News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: polémique autour de l'éventuel enfouissement de déchets toxiques

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 9 Février 2010 à 19:40 | Lu 1781 fois



Gabon: polémique autour de l'éventuel enfouissement de déchets toxiques
LIBREVILLE — Les élus de Mounana (sud-est du Gabon), ancien site d'uranium exploité par la Comuf, filiale du Français Areva, accusent un de ses sous-traitants d'avoir enfoui des déchets toxiques sur le site ce que démentent mardi les autorités et acteurs impliqués.

"Nous avons constaté que l'entreprise Geofor, qui est un sous-traitant de la Comuf, s'est débarrassé de produits toxiques (...) dans une verse (décharge) de la Comuf", la Compagnie des mines d'uranium de Franceville, a affirmé mardi à l'AFP le premier adjoint au maire de Mounana, Rodrigue Bokoko.

"Comment savons-nous que ces produits sont toxiques? C'est simple: c'est écrit dessus et il y a des têtes de mort", a-t-il déclaré, assurant avoir fait procéder à des constats d'huissiers après la découverte des produits le 31 décembre.

Selon lui, le chargement provient du Centre international de recherche médicale de Franceville (CIRMF), qui a engagé la société Geofor pour se débarrasser de ses produits.

"Tout cela n'a pu se faire qu'avec l'aval de la Comuf: Geofor est un sous-traitant de Comuf et le site, sécurisé, appartient à la Comuf. Ce site ne peut normalement accueillir que des déchets de la Comuf", accuse encore M. Bokoko, qui a porté plainte contre X.

Dans un communiqué publié mardi, le gouvernement s'est dit "surpris" des accusations et a réfuté les allégations des élus. Selon Libreville, le CIRMF, mondialement réputé et financé par Total, l'Etat gabonais et la France, a voulu se "libérer de matériels encombrants et d'équipements usagés".

"Le matériel divers a été normalement jeté dans la verse de la Comuf" par Geofor, "prestataire de service ponctuel", selon le communiqué, assurant que "les produits chimiques et réactifs périmés ont quant à eux été normalement conditionnés et envoyés" à Libreville où ils ont été "normalement détruits".

Joint par l'AFP, le directeur du CIRMF, Jean-Paul Gonzalez a qualifié "d'impensable" l'accusation des élus. "Le CIRMF n'a jamais confié de produits toxiques à l'extérieur du site en 30 ans de présence à Franceville. On dispose d'un incinérateur, d'autoclaves et d'un four à stérilisation. On n'a jamais déversé ou confié quoique ce soit de toxique à l'extérieur du CIRMF".

Certains des mis en cause ont anonymement accusé les élus d'un "montage" et d'avoir "eux-mêmes apporté les bidons".

Dans son communiqué, le gouvernement a rassuré les populations, en promettant "une mission d'experts scientifiques" à Mounana, "en plus des enquêtes en cours".

"Je déplore la réaction du gouvernement: il rassure la population et il envoie les experts. C'est le contraire qu'il fallait faire. Les populations peuvent crever", affirme M. Bokoko.

Pour plusieurs observateurs, il s'agit avant tout d'une "lutte politique".

M. Bokoko est membre d'un des principaux partis d'opposition l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) de Zacharie Myboto, candidat malheureux à la présidentielle et père de Chantal Gondjout, maire de Mounana.

Mounana est une des rares villes du Haut-Ogooué, fief d' Ali Bongo Ondimba, qui n'a pas voté majoritairement à Ali Bongo. Une visite du CIRMF devrait être au programme du voyage du président français Nicolas Sarkozy, attendu au Gabon fin février.

Copyright © 2010 AFP

Mardi 9 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1781 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 10/02/2010 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yacelio,
si je parle de la radioactivité, c'est pour rapeler le premier contentieux qu'areva-comuf a avec la ville de Mounana et c'est pour montrer que le devenir des habitants de Mounana est le dernier souci de la comf-areva. Cela ne leur a pas suffi d'irradier les riverains, maintenant on jette les déchets toxiques ( et qui te prouve que ces déchets toxiques ne poviennent pas des produits rdio-actifs), et bien entendu les malades ou futurs malades ne seront pas indemnisés. Et toi tu t'en fous complètement, pourvu que les plus forts gagnent, n'est-ce pas?

10.Posté par lili le 10/02/2010 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais que ce soit la radioactivité ou les produits toxiques les deux me semblent-ils sont dangereux pour la santé et les plus vulnérable sont les enfants et les femmes enceintes qui peuvent mettre au monde des enfants malformés!!!De toute façon ces deux produits sont dangereux pour la santé. Et je ne pense pas qu'en france areva aurait agit ainsi!C'est un gouvernement illégitime incapable de défendre la santé de son peuple!Et mbourantsuo va encore s'étonner quand elle on lui dira ali bébé a été élu par total et areva?

