News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : le journal « Le Mbandja » a été suspendu après un article sur la gestion des cadavres lors de la crise postélectorale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 29 Septembre 2016 à 16:31 | Lu 1683 fois



(Agence Ecofin) - Au Gabon, l’hebdomadaire « Le Mbandja » est suspendu pour un mois depuis le 22 septembre 2016. La sanction a été prononcée par le Conseil national de la communication (Cnc), l’autorité de régulation des médias.

Il est reproché au journal l’incitation « au soulèvement populaire contre le président Ali Bongo (photo) ». L’hebdomadaire « Le Mbandja » est également sanctionné pour insinuations inexactes, mensongères et injurieuses portant « atteinte à l’honneur et à la dignité humaine ».

Ces griefs sont relevés dans un article paru dans le journal en son édition du 20 septembre 2016. Intitulé « Crise postélectorale : un officier de la GR charge Ali Bongo », l’article a été écrit sur la base des confidences d’une source anonyme à la Garde Républicaine (GR). Celle-ci accuse le pouvoir d’avoir pris des mesures pour se débarrasser des corps des personnes tuées lors des émeutes postélectorales.

Le Cnc a relevé des extraits qui posent problème : « Je mets au défi le général Grégoire Kouna, et le directeur des renseignements de la République, sieur Frédéric Bongo, de prendre leur temps et me démentent dans n’importe quel média ou ailleurs…», « Une fois les corps inertes constatés, les mêmes et bien entraînés devaient rapidement les enlever des différents lieux et les emmener à la Cité de la démocratie où 2 tractopelles attendaient afin de les enterrer dans une fosse commune…», « C’est ce que les escadrons de la mort avaient exécuté comme ordre venant du colonel Gros Jean et des instructions reçues d’Ali Bongo et de Frédéric Bongo…», « Une autre partie de ces corps devraient être transportés dans les pick-up et déposés à Casep-Ga…», ou encore « Comme je l’ai dit plus haut, il va falloir que le peuple se manifeste et le plus tôt sera le mieux car, après ce sera trop tard… ce que je sais, c’est que le nombre exact des morts s’élève à 212, une partie est enfouie à la Cité de la démocratie et une autre gardée dans les caissons notamment à Casep-Ga et la dernière dans notre espace de tir au Cap…».

Jeudi 29 Septembre 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1683 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...