News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: l'énergie parmi les chantiers d' Ali Bongo pour 2010

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 31 Décembre 2009 à 21:07 | Lu 2262 fois



Gabon: l'énergie parmi les chantiers d' Ali Bongo pour 2010
Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi plusieurs chantiers pour 2010 au Gabon, concernant notamment l'énergie, dans son message à la Nation pour le Nouvel An.

"J'ai (...) grandement conscience des problèmes que vous rencontrez à l'école, à l'hôpital, dans l'entreprise, dans les administrations publiques, sur la route, dans les transports en commun, dans vos domiciles", a déclaré Ali Bongo.

Avec "une part réservée à l'investissement (...) à hauteur de 900 milliards de FCFA (près de 1,38 million d'euros)", le budget de l'Etat pour 2010, estimé à 2.096 milliards de FCFA (3,19 milliards d'euros) "vise une politique de soutien massif de l'économie nationale" pour répondre à ces préoccupations, a-t-il affirmé.

En matière d'énergie, a-t-il dit, des projets sont "en cours d'exécution" comme le barrage de Poubara (sud-est) ou "vont démarrer très bientôt" comme des barrages dans la Ngounié (centre) et de l'Okano (nord).

En outre, "son gouvernement va s'attaquer dès ce mois de janvier au fonctionnement de la SEEG (Société d'énergie et d'eau du Gabon) qui présente depuis quelques temps des manquements difficilement supportables", a assuré Ali Bongo.

Mardi, son gouvernement avait mis en demeure la SEEG, filiale du groupe français Veolia, d'assurer correctement sa fourniture d'eau sous peine de rompre leur contrat alors que de nombreux quartiers de la capitale n'avaient pas été approvisionnés pendant plusieurs jours d'affilée.

Le 3 décembre, Libreville avait déjà ordonné une révision de la convention de concession liant depuis 1997 et pour 20 ans la SEEG à Veolia, actionnaire majoritaire.

Parmi les chantiers 2010, Ali Bongo a également évoqué une restructuration des services hospitaliers publics, ainsi que de la Société gabonaise de transport (Sogatra), unique entreprise publique de transport en commun desservant avec peine Libreville et sa cité portuaire riveraine d'Owendo.

"Un nouveau système de transport urbain sera mis en place à Libreville et Owendo avec un parc de 30 bus neufs" pour arriver à disposer à fin 2010 "d'au moins 100 bus de différentes envergures", selon M. Bongo. qui vivra, verra.

LVDPG






Jeudi 31 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2262 fois




1.Posté par Blaise le 31/12/2009 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bongo I a laissé le Gabon dans un tel état de délabrement qu'ODJUKU alias Bongo II se met dans une diarrhée décisionnelle tsunamique sans précédant au gabon.A cette allure , il va bientôt pondre de nouveaux décrêts pour annuler ses premiers.
Emergence, obligeance, turbulence, impatience...inconscience...incompétence...méfiance...déchéance au bout

2.Posté par ADN le 31/12/2009 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour se faire une idée claire et précise du discours d'Ali Bongo Ondimba, j'aimerai que LVDPG nous donne le texte dans son intégralité. Le compte rendu est bien fait, mais il est mieux, pour ma part, que nous ayons le texte intégral pour chacun d'entre nous puisse se faire une idée de son discours.
Merci.
A+

3.Posté par St. Michael le 31/12/2009 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
My goodness….L’inconscient devient soudainement conscient. Est-ce une farce pour adouber les adeptes du bongoism ou bien certaines cellules de son cerveau atteint depuis le 30/08/09 commencent à bipper ?

Dans tous les cas, qu’on commence par le commencement :
1-Qui a tire sur les stations de TV+ et Go Africa et pour quel but ?
2-Qui a donne l’ordre de tenter à la vie des Vraies Elites qui attendaient l’aboutissement des travaux de la CENAP dont tous nous connaissons l’issue (Monarchie bongoist out of Gabon) ?
3-Qui a donné l’ordre d’abattre froidement et à l’arme de guerres lourdes les citoyens inoffensifs le 04/09/09 à POG y compris un sourd muet ?
4-qui camouffle et étouffe les méfaits des taux radioactifs hors de l’Echelle de Becquerel à Mounana ???
5-Que sont devenus les Gabonaises et Gabonais licenciés abusivement au lendemain de l’échec cuisant du biafrais aux urnes ?
6-Qui a assassiné Joseph Rendjamé ?
7-que sont devenus les victimes du holdup de la banque de Luxembourg perpétré par la mère et le fils adoptif ?
8-Pourquoi se faire fabriquer un acte de naissance à 50 ans dont on note des irregularites sur les noms des parents ?
9-AliBen peut il montrer où est enterré son placenta ? En effet les BBM, Myboto, JEN, Oye Mba, PMM, AMO, vous et moi connaissons où reposent nos placentas…..

