Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: les principaux partis d'opposition demandent une conférence nationale souveraine

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Lundi 10 Septembre 2012 à 02:01 | Lu 3604 fois



Gabon: les principaux partis d'opposition demandent une conférence nationale souveraine
Au terme de trois jours de travaux à Mouila dans le Sud du Gabon, l’opposition gabonaise a consigné ses résolutions dans un mémorandum baptisé «Déclaration de Mouila». Quelques points de revendications résument le mémorandum ayant clôturé le forum tenu les 7, 8 et 9 septembre 2012 dans le chef-lieu de la province de la Ngounié.

Les partis politiques de l’opposition plaident pour l’alternance démocratique afin d’ouvrir une nouvelle page de l’histoire politique du Gabon, après 44 ans de pouvoir exercé par le Parti démocratique gabonais (PDG). L’alternance, de leur point de vue, passe par la tenue d’une conférence nationale souveraine, urgence indépassable selon la coalition des partis de l’opposition. «Pour parvenir à cet objectif d’une alternance politique démocratique, l’opposition gabonaise dans son ensemble exige du pouvoir actuel l’organisation d’une conférence nationale souveraine qui reste une des voies urgentes, aux cotés de la transparence électorale déjà engagée (dont la biométrie) et de toutes les autres options présentes ou à venir, que l’Opposition jugera nécessaire», a clamé Me Louis-Gaston Mayila, président de l’UNPR, faisant lecture de cette déclaration de Mouila.

La déclaration de Mouila a listé un certain nombre de constats. Notamment, «l’aggravation des crises morale, politique, économique, institutionnelle, sociale et culturelle ; (…) la recrudescence des crimes dits rituels et leur impunité ; (…) l’interdiction de l’Opposition à avoir accès aux médias des services publics et la répression quasi systématique du Conseil national de la communication sur les organes de presse proche de l’Opposition ; (…) la pauvreté extrême d’un peuple gabonais excédé ; (…) les intimidations, les menaces et la répression aveugles et systématiques du pouvoir ; (…) le chômage et le désarroi de la jeunesse gabonaise.»

On notera que jusqu’ici l’exigence d’une conférence nationale n’était promu que par la société civile et les alliés politiques de l’Union nationale (UN), parti politique dissout en raison de l’acte posé par l’un de ses leaders, André Mba Obame, qui s’était autoproclamé président de la République, 17 mois après la présidentielle d’août 2009. Un acte qualifié de «haute trahison» par le pouvoir en place, entrainant ainsi la procédure judiciaire sous le coup duquel est actuellement le sociétaire iconoclaste de ce parti, André Mba Obame. D’ailleurs, un autre point de revendication, contenu dans la déclaration de Mouila, concerne la réhabilitation de son parti, l’UN, dont le leader est Zacharie Myboto.

Le «Forum de Mouila» a également débouché sur l’engagement de fédérer les partis politiques de l’opposition sur une plateforme baptisée «Union des forces du changement» (UFC). Une esquisse, pourrait-on dire, de la détermination de l’opposition gabonaise à s’engager dans les prochaines batailles électorales avec une stratégie unitaire, plutôt qu’en rangs dispersés. Les leaders de l’opposition réunis à Mouila semblent s’être rendus à l’évidence que le choc des personnalités et les conflits d’égo ont ruiné leurs chances lors des précédentes batailles électorales.

Au terme de ce forum qui a enregistré la participation de 22 formations politiques, la marche et le meeting annoncés n’ont plus été organisés. L’opposition a indiqué vouloir éviter la confrontation avec le PDG dont le sénateur et membre du bureau politique, Norbert Diramba, a organisé un contre forum qui s’est terminé, le même jour, par une marche à laquelle ont pris part près de 300 personnes ramenées des départements voisins de la Douya Onoye (Mouila). Selon Me Mayila, le PDG avait l’intention d’infiltrer la manifestation de l’opposition en vue de la faire déraper dans la violence. Conseillés par les sages de la localité, Maganga Moussavou du PSD et lui, hôtes du forum, se sont donc résolus à un simple tour de ville dans un cortège encadré par les forces de l’ordre.

