News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: des hauts fonctionnaires interpellés dans une affaire de trafic de bois précieux

Le site de la Liberté - source : AFP le Vendredi 27 Novembre 2015 à 14:48 | Lu 2205 fois



Plusieurs hauts fonctionnaires gabonais, dont un ancien ministre des Eaux et Forêts et actuel conseiller présidentiel, ont été entendus ou placés en garde à vue cette semaine dans une affaire de trafic de bois précieux, a déclaré vendredi à l'AFP une source proche du gouvernement.

Le tribunal spécial, récemment créé pour traiter notamment les affaires de criminalité financière et faunique, a ouvert cette semaine une "enquête préliminaire" liée à l'exploitation illégale de kevazingo, une essence de bois rare qui se vend cher en Asie, a affirmé cette source sous couvert d'anonymat.

Depuis lundi, la Direction générale des recherches (DGR) a effectué plusieurs descentes musclées au ministère des Eaux et Forêts à Libreville, ayant abouti à "de nombreuses perquisitions" dans les bureaux et à l'interpellation d'une dizaine de hauts cadres de cette administration, selon cette source.

Parmi eux, l'ancien ministre des Eaux et Forêts, Nelson Messone - devenu conseiller politique du président Ali Bongo Ondimba depuis le remaniement ministériel de septembre - a été entendu par les enquêteurs dans son bureau de la présidence de la République.

Toujours selon cette source, son ancien directeur de cabinet, mais aussi la directrice générale de la Forêt et le secrétaire général du ministère ont quant à eux été placés en garde-à-vue pour les besoins de l'enquête.

Début novembre, une vingtaine de personnes, dont plusieurs Chinois et deux directeurs provinciaux des Eaux et Forêts en poste dans le nord du pays avaient été arrêtées près de Makokou (nord-est) dans le cadre de la lutte contre l'exploitation illégale de Kevazingo, selon des ONG de défense de l'environnement.

"Les ramifications de ces investigations et des dénonciations ont conduit à l'interpellation des membres du ministère", selon la source proche du gouvernement, affirmant que les provinces du Woleu Ntem et de l'Ogooué-Ivindo (nord) sont "l'épicentre d'une vaste criminalité forestière".

La ministre de la Protection de l'Environnement, Flore Mistoul, a par ailleurs décidé "de suspendre provisoirement et à titre conservatoire l'exploitation de kevazingo sur tout le territoire" pour procéder à un inventaire de la ressource et mieux la protéger, selon la même source.

Le Gabon est l'un des principaux exportateurs de cette essence d'Afrique centrale, dont l'exploitation est strictement encadrée par la loi, avec près de 18.000 m3 exportés chaque année.

La demande en kevazingo, très prisé en Asie, a explosé ces dernières années, faisant flamber son prix. Le mètre cube varie aujourd'hui entre 1.500 et 3.000 euros une fois en Chine, selon l'ONG Conservation Justice, qui dénonce depuis des mois au Gabon une "véritable organisation mafieuse" de "blanchiment" du bois et de corruption.

Vendredi 27 Novembre 2015
source : AFP
Vu (s) 2205 fois




1.Posté par Vision le 29/11/2015 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le détournement des finances publiques est la profession des dirigeants marabouts qui trainent à la Présidence de la République gabonaise. Alors, si d'autres voleurs d'Etat détournent le bois, ce n'est pas grave pour le moment.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...