Si le fils d’Ojukwu ne répond pas authentiquement à ces interrogations, ce ne serait qu’une moquerie quand il dit ‘’ "J'ai (...) grandement conscience des problèmes….’

De qui se moque-t-on? En tout cas pas du peuple opprimé qui ne souffre d’aucun ‘Brain damage’ comme ces brebis égarés bongoists qui n’ont pas d’ailes pour voler. DAMN.

4.Posté par le gaboma le 01/01/2010 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vérité c'est que ali9 fait du sur place et le pire c'est que d'ici 1 an ou 2 ne voyant aucun resultat a sa politique il va finir par tomber dans la routine de son feu pere albert bernard.
Plutot que donner une vraie vision au pays avec une gouvernance concertée ou les gabonais se reconnaîtrons dans les décisions prises ali9 n'a fait que jouer au pompier avec beaucoup de maladresse d'ailleurs car même si certains feu semblent etteint les braises en dessous sont encore chaudes et les feux peuvent se rallumer a tout moment.
j'ai toujours dit sur ce site que ce monsieur qui n'a déjà pas le QI de Einstein s'est en plus entouré d'une bande d'incompetant.
Bravo la rigolade........et pauvre Gabon

5.Posté par pavedelavictoire le 01/01/2010 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ÉCRIT PAR ADMINISTRATEUR JEUDI, 31 DÉCEMBRE 2009 19:31
Nouvel An 2010 : Message à la Nation du président de la République, Ali Bongo Ondimba (Texte intégral)
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien

Libreville, 31 décembre(GABONEWS)- Investi le 16 octobre dernier, le nouveau président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a présenté ce vendredi soir, ses «meilleurs vœux pour l’année 2010 » non sans inviter les gabonais à se mettre «hardiment à l’ouvrage pour écrire de nouveaux chapitres » du destin du pays après les «deuils tragiques » (…) consécutifs à la disparition de feu le président Omar Bongo Ondimba et de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba.

Texte intégral :

« Mes chers Compatriotes

Dans quelques heures l'année 2009 nous aura quittés. Et, 2010 sera là pour nous accompagner pendant les 365 jours qui vont constituer sa trame. A l'occasion de ce passage, il m'est agréable de vous souhaiter à chacune et à chacun d'entre vous, une bonne et heureuse année 2010.

Ma famille et moi-même formons, en cette circonstance, pour vous-mêmes et vos familles, des vœux de bonne santé, de bien-être, de paix et de bonheur dans vos foyers.

En exprimant ces vœux, j'ai encore, hélas, à l'esprit les deuils tragiques, douloureux, que la nation tout entière a vécus et partagés avec la disparition de feu le Président Omar Bongo Ondimba, précédée quelques mois plus tôt de celle de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba.

En vous adressant ces vœux, j'ai aussi une pensée pour toutes les familles gabonaises qui ont perdu un être cher ou qui ont connu des circonstances ayant changé leur vie, du fait d'une injustice, d'une maladie, des angoisses du chômage, voire de la solitude ...

Les épreuves de 2009 affrontées, la page de l'élection présidentielle écrite, mettons-nous hardiment à l'ouvrage pour écrire de nouveaux chapitres de notre destin. Car, dans la vie des Hommes, il y a un temps pour Tout et chaque chose a son temps sous le Ciel.

Alors, le temps est donc venu pour se remettre résolument au Travail. C'est par le Travail qu'on fonde la grandeur, la force et la crédibilité des Nations.