«L’Opposition gabonaise lance un appel solennel au Peuple Gabonais à rester mobilisé à répondre à tous les mots d’ordre qui seront lancés pour l’aboutissement de ces exigences attendues», a lancé Louis-Gaston Mayila dans l’épilogue de la déclaration de Mouila. Une tournée nationale qui n’a pas officiellement été annoncée devrait prochainement s’ouvrir en vue de promouvoir à travers le pays la tenue de la conférence nationale souveraine préconisée. Une rumeur récurrente indiquait que la ville de Mouila devrait enregistrer la venue, ce lundi 10 septembre, du président de la République, Ali Bongo Ondimba par ailleurs président du PDG, en vue du lancement officiel des travaux du tronçon Mouila-Ndendé (75 km).



Lundi 10 Septembre 2012
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 3604 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

40.Posté par la voie le 12/09/2012 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mes internautes si vu avez lu ma propre vision sur le Gabon notre pays que nous aimons tant avant le passage du chef de l'état au deux chambres du parlement gabonais j'ai pu poser autant de questions vous frères internautes répondez qui vivra verra

39.Posté par la voie le 12/09/2012 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on a parle sans cesse par ci par là PDG responsable de la de la situation chaotique du Gabon très cher internaute arrêté de divertir sinon à la foi vous n'est pas Gabonais chercher à savoir en quel année et en quel daté qui à fait quoi dans ce pays? et dire aussi de savoir le gabon à combien des provinces? et département? et qui à fait quoi dans ces différents provinces et quel est les noms des dignitaires? il on occupé quel fonction et durant combien d'années?et il appartenait à quel parti politique? et bien avant ils occupait quel fonction?l'instauration de la démocration au gabon et la démocratisation du gabon ne peut se faire seulement avec ces fils et fille du pays soucieux de l'avenir du et non des petit calcul des sorciers assoiffer du pouvoir ha dieu gabon la voie toujours la voie

38.Posté par la voie le 12/09/2012 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je regarde et je dit tout les gabonais son PDG ils faut que les uns et les autres sachent il faut une opposition responsables qui n pèse et qui donnent son poids au pouvoir en place faire des propositions sinon quel sort à notre avenir et ou est le débat politique mr le secrétaire général faustin boukoubi bravo et bravo encore pour votre brillante interview vous avez même montrer et démontrer à vos frère gabonais de d’opposants les vrai problème des gabonais et non biométrie conférence national et qui la préside? si déja on ne reconnait pas la présence d'un chef d’état? trouvons les solutions aux vrai problème de notre cité gabon que protège notre très cher gabon bravo MR LE PR ET TON SG BOUKOUBI ON n'est ensemble

37.Posté par la voie le 12/09/2012 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ha ha au Gabon nous avons pas les opposants les barrons d'hier veulent encore manger la question que je me pose est que réellement les opposants gabonais on aussi des conseillers ou encore un règlement intérieur de leurs partis??????? peut dire non non et non que dieu protège le Gabon il arrive à nos responsables fils de ce pays de n'est plus distingué les couleurs qui vivra verra

36.Posté par LES MILLIARDAIRES GABONAIS le 12/09/2012 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LISTING DES MILLIARDAIRES DU GABON

El Hadj Omar Bongo Ondimba (sa fortune est estimée à plus de 10 000 milliards de francs cfa)

Edith BONGO
Georges Rawiri
Léon Mébiame
Pascaline Mferi Bongo
JEAN PIERRE LEBOUMBA
EMILE DOUMBA
PAUL TOUNGUI
Blaise LOUEMBE
Jean MASSIMA
JEAN BONIFACE ASSELE

Ali Ben BONGO (depuis 2009, il a déjà encaissé plus de 500 milliards de cfa dans ses comptes identifiés rien qu'à la BGFI)

