News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: libération samedi de la militante de l'opposition arrêtée vendredi

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 26 Octobre 2009 à 22:12 | Lu 1236 fois



Gabon: libération samedi de la militante de l'opposition arrêtée vendredi
LIBREVILLE — La militante du parti de l'opposition de l'ancien vice-Premier ministre Paul Mba Abessole, "enlevée", selon ses termes vendredi à Libreville par des inconnus, a été interpellée par des policiers en civil et libérée samedi, a déclaré lundi l'intéressée.

"J'ai été arrêtée vendredi et libérée samedi", a affirmé à l'AFP Geneviève Assangolo Olui, responsable des femmes au sein du Rassemblement pour le Gabon (RPG).

"C'étaient des hommes de la Brigade de Recherches (BR) mais ils n'avaient aucun papier, aucun document officiel prouvant qu'ils étaient gendarmes. Leur voiture n'était pas une voiture officielle. J'ai refusé de les accompagner", a raconté Mme Assangolo.

"Ils m'ont alors brutalisée pour me forcer à les accompagner. J'ai reçu des coups de poing et de pied dans l'empoignade. Des gens sont accourus et ils ont alors sorti leurs armes et nous sommes partis", a poursuivi Mme Assangolo.

Vendredi dans un communiqué, M. Mba Abessole affirmait que la militante avait été "enlevée par 4 personnes cagoulées".

Une fois dans les locaux de la BR, Mme Assangolo, fonctionnaire au ministère de l'Education, s'est vu accusée d'avoir "détourné de l'argent public pour la campagne électorale".

"C'est faux, j'ai donc nié leur demandant combien, comment d'argent j'aurais détourné. Je leur demandé la plainte du Trésor public ou d'un particulier. Ils n'avaient rien", assure Mme Assangolo.

Mme Assangolo a finalement été libérée samedi sans autre explication, a-t-elle déclaré.

Leader de l'opposition au début des années 90, M. Mba Abessole avait rallié le régime du président Omar Bongo Ondimba en devenant en janvier 2002 ministre de l'Agriculture puis vice-Premier ministre chargé de la Culture et des droits de l'Homme.

Candidat à l'élection présidentielle du 30 août, il s'était désisté en faveur de l'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, arrivé 3e du scrutin qui a été remporté par Ali Bongo Ondimba.

Le RPG est depuis membre d'une coalition de candidats battus et de partis qui contestent toujours les résultats de l'élection.

Copyright © 2009 AFP

Lundi 26 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1236 fois




1.Posté par St. Michael le 27/10/2009 02:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette brillante compatriote est une Icône de la Liberté et de la résistance.
Que Dieu soit loué pour l’avoir protégée et gardé son intégrité physique, morale et intellectuelle.
Nous avons déjà dit ici que ce fou AliBen est maudit et restera maudit comme ses pères adoptif et biologique.
Glory to God.

2.Posté par Ali7 le 27/10/2009 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est tout simplement la fin des Bongo. ils n'ont qu'à continuer à commettre des impairs et le peuple va les surprendre et ils ne pourrront plus rien. en brutalisant les gens, ils donnent encore des arguments aux anti-bongos.

Il faut une grande marche sur Libreville de 100 000 - 200 000 personnes pour renverser ce pouvoirs d'abrutis.

3.Posté par St.Michael le 27/10/2009 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ali7,
Vous avez bien dit, c’est du jamais vu qu’au Gabon ; il y a des hommes cagoulés qui circulent et font du kidnapping en plein jour. Ce sont des signes de la fin d’un system.
En ce qui concerne les marches de 100,000 à 500,000 nous devons plutôt le faire dans le cadre des grèves générales : chacun chez soi à la maison ou retourner dans sa province natale car le fou AliBen a multiplié des provocations en vain pour affronter ses bérets rouges étrangers aux Gabonais de souche car il sait très bien que ces gabonais ne l’ont pas voté. Mais peine perdue le sang des Gaboanis ne lui sera pas offert pour huiler son fauteuil temporaire du bord de mer.

May God continue to protect Gabonese people in this battle for freedom.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...