News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: le régime nargue les Gabonais !

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 22 Octobre 2009 à 14:40 | Lu 2095 fois



Gabon: le régime nargue les Gabonais !
Après l’installation du putschiste, le régime a décidé de « délocaliser » les conseils des ministres du gouvernement du parti-Etat.

Cette première « délocalisation » doit avoir lieu à Port Gentil, ville symbole de la résistance au putsch électoral. Des Gabonais y ont été massacrés par les mercenaires du régime et des centaines de démocrates, souvent jeunes, ont été arrêtés. En dehors du coût financier démesuré, dont les montants auraient été bien utiles pour aider les familles des victimes endeuillées, le régime ne fait preuve d’aucune contrition par rapport aux actions sanglantes menées, dévoilées intégralement par le rapport du Professeur KOMBILA.

Rappelons-nous, 19 ans plus tôt, Joseph REDJAMBE, avait également été éliminé par ce même régime aux méthodes décidément éprouvées en matière de démocratie. Gageons que ce Conseil des ministres du parti Etat ne se tiendra pas sur la place Joseph REDJAMBE, voulue par Pierre Louis AGONDJO OKAWE, alors maire de Port Gentil !

Les premières mesures de « modernisation » sont cosmétiques et visent essentiellement à donner le change aux néo-foccardiens qui ont installé Bongo au pouvoir. Il n’est pas sans intérêt d’ailleurs de remarquer que les suppressions de postes visent à éliminer des soutiens d’Omar BONGO, que celui–ci avait l’habitude de recaser avec de fausses fonctions mais avec de solides rémunérations.

Mais, l’essentiel est ailleurs : comment justifier une politique de « rupture » qui ne toucherait pas le clan Bongo, dont on sait que l’ensemble de ses membres occupent la plus grande partie des présidences de conseils d’administration de société publiques, para-publiques et privées ?
Il veut le « partage » : qu’il le prouve !

Le cœur du régime est la mainmise sur la rente pétrolière.
Qu’il rende compte de la ressource pétrolière et des principales autres ressources du Gabon, de leurs affectations et de leurs « évaporations » dans le budget de l’Etat, plutôt que de distraire l’attention des Gabonais par des mesures anecdotiques et de les terroriser par une surveillance militaire et policière permanente !

Il veut la transparence du patrimoine des ministres : très bien ! Mais quel est le patrimoine des membres du clan Bongo, dont on a vu la débauche de moyens, jusqu’à l’écœurement, au cours de la campagne électorale précédant le coup d’Etat ? Faut-il d’ailleurs rappeler que l’affaire judiciaire des « biens mal acquis » court toujours dans les tribunaux français ?.

Un de ses actes fort est d’attaquer les fonctionnaires surtout quand ceux-ci portent une juste revendication qui n’est pas en phase avec la propagande d’Etat véhiculée par la quasi-totalité des médias gabonais. Les enseignants sont particulièrement visés. Ils protestent de leurs conditions de travail et de leur statut. La réponse du régime est conforme à ses 42 années d’expérience : le dialogue par la matraque…et entraves à l’exercice du droit syndical pour les agents publics.

Fausses mesures, manœuvres dilatoires, le régime tente d’auto-justifier les conditions illégales de son maintien au pouvoir en « sacrifiant » quelques vieux barons du régime.

Après une transition ratée et violente, la catastrophe Rogombe, contente d’elle-même, est repartie au Sénat, institution inutile qu’il serait urgent de supprimer. Les économies de cette suppression permettraient d’améliorer les moyens de fonctionnement des écoles publiques et des hôpitaux…

Les Gabonais ne sont pas vraiment en attente par rapport au régime dont la longue agonie de 42 dernières années se poursuit et ne fait qu’accentuer le déclin du Gabon en Afrique et dans le monde !



Mengue M'Eyaa

Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon (MCG)

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Jeudi 22 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2095 fois




1.Posté par Mi home Mi femme le 22/10/2009 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Q'uil devoile combien il a dans son compte bancaire et clui de tous ces ministres et membre de son cabinet inclut sa soeur Pascaline et lemboumba.

2.Posté par Letrenteaout09 le 22/10/2009 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A- ton seulement chiffre le cout de ces conseils de ministres deplaces? Quel en est l'objectif veritable, et pour le benefice de qui? Les Gabonais ont des attentes bien claires et simples: meilleures conditions de vie, democratie veritable, etat de droit, respect absolu de leur vote, meilleure distribution des richesses nationales etc..Pas la peine de nous distraire avec des mesurettes qui ne sont que du saupoudrage!