Mes Chers Compatriotes,

« L'avenir en Confiance» traduit clairement ce que je veux faire avec vous pour le Gabon, pour nous-mêmes. Pendant la campagne, en faisant le tour du Gabon, je vous ai beaucoup parlé, je vous ai expliqué et détaillé le projet de société sur la base duquel vous avez bien voulu m'accorder votre confiance le 30 Août 2009. Et je vous ai entendus.

J'ai donc grandement conscience des problèmes que vous rencontrez à l'école, à l'hôpital, dans l'entreprise, dans les administrations publiques, sur la route, dans les transports en commun, dans vos domiciles, en un mot dans l'expression régulière de votre vie quotidienne.

Pour apporter des solutions à toutes ces situations, j'ai engagé des Réformes destinées à la consolidation de l'Etat de droit par l'application de la loi, à l'assainissement des Finances Publiques, au renforcement de la bonne gouvernance sociale et partant à l'amélioration des conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais.

Toutes ces réformes qui vont se poursuivre, ne peuvent s'envisager sans sacrifice et sans l'engagement de tous.

En plus de votre engagement citoyen que je sollicite fort bien, je vous invite une fois de plus à maintenir l'unité nationale, gage de notre réussite et de notre progrès économique et social.

Il s'agit en tout état de cause d'un combat permanent au premier rang duquel se trouve le Gouvernement. C'est pourquoi j'invite les membres du Gouvernement à la plus grande cohésion, à la solidarité, à plus de pragmatisme et à l'action, en vue de la réalisation des attentes du Peuple gabonais.

Il ne saurait y avoir de place dans cette équipe pour les clans, les luttes stériles et l'immobilisme.

Le chantier est immense, les embûches nombreuses, mais elles sont surmontables, pour peu que nous unissions nos forces et nos intelligences et que nous les mettions au service de notre noble entreprise: la construction d'un Gabon Juste, Solidaire et prospère.

Mes Chers Compatriotes

Le budget pour l'exercice 2010 que j'ai demandé au Gouvernement de mettre en place se veut en phase avec le programme de l'Emergence que l'Assemblée Nationale a largement adopté.

Il vise une politique de soutien massif de l'économie nationale pour mieux répondre à vos attentes légitimes, notamment dans les domaines de la route, de la santé, de l'éducation, de l'habitat, de l'agriculture, des transports urbains, de l'énergie, de l'assainissement, des voiries urbaines ...

C'est pourquoi, la part réservée à l'investissement pour l'année 2010, se situera à hauteur de 900 Milliards FCFA. Ce montant représente 42 % du budget global de l'État. Soit le triple du budget de l'année 2009.

La Route, la Santé, l'habitat, l'éducation, l'Enseignement Professionnel et l'Energie en particulier y occupent une place de choix.

L'énergie, l'un des constituants essentiels pour notre développement bénéficie d'une attention soutenue.

Dans cette optique, en plus des projets en cours d'exécution, je pense au grand barrage de Poubara, ou qui vont démarrer très bientôt. C'est le cas des barrages des chutes de l'Impératrice Eugénie dans la Ngounié et de l'Okano.

Le Gouvernement va s'attaquer dès ce mois de janvier au fonctionnement de la SEEG, qui présente depuis quelques temps des manquements difficilement supportables et qu'il faut impérativement éradiquer.

Sur un tout autre plan, l'accent sera particulièrement mis dans le secteur sanitaire, grâce à la restructuration des services hospitaliers publics et une réorganisation géographique et fonctionnelle des capacités d'hospitalisation tant à Libreville qu'à l'intérieur du pays.

Cette réorganisation, qui concerne le Centre Hospitalier de Libreville, la Fondation Jeanne Ebori, l'Hôpital Pédiatrique d'Owendo, l'Hôpital d'Instruction des Armées et le Nouvel Hôpital d'Agondjé avec son centre de cancérologie, portera à 1000 lits la capacité d'hospitalisation à Libreville. Vont s'y ajouter de nouveaux services d'Hémodialyse et de Procréation Médicale Assistée.

S'agissant du secteur des Transports, les négociations engagées par le gouvernement permettent d'envisager très rapidement une restructuration profonde de la SOGATRA, dès le premier semestre 2010. Un nouveau système de transport urbain sera mis en place à Libreville et Owendo avec un parc de Trente Bus neufs. Ce nombre ira croissant mensuellement pour disposer fin 2010 d'au moins 100 Bus de différentes envergures.