MICHEL ESSONGHE,
Eric Chesnel
MADELEINE MBORANTSUO ,
LAURE NGONDJOUT
PATIENCE DABANY
André Mba Obama,
Jeanne Ngoleine Ossouka
BONGO GUSTAVE
BONGO MARTIN
Edouard-Pierre Valentin
ZACHARY MYBOTO
Chantal MYBOTO
HERVE OSSAMI
SOUA THOMAS,
JEAN PIERRE OKIAS
Jérôme Okinda
IDRISS NGARI
Dijob Divungi Di Nding
EMMANUEL ONDO METHOGO
PAULETTE MISSANBO
ANGELIGUE NGOMA
NTOUTOUME EMANE
JEAN PIERRE LABOUBA
LE PERE MBA ABESSOLO,
LOUIS GASTON MAYILA
DIRAMBA Jean Norbert
VINCENT MAVOUGHOU
ALBERT YANGARI
Antoine Dangouali Yalanzele
Etienne Guy Mouvagha TSIOBA
Saulneron Mapangou
André Mba Obame
Jean-Pierre Rougou
Maître Oyane
Réné Ndémézo'o
Jean Ping
Martin Mabala
Pierre Mamboundou
Ngoulakia
Bernard Kouchener
Robert Bourgi
Jacques Chirac
Francois Mitterand
Sarkozy
Jean Pierre OYIMA
Jean Pierre OYIBA
Patrice OTHA
Guy NZOUBA NDAMA

Plus de 60 % de la richesse nationale est entre les mains de ses personnes (1% de la population gabonaise).

35.Posté par COUP D'ETAT AU GABON le 11/09/2012 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'armée française en concertation avec la diaspora et l'opposition gabonaise serait en train de planifier un coup d'état au Gabon.

L'objectif visé est la démocratisation du Gabon et son développement au rang des pays émergents.

Selon l'analyse de François HOLLANDE, le Gabon est un pays à fort potentiel économique. L'instauration de la démocratie permettra de relever les indicateurs économiques du pays.
Les enjeux de la guerre froide qui avaient poussé la France a placé Feu Président Omar Bongo au pouvoir sont révolus...

34.Posté par OKOUKOUE le 11/09/2012 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mister MOUDOUMA arrêtez vos conneries. Le PDG n'est pas défendable. Il est profondément responsable de la situation chaotique du GABON depuis 1968 date d'arrivée de BONGO OMAR au pouvoir.
Un seul parti politique ne peux pas gérer un pays pendant 50 ans sinon c'est de la dictature en cher et en os.
Pour mesurer le génie d'OBO et de son fils ALI BEN, il faut comparer le GABON à la guinée équatoriale et à l'ANGOLA. LUANDA ressemble à une ville d’Europe, tout comme MALABO. Mais Libreville ne ressemble à aucune ville européenne. C'est un taudis pourri, avec des maisons du moyen-age, le coeur de Libreville c'est de la pourriture. les routes sont des vrais pistes d'éléphants de la coloniale. Les camps où résident les forces armées (police, gendarmerie, armée) sont pourris et donnent une vraie image moyenâgeuse de Libreville.
La France avait placé Omar Bongo à la tête du GABON pour piller tranquillement les richesses du sous sol gabonais à la vitesse grand V. Le système bongo n'avait pas pour objectif le développement du GABON, mais le maintien en esclave de ces citoyens. Il n'a jamais de son vivant accepté le développement du GABON, pire encore son propre village qui est demeuré un campement du 18 ieme siècle. Il est mort comme un chien en laissant les milliards du GABON dans les banques occidentales. C'est ça le génie de l'homme noir.
Pour chasser le système Bongo de la prédation du Gabon, il faut prendre le maquis comme KABILA l'a fait.
Ce n'est pas la biométrie ou la CNS qui va faire partir les Bongos. C'est le bain de sang qui peux sauver le peuple gabonais de ces Congolais à la tête du GABON. L'armée française ne peux plus défendre les Bongo, on leur a généreusement donné le pouvoir et ils se sont illustrés par du pillage des budgets successifs du GABON et ce jusqu'à maintenant. François Hollande ne donnera pas l'ordre à l'armée française de tirer sur les gabonais. Ce n'est plus l'époque de Chirac et Sarkozy.