3.Posté par Mone afirikara le 22/10/2009 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment de la poudre aux yeux que cet usurpateur fait aux gabonais. Et malheur à ceux qui font semblant de ne pas comprendre ses manoeuvres dilatoires.

4.Posté par Fari le 22/10/2009 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes frères et soeurs, voila maintenant le "changement" et la "rupture" dont parlait Ali Ben.
Tous ceux qui ont voté pour les anciens du PDG doivent savoir que pour ces derniers le changement c'est le changement dans la continuité.

Un certain nombre d'entre -nous que la masse considére comme intellectuelle, se sont servis du prestige, de l'intelligence et même du talent d'Eyeghe Ndong, Mba abess, Oyé Mba et Mba Obame pour légitimer un vote "ethnique".

Parmi les candidats qui ont voulu tromper le peuple c'est celui qui a été choisi par la France qui a pris le pouvoir par la force. Et dans sept ans, il sera le candidat naturel pour le PDG. Cela rappellera à certains le bon vieux temps où ils étaient du "bon côté de l'histoire".

Bande de cons !!!


5.Posté par Diboty mbel le 22/10/2009 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que la Paix de DIEU soit sur vous mes frères mort de POG la dure, il a fallu votre sacrifice et près de 50 ans de misère que sur vos cendre les fosoyeurs viennenet faire CONseil des miniSTRE à POG. oh DIEU qu'avont nous fait pour meriter pareil situation si et seulement nos pères et mères ton offancer Seigneur nous implorons ton pardon divin mais ne nous soumet pas à la dictature pour des siècle et des siècle AMEN

6.Posté par Odjuan'a Mbélé le 22/10/2009 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi ça me fait rigoler!!! Po po po po! Ils ont décidé de reduire le train de vie de l'Etat en organisant des conseils de minitsrons illégaux tournants !!! Y a-t-il selon vous une différence avec les fêtes tournantes du père? hi hi hi hi ! J'ai même entendu quelqu'un dire à la télé que "c'est une bonne chose, ça permettra aux populations de l'intérieur de participer désormais aux conseils des ministres"! hi hi hi hi!!! comme si on lui a dit que le conseil est ouvert aux simples gens comme nous!!! Il se prend peut être pour un ministre! Quel pauvre idiot!!! La vraie question maintenant est : COMBIEN CELA VA T-IL COUTER AU CONTRIBUABLE ? Transport des membre du conseil et leur proches collaborateurs, hébergement et restauration, frais de mission sans compter les perdiems de tout ce beau monde !!! hi hi hi hi !!! Je suis persuadé que ce sera programmé pour les week ends. Histoire de se faire une bonne bamboula !!! autrement dit, une équipe d'ambianceurs avec un rapeur à la tête. Ne l'es avez- vous pas vu exécuter un ballet lors du concert offert à l'occasion de son investiture? Hi hi hi hi po po po po!!!! Pauvres Gabon!!! hi hi hi hi hi hi hi !!!!!!


7.Posté par AKANDA le 22/10/2009 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Posté par AKANDA le 21/10/2009 22:32