Dans le domaine des Sports, et en prévision de la CAN, édition 2012, les travaux déjà en cours sur les Stades Président Bongo Ondimba, AVORBAM et Franceville seront accélérés pour tenir compte des délais prescrits par la Confédération Africaine de Football.

Pour rendre notre pays plus attractif et lui assurer un meilleur rayonnement, notre Diplomatie fait l'objet d'une attention particulière dans le budget 2010. Dans cet esprit seront acquises de nouvelles propriétés diplomatiques, le patrimoine immobilier existant sera réhabilité.

Je mettrai donc tout en œuvre pour qu'aucun franc inscrit ne soit distrait au détriment des préoccupations des Gabonaises et des Gabonais.

J'engage le Gouvernement pour que tous les travaux soient effectivement entrepris et complètement réalisés dans le respect des cahiers de charges retenus.

Dans le même esprit, je veillerai à l'application stricte des procédures légales d'attribution des marchés publics, afin de finir avec les avis abusifs de non-objection et les multiples avenants à la mode dans l'attribution des marchés publics.

La livraison des travaux, ne doit plus être du domaine du virtuel, ils doivent être visibles sur le terrain.

Dans ma vision pour un Gabon Juste et Emergent, j'entends impliquer de manière dynamique les PME gabonaises dans l'exécution de certains chantiers qui appellent leurs compétences ou leurs expertises.

Il en sera particulièrement ainsi pour les travaux liés à la célébration, à Libreville, le 17 août prochain du Cinquantenaire de l'accession de notre pays à la souveraineté internationale.

C'est aussi de cette manière que j'entends promouvoir l'éclosion d'une classe d'hommes d'affaires Gabonais, capables d'affronter la concurrence dans tous les domaines y compris dans les nouveaux secteurs porteurs tels que l'environnement et la protection de la nature.

Dans cet engagement renouvelé, je resterai constamment à votre écoute. Je prendrai régulièrement le pouls de la situation auprès de vous.

Mes Chers Compatriotes,

Depuis mon investiture, mon calendrier de travail m'a beaucoup conduit à l'étranger. Je ne vous ai pas oublié, je ne vous ai pas négligé. C'est pourquoi je vous ai, à chaque retour, livré le contenu de mes déplacements.

Ces visites de travail m'ont notamment conduit au Vatican où j'ai eu l'insigne honneur de rencontrer sa Sainteté, le Pape Benoît XVI avec qui j'ai discuté des questions ayant trait à l'éducation de la jeunesse de notre pays ainsi que de notre coopération avec le Saint Siège.

Je me suis rendu également en France en Italie et au Danemark pour discuter avec les plus hautes autorités de ces pays amis, de toutes les questions économiques qui intéressent le développement du Gabon et de celles liées à la protection de l'environnement.

A Copenhague, j'ai réaffirmé la détermination du Gabon à poursuivre son développement en compatibilité avec les efforts engagés en matière de protection de l'environnement et de la préservation de nos forêts.

Nous avons déjà donné les signaux de notre ambition dans ce domaine en annonçant notamment l'interdiction d'exporter des grumes.

Je reste convaincu que c'est en maîtrisant la chaîne de valeur du bois que nous pourrons en tirer le maximum de profits et nous positionner comme un pays phare sur les marchés internationaux.

Cette décision résulte bien entendu du droit du Peuple Gabonais à assurer un meilleur avenir pour ses enfants. Elle n'est pas négociable. En revanche, j'ai demandé au Gouvernement d'organiser une concertation avec l'ensemble des acteurs de la filière «Bois et forêt », et de me soumettre, d'ici à mars 2010, les modalités détaillées de la mise en œuvre de cette décision avec les mesures d'accompagnement, dans l'intérêt bien compris de toutes les parties.

Mes Chers Compatriotes

Au cours de cette année qui commence, j'aurai l'agréable devoir de revenir vers vous, dans vos localités respectives pour vous remercier certes de m'avoir fait confiance mais aussi pour vous écouter et échanger avec vous sur tous les sujets que nous avons en commun et susceptibles de faire avancer positivement le Gabon.

