News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / l’Hôpital Jeanne Ebori n’est plus qu’une ruine ! Mauvais présage ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 20 Août 2013 à 22:12 | Lu 744 fois

Il ne faut pas faire confiance à la promesse du Président gabonais de faire de l’Hôpital Jeanne Ebori (qui n’est plus qu’une ruine) un pôle hospitalier pour le mère et l’enfant. On sait désormais que les promesses n’engagent que ceux qui les croient comme le Palais di Borgho qui devait accueillir la nouvelle ambassade du Gabon à Paris.



Gabon / l’Hôpital Jeanne Ebori n’est plus qu’une ruine ! Mauvais présage ?
1.1. Le Gabon comme pays des réalisations éphémères

En réalité, l’hôpital Jeanne Ebori (du nom de la mère du 2e Président gabonais) était un fleuron des hôpitaux publics au Gabon. Comme l’hôpital pédiatrique d’Owendo, Jeanne Ebori a longtemps été le symbole d’un minimum de service public dans le secteur de la santé dans notre pays. Le boom pétrolier avait permis de doter l’Etat Gabonais de quelques structures hospitalières liées à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Sous le parti unique assumé (le PDG en tant que parti Etat imposé à tous), les Gabonais ont bénéficié de quelques investissements structurants et la qualité des services a souvent été plus ou moins appréciable.

Nous souffrions de la dictature et du manque de liberté mais les vaccinations gratuites, les soins ou les évacuations sanitaires ne ressemblaient pas au parcours du combattant d’aujourd’hui CNAMGS (sécurité sociale version Ali BONGO) ou pas on meurt trop au Gabon et les pompes funèbres sont plus que rentables.

Ceux que l’on appelle les caciques du Parti Démocratiques Gabonais (PDG) étaient sans doute des autocrates mais ils avaient un peu de retenue dans leur autocratie et leurs appétits. Sous les anciens caciques, le Gabon était mal géré mais il y avait des lignes jaunes qu’on ne devait jamais dépassées. Les vieux caciques avaient peut-être de la retenue ca r ils savaient d’où ils venaient : leurs parents comme nos parents étaient nés dans la brousse et eux-mêmes avaient connu la misère avant de connaitre (pour les plus chanceux) la climatisation, les voitures de luxe, l’argent facile et la volupté en général. Ainsi donc, un grand nombre d’entre a plus ou moins mis un point d’honneur à réussir un certain nombre de réalisations pour la postérité malgré tout ce que nous pouvons leur reprocher.
1.2. Nos réalisations doivent viser l’éternité comme pour tout grand peuple

Omar Bongo a fait son TRANSGABONAIS pour entre autre, désenclaver le sud-est du Gabon et les grands travaux de 1977 notamment ; le Ministre Doupamby Matoka a refait la ville de Fougamou et doté sa ville d’un marché acceptable, Jean-Boniface Assélé (qui n’est pas un saint) a investi dans les infrastructures de football ….etc. Mais nous avions oublié que les vieux caciques avaient eu des enfants qui, eux, avaient grandi dans l’argent facile et devaient oublier par la suite d’où étaient sortis leurs ascendants. Les uns trouvèrent donc normal de succéder à leurs parents en détournant des sommes astronomiques d’argent, ils se comportèrent comme des jouisseurs nés dans l’argent et n’ayant de comptes à rendre à personne. En définitive, ils se comportèrent comme des héritiers à qui le pays appartenait depuis des siècles. Au passage, ils oubliaient que quelques années auparavant, le Gabon vivait encore au Moyen-âge : sans infrastructures dignes de ce nom, sans élites suffisantes et sans moyens conséquents. Et on les vit dépenser des sommes impressionnantes dans le monde, ils détruisirent des sociétés d’Etat en pillant l’argent public sans aucune crainte.

Au plan politique, ils s’affublèrent du nom de « rénovateurs » du système de feu Omar BONGO, de CAPistes et d’autres noms de guerre, oubliant que le peu qui avait été fait dans notre pays l’avait été par l’intermédiaire d’Omar BONGO et de ceux qui l’entouraient.

En fait, les « rénovateurs » et autres CAPistes se sont abattus sur le Gabon comme une armée de criquets s’abat sur un champ de maïs. Mais, pour être juste, les criquets ne seraient jamais tombés sur le Gabon si les vieux caciques n’avaient pas autorisé cette invraisemblance. Au nom du sang (le népotisme), par pur machiavélisme (l’incapacité des ténébreux de faire le moindre bien) et sans doute du fait d’une certaine incapacité qui naît du manque de vision. Et maintenant ou allons – nous ? Nous voyons donc comment tout ce qui s’est fait et se fait au Gabon ne procède pas de la pensée et donc des idées et donc de la vision.
1.3. Sans vision nous agirons toujours selon l’instinct grégaire

La vision est la garantie de la permanence de ce qui se fait malgré le temps qui passe et la mort. Au fond, si les caciques et leurs enfants (les rénovateurs) voire leurs suivants (les émergents) ont un point commun, c’est celui-ci : l’instinct. Ils agissent de façon instinctive au sens le plus basique du mot. L’instinct grégaire (notamment chez les certains prédateurs comme les loups) est une caractéristique des hommes ou des animaux qui les pousse à vivre en groupe, en chasser en bandes mais à manger tout seul et gare à qui se rapproche d’un peu trop. Lorsque nous aurons des visionnaires à la tête de nos pays et non des instinctifs jouisseurs qui ne pensent jamais aux autres, alors nous serons devenus un vrai pays. Car, il ne suffit pas d’avoir un drapeau et de chanter un hymne national pour devenir un vrai pays.

Dans un vrai pays, on ne chasse pas en meutes pour manger seul, dans un vrai pays on ne construit pas des ruches ou des termitières comme Jeanne Ebori pour les voir démolies la saison suivante. Laissons cela à l’instinct grégaire des insectes. Dans un vrai pays, on essaie de construire des choses qui doivent durer en principe milles ans. Et même ce que l’on construit pour une durée éphémère comme la Tour Eiffel à Paris (construite pour être démolie au début du 20e siècle), une certaine idée de l’Etat peut vous emmener à préserver ce qui ferait la fierté d’une « grand peuple » pour reprendre l’expression d’Ali Bongole 17 août dernier.

Il nous faut une vision, une idée pour défier le temps et s’inscrire dans l’Histoire. Sans cela le scénario de l’Hôpital Jeanne Ebori se perpétuera comme dans un cercle (l’éternel retour des choses). Voyez les bâtiments de l’Assemblée Nationale, du Sénat ou de la Radio et Télévision Gabonaise !? Quelle a été l’Idée ou la Vision ayant présidé à l’édification de ces ouvrages intéressants au demeurant. Nous aurions bien peur d’entendre la réponse car elles n’existent pas. Croyons au génie de l’âme bantoue et il sera toujours temps de rattraper tous ces retards malgré les nombreuses victimes de toutes ces erreurs.

Dire la Vérité doit être un motif de fierté et non de crainte car nous ne sommes animés d’aucune haine contre les personnes qui conduisent le pays vers le chaos depuis tant d’années. Il faut que le Gabon ait un avenir en Afrique et dans le monde, c’est tout !

Bruno Ben MOUBAMBA

bruno@moubamba.com

Mardi 20 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 744 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...