News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : il était une fois 2013

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 2 Janvier 2014 à 07:38 | Lu 1083 fois

Quoi qu’on en dise, 2013 aura été une année riche et porteuse pour le Gabon, aussi bien sur le plan économique, politique que social. L’année qui passée a notamment été marquée par de nombreux faits positifs qui ont suscité plus ou moins de fierté, quand d’autres ont rappelé l’existence des démons qui entravent la quiétude des populations. Retour non exhaustif sur les faits marquants de l’actualité de ces douze derniers mois.



L’année 2013 a été l’une des plus mouvementées du Gabon depuis 2009. Sur tous les plans, le pays a connu une certaine effervescence amenée, aussi bien par le gouvernement que par les fonctionnaires, les ouvriers, les élèves et étudiants que par des populations. Chaque partie pour des raisons précises et diverses. Si au cours de l’année le chef de l’Etat et les différents membres du gouvernement ont œuvré tant bien que mal au développement du pays, les mois à venir seront tout aussi déterminants pour les nouveaux élus, à la suite du scrutin du samedi 14 décembre dernier. D’autant plus que la décentralisation et le développement des localités gabonaises apparaissent désormais comme le nouvel objectif du pouvoir en place.

L’année qui s’achève a d’ailleurs été pour le Gabon, l’occasion de renouveler ses ambitions. D’abord sur le plan économique avec l’organisation de la 2ème édition du New York Forum Africa (NYFA). En effet, bien que moqué et décrié par la société civile et quelques observateurs internationaux lors de sa première édition en 2012, l’évènement regroupant plusieurs entreprises et hommes d’affaires du monde s’est inscrit parmi les rencontres les plus importantes pour l’économie nationale, où des marchés et des contrats divers sont signés, au mieux évoqués en guise de premier contact. Même si, sur un plan régional, le pays vit encore mal l’échec de la libre circulation des personnes et des biens en zone CEMAC. Un projet initialement prévu pour se réaliser dès le 1er janvier 2014 que le veto équato-guinéen a contribué à faire échouer en novembre dernier.

Parmi d’autres faits positifs sur le plan économique, l’on citera de façon non exhaustive, la bonne santé du secteur pétrolier gabonais avec la les bons résultats des compagnies d’exploitation telles que Total et Shell, l’attribution de nouveaux blocs pétroliers à certaines entreprises internationales, la construction d’une nouvelle centrale hydraulique, et l’allocation des fonds pour la formation des jeunes dans les métiers de l’agriculture, du tourisme et des services (« Train my generation » en l’occurrence, financé à 25% par les Etats de la CEMAC, le reste par le secteur privé ou les institutions financières internationales).

Si le Gabon a été élu pour siéger au sein du Conseil des droits de l’homme de l’ONU pendant trois ans, et assurer la présidence dudit conseil depuis le 16 décembre dernier, il n’en demeure pas moins que sur le plan social et politique, le pays ait été en proie à quelques tensions tout au long de l’année, jusqu’au terme des récentes élections municipales et départementales dont les séquelles sont d’ailleurs encore visibles à l’aube de 2014. Plusieurs contestations ont, en effet, rythmé la vie politique et sociale du pays, ces douze derniers mois.

Contestations politiques (biométrie, conférence nationale souveraine, réhabilitation de l’Union nationale, etc.), sur la qualité de vie, revendications salariales de la part des enseignants (pré-primaire, secondaire et supérieur) des ouvriers et plusieurs autres fonctionnaires de services divers, revendications d’élèves et d’étudiants (conditions d’apprentissage, bourses, réformes), tout y est passé, mettant souvent au pied du mur le chef de l’Etat et le chef du gouvernement.

Un autre aspect social est venu mettre les Gabonais face à leurs propres démons : le phénomène des crimes dits « rituels ». Une question qui a eu son impact sur tous les plans, tant elle préoccupait les Gabonais de tous bords politiques et se faisait ressentir dans tous les domaines d’activité professionnelle. Des marches, en guise d’interpellation avaient alors été initiées, aussi bien par la Première dame Sylvia Bongo que par les acteurs de la société civile et bien d’associations jeunes à travers le pays dans la diaspora, sans omettre les réseaux sociaux.

Sur un plan plus jovial, la culture notamment, 2013 a été pour le Gabon une année comme les autres, serait-on tenté de dire. En dépit de quelques récompenses à la dernière édition du Fespaco au cours de laquelle le Gabon a été l’invité d’honneur pour fêter le cinquantenaire de son cinéma (la délégation gabonaise a récolté cinq prix), le pays éprouve encore beaucoup de mal à valoriser sa culture et les hommes et femmes qui la font. La mise en place et le début effectif d’un Bureau gabonais des droits d’auteurs (Bugada) tardent encore. Qu’à cela ne tienne, conformément à son désir d’ouvrir davantage le Gabon au monde, le Président de la République a initié et fait adopter par un texte de loi, le 1er Carnaval international de Libreville. Un événement culturel qui, semble t-il, a plu aux participants et au public.

Alors que le pays manque encore d’espace pour la promotion d’artistes (salles de spectacle), les jeunes Gabonais se battent tant qu’ils le peuvent, et certains, grâce au concours de l’Institut français (IF Gabon) arrivent même à se hisser au top 3 dans certaines compétitions tel que le championnat du monde de slam. En témoigne la deuxième place du jeune Didier Tanguy, lors de la dernière édition de la coupe du monde de slam à Paris.

Le domaine sportif a également été porteur tout au long de l’année 2013, jusqu’à l’obtention par Taylor Mabika, vendredi 27 décembre dernier, de la ceinture de champion d’Afrique des lourds-légers, et de la victoire de l’équipe nationale A de football à la coupe de la Cemac. En effet, le Gabon qui a accueilli la dernière édition du Trophée des champions, a vu ses fils évoluer dans les championnats à l’étranger quand son propre championnat professionnel connaît un timide démarrage.

Aubameyang au Borussia Dortmund continue son bout de chemin avec une entrée réussie dans le championnat allemand depuis juillet 2013. Anthony Obame, quant à lui a fait la fierté de toute une nation bien souvent en manque, grâce à un palmarès hors du commun. Pour la seule année 2013, le taekwondoiste a remporté la médaille d’or à l’Open de Las Vegas, la médaille de bronze au 11e Open d’Espagne et devient Champion du monde lors des Championnat du monde à Puebla, au Mexique.

Autre événement à rayonnement international, le Marathon du Gabon dont la première édition de fin novembre et début décembre dernier a regroupé des coureurs professionnels nationaux et Kenyans, des amateurs et des enfants. Coïncidant avec la Journée mondiale de lutte contre le Sida, une course pour les femmes a également été organisée dans le cadre de la campagne « Femmes contre le Sida de la Fondation Sylvia Bongo ».

Gabonreview

Jeudi 2 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1083 fois




1.Posté par yankee KILO çà le 05/01/2014 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
YA QUE DANS LE GABON LA OU l'on passe les menottes à une jeunes filles devant l'école aux yeux des ces condisciple de classe tchooooo SA c'est l'émergence sociétal made in PDG vraiment .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...