi à la destructuration de notre pays; mais ils ont l'avantage d'offrir une alternative beaucoup plus crédible qu'un inconnu sorti de nulle part. Avec eux, nous avons au moins la possibilité de changer de nom au sommet de l'Eta. La france a fait le choix de placer à la tête de notre pays des étrangers. bongo, comme tout le monde le sait, a des origines inconnues centrafricaine? ( il parlait couramment Sango) ou congolaises? (sans commentaire). son biaffrais de fils adoptif est nigérian à 100%. Cette tendance ne peut être infléchie que par des autochtones, des gabonais d'origine que l'on retrouve aujourd'hui dans la coalition du Front du refus.

Croyez-le ou pas, ne perdons pas notre temps à dépenser notre énergie dans des querelles intestines. Mamboundou ne représente plus grand-chose à la limite. C'est un homme fini qui veut couler le reste de ses jours en paix. Certes, il y aura tjrs des défenseurs invétérés de ce personnage (qui n'a pas fait de cadeau non plus à la mairie de Ndendé), et c'est compréhensible, même excusable; cependant il y a à mon humble avis mieux à faire
- D'abord voir de qui peut venir le changement ou mieux la rupture véritable.
- Ensuite voir plus tard comment les évincer à leur tour.

En définitive, Amo Eyeghe Ndong, Myboto sont un mal nécessaire dans le contexte actuel.

Mais je concède volontiers que tout le monde n'a pas les capacités à élargir son champ de compréhension à un certain niveau de réflexion; beaucoup d'entre nous (quel que soit le camp ou bord politique défendu) souffrons de par trop de nombrilisme.

A bon entendeur.

16.Posté par Monemote le 17/11/2009 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour cher ami c'est très triste quand je pense que je chien de Bongo a pillé le pays et son fils se met aussi à renouer les même rapport avec ce fils de chien de sarkozi , Je demande à tous les Gabonais de se mobiliser et de refuser l'entrée de ce caleba, ici en france" malheur à cette personne qui ira l'attendre aller pour crié sur lui car il ne représente rien c'est pas un gabonais. Parlant de Mamboudou , j'espère qu'il ne fera pas ce que les gens pensent

15.Posté par doukdouk le 17/11/2009 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement je comprends maintenant que ce site est crée par AMO. Car ce qu'avance petit nganga est purement de l'intox.
lors de l'investiture d'Ali, nous avons tous suivi lorsque joyandet avait été questionné par les journalistes, en ce qui concernait une éventuelle rencontre avec les membres de l'opposition. Joyandet avait bel et bien dit que Mba Obame l'avait appelé pour être reçu. en écoutant cela il avait bien précisé que c'était qui l'avait appelé et pas les autres opposants. le peuple avait trouvé cela pathétique

14.Posté par Abessolo le 17/11/2009 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis, une prise de positive si rapide de vouloir juger PM par rapport au refus de la charte de l'opposition c'est trop facile, MAMBOUNDOU reste toujours l'opposant historique du Gabon, les autres sont des opposants qui naissent, le peuple gabonait doit compter sur le temps pour les découvrir, je n'ai besoin de vous rappelez leur longevité au gouvernement Bongo et leur incrédulité au misère du peuple gabonais. Un fait marquant pourquoi MBA Abessolo qui est l'oncle de MBA OBAME refuse de signer la charte ? Évitons les commentaires unitiles, l'histoire finira toujours à donner la vérité sur nos opposants. Ce que nous savons de nos opposants par exemple le cas MAMBOUNDOU il a fait 20 ans et plus en s'opposant au regime actuel, par contre pour les autres c'est l'inverse, ils ont fait 25 ans et plus avec le regime Bongo. Donc faite attention dans vos déclarations, laissons le temps nous aider, la prudence de PM nous demande à réfléchir et la création de cette charte par ceux qui étaient les adversaires farouches de la démocratie et le bien être des gabonais nous demande à avoir une attitude de hauteur. Rappelez-vous de l'éclatement du RNB du père MBA Abessolo à l'époque les militants de base du parti demandaient que les postes au sein du parti soient éléctifs, MBA. Ab avait réfusé la proposition au motif que les fangs du nord étaient majoritaire dans le parti et pouvaient ravir tous les postes, la suite vous savez, l'éclatement du parti.Il y a eu la branche de KOMBILA. Donc éviter des commentaires profanes.

13.Posté par Petit Nganga le 17/11/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’opposant Pierre Mamboundou, pressenti aux poste de vice président.
Commenter

Partager

Imprimer

Se Connecter :

Par delaeu | 17/11/2009 | 09:15:36
GABON :: POLITIQUE
::Koaci.com Libreville::

L’incapacité d’Ali Bongo Ondimba à asseoir son autorité depuis le hold up électorale de la présidentielle du 30 Août dernier, et ce malgré une série de mesures précipitées rentrant dans un vaste programme de séduction de la population, contraint ce dernier a composer avec les véritables âmes incarnant l’espoir du peuple gabonais, et en qui, la population s’était clairement identifiée lors de la dernière confrontation politique électorale, c\'est-à-dire l’élection du président de la république.

