News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon, journée citoyenne, un essoufflement matinal. L'émergence d'Ali Bongo en panne d’adhésion

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 8 Octobre 2010 à 19:35 | Lu 1240 fois



Gabon, journée citoyenne, un essoufflement matinal. L'émergence d'Ali Bongo  en panne d’adhésion
A peine à la deuxième édition le mercredi 6 octobre dernier, que la ‘’journée citoyenne’’ énième trouvaille sans succès de la donne émergence, vient de connaître des abandons de course, après une première édition qui a fait un semblant d’adhésion populaire des politiques, et qui se révèle finalement, une mobilisation intéressée qui avait pour seul objectif de taper à l’œil du chantre du l’émergence. Cette journée citoyenne, consiste à obtenir l’adhésion de la population aux travaux de propreté de leur environnemental immédiat, à leur propre initiative.

Officiellement prévue le premier mercredi de chaque mois, la première édition était comme qui pourrait le dire ‘’du tout nouveau, tout beau’’. Il fallait voir ministres, responsables d’administration et autres auxiliaires de l’administration mouiller le maillot, chacun, pelle, râteau ou machette en main, sous les objectifs de cameras, se découvraient des qualités d’acteurs incontesté de la propreté.

Une première édition durant laquelle le Premier Ministre avait tenu personnellement a tremper le maillot, sillonnant quartiers et recoins de la capitale particulièrement, en vu de s’imprégner de la mobilisation suscitée. Rien n’avait été laissé au hasard, les médias avaient été mis à contribution, a travers émissions, spots et communiqués, pour rappeler à la population la nécessité urgente de mobilisation, mais en fait, d’adhérer au concept lancé par l’autre. Dans tous les cas, l’entrée en scène des politiques avait fini par payer.

Et un mois après, l’heure est à la démobilisation, la deuxième édition a été marquée par une mobilisation des plus médiocres, qui traduit l’absence de véritable adhésion de la population, dont la majorité continue à se refuser à légitimer l’actuel pouvoir, issu de la victoire contreversée d’Ali Bongo à la présidentielle d’août 2009.

Un mal qui est perceptible dans l’ensemble des maillots de la société, l’administration publique particulièrement tourne au ralentie, de nombreux fonctionnaires frustrés, laissent à dessein le travail piétiné en guise de protestation, et du coup, c’est tout le pays qui stagne, en dépit des slogans politiques émergents, qui ne trouvent pas en face un peuple qui y reconnaît.

Si d’aucuns tentent de justifier cette démobilisation par l’absence ces dernières jours sur le territoire national d’Ali Bongo, cela ne fait que renforcer, le sentiment de vouloir faire passer de force les initiatives émergentes auprès d’un peuple, dont la reconnaissance en son chef, aurait plutôt suscité des réactions spontanées, mieux, volontaristes, sans exigences de contreparties aucune.

L’absence ‘’de pressions des politiques’’, qui ont curieusement brillé par un relâchement, s’est automatiquement fait ressentir, d’où le flop enregistré au cours de la deuxième édition. Des résultats qui ne laisseront pas indifférent l’émergeur en chef, qui devrait faire payer à certains cette mégarde, dans le but de prévenir la répétition de pareilles manquements. Loin des coups de fouets et autres méthodes militaires visant à faire passer la pilule, seule l’adhésion spontanée de la population suffirait, pour que les choses se fassent d’elle-même. Qui vivra, verra, du pays d'Alibaba


Vendredi 8 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1240 fois




1.Posté par la pensee gabonaise le 08/10/2010 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces emergents pensent que nous sommes a l'ere communiste ou il suffit de balancer des conceptes creux et des slogans pour amener la population a adherer, ce temps est revolu messieurs les- tetes- vides!

Les slogans, les conceptes, ont en a eu trop, c'est a quand le passage aux actes?! Nous savons que ce n'est pas vos tetes pleines d'idees machiaveliques d'asservissement qui produiront quelque chose de concret pour amener ne serait-ce que le vent du developpement, car les memes causes produisent les memes effets - effets que nous connaissons depuis 43 ans!

Hier c'etait le pere, aujourd'hui voici le fils, encore plus entete et plus idiot que jamais. On aurait dit que, chez-eux, c'est un gene hereditaire.

Cette journee n'est que le fruit du manque d'idees et des confusions contagieuses qui regnent chez nos emergents. On croit atteindre la cote populaire en amenant le peuple a s'acquitter d'une tache qui concerne en realite son devoir regalien. C'est la betise totale emergeante chez-nous!

Vous comprenez mainteant que l'on a beau s'adjuger des diplome que l'on a eu que dans son inconscient, la realite resurgit avec une gifle pour nous ramener a l'ordre. Voici ce que peut produire un "doctorat en droit imaginaire" que l'on eu, et "des moniteurs d'ecole publiques devenus ministres": la betise.

2.Posté par Doom Le vengeur le 09/10/2010 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@la pensee gabonaise,

Merci pour ce moment de fou rire, c'est triste mais votre analyse ironique est correcte, m'empêche c'est drôlement bien vue.
Je trouve que les gabonais n'en font pas assez. J'étais au Gabon pendant la fête de l'indépendance. Personnellement, j'ai boycotté cet évènement, on ne peut pas en dire autant de la majorité des gabonais. La désobéissance civile est facile en mettre en place. J'aimerai que les gabonais manifeste leur désobéissance lors des manifestations organisées par le pouvoir en place. C'est simple à faire et sans danger. Alors la prochaine fois, soyez des vrais patriotes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...