En effet, j'ai pris l'option d'avancer avec le souci d'obtenir au plus vite des résultats palpables, même si je sais que la réussite tient pour beaucoup de la patience. Mais je sais aussi qu'elle dépend pour une large part de la volonté que nous imprimerons dans notre action quotidienne sur le chantier de l'Emergence.

Ensemble, nous allons réussir ce pari pour rendre à notre pays ce qu'il nous a donné, nous donne encore et continuera à nous donner certainement tant que nous progresserons dans l'Unité, la Paix et la Concorde.

De tout cœur, je vous souhaite une fois encore, mes meilleurs vœux pour l'année 2010.

Puisse l'Eternel nous inonder de sa sagesse et de ses grâces.

Vive la République, Vive le Gabon,

Je vous remercie ! "

GN/09

source gabonews

6.Posté par pavedelavictoire le 01/01/2010 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
COMMENT QUELQU'UN QUI A PRIS LE POUVOIR DEPUIS OCTOBRE 2009 VA ALLER REMERCIER LE PEUPLE SEULEMENT EN 2010. ALORS QUE CA DEVAIT SE FAIRE IMMEDIATEMENT, IL PREFERE PRENDRE L'AVION TOUT LE TEMPS POUR ALLER SI LOIN. MOI JE TROUVE QUE C'EST DU MEPRIS. PAS DE CONSIDERATION POUR LES GABONAIS. UN GABON EMERGENT SANS LE PEUPLE EST ZERO. HA LE NOM DE L'ETERNEL DIEU, SI DU MOINS ON LAISSAIT L'ETERNEL DIEU BATIR CETTE NATION,OU DONNER VOS VIES A CE DIEU, CREATEIUR, PREMIEREMENT POUR ACQUERIR SA GRACE ET SA SAGESSE, COMME SALOMON, DANIEL, DAVID ET LES AUTRES.
MAY GOD PROTECT MY NATION IN THIS NEW YEAR, MAY THE DIVINE GLORY OF GOD BE UPON YOU GABON.

7.Posté par ADN le 01/01/2010 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas que ce soit un mauvais discours. Bien au contraire, il est porteur d'espoir. Attendons voir ce qu'il fera en 2010.

8.Posté par St. Michael le 01/01/2010 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Combien de bons ou mauvais discours les gabonais ont déjà entendus des bongo, Mba abessolo, Rogombe, Byoghe tortue Manganga Moussavou….ect ???

Le moment des discours est révolu, le moment des supercheries est fini, le moment des ruses est terminé.
Le temps est venu pour mettre les usurpateurs et leurs subtils acolytes hors d’état de nuire.

What’s the relevance of making a speech without taking a concrete action?
What’s the purpose of making a speech (good or bad may it be) without a genuine commitment?
Who is still naïve in Gabon to seek for prolonged time to see the outcome after a speech from Bongo sound-alike crap?
No one is expecting for another nth speech. It’s time the Devil Aliben exits and gives back power to Gabonese people. Amen.

9.Posté par Critique Objective le 05/01/2010 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, ce discours n'est pas à prendre avec noirceur car, si l'on s'en tient à ce qu'il y est dit, le Gabon devrait sortir la tête de l'eau. Au moins, il y est fait mention des vrais problèmes des gabonais (Les routes, les hopitaux, l'habitat etc.).
Cependant, j'estime que, pour que crédibilité incontestable il y a, qu'un échéancier clair et précis soit donné à la population gabonaise avec visibilité immédiate. Que des reportages filmés d'avancement des travaux soient fait régulièrement sur les chantiers en cours afin que la population puisse voir de ses propres yeux l'effectivité du programme du gouvernement. En effet, et comme l'a souligné St. Michael, les bons discours, on en a entendu des tas mais les réalisations concrêtes sur le terrain, ZERO!
Comme d'habitude, je préfère observer, analyser et attendre avant de prendre définitivement position. Je ne voudrais surtout pas, et j'estime que c'est valable pour les nombreux fils du pays de ce site, me faire berner de nouveau par un homme politique peut importe qui il est. J'espère que l'épisode MBA ABESSOLO et MAGANGA MOUSSAVOU servira de leçon aux partisans aveugles qui, malheureusement manipulés sous la banderole du patriotisme, servent les intérêts personnels de certains faux opposants avides de pouvoir...

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...