Bonjour
Chers amis,
Je souhaite vous apporter quelques nouvelles qui certes n’entrent pas dans le schéma conventionnel de la pensée actuelle mais qui à quelques égards, pour ceux d’entre nous qui veulent comprendre ce qui arrive à notre pays et au peuple gabonais tout entier, peut éclairer quelques lanternes disposées à vouloir comprendre le pourquoi du comment des choses.
Je ne suis pas un grand lettré ni un super diplômé avec 10.000 parchemins honnêtement mérités.
Il s’agit de la GUINEE KONAKRY.
Alors que l’état de santé du Président Lansana Conté était préoccupant, les généraux s’étaient réunis pour parer au plus urgent.
Ils ne purent s’entendre, victimes de divisions ethniques ; les Peules voulant eux aussi passer au pouvoir. Face à ce blocage, une solution fut trouvée. Remettre le pouvoir a un homme de paille. Cet homme fut également trouvé. Un militaire attaché au service du Président souffrant et travaillant pour lui dans la « récolte » des dividendes générés par la vente du carburant. Ce militaire se nomme DADIS CAMARA, il est Capitaine. Contacté, il accepte d’organiser la prise du pouvoir et prend les commandes pour le compte des généraux divisés.
Cet homme appartient à une ethnie minoritaire, chrétienne, habitant les zones boisées du pays appelées la Guinée forestière.
En prenant le pouvoir, il accepte les conditions qui lui étaient dictées. Rappelez-vous que la France avait déjà décidé de travailler avec lui !
En regardant de plus près, il se rend compte qu’il n’est qu’une marionnette de service et constate qu’il peut remettre de l’ordre dans les affaires du pays. C’est ainsi qu’il décide de remettre en cause les contrats d’exploitation des minerais du pays (contrats signés par Lansana Conté avec des multinationales) et d’augmenter considérablement la côte part de la Guinée. C’est à partir de là que va commencer ses problèmes avec la France et tous ceux qui sont pilotés par elle.
L’armée canalise la manifestation et la dirige vers le stade ou les portes sont grand ouvert puis refermées enfin mitraillage des manifestants. Le Président ne reconnaît pas avoir donné l’ordre de tirer sur la foule.
Je me rappelle avoir suivi dans une chaîne africaine un reportage sur la Guinée. Le Capitaine Dadis Camara rendait visite aux personnes qui étaient victimes des tires de l’armée puis il a été acclamé par la foule.
Ce Capitaine, si çà se trouve, il n’est certainement pas franc-maçon. Il veut empêcher la ruine de son pays comme c’est le cas ailleurs. 150 tués certes mais ou est la différence avec les 60 tués de Port-Gentil ?
Pourquoi ses 150 personnes ont été tuées ?
Est-ce pour permettre aux multinationales de continuer leur gabegie ?
Est-ce réellement pour un souci de démocratie ?
Dans ce cas, pourquoi tai t’on les 60 morts pour la même démocratie à Port-Gentil ?
D’un côté 150 tués avec la France qui est prête à envoyer son armée pour libérer le pays des tueurs.
De l’autre 60 tués avec la France qui envoi son armée pour maintenir les tueurs.
Trouvez- vous cela normal ?

8.Posté par FREEDOM FIGHTERS le 22/10/2009 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces derniers temps on a beaucoup comparé les cas des fils Sarkozy et Bongo dans la course du pouvoir. Mais voilà Jean Sarkozy vient de faire preuve de sagesse et de démocvratie en renonçant à la présidence de l'EPAD car comme il dit quand on veut faire de la politique il faut écouter les gens et se mettre à leur place et là ALI devrait prendre exemple et comprendre qu'il faut qu'il quitte les choses car tôt ou tard elles vont le quitter mais grave quoi!

9.Posté par ACTION SVP le 23/10/2009 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FREEDOM FIGHTERS,

Comme vous avez l'air naïf !
Ce n'est certainement pas les SARKOZY, père et fils qui ont décidé dans un brusque élan de sagesse de renoncer à la présidence de l'EPAD.

Ce revirement à 180 degrés 'est le résultat de la mâturité de la classe politique française, de l'indépendance de certains médias vis à vis du pouvoir et de l'opinion de pays tels que l'Allemagne, l'Angleterre et les USA.

Ces trois "forces" ont pesé de tout leur poids pour faire comprendre à SARKOZY père que la France n'est pas la Guinée et encore moins le Gabon. Raison pour laquelle, SARKOZY père a bien été obligé de reculer par rapport à la "promotion " de son fils et à "l'accusation" de DE VILLEPIN récemment innocenté.

SARKOZY père a bien compris qu'il était désormais question de sa réélection à la tête de l'Etat. Qu'à trop vouloir se mettre à dos les français, celà pourrait lui coûter son deuxième mandat, un deuxième mandat loin d'être gagné...

10.Posté par hella le 23/10/2009 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur la Guinée, je partage l'analyse du frère. Moi aussi je connais bien la guinée pour y avoir été et pour avoir épousé une guinéenne. La classe politique guinéenne est corromupu jusqu'à l'os y compris les généreaux. Dadi a compris beaucoup de chose. voilà pourqui on veut s'en débarasser. Comme il le dit lui-même aucun civil ne peut diriger la Guinée et je m'en suis aperçu moi-même. Avec Dadis c'est également la chance de sortir le pays de l'influence des Malinké, des Soussous, des Peuls et construire une vraie démocratie.

Les contrats miniers une fois rénégocié excluearit la France. Bolloré veut avoir la main sur le port de Conakry. Peine perdue.Qu'est ce qu'il faut faire ? Il faut manipuler l'opposition et les entraîner dans un affrontement avec une partie de l'armée qui aurait été armée et fiancée par la France pour provoquer le départ de Dadis Camara et des militaires.

Je suis avec Dadis.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...