News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon les choses du pays : Des fétiches et des douaniers

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 10 Septembre 2013 à 10:05 | Lu 1310 fois

Le phénomène avait connu un certain ralentissement ces dernières années. Même que sa relative disparition dans le milieu du travail inquiétait plus d’un. Evincés par la «nouvelle mode», les crimes rituels, diront certains comme pour tenter de minimiser l’horreur, les fétiches sont de retour et on en entend parler, principalement dans les administrations où plus personne n’est à l’abri.



Gabon les choses du pays : Des fétiches et des douaniers
Quand de nombreux individus voient en l’effort un moyen idéal pour accéder à la réussite matérielle et intellectuelle, pour d’autres, il est des moyens et des voies plus efficaces et souvent plus rapides, susceptibles d’assurer l’obtention de ce succès aussi bien dans les affaires qu’en milieu professionnel. Cette réalité liée comme une évidence au comportement de plus en plus de Gabonais, Michel Ondinga, tout nouveau directeur général de la Douane qu’il soit, en a parfaitement conscience et, à ce qu’il se murmure dans les différents bureaux de son administration, aurait pu en faire les frais, n’eut été sa présence d’esprit et l’intervention d’un huissier de justice, convié de toute urgence sur les lieux de la mystérieuse découverte.

En effet, comme l’a relevé, le 9 septembre 2013, le journal La Calotte, en son numéro 52 (comme quoi, les murmures vont plus loin et plus vite que les déclarations officielles), le directeur général de la Douane gabonaise aurait fait une découverte pour le moins effrayante quoique révélatrice du véritable comportement et des intentions basses d’un grand nombre de nationaux et même d’étrangers. La découverte : un sac contenant vraisemblablement un nombre important de fétiches certainement destiner à usage maléfique, cela va de soi.

Les confrères résument l’affaire comme suit : «Comme il est de coutume, le DG, Michel Ondinga Nguouengue arrive lundi 02/9 dernier à son lieu de travail. Mais, dès qu’il arrive devant la porte de son bureau, il y découvre un curieux sac, au deuxième étage. En bon bantou, pour éviter d’être pulvériser par on ne sait quelle poudre mystique, le DG prend le soin de solliciter la présence d’un huissier de justice, aux fins de constater ce qu’il y avait à l’intérieur.»

Si l’on convient qu’en plus de l’huissier de justice, le principal responsable de l’institution aurait tout de même gagné à faire dépêcher sur les lieux un spécialiste en la matière, un «Nganga», un prestidigitateur, mieux un connaisseur de l’univers occulte, c’est que les effets découverts dans le fameux sac donnent froid dans le dos. Il s’agit, indiquent les mêmes indiscrétions, d’un slip de type féminin ayant vraisemblablement été utilisé au préalable, un morceau d’étoffe (pagne africain) loin d’être neuf, un ours en peluche et deux cadenas fermés, semble-t-il dans le but de sceller à jamais le sort et l’ascension de Michel Ondinga : un cadenas pour l’homme, un autre pour signifier, sans nul doute, que le pays sortira difficilement de ce genre de pratiques rétrogrades.

Source : Gabonreview

Mardi 10 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1310 fois




1.Posté par King Kong le 10/09/2013 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alerte : 200 millions de francs CFA remis la semaine dernière à Mathieu MBOUMBA NZIENGUI le Secrétaire Exécutif de l'UPG pour que ce dernier fasse échouer le 1er Congrès de l'UPG prévu le 15 octobre 2013. Ali Bongo s'appuie sur Y. Fernand MANFOUMBI le DGB pour bourrer le Secrétaire Exécutif de l'UPG de plein d'argent : 200 millions de francs CFA pour tuer définitivement l'UPG et l'empêcher de rebondir. Ya Ali donne de l'argent regulièrement à Manfoumbi pour que l'UPG ne survive pas et Manfoumbi dit Manf 10 redistribue des miettes à Mboumba Nziengui le no 1 provisoire du partI. Mais même les chiens se satisfont des miettes.

2.Posté par Gamba le 11/09/2013 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A celà vous rajoutee la Ouestafisation et l'islamisation silence et rampante de la société gabonaise, et le tour est joué. Non pas que les gabonais ne connaissaient pas les gris gris. Nos ancêtres notamment, pour ceux et celles qui s'y intéressaient, s'intéressaient plus aux protections (y compris contre l'esprit malin de certaines forêts lorsqu'ils chassaient)qu'à toutes ces choses qui sont faites dans l'unique but de faire causer du tort à son voisin. D'ailleurs, il était plus coutume au Gabon de parler de "choc en retour", de l'effet boomerang du sort jeté contre un autre. C'était ça la spécialité. Aujourd'hui, comme je disais avec toutes ces manies qui viennent d'ailleurs, sans parler du Vaudou que les gens comme Acrombessi pratique, le Gabon est gangrené. La pratique d'aller déterrer les morts pour récupérer leurs crânes à des fins fétichistes vient incontestablement du Bénin et du Nigéria. Nous ne connaissions pas tout ça au Gabon. Nos ancêtres respectaient leurs morts. Les étudiants gabonais qui vont par exemple au Sénégal découvrent avec stupéfaction que dans chaque famille sénégalaise il y a un maître marabout à qui l'on donne des sommes énormes pour réaliser les souhaits les plus secrets et parfois les plus maléfiques. Certains étudiants et autres diplomates ramènent même certaines de ces croyances jusqu'au Gabon. Qui ne sait pas que le palais du bord de mer est jonché, non pas de détritus, mais de marabouts reconvertis imams à leurs heures perdues? Ainsi va le Gabon émergent. Le pays devient un panier de crabes. A chacun son fétiche...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...