Le combattant de la liberté

33.Posté par MANGAGA ODILON le 11/09/2012 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUAND VOUS VOUS ATTAQUEZ A NOS OPPOSANT ,PARTICULIÈREMENT A AMO ,ET ALI OJOUKOU OU ETAIT-IL A L’ÉPOQUE OU SON SATAN DE PÈRE ADOPTIF ÉTAIT AU POUVOIR? VOUS ACCUSER CES OPPOSANTS D’ÊTRE TOUS COUPABLES BIEN SUR , MAIS FAUT BIEN QUE QULQU'UN SECOUE CE PDG (ALI OJOUKOU) OU ALORS VOUS VOULEZ QUE CE SOIT TJRS LE NOM BONGO ONDIMBA QUI RÈGNE A JAMAIS AU GABON ?APRÈS OJOUKOU VIENDRA LE TOUR DE SON FILS MÉTIS DNS UNE ÉCOLE MILITAIRE EN ANGLETERRE. GABONAIS GABONAISES , RÉFLÉCHISSONS ET NE NS TROMPONS PAS DE CIBLE. OJOUKOU AU NIGERIA ,ACCROMBESSI AU BENIN ,SOULEMEN EN SOMALIE
GABON AUX GABONAIS
VIVRA VERRA

32.Posté par Membre du bureau politique le 11/09/2012 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher compatriote Moudouma,Poste 33 avec tout le respect que l'on doit à un compatriote, je vous réponds pour vous dire que ce ne sont pas les partis qui font un pays, ce sont des hommes. Cela veut dire que le Gabon existe, il a même exister avant la création des partis seulement dès 1960.Si un Gabonais travaille dans son pays et qu'on lui dise que c'est grâce au PDG qu'il travaille, c'est que vraiment, il y a un problème dans l'esprit de celui qui le pense.Je ne sais pas si l'on doit dire que cette personne est limitée mais on est pas loin de penser que cette personne n'est qu'une simple victime d'un système.Si on devait essayer donc de vous répondre, on dirait ceci, sans trop croire que vous soyez libéré du bourrage idéologique.
D'abord, personne ne veut que le PDG soit au pouvoir, en tout cas, la majorité des Gabonais votent contre cette secte. Et bongo père, le pauvre, était toujours obligé de frauder et quand la fraude ne marchait pas, il passait en force comme ali en 2009.
Ensuite,il n'y a que le PDG qui garde indûment le pouvoir et le confisque, j'aurais bien voulu travailler sous un autre régime. Je crois que je vivrais mieux parce que n'importe quel parti peut faire mieux au Gabon. L'ancien Pdt Ivoirien disait qu'il peut gérer le Gabon les yeux fermés. Même vous, vous pouvez mieux faire si vous n'étiez pas si endoctriné.
Enfin, et c'est le plus important, je suis Gabonais comme le secrétaire général du PDG. Il n'est en rien, je dis bien en rien plus Gabonais que moi, même plus qu'Accromessi le Gabonais d'il y a quelques jours.
Cela veut dire que dans ma façon de voir et de raisonner,le PDG n'étant pas les restos du coeur et étant en situation d'usurpation et d'imposture, un Gabonais qui se soigne à Mékambo ou à Moulingui bidza, ne reçoit pas un cadeau, une aide ou un traitement de faveur d'un parti qui doit dégager pour qu'un autre dirige légitiment. Les comparaisons que vous faites et les exemples que vous prenez auraient pu être recevables si on était dans un pays normal et démocratique.Je sais que vous comprenez parfaitement la réalité, mais votre obstination à défendre l'indéfendable finit par vous rendre prisonnier. Tenez, vous parlez de Premier ministre, mais vous savez bien que dans une monarchie autocratique comme celle du Gabon, une seule personne a le pouvoir de faire ou de ne pas faire.Alors, de la même façon, quand vous tentez de soutenir que les opposants sont responsables des maux qui minent le Gabon et que le PDG n'est responsable que de ce que vous considérez comme réussite, alors, cher compatriote,il vaut mieux que tout s'arrête là. Parce que là, vraiment, ce n'est ni la folie, ni la mauvaise foi, ni même la bêtise, c'est l'innommable, l'inqualifiable.

31.Posté par Maroundou le 11/09/2012 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La question que je me pose :

- les gabonais répondront-ils à l'appel de cette opposition-là et je dirai même plus, veulent-ils vraiment de cette opposition-là ?

L'avenir nous le dira.......

