News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: deux Chinois fuient leur chantier arguant de mauvais traitements

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 26 Avril 2010 à 21:03 | Lu 974 fois



LIBREVILLE - Deux Chinois ont déclaré lundi à l'AFP avoir fui le chantier sur lequel ils travaillaient dans le sud du Gabon, affirmant y avoir été maltraités et privés de salaires, ce qu'a démenti un responsable de la société identifiée comme leur employeur.

Liu Senlin, 48 ans, est arrivé au Gabon il y a un an, et Liu Chen, 37 ans, en décembre 2009, pour la construction d'une route entre Fougamou et Mouila, exécutée par une société chinoise, selon leurs explications traduites par une source chinoise.

Les deux hommes ont affirmé être originaires de Hubei (centre-est de la Chine). Ils sont arrivés le 19 avril à Libreville après avoir fui le chantier, de nuit et en se cachant, avec l'aide de "Gabonais et Africains".

Depuis, ils ont trouvé refuge dans un quartier populaire de Libreville et n'ont pas souhaité être mis en contact avec leur ambassade, craignant une expulsion et des représailles.

Sur le chantier, où sont employés 48 Chinois, "on travaille 14 heures par jour, tous les jours de la semaine. Quand j'ai dénoncé nos conditions de travail, on m'a amené dans une pièce, on m'a battu", a déclaré Liu Senlin, indiquant avoir reçu à son arrivée au Gabon "50.000 FCFA (76 euros) par mois pour acheter de petites choses".

Cette rémunération a été "coupée quand je me suis plaint des conditions de travail", a-t-il précisé.

"J'ai travaillé sans recevoir de salaire. Je devais être payé 9 millions de FCFA (13.700 euros)" pour un contrat de 30 mois, a dit de son côté Liu Chen, ajoutant: "Quand j'ai réclamé mon salaire, j'ai été amené dans une chambre, deux hommes m'ont frappé".

Les deux Chinois ont aussi dénoncé leurs conditions d'hébergement, dans un dortoir commun installé à proximité d'un stock de carburant. "Si quelqu'un fait le fou, tout le monde meurt", a souligné Liu Senlin.

Les papiers de Liu Chen ont été confisqués par les employeurs, qui ont menacé de "tuer" leurs familles restées en Chine "s'ils parlaient", d'après les deux hommes.

"Maintenant, on a peur. On ne veut plus de ce travail, on veut juste nos salaires et partir", a dit Liu Chen.

Joint au téléphone par l'AFP, un Chinois présenté comme M. Du, responsable adjoint de la société mise en cause, a rejeté les accusations. "C'est du bruit. Il n'y a pas ça ici", a-t-il déclaré en français.

A la question de savoir si des ouvriers avaient fui le chantier, il a simplement répondu: "Non, tout le monde est là. Tout va bien ici".

L'ambassade de Chine à Libreville a indiqué à l'AFP ne pas avoir été saisie par les deux hommes. "Mais on a eu dans le passé des cas où des Chinois ont eu un petit problème avec leur employeur, qu'on résout rapidement" en général en discutant avec les deux parties, a-t-on dit de même source.

(©AFP / 26 avril 2010 20h23)


Lundi 26 Avril 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 974 fois




1.Posté par Mezzah le 26/04/2010 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci met bien entendu en lumière les pratiques des entreprises qui exercent chez nous.
Ces faits ont déjà été dénoncés par le personnel du secteur pétrolier. Et que fait ce gouvernement d'incompétents, juste vouloir contenter une partie de la population sans régler le problème de façon générale.
On voit clairement que ces chinois ne paient pas d'impôts, ce qui peut s'assimiler à une fuite de capitaux. Le gouvernement d'ignares n'arrivera en aucun cas à apporter les solutions réelles ni aux Gabonais ni à ceux à qui nous offrons notre hospitalité.

2.Posté par kritikk le 27/04/2010 04:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je reconnais la les manieres d'agir de nombreux patron chinois. Ils se contentent d'exploiter les employes, et le moment venu, ils s'en debarrassent comme de la vermine, par le biai de coups bas et manipulations!
Ce n'est pas banal de voir ce genre de situation en Chine continentale, et cela peu importe si c'est le cas d'un africain ou d'un chinois comme eux.
Exploiter et ensuite menacer quand la personne reclamme son salaire!

Triste que ceci arrive aussi au Gabon. Le gouvernement doit prendre ses responsabilites pour proteger les gabonais qui travaillent avec ces chinois la!

3.Posté par moueli george le 27/04/2010 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
COOPERATION COOPERATION SINO GABONAISE. CELLE DE FOULER LA LOI . Les gabonais pensent que l'aide chinoise est reglementaire, regardez les pratiques chinoises meme quand ils ne sont pas chez eux, Le droit de l'homme n'est pas leur affaire......Ils montrent au yeux des gabonais qu'ils sont developpes, en envoant des astronautes a la lune, en vendant des produits perimes et meme au Royaumes Uni des gens ont decouvert que des salons fait des dains provenant de Chine populaire ont cause des problemes de peau a certaines pesrsonnes qui les ont achetes, et ces personnes vont etre compense des domages subit et les Magasins vont payer les amandes fortes pour avoir vendu des produits qui contiennent des toxics. QUELLE JUSTICE IL Y A T-IL AU GABON POUR CONDAMNER ET PUNIR LA CORRUPTION a grande echelle. CES GENS LA N"ONT PAS LE DROIT DE RESTER AU GABON.
LES Milliards que la chine donne au Gabon ne vont pas aider a develepper mon pays avant 2020. LA politique au Gabon est miserable, execrable et laisse a desirer. La politique du gabon appartient aux hommes instruits, au visionnaires, aux Hommes qui respect le Droit HUMAIN.
Merci.

4.Posté par Ali7 le 27/04/2010 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont des produits de contefaçon qui n'ont rien à voir avec les commandes des Etats. Et on en trouve cela partout dans le monde entier. Ce n'est spécifiquement chinois.

Pour le reste, il faut que les ouvriers chinois soient payés comme des gabonais avec un smig de 150 000 fca plus les primes d'expatriation.

en allant habiter dans les quartiers populaires, ils vont vite devenir des gabonais et finiront par se faire initier au bwiti.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...