News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: les enseignants et le gouvernement entament des négociations

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Jeudi 7 Octobre 2010 à 14:07 | Lu 461 fois



Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a ouvert mercredi de nouvelles négociations avec les syndicats des enseignants ayant déclenché une grêve le 4 octobre dernier jour de la rentrée scolaire, a-t-on appris de source officielle.

Les pourparlers se déroulent au siège de la primature.

"Il s'agit pour le chef du gouvernement de faire le point des accords passés avec les syndicalistes en matière d'amélioration de leurs conditions de vie et de travail", a confié à Xinhua un conseiller du Premier ministre proche du dossier.

La Convention nationale des syndicats du système éducatif ( CONASYSED) a déclenché lundi une grêve de deux semaines reconductible au cas ou le gouvernement ne réagissait pas positivement.

Les syndicalistes dénoncent le non respect par le gouvernement des accords conclus l'année dernière.

Dans ces accords, le gouvernement s'est engagé à urger l'intégration dans les registres de la fonction publique de plusieurs enseignants. Les autres devaient bénéficier des postes budgétaires, des avancements ou des reclassements.

A la veille de la rentrée scolaire, la CONASYSED a affirmé que le gouvernement n'a pas respecté ces accords qui par ailleurs accordaient d'autres avantages financiers aux enseignants.

Du fait de ce mot d'ordre de grêve, la rentrée scolaire a été perturbé lundi dernier. Des enseignants non grêvistes permettent depuis mardi une reprise timide des cours à Libreville.

L'année dernière, la CONASYSED a observé une longue grêve d'environ quatre mois. Les élèves ont du descendre dans les rues pour exiger la fin de cette grêve.

Les résultats de fin d'année ont été catastrophiques. 6% de candidats ont satisfait au baccalauréat dès les épreuves du premier tour. Ils étaient 32% à l'issue de la session de rattrapage.


Jeudi 7 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 461 fois




1.Posté par Biboulou le 07/10/2010 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le rossignol pédézozo de l'éducation nationale, sieur Moudounga Séraphin, et sa collaboratrice, dame Boundono, nous ont dit à travrers des déclarations et interviews télévisées que tout se passait parfaitement dans leur maison de la mosquée Hassan II, et qu'il n'y avait rien à craindre des "humeurs puériles des agités de la CONSYSED". Puis après, en catastrophe, le bwittiste en chef de Bikélé, le tortueux premier ministre Biyo'o Mba, s'est empressé de publier un communiqué par lequel il invite les partenaires sociaux du secteur de l'éducation à le rencontrer dare-dare.

Devrions-nous comprendre que les cours ont bel et bien commencé, normalement, ou alors que la CONASYSED mène avec succès l'opération d'amplification des dénonciations des tares structurelles qui minent notre école imergée par l'émergence, après avoir été déstructurée par "mes actes pour le Gabon" et le "progressisme démocratique et concerté" chers à l'ancien empireur?

Tout ce que nous demandons, malgré les vomissures intellectuelles de Faustin boukoubi sur les antennes de la RTPDG, c'est les parents, les enseignants et les élèves eux-mêmes fassent plier une fois pour toutes ces vampires qui nous gouvernent. Qui peut raisonablement croire qu'il n'y a pas d'argent pour répondre aux besoins de l'école publique et de ses enseignants, quand, en même temps, l'Etat verse des subventions astronomiques à Assélé et à Mbourantsouo, pour le fonctionnement de leurs établissements privés; alors que l'école publique se meurt. l'Etat PDG est un regroupement de bandits, un gang de voyous, qui redoute la démocratisation de l'instruction scolaire et celle des connaissances qu'elle suggère; car il préfère toujours avoir affaire à des incultes qui considèrent leurs droits de citoyens comme des faveurs du prince. Mvé Messa et les siens doivent savoir que s'ils relâchent sur la base de promesses mensongères n'ayant pour seul objectif que de gagner du temps, ils ont intérêt à ne plus arrêter les cours en pleine année scolaire, car alors c'est la population et les élèves qui s'occuperont d'eux.

2.Posté par la pensee gabonaise le 07/10/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours des negociations, mais sur quoi aboutissent-elles? Rien! Alors a quoi servent-elles? Ne sont-ils pas fatigues ces enseignants, dont j'admire le travaille notre, des 43 ans de negociation?! Il est temps d'adopter avec ce gouvernement de voyoux une autre posture, aller jusqu'au bout, c'est-a-dire jusqu'a satisfaction total du cahier de charges meme si cela doit conduire a une annee blanche!

D'ailleurs, je considere que depuis des annes deja, nous avons des annees blanches meme si on veut se le prouver le contraire. Il suffit de voir le niveau de ces lyceens formes durant cette periode d'etudes en dents de scie. Leur niveau est sans cesse decroissant et bientot il atteindra le niveau zero. "Baccalaureat bongo", epreuves commercialisees, MST,sont les facteurs qui viennent emplifier ce phenomenes. L'education est dans une crise totale.

Je me demande bien quelle a ete l'utilite de ces etats generaux a par montrer a la RTPGD les derniers "costares'! Moundounga, un instituteur d'ecoles, chef des docteurs et professeurs agreges d'universites, c'est ca la betise emergeante!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...