30.Posté par MOUDOUMA le 11/09/2012 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Bureau Politique Poste 18
Je réponds brièvement à votre désarroi.
La situation que tu peins à l'aide des statistiques ne date pas d'aujourd'hui, ni depuis 2009. C'est une situation occasionnée par les différents gouvernements en particulier celui du poste 28 :-/
MYBOTO a géré pendant 30 ans le ministère de l'équipement, il a géré les différents plans triennaux d'entretien routier financés à coup de milliards par la BAD. peux-t-il nous montrer un tronçon de 100 km bitumé pendant qu'il était aux affaires?
Jean EYEGUE NDONG a géré en tant que PM, la plus value pétrolière de 2008 estimée à 600 milliards de CFA. qu'en a t-il fait avec cet argent? peux-t-il justifier l'utilisation de 1 milliard sur cette somme au GABON?
Casémir OYE MBA, était PM et est resté longtemps accroché au PLAN, il était le cerveau de la conception du développement du GABON. Pour quoi n'a t-il pas planifier l'éradication des mapanes de LBV? qu'est ce qu'il a apporté réellement aux gabonais?
MAYILA n'en parlons pas, pendant qu'il était ministre de l'éducation nationale, il détournait tous les budgets de ce ministère pour développer sa société Air Inter Gabon. Il n'a construit aucune école pendant son règne, qu'il apporte la contradiction.
MBA OBAME, 25 ans à la présidence, puis ministre de l'intérieur, il est le propriétaire de TV +. vous pensez que c'est avec son salaire qu'il a crée TV +?
Bref, toi qui parles des chiffres du GABON, Tu fais quoi de bon dans ton travail ? C'est pas le PDG qui t'a mis là ou tu es? pour quoi tu te caches?
Tous les PM d'OBO sont fangs. Pour quoi n'ont t-ils pas enrayer la pauvreté au GABON? Ils sont comptables de la situation chaotique héritée d'OBO....sinon ils n'avaient qu'à démissionner ....

Le rétablissement de l'UN n'est pas synonyme de la CNS.

tchaou

29.Posté par Ibouanga le 11/09/2012 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moutsouakémapostes 30/31, je plains ta famille. Comment on peut-on être terre à terre comme ça?Tu vis où, petit rat?Tu as quel âge? Comme peut-on encore être si pauvre intellectuellement en ne voyant le gabon que sous le prisme des postes alors que le FMI, la Banque mondiale,le PNUD et d'autres institutions(objectives) montrent que tous les signaux du Gabon sont au rouge.Pour toi, si quelqu'un s'oppose, c'est pour avoir un poste ?Mon Dieu! Aucune différence avec un Nzouba qui peut répondre comme ça pour garder son poste. Quelle tristesse!Pour toi, c'est l'opposition qui fait le bilan dans un pays et pas le parti qui l'a géré? Là, vraiment, on atteint la lime de la bêtise. Pour toi, si le Gabon a un des taux de mortalité parmi les plus élevés au monde, 45% de chômeurs, moins de 1000kms de réseau routier bitumé,moins de 2 dollars par habitant/j, pas de logements, taux d'inflation parmi les plus élevés au monde(Libreville étant la 3è ville la plus chère au monde), bref la liste est longue, c'est pas la faute des bongo biens mal acquis, c'est plutôt celle de ceux qui s'opposent pour arrêter l'hémorragie démentielle. Ah, je comprends que le Gabon soit le seul pays au monde où c'est le parti au pouvoir qui s'attaque à l'opposition et non l'inverse.C'est parce qu'il y a encore de la pure racaille comme toi, une véritable ordure intellectuelle, un pitoyable handicapé d'esprit. Allez, vite, rente dans ton petit troué, crétin va!

28.Posté par moutsouakéma le 11/09/2012 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a toi mon frere ROMABIKO, tu crois que c'est ALI BONGO qui a fait que les AKEBE soient ainsi? si ALI BONGO etait president a cette époque, les akébes ne devraient pas etre commeça . au contraire AKEBE est dans la liste que ALI BONGO doit CASSER donc une fois de plus ce n'est pas ALI BONGO c'est vos soit disant OPPOSANT aujourd'huit . tu savais bien que l'accès etait dificile pourquoi tu es allé louer labas? pour ton boulot, ne compte pas sur la bande d'AMO c'est des voyoux . le gabon est entrain de bouger d' ici 15 ans ,tu ne reconnaitras plus ce gabon . qui vivra, vera.

