News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: l'opposition à Ali Bongo parle d'une "dictature émergente"

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 10 Novembre 2009 à 18:00 | Lu 1155 fois



Gabon: l'opposition à Ali Bongo parle d'une "dictature émergente"
LIBREVILLE — Une coalition de partis d'opposition et de candidats battus à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon a critiqué mardi les dernières mesures du gouvernement d'Ali Bongo, parlant de "dictature émergente".

"La coalition continue de rappeler que le régime (...) est une dictature émergente", a déclaré à la presse le porte-parole de la coalition, l'ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong en référence au "Gabon émergent" qu'Ali Bongo a promis aux Gabonais lors de sa campagne électorale.

Pour la coalition, la décision de la Cour constitutionnelle de reporter des élections législatives partielles destinées à renouveler les sièges de quatre députés exclus en juillet par le parti au pouvoir - dont les ex-ministres et candidats André Mba Obame, Casimir Oyé Mba et Eyéghé Ndong- est "surprenante".

Cette élection qui devait initialement être organisée en octobre se tiendra au cours du premier semestre 2010.

La décision de la Cour "cache mal la crainte du pouvoir qui sait pertinemment que ces élections partielles seront l'occasion de lui infliger la démonstration de son illégitimité", a dit M. Eyéghé Ndong.

Elu à l'issue d'un scrutin contesté, Ali Bongo Ondimba, fils aîné du président Omar Bongo Ondimba décédé en juin, a été investi président le 16 octobre. Il a notamment promis de mettre un terme à la corruption et au clientélisme.

La coalition a aussi commenté "l'application spécieuse" par le nouveau gouvernement d'un article de loi qui interdit à un fonctionnaire d'exercer des responsabilités syndicales à moins d'être détaché de la fonction publique. L'opposition reproche notamment au gouvernement sa volonté de l'étendre aux partis politiques et aux fédérations sportives.

Le gouvernement "voudrait laisser croire (...) que les responsables des syndicats, des fédérations sportives et des partis politiques sont de mauvais fonctionnaires (...). Cela est inexact et même outrageant", a affirmé M. Eyéghé Ndong.

Copyright © 2009 AFP

Mardi 10 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1155 fois




1.Posté par delaudasse le 10/11/2009 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"En conséquent la coalition en appelle au peuple Gabonais et à l'opinion internationale.... et décide de...." de quoi??? on attends quoi ? 4 sièges de députés seront mis sur la table des élections pour amuser la galerie en juin 2006 !!! ASSEZ!!!
Messieurs de la coalition c'est bien d'être solidaire... table rase au PDG, l'Usurpateur et sa Clique. Le monde vous regarde, soyez ingénieux, c'est de là que l'on verra de nouveau leader...Ali Ben (dit l'Usurpateur) n'a plus la cote! Juste souffler il devrait tomber.

2.Posté par St.Michael le 10/11/2009 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le FR a bien remporté les élections, mais n'a pas été proclamé vainqueur au lendemain du 30/08/09 à cause de la dictature qui s’était installée au Gabon depuis 42 ans de bongo et qui s’est accentuée après la mort de ce dernier. En effet le Biafrais avait déjà installé un régime de terreur quand il a pris en otage la présidente par intérim et toutes les institutions de la république.

Pourquoi le FR dénonce aujourd’hui une dictature qui s'est installée depuis et qu'ils vivent eux mêmes aussi depuis Août 2009.
L’heure n’est plus au constat ou bilan ou calcul électoral, l’heure est aux actes pour libérer le Gabon par tous les moyens.

Amen.

3.Posté par freedom fighters le 10/11/2009 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yes time for freedom, time to free Gabon by all means

4.Posté par samuel le 10/11/2009 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La coalition please taisez vous jusqu'a quand vous allez parler? messieurs desole mais vous avez ete brimer et vous deviez avoir honte. Maintenant si vous n'avez pas d'idee pour liberer le peuple gabonais arretez ces reunions qui ne servent a rien on connait ces histoires sans future il sera la pour 7 ans et meme plus et personne ne fera rien etant donne que nous sommes un peuple de vendus donc please cachez vous parce que vous etes les responsables merci...

5.Posté par Mi-homme-mi femme le 11/11/2009 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si le front de refus veut se faire credible. il na qu'a frappe fort! Sinon, il doivent se taire et laisser les syndicaux prendre la releve.

