News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: la société civile appelle pouvoir et opposition à des concessions

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Jeudi 17 Février 2011 à 19:03 | Lu 952 fois



LIBREVILLE - Plusieurs ONG et syndicats représentant la société civile gabonaise ont appelé jeudi dans un mémorandum de 85 pages le pouvoir et l'opposition à faire des concessions pour sortir de "la crise" actuelle.

Alors que l'oppposant André Mba Obame est réfugié dans une agence onusienne après s'être autoproclamé président de la République le 25 janvier, la société civile demande notamment à l'opposition de reconnaître le président Ali Bongo tout en demandant au pouvoir de faire des efforts.

"L'installation définitive d'un nouvel ordre démocratique requiert un certain nombre d'exigences parmi lesquelles la capacité d'organiser des élections libres et transparentes tout comme celle des dirigeants de se conformer au régime de la loi (Constitution, lois et règlements de la République)", souligne la société civile.

"Afin de créer les conditions d'un sursaut citoyen et républicain à même de jeter les bases d'une concertation nationale franche et sincère, la société civile recommande à l'opposition de prendre acte de l'élection du président Ali Bongo Ondimba pour un mandat de sept ans, d'admettre que les problèmes du Gabon se règlent entre Gabonais avec les lois et institutions gabonaises, d'admettre que les urnes sont la seule et unique voie d'accession au pouvoir, en dépit du contexte international qui peut donner des idées".

Parallèlement la société civile recommande à la majorité "de décrisper la situation politique afin de créer les conditions d'un dialogue fécond et serein, de s'astreindre au respect strict et scrupuleux de l'esprit et la lettre de nos lois et règlements, d'établir un cloisonnement définitif entre le Parti démocratique gabonais (PDG fondé par Omar Bongo) et les instances étatiques".

La société civile estime que "cette crise a pris une tournure encore plus alarmante avec la prestation de serment de M. André Mba Obame (...) Aux yeux du Peuple gabonais, cet acte est annonciateur d'une crise encore plus profonde et d'une instabilité à venir".

"Au-delà des considérations partisanes qui conduisent certains à préconiser la répression tous azimuts pour en sortir et les autres à amplifier les effets afin d'aboutir à une situation d'insurrection, il convient de rechercher les causes profondes de cette situation et y apporter des réponses idoines susceptibles d'instaurer un véritable climat de paix et de stabilité du pays" poursuit-elle.

Elle souligne également que "la grande crise sociale, mise en veilleuse par les syndicats et le gouvernement à la veille du décès du Président Omar Bongo Ondimba (juin 2009) reste toujours d'actualité".

(©AFP / 17 février 2011 18h14)

Jeudi 17 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 952 fois




1.Posté par ambalo09 le 17/02/2011 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDG ne comprend pas ce genre de langage. votre demande restera lettre morte.

2.Posté par Fax1 le 17/02/2011 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelles ONG, quels syndicats?
On attend une information objective de l'AFP!

3.Posté par LAVÉRITÉ le 17/02/2011 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bande des peureux. Société civile médiocre et sans vision, sans avenir.
Elle ne comprend rien à ce qui se joue aujourd'hui au monde, elle se cherche encore 50 ans après les soient disant indépendances.

Toutefois je teins à préciser que le changement dont aspire les peuples aujourd'hui n'est pas en faveurs des opposions qui ont été eux même été les bourreaux des peuples. Que cette opposition ne rêve pas. Elle trouvera la vérité sur son chemin.

QUI VIVRA VERRA !

4.Posté par Kemite le 17/02/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que cette la presse de propagande française cesse de nous distraire avec ses betisses. Quelles ONG et Syndicats qui parlent au nom de quelle socièté civile du Gabon?
Ali Bongo dégage

5.Posté par 9G+ le 17/02/2011 21:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'audience des compatriote arretés à nouveau reportée à la demande de l'etat. Il y'avait trop de monde au tribunal, deux fois plus que la dernière fois.

6.Posté par Fax1 le 17/02/2011 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire ici un résumé plus complet de ce mémorandum.
C'est à ABO de prendre rapidement une position ferme sur ces propositions, avant de s'envoler pour NY pour la discussion sur l'île Mbanié. Dernière chance! Saura t'il la saisir? Notez que les mains tendues ont été nombreuses cette année (PMM et autres). Toutes refusées, pour le maintien du clan du pouvoir.

7.Posté par Fax1 le 17/02/2011 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.lepost.fr/article/2011/02/17/2409193_gabon-memorandum-de-la-societe-civile-sur-la-situation-socio-politique.html

8.Posté par mapangou le 17/02/2011 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que la société civile fasse le choix entre le changement et le statut quo. C'est aussi simple que cela; les gabonais sont-ils tarés à ce point??

Quant à RFI: vas-te faire foutre.

9.Posté par Citoyen Libre le 17/02/2011 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'AFP est forte pour reprendre des infos qui souhaitent que ALI reste au pouvoir... Entre-temps, muet sur toute l'actualité sur la répréssion, les détournements et les exactions des Bongo!

Je prétends que ces représentants de la société représente très mal le peuple dans leur conclusion...

On est fatigué des commissions et des conférences nationales qui ne font reconfirmées la mise des Bongo sur le Gabon. Tant que les Bongo contrôle le Gabon avec la France, aucune conférence nationale n'apporte de changement véritable au Gabon!

Ali Bongo doit partir et ensuite les Gabonais pourront s'asseoir sereinement pour discuter de l'Avenir du pays!


10.Posté par mapangou le 17/02/2011 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À force de lire ces positions d'aplat-ventristes, on a vraiment l'impression que les gabonais ont peur de prendre leur destin en mains.

Vous arrive-t-il de vous souvenir que ce n'est pas la famille Bongo qui s'est battue pour votre indépendance?

Comment se fait-il que l Léon Mba pourtant le premier president du Gabon se soit retiré du pouvoir sans chercher de près de loin à imposer sa progéniture et cela ne vous interpelle pas??

Que devez-vous tant aux Bongo? les pactes maconniques??

Pourtant la France aussi a des Francmacons, les USA, etc et les gens n'ont pas peur d'alternance politique labas.

Nous aussi, nous avons droit au changement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...