27.Posté par moutsouakéma le 11/09/2012 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout le bruit que vous fetes ne nous regarde plus les gabonais ont beaucoup soufert pendant 50 ans avec la bande des voyoux qui se reclame aujourd'huit soit disant OPPOSANT je rigole ,je ne suis pas entrain de rire , mais je ricane. pendant qu' ils se sont engraissés au P.D.G, et que ALI BONGO leurs a barré la route de piller le gabon, ils se disent OPPOSANT matchibi i i i i i i i i i en demandant la conference nationale, lis croient que ALI BONGO va les appeler pour leur donner de l' argent cette epoque est passé . ils ont fait leur temps .qu'ils se mettent a l'écart de notre chemin nous voulons AVANCER avec ALI BONGO . les jaloux vont s'éclater AMEN

26.Posté par romabiko le 11/09/2012 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A vous tous qui ne comprenez pas la nécessité de la Conférence National Souveraine Suivez mon regard.

IL n'y a pas d'homme nouveau à l'opposition ils ont montrés leurs incompétences, c'est vrai
IL n'y a pas d'homme nouveau au pouvoir eu aussi ont montrés et continuent de montrer leurs incompétence .

C'EST POUR CELA QU' IL FAUT UNE CONFÉRENCE NATIONALE

D'aucun dise qu' ABO travaille, il cite pour cela les ponts, les routes, le stade. ...
Avant 2009, nous avions des échangeurs Lycée d’état, au 5, à Lalala, des routes Boulevard du bord de mer et des stades notamment omnisports, dont même ceux qui sont à l'opposition aujourd'hui c'est des travailleurs, puisqu'ils ont fait ce qui permet aujourd'hui aux uns et aux autres de conclurent qu'ABO travaille

d'ou la nécessite d'aller en conférence national pour choisir le meilleurs.

Mais dans tout ça quel est la vérité, elle se trouve dans le vécu du gabonais quelle est elle.

j 'habite les akébés et je désire déménager, je dois faire passer mon congélateur sur un passage entre les maisons ou je suis obligé à chaque fois de le retourner dans tous les sens car les habitions sont collées les unes aux autres pour accéder à la route qui est à près de 600 m après avoir traversé des marécages sur un pont de fortune fait de vieilles planches cassé,

Je suis un jeune ingénieur QHSE après avoir cherché le travail pendant deux à la fonction publique sans succès, je décide de faire un stage ou je ne suis pas remunéré dans un ministère qui m'avait promis l'embauche pendant 6 mois, jusqu'à ce que je comprennent qu'il m'utilisait juste pour les besoins de circonstances et qu'en réalité il n'embauche que sur des relations personnelles, puisque pendant que je faisait mon stage deux ingénieurs QHSE ont été embauchés sur recommandation d'un MINISTRE.
Par chance, j'ai trouvé du boulot dans un petit cabinet et je suis allé loué à Nzeng AYONG à l'entrée qui est en face de l’hôtel de la CAN pour ceux qui connaissent LBV, ou je vie depuis plus de 8 mois sans eaux. Ceux qui veulent vérifier venez vous connaissez le nom du cartier, j'achète l'eau dans les bidons au garage du quartier.
Lorsque je fais le marché du mois le taxi me dépose à la route environ 1050 m de chez moi parce que de la route jusqu'à chez moi c'est totalement impraticable pour les véhicules basses, je doit transporté le sac de riz et tout le reste sur la tête, venez voir cette route si vous doutez.
LORSQUE je me rend à mon boulot je dois me battre pour prendre un taxi à l'aller comme au retour.
Un jour ma petite amie a eu un abcès dentaire ce que j'ai eu vu au CHL fera l'objet d'un autre post .
QUE TOUS CEUX QUI ONT LES TEMOIGNES NOUS LES POST VOUS VERREZ QUE LA CONFERENCE NATIONALES S'IMPOSE
QUE DIEU NOUS GARDE



1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée