News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : l’UOB fermée suite aux violences

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 17 Janvier 2012 à 18:14 | Lu 1318 fois



Gabon : l’UOB fermée suite aux violences
L’Université Omar Bongo (UOB) serait fermée depuis mardi soir sur une décision du gouvernement suite aux violences qui rythment la vie estudiantine dans le campus où les étudiants réclamant bourses et annulation des récentes décisions gouvernementales limitant l’âge d’inscription en master 2 à 27 ans.


Ce matin un très fort déploiement de gendarmes était constaté devant le campus de l’UOB. Toutes les issues étaient occupées par des gendarmes équipés de matériel anti-émeute.

Plusieurs étudiants auraient vidé nuitamment leur chambre craignant une intervention nocturne.

Depuis la semaine derrière, les étudiants réclament le paiement de leur bourse, dénoncent la limitation de l’âge d’obtention de la bourse à 22 ans et la limitation de l’âge à 27 ans pour être inscrit en master 2. Ils exigent également une meilleure application du système LMD (Licence, master et doctorat) et la possibilité d’entrer à l’école normale supérieur (ENS) après la licence.

Tout en reconnaissant la légitimité de certaines revendications, le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, venu négocier vendredi dernier au campus avec les grévistes, a demandé aux étudiants de ne plus occuper la rue pour faire entendre leurs revendications.

Lundi, les étudiants ont à nouveau érigé des barricades sur la voie publique et se sont déployés à vider de leurs établissements tous les élèves des collèges et lycées situés proche de l’UOB.

La gendarmerie est intervenue pour remettre de l’ordre. La circulation est rétablie mais le climat n’est pas apaisé.




Yves Laurent GOMA
gabonactu

Mardi 17 Janvier 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1318 fois




1.Posté par DIKATA LA GIROUETTE le 17/01/2012 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça l'émergence du biafrais?!

PAS DE CAN!

2.Posté par MABIALA le 17/01/2012 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OPÉRATION BRAVO COURAGE ÉTUDIANTES ÉTUDIANTS LE SAVOIR EST LE SALUT DE LA JEUNESSE GABONAISE VOTRE DROIT MERITE SALUT LIBERTE RÉUSSITE .

PAS DE CAN LES TROMPEUR SERONS SEUL AU STADE .

3.Posté par King le 17/01/2012 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Connus pour leur esprit décisif, les élèves du Lycée technique national Omar Bongo risqueraient de rentrer dans la danse pour appuyer leurs ainés.
s'estimant aussi concernée par les mesures prises par le ministre de l'Éducation nationale,ses élèves avouent être inquiets de leur avenir scolaire.
Ont ne peut pas rester comme çà,sans rien faire affirme un élève de capo.
Tout le lycée en parle.
affaire à suivre.

4.Posté par Nietszche le 17/01/2012 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Limiter l acces au Master 2 est tres critique, surtout si ce n est pas avec une bourse de l etat.

L enseignement et l education sont des domaines assez sensibles où toutes decisions doit etre reflechies et muries. Les greves annuelles en France le demontre. Il faut avoir le courage de retirer des directives injustes qui verouillent la nation par le haut et exclus des groupes de concitoyens, dans un systeme où seul l ecole est le seul garant de se mouvoir librement au travers du merite dans la société. Cette meritocratie tant voulue par le programme politique actuel.

Cette mesure a un caractere discriminatoire, quand on sait qu elle est contournable par l envoi de ses enfants vers d autres pays qui n appliquent pas pareilles restrictions ( Canada, Allemagne, Cameroun, Senegal, afrique du sud,...). Alors imaginez vous le facteur discriminant entre deux citoyens lambdas. Et d autres part je doute que le probleme d effectifs en Master 2 ou de l entretien des professeurs qui se pose en France soit le meme qu au Gabon. Combien il y a-t-il d etudiants en Master II pour imposer une forme de numerus clausus ?

Critiquement votre dans l interet de tous.

5.Posté par IBOUNDINDZA le 18/01/2012 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moudounga et ali n'ont pas été à l'école, ce sont des jaloux.

l'argent que ali et akrombessi gaspillent peut très bien servir pour la formation des gabonais, qu'on ne vienne pas nous raconter des histoires. Au lieu de fermer les écoles, il faut résoudre les problèmes,
moudounga et ali sont à l'origine de tout cela. ali dépense notre argent sans vergogne et ce sont des enfants des pauvres qu'il veut empêcher de faire des études. ÇA SUFFIT COMME ÇA..................

6.Posté par FOUTAISE le 18/01/2012 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils sont trop forts ces émergeurs!

A quelques jours de leur fameuse CAN, rien pour apaiser la situation. Au contraire! On provoque, on fait des annonces à deux balles, on tue les jeunes dans les quartiers, le biafrais joue à cache-cache, on ment aux Gabonais etc...

Wow, quel pays, ou plutôt quels dirigeants!!!!!????

Pas de CAN!

7.Posté par Alerte info le 18/01/2012 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Urgent Gabon: brutalité policière sur les élèves en grève à Libreville
Les élèves des deux collèges de la poste d’Akébé (Libreville) sont tabassés en ce moment par la police gabonaise au motif d’avoir revendiqué le payement de leurs bourses d’études. Les personnes présentes sur les lieux de la contestation nous expliquent qu’ils revendiquent le payement de leur dernière bourse de l'année scolaire écoulée (2010-2011). Les cours ont été suspendus dans ces deux établissements et les policiers chargent en ce moment les pauvres enfants à coups de grenade lacrymogène et de matraques...
Hier, c'étaient les étudiants de l’Université de Libreville qui étaient tabassés pour avoir réclamé le payement de leur bourse, aujourd’hui, c’est des mineurs, des enfants qui sont tabassés. Jusqu’où est prêt à aller Ali Bongo dans sa folie répressive ?

8.Posté par Alerte info le 18/01/2012 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Urgent Gabon: brutalité policière sur les élèves en grève à Libreville
Les élèves des deux collèges de la poste d’Akébé (Libreville) sont tabassés en ce moment par la police gabonaise au motif d’avoir revendiqué le payement de leurs bourses d’études. Les personnes présentes sur les lieux de la contestation nous expliquent qu’ils revendiquent le payement de leur dernière bourse de l'année scolaire écoulée (2010-2011). Les cours ont été suspendus dans ces deux établissements et les policiers chargent en ce moment les pauvres enfants à coups de grenade lacrymogène et de matraques...
Hier, c'étaient les étudiants de l’Université de Libreville qui étaient tabassés pour avoir réclamé le payement de leur bourse, aujourd’hui, c’est des mineurs, des enfants qui sont tabassés. Jusqu’où est prêt à aller Ali Bongo dans sa folie répressive ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...