News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: grève du pétrole, la production stoppée, les stations vides

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Samedi 2 Avril 2011 à 17:03 | Lu 796 fois



Gabon: grève du pétrole, la production stoppée, les stations vides
LIBREVILLE — La quasi-totalité de la production pétrolière du Gabon, 4e producteur sub-saharien, était stoppée ou en voie de l'être samedi, au deuxième jour de la grève des employés du secteur, alors qu'à Libreville la plupart des stations essence ne disposaient plus de carburant.

Aucun hydrocarbure ne sortait plus de l'unique raffinerie du pays, la Sogara à Port-Gentil, la capitale pétrolière, tandis que que l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur et dont les mouvements sont généralement très suivis, négociait samedi à la mi-journée dans les bureaux du Premier ministre Paul Biyoghe Mba.

L'Onep a lancé une grève jeudi à minuit afin d'obtenir un décret réglementant l'emploi de la main d'oeuvre étrangère. L'Onep entend à la fois lutter contre l'emploi de hauts cadres expatriés et surtout contre le recours à une main d'oeuvre africaine ou asiatique peu ou pas qualifiée.

"Gamba et Port-Lopez sont à l'arrêt. Ce sont les deux uniques voies de sortie de pétrole du pays. Toutes les compagnies ou presque passent par l'un des deux terminaux", a précisé Arnauld Engandji, porte-parole de l'Onep.

Seule la compagnie Perenco qui utilise des plateformes off-shore non reliées aux terminaux de Gamba et Port-Lopez est susceptible de continuer à exploiter les gisements, selon une source syndicale.

La production de Shell devrait être stoppée complètement dans la journée, a affirmé une source de la compagnie à l'AFP, précisant: "Nous avons commencé vendredi les opérations en vue d'un arrêt complet samedi. Ce sont des opérations compliquées si on ne veut pas de complications lors du redémarrage".

Vendredi, une source proche de Total avait confirmé que "la quasi-totalité de la production de Total était stoppée" vendredi et que "les autres compagnies devraient suivre".

Total et Shell sont de loin les deux premiers producteurs de pétrole, principale richesse du Gabon, qui en produit entre 220.000 et 240.000 barils par jour. Officiellement, ses recettes assurent à l'Etat environ 60% de son budget.

A Libreville, la plupart des stations essence ne disposaient plus de carburant.

"Il n'y a plus rien. Plus d'essence, plus de gasoil", affirme Terence, un pompiste du quartier Rénovation au centre de Libreville. Comme beaucoup de ses collègues, il croise les mains énergiquement pour signifier aux automobilistes qui cherchent que sa station est vide.

"Au moins une cinquantaine de voitures sont venues dans la matinée. Ils cherchent tous une pompe à qui il reste de l'essence", poursuit-il.

Certaines grosses stations de la périphérie, au port d'Owendo (sud-est) vendent encore du carburant. A Port-Gentil, la capitale pétrolière, la plupart des stations disposaient encore de réserves, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Concernant les négociations, M. Engandji a déclaré que l'Onep attendait toujours un décret gouvernement réglementant l'emploi de la main d'oeuvre tout en soulignant que l'invitation sur ordre du président Ali Bongo à une "large concertation" de la part de la ministre du Travail et de l'Emploi Angélique Ngoma avec les centrales syndicales sur le sujet mardi prochain "ne les regardait pas".

"Nous avons donné notre position (demande d'un décret). Nous comprenons que le chef de l'Etat a donné sa direction. Maintenant, c'est au gouvernement de nous faire des propositions", a ajouté M. Engandji.

"Il n'y a pas que les textes. Il y a l'application des textes. Si le gouvernement montre une volonté de rupture avec les pratiques du passé, il peut y avoir un accord", avait précisé vendredi Hans Landry Ivala, secrétaire général adjoint de l'Onep.

Copyright © 2011 AFP

Samedi 2 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 796 fois




1.Posté par CYCLONE le 02/04/2011 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
trop c'est trop ! allez jusqu'au bout de vos revendications, même si nous payons les pots cassés.

2.Posté par Mokanda Jerome le 03/04/2011 14:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaque gabonais doit vivre sa propre expérien- ce du pouvoir irresponsa-et paresseux qui nous . à quoi leur servent des lois qu'on n'applique pas un gouvernement qui ne respecte pas ces engage- ments doit s'attendre à ne pas se faire respecter si en plus il est illegitime. c'est cette logique qu'appli quent les compagnies pé- trolières nous pensons que les travailleurs gabonais n'ont pas à en patir.Nous ne lâcherons rien sur la base de fausses promesses nous voulons de suite;une lois,

3.Posté par Mokanda Jerome (suite) le 03/04/2011 14:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
des décrets d'application , un controle régulier de chaque entreprise et des prestataires par une association; inspection du travail, syndicats et le service des impots à un très haut niveau de competence. Pour l'ONEP et tous les autres syndicats , fini la cours du roi petaud Qu'ali Bongo et son toutou paul de Bikele se débrouil- lent avec leurs complices petroliers,unis pour piller leur pays et son peuple désormais c'est coup pour coup promesse pour réalisation pas moins.

4.Posté par conscience le 03/04/2011 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
45 ans de corruption45 ans de d'affinité, 45 ans de favoritisme, 45 ans de vol. les autorités(comme vous les désignez), les gangsters qui ont pris le Gabon en otage depuis un demi siècle préfèrent employer les étranger parce que ces dernier acceptent de toucher le 1/3 du salaire normal que devrait toucher un salarié gabonais normal. c'est à dire un gabonais diplômé qui connait la valeur de son diplôme et non celui qui n'a même pas de C.E.P.

une seule chose reste à faire, maintenir votre grève en exigeant le départ immédiat sans négociation de tous les membres du gouvernement du biafrai ,et ce, partant de lui même.son père et lui sont les principaux responsables de cette mascarade. une seule preuve: les fonctionnaires fantômes qui ont fait de la chanteuse patience dabany(sa soit disant mère et ex-femme de son défunt "père") professeur des universités alors plusieurs gabonais honnêtement et réellement qualifiés souffrent du chômage. un fléau que le Gabon et les gabonais ne devraient pas connaitre.

il faut buter le biafrai..

ne lâchons pas ces gangsters et libérons-nous.

"celui qui ne veut pas trouve des raisons, celui qui veut cherche des solutions"
i[

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...