6.Posté par Eboulou le 11/11/2009 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Delaudasse et Michael , je corrobore tous vos propos .
Maintenant , la Coalition propose et décide de faire quoi ?
Quels sujets ont été traités au Congrés chez MAYILA , et quelles sont les décisions qui en découlent , le peuple veut être informé .
Le Front doit proposer des thèmes qui exhortent le peuple à l' action , comme aujourd' hui où il faut prêter main-forte aux enseignants pour contrer les desseins diaboliques de la bande d' Ali OJUKWU . Que les choses ne se tassent pas , non le fils OJUKWU ne doit vivre paisiblement au Gabon .Que la Coalition ne participe pas ,par quelques moyens que ce soient , à une assise solide et presque légalisée du pouvoir usurpé au peuple Gabonais .Parcequ' en parlant d'élections futures , nous avons le sentiment que l' on reconnaît du pouvoir de l' imposteur une certaine légitimité .
Et pourtant une grande majorité des gabonais avait claire ment signifié sa farouche oppostion à une quelconque élection tant que la famille Bongo et sa bande de fripons tiennent illégalement les rênes du pouvoir . Ce qui se trame encore aujourd'hui entérine nos appréhensions, c' est le PDG autoproclamé omnipotent qui décide et fixe les dates des échéances futures et qui peut les reporter selon son bon plaisir . Les leaders du FR ne vont pas nous faire croire que toutes ces démarches malsaines augurent des scrutins ultérieurs en toute transparence .Faut-il vraiment encore aller se faire humilier par Mborantsoua et alliés qui reportent les législatives anticipées afin de mieux se préparer aux tripatouillages des listes de Ndoungou, des urnes , de leurs emplacements dans les bureaux de vote , des bulletins de vote , des cartes d'électeurs , à la corruption des votants et des organisateurs , bref pour tricher pour et sur tout , toute leur vie n'est régie que par la tromperie , l'immoralité , la corruption , le mensonge, les meurtres , la gabégie,....en un mot :le Péché..
Supposons une éventuelle victoire aux prochaines législatives avecune probable participation, le Fr doit-il , d'une manière ou d'une autre ,s'associer à l' axe du mal ?Parceque le gros problème que nous avons ,c'est qu' avec cette bande de voleurs et d' assassins à la tête du pays , se profilent à l' horizon des lendemains qui ne chantent pas pour le peuple Gabonais .PM parle de cohabitation , mais cohabiter avec qui ? Pour tous les Gabonais le pouvoir volé est aux mains d'une association de malfaiteurs , qu'il faut d' abord chasser hors du Pays avant de parler de démocratie , de peuple suzerain, d'élections .....
Il existe une certaine inertie de la part de la Coalition , certains leaders ayant signés des pactes obscurs avec des organisations mystiques françaises ont-ils peur que les français ne leur mettent de bâtons dans les roues ?
Que l'intérêt national soit privilégié , le pays a besoin des énergies et du génie de tous ses enfants pour s'en sortir.

7.Posté par St. Michael le 11/11/2009 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les masques vont tomber. Même si le peuple opprimé subit la dictature et les trahisons, il ne porte pas de masques et je choisis ce camp du peuple opprimé pour être à l’abri de toute surprise.
Les visionnaires sur ce site et ailleurs ont bien vu clair en déclarant qu’il n’y avait que deux camps : Le camp des hors la loi de bongo/pdg-francafrique incarné par AliBen et le camp du peuple opprimé qui se bat pour sa liberté et la vérité des urnes. Il n'y a pas de cmp intermediaire.
Nous ne sommes plus au stade des défenseurs aveuglés de tel ou tel leader politique. Nous sommes au stade des défenseurs des faibles, c'est-à-dire les 80% qui ont dit OUI au changement et NON à la monarchie comme la CONASYSED.
Par conséquent :
•Tout leader politique qui succombe dans la ruse du Satan Aliben peut s’assurer qu’il descendra seul dans les ténèbres…. PAS avec le Peuple.
•Tout leader politique qui rêve à une cohabitation avec le Satan dans un pays pris en otage (quelle blague cohabitation au Gabon assiégé), qu’il ne se fasse pas d’illusion, il vaudrait mieux qu’il aille négocier le nombre de ses débutés avec AliBen en nous épargnant du gaspillage d’argent (franc électoral) et la perte des vies humaines (après humiliation et coup d’état électoral) ; ce sera un acte louable et patriotique.
•Le pouvoir doit revenir au peuple et pas au calculateur des intérêts personnels ou franc-maçonniques.

Amen.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...