S’il reste difficile de se prononcer sur l’identité exact de vainqueur du scrutin, disons tout de même que les ‘’vrais’’ résultats en possession des représentants de l’opposition, et dont la cour constitutionnelle s’est refusé de confronter avec ceux qui donnent curieusement vainqueur le candidat du parti démocratique gabonais au pouvoir, sont ces résultats, édifiants à plus d’un titre, et ne placent qu’à la troisième position Ali Bongo Ondimba, très loin derrière les candidats Pierre Mamboundou et André Mba Obame, dont les revendications de victoire de l’élection au soir du 30 Août dernier sont loin d’être fortuites. Mais comme gagner une élection au Gabon, n’est pas encore synonyme de gagner le pouvoir, Pierre Mamboundou et Paul Mba Abessole visiblement aguerris aux hold up électoraux, ont vraisemblablement été les moins surpris, alors que le néophyte à cet exercice, André Mba Obame n’a vue que du bleu dans la détermination de la France, qui, mon œil, n’a eu aucun candidat, de maintenir à la tête de ce riche pays à la population très pauvre, un valet de plus, à même de défendre encore pour longtemps la position du Gabon comme vache à lait au libre service à satiété. Un rôle dans lequel ne semblaient pas s’accommoder Pierre Mamboundou, encore moins André Mba Obame, dont le trait commun des programmes de société s’articulait autour du concept ’’rendre le Gabon aux gabonais’’, même si une pâle copie tente d’être exécutée depuis peu.

Après le hold up électoral, le bon sens commande de composer avec les véritables dépositaires de la confiance du peuple, afin d’espérer gérer un pays jusqu’ici ingouvernable, et ce n’est pas l’important dispositif militaire déployé depuis ce passage en force qui nous le démentira. Une fois l’armée ayant réussi à mater les velléités de contestation du président désigné, la seconde phase avait consisté à prendre attache avec les représentants légitimes du peuple et à qui il a été refusé toute légalité, prise d’attache,en vue de les associer à la soupe. Le compromis politique, n’aurait pas eu assez de résistance dans la camp du leader de l’union du peuple gabonais. A cette époque, déjà les spéculations vacillaient entre les postes de premier ministre et de vice président. Les plus avisés ne sont d’ailleurs pas restés médusés face aux soudaines invitations à la population au calme émanant du porte parole du candidat de l’UPG et leader de l’union pour la nouvelle république Maître Louis Gaston Mayila, qui faisait montre d’un zèle inhabituel dans les invitations aux peuple à avaler la pilules.

Par contre le camp André Mba Obame est resté jusqu’ici inflexible. Même les tentatives de médiation d’Alain Joyondet, invité à Libreville pour la caution de l’Elysée à l’investiture d’Ali Bongo Ondimba, sont restées vaines. Et pour avoir osé braser l’ordre établi par la princesse, André Mba Obame a été sévèrement châtié lors de la parodie de recomptage des voix du scrutin par la cour constitutionnelle, en ayant été simplement recalé tel un mal propre, de la deuxième à la troisième place selon les résultats officiels.

Pour sceller ce partage du gâteau Gabon, Ali Bongo Ondimba doit se rendre cette fin de semaine en France, pour la dernière dictée de la suite à donner, dans le cadre de l’arrivée prochaine de Pierre Mamboundou aux affaires, sinon de l’un de ses proches à un niveau élevé de la république, après la récente phase de ballon d’essai, marqué par l’entrée de son porte parole en France dans le premier gouvernement de Bongo Ondimba fils.

vice president | présidentiele | holsd up | Pirre Mamboundou | Ali Bongo Ondimba | Gabon |

12.Posté par CHE2 le 17/11/2009 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a un adage qui dit: "ventre affamé n'a point d'oreilles!"
Je préfère être du coté d'anciens voleurs qui combattent les voleurs actuels car c'est le but recherché aujourd'hui par le peuple gabonais. Donc tous ceux qui ne répondent pas positivement à cet appel sont à mon à avis des personnes qui ne partagent pas le combat du peuple.
Comme il l'avait été dit sur ce site: les masques commencent à tomber!
Autre chose, pendant les dernière élections présidentielles le peuple a demandé une candidature unique de l'opposition qui n'a pas pu se faire, maintenant que l'on pose les jalons d'un regroupement unique de l'opposition pourquoi certains campent-ils sur leurs positions!!!!??? Vous ne tromperez plus les gabonais, car chacun de nous sait quel est son combat aujourd'hui.

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...