News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : le SMIG à 150.000FCFA dès février 2010

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 18 Janvier 2010 à 17:49 | Lu 3496 fois

Annoncé durant la campagne présidentielle anticipée du 30 août 2009 le salaire minimum interprofessionnel garantie (Smig) passera à 150.000 dès février prochain a déclaré le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba le 18 janvier 2010. Cette mesure salutaire pour plusieurs travailleurs reste boudée quelque peu par de nombreux syndicalistes qui l’a trouve injuste du fait qu’elle ne s’applique qu’à ceux ayant un revenu inférieur à 150.000 fcfa.



Gabon :  le SMIG à 150.000FCFA dès février 2010
« C’est une instruction d' Ali Bongo Ondimba. Plus personne ne sera désormais payé à moins de 150 000 FCFA dans l’administration publique et même dans le secteur parapublic et privé », a déclaré M. Biyoghe Mba devant le Patronat et les syndicats réunis dans un auditorium à Libreville.

Le Chef du gouvernement gabonais d'Ali Bongo a invité le patronat (secteur privé) d’appliquer cette mesure d' Ali Bongo Ondimba dès février comme le souhaite bon nombre de travailleurs ayant un revenu mensuel inférieur à 150.000 fcfa.

« Nous allons nous soumettre à la loi du pays. La décision sera appliquée », a affirmé Henri Claude Oyima, président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) qui réuni les principales entreprises du pays.

Bien que saluée par plusieurs certains syndicats s’insurgent contre cette mesure qu’ils estiment injuste du fait qu’elle ne concerne que les Gabonais payés à moins de 150 000 FCFA afin de mieux gérer les inégalités salariales.

Pour Jean Bosco Boungoumou Boulanga, secrétaire adjoint du syndicat des agents du bâtiment et des travaux publics « Si Ali Bongo Ondimba veut plafonner le salaire minimum à 150.000 FCFA alors il doit augmenter le SMIG (salaire minimum inter professionnel garantie) ».

Selon monsieuR Biyoghé Mba « Il ne s’agit pas d’une augmentation du SMIG mais d’une augmentation des revenus pour les très mal payés », en réponse répondant à la quasi-totalité des leaders syndicaux présents dans la salle.

A compter de la mi février les agents de l’Etat gabonais percevront une prime exceptionnelle grâce aux économies réalisées à la suite de la suppression de nombreux postes dans la haute administration et le gain attendu à l’issue du toilettage en cours du fichier de la fonction publique, a soutenu le Premier ministre.


Lundi 18 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 3496 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par la gabonaise le 20/01/2010 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon est piloté à vue. Que de cafouillages dans les prisesde décision. Ainsi ce relèvement du salaire ne prend pas en compte la catégorie salariale... M. Biyoghe Mba a intérêt à pondre des modalités de ce relèvements suffisamment claires, sinon il fera des mécontents.

13.Posté par A le 19/01/2010 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pas un problème chèr(e) compatriot(e) "Moi". Regardons maintenant vers l'avenir, "le passé est passé". Bien de choses à vous.

12.Posté par Moi le 19/01/2010 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je fais amende honorable et presente mes plates excuses a "A". Entre l'information, la desinformation et l'intox que l'on voit souvent sur ce forum, j'ai juste pete une durhite . Probablement une journee trop chargee...Merci pour la clarification.
Cheers
Moi

11.Posté par St.Michael le 19/01/2010 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Critique Objective,

Well done, excellent contribution on your posts#7 & #10.

No further comments from my end.

10.Posté par vraie criique le 19/01/2010 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement je crois qu'il est temps de respecter le peuple!
lors de sa campagne mr ALI a parlé d'une augmentation du smig car il ne l'a jamais dementi.
Voyant cette mesure inoppérante, il soutient actuellement avoir dit qu'aucun gabonais ne doit avoir moins de 150000frcs.
une interrogation semble etre claire .pourquoi ne l'avoir pas expliquer pendant sa campagne ?
Ce attitude qui vise a creer la confusion dans les esprits des gabonais temoigne le manque de probhite morale de son prince tout comme le mensonge proliferé au sujet des conseils des ministres rotatifs. sans oublier le blanchiment de ses amis oyiba ,nzamba...dans les scandales financiers de la BEAC qu'il a perdue et la protection apporté à l' assassin de nguia banda pour avoir comandité le crime à l'encontre de l'ex dg du conseilgabonais des chargeurs.
emmergence? ou emmergenge des crimes, mensonges ,confusion etc....

9.Posté par Eboulou le 19/01/2010 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Danger , salut ;
Tu as raison , le biafrais continue à se foutre du peuple gabonais comme lors des plaintes déposées contre son OBO dans ses derniers jours pour les biens mal acquis . Les Gabonais , toujours nourris de leur esprit empathique et très humain , se sont dressés contre la France en ignorant d' une part qu ' ils ne jouaient que de simples figurants dans un film d' horreur ayant comme acteurs principaux la famille Bongo et la France et que , d' autre part , ils représentaient les véritables victimes de cette intrigue .
Le OBI est vraiment très minus , et c'est pour cela qu' il vadrouille dans tous les pays en clamant être l' émissaire du peuple GABONAIS , il dit parler au nom de ce dernier , une communauté avec laquelle il n' a aucun contact .Quel malheureux personnage mythomane !
Il récidive après le camouflet de Bangui le weekend , le nigérian emploie un effet d' annonce pour embrouiller une fois encore le peuple opprimé , il expére l' amadouer pour l' embarquer de nouveau dans la tourmente . Malheureusement le peuple gabonais n' est plus dupe , le biafrais et ses larbins doivent s'embourber seuls dans leur mafia . L' accord de Fort-Lamy est suranné , les oncles ont décidé et le tout petit neveu , le nouveau venu dans ce "club " , l' assoiffé de pouvoir , doit obéir . OBI Jeffrey doit se mettre en tête que l' OBO n' est plus de ce monde , ainsi donc l' influence corrompue et malsaine qu' il exerçait sur la scène internationale commence déjà à s' estomper considérablement , la donne a changé . Alors avec le temps , le nigérian risque de se retrouver tout seul et roi d' aucun royaume .
Que le OJUKWU comprenne que l' ultime juge est le DIEU de vérité et d' amour .

8.Posté par danger le 19/01/2010 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faudrait que les annonces de LVDPG soient fondées. il ne s'agit pas du SMIG. n'insistez pas. c'est très regrettable de la part de "MOI". je crois qu'il n'est pas fonctionnaire, moi je le suis. bref. dans tous les cas, ils sont là pour se foutre du peuple, il n'ont vécu que dans le mensonge.

7.Posté par Critique Objective le 19/01/2010 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, ça c'est le genre de décisions par où il devait commencer. En effet, même si cette mesure ne concerne que les ouvriers rémunérés à moins de 150.000 XAF (Ils sont des tas dans ce cas à officier au Gabon et à être payé en dessous de ce montant). Là, même si St. Michael va se facher contre moi après, je lui donne +1.

Cependant, il est évident qu'il faille que des mesures supplémentaires soient prises (baisse des prix des produits de 1ere nécéssité, baisse des prix des matières 1eres, baisse des taxes à l'importation, baisse des produits manufacturés et conditionnés au gabon etc.) afin que, comme le souligne ST Michael, l'impact soit positif à 100% dans le panier de la ménagère. Ces mesures aussi viseraient à contenter ceux qui, malhereusement, ne bénéficieront pas de cette mesure.

6.Posté par TontonDuBled le 19/01/2010 03:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien répondu "A"...Bravo!
Mais "MOI" tu es où? il faut déjà venir répondre au frère "A".
Vous aimez insulter les autres... viens déjà répondre...

5.Posté par A le 18/01/2010 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Moi, je me demande qui est vraiment Abruti, toi ou A?

APA – Libreville (Gabon) Les salaires minimums seront plafonnés à 150 000 FCFA au Gabon dès février 2010, a annoncé lundi à Libreville le premier ministre, Paul Biyoghe Mba.
« C’est une instruction du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Plus personne ne sera désormais payé à moins de 150 000 FCFA dans l’administration publique et même dans le secteur parapublic et privé », a déclaré M. Biyoghe Mba devant le Patronat et les syndicats réunis dans un auditorium à sa demande.

Le chef du gouvernement a demandé au patronat (secteur privé) d’appliquer cette mesure dès février.

« Nous sommes des entreprises citoyennes, nous allons nous soumettre à la loi du pays. La décision sera appliquée », a affirmé Henri Claude Oyima, président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) qui regroupe les principales entreprises du pays.

Les syndicats boudent cette mesure qu’ils qualifient d’injuste puisqu’elle ne concernera que les Gabonais payés à moins de 150 000 FCFA.

« Si le président veut plafonner le salaire minimum à 150.000 FCFA alors il doit augmenter le SMIG (salaire minimum inter professionnel garantie) », a plaidé Jean Bosco Boungoumou Boulanga, secrétaire adjoint du syndicat des agents du bâtiment et des travaux publics.

« Il ne s’agit pas d’une augmentation du SMIG mais d’une augmentation des revenus pour les très mal payés », a rétorqué le Premier ministre répondant à la fronde menée par la quasi-totalité des leaders syndicaux présents dans la salle.

Les syndicalistes ont rappelé au Premier ministre qu’Ali Bongo Ondimba avait promis de porter le SMIG à 150 000 FCFA au lieu de 86 000 FCFA actuellement.

« Il avait plutôt pensé fixer le revenu moyen à 150 000 FCFA », s’est défendu M. Biyoghe Mba suscitant des railleries dans la salle.

Dès fin février, les agents de l’Etat percevront une prime exceptionnelle financée grâce aux économies réalisées suite à la suppression de nombreux postes dans la haute administration et le gain attendu à l’issue du toilettage en cours du fichier de la fonction publique, a expliqué le Premier ministre.

Source http://www.apanews.net/apa.php?page=show_article&id_article=115999

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...