9.Posté par yacelio le 10/02/2010 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'article ne parle pas à priori de radio activité mais de produit toxique ,il me semble que vous lisez de travers !!!!
aveuglés par votre fanatisme et votre manie à voir le mal partout
si il y a danger ce qui il faut demander c'est une: enquête d'expert ,une judiciaire et une admistrative et après au vue des résultats critiquer
mais pas accuser où injurier ,c'est ça il me semble que vous savez faire rien d'autre ,
je vais bientôt vous décerner la médail de l'hérésie !!

8.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 10/02/2010 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yacelio,
comment peux-tu parler d'un problème qui concerne la sécurité de tes compatriotes avec tant de légèreté? Durant le sommet de Copenhage, les conséquences de la radioactivité provoquées par Areva à Mounan et au Niger ont été soulevées et tout le monde s'attendait à ce que les autorités gabonaises prennent des mesures afin de protéger sa population. Aujourd'hui comme à l'époque ( bien avant que ce problème ne soit rendu publque dans la scène internationale) des élus locaux ont tenté de dénoncer areva-comuf et n'ont jamaiseu le soutien du gouvernement. Cela vaut-il la peine de maintenir ces activités liées à l'exploitation de l'uranium, sachant que les populations sont fortement irradiées, sans impact visible sur le développement de la région et du pays?

7.Posté par La confiance le 10/02/2010 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je remarque que certains Pédé-gistes comme yacélio et son camarade borné prennent plaisir à venir sur ce site. Que recherchent-ils? Ah la honte!!! Créez le votre et on sera content de venir voir vos débats sur l'émergence du biafrais!!!!
L'inquiétude soulevée à Mounana est bien réel et évitons de penser qu'il y a une dose politique dans tout ce que les gens diront. La conséquence de cela est que le gabonais devient borné (le mal devient le bien et vice versa), les soit disant intellectuels(diplomés, je voulais dire)se sont tus... Le biafrais et sa tortue se disent gérer le pays...Le peuple souffre et guette...
Ah, un jour, ça finira....

6.Posté par yacelio le 10/02/2010 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis pas écologiste ni biologiste,nichimiste mais jamais tête de mort sur un embalage n'a été la norme scientifique pour indiqué la toxicité d'un produit de façon cientifique ,on retrouve ce symbole partout sur de nombreux produit d'usage quotidien : citerne de carburant ,petards de noël ,raticide produit corosif , etc.... C'est n'est qu'un symbole du monde du commerce et non de sientifique !!!! n'oublion pas que la tendance est à la polémique contre le groupe areva voyez au niger !!!!! dès que des pseudo ecologiste manipulés par des politiciens se lèvent soyons vigilant de ne pas ceder aux chants des sirènes !!! c'est une kabale aucun groupe d'expert n'a fait une enquête ,et même l'administration ni la justice !!!!!!

5.Posté par antykonformist le 10/02/2010 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi nous lamentons nous alors que le processus de destruction des vrais gabonais est en cours, ne voyez - vous pas que le pays est gérer par des gabonais trafiqués...

4.Posté par St. Michael le 10/02/2010 05:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où est l’écologiste britannique embauché par le fils d’Ojukwu pour protéger l’environnent au Gabon ?

Combien gagne ce britannique mafieux ?

Est-ce que ce problème des déchets toxiques ne date pas déjà depuis le règne du Satan le plus redouté d’Afrique qui n’a pas trouvé mieux que d’aller tenter l’impossible à Barcelone alors que Fidèle Castro tout comme Mandela se soignent chez eux?

C’est inhumain, criminel et machiavélique de piller un pays tout en sacrifiant les autochtones à petit feu !

En plus du poison biafrais invisible, en plus des eaux usées et souillées voilà maintenant le poison radioactif qu’on nous sert pour accomplir le travail commencé par l’ex-congolais.

We will survive thanks to God Protection. Amen.

3.Posté par Belafonté le 10/02/2010 04:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est où Myboto le grand maitre de mounana? Qu'a-t-il fait pour les populations? Et dire qu'il vient se prendre aujourd'hui pour le président du grand parti... non mais?

2.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 10/02/2010 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce gouvernement tente de couvrir les méfaits de la comuf-areva. C'est une honte que d'exposer les habitants de Mounana aux déchets toxiques, comme si le fort taux d'irradiation ne suffisait pas. C'est vraiment très inquiétant, on ne se rend pas compte qu'on prépare HIROSHIMA à Mounana!

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...