News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : contre "la saleté", des ministres balayeurs ou éboueurs... d'un jour

Le site de la Liberté - Source : AFP le Jeudi 8 Juillet 2010 à 06:53 | Lu 849 fois



Gabon : contre "la saleté", des ministres balayeurs ou éboueurs... d'un jour
LIBREVILLE - Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba et plusieurs membres de son gouvernement se sont transformés mercredi en balayeurs ou éboueurs lors de la première "journée citoyenne" au Gabon marquée par des actions bénévoles contre "la saleté".

"La saleté au Gabon a atteint des niveaux difficilement supportables. Il est bon que tout le monde en soit conscient", a déclaré M. Biyoghé Mba sur la première chaîne de la Radio-télévision gabonaise (RTG1, publique) qui l'a montré désherbant à la machette puis balayant une artère de Libreville avec énergie.

"La propreté est la base de la santé. (...) Et la santé, c'est la vie", a-t-il ajouté, invitant les populations à "distraire quelques heures" pour nettoyer leurs bureaux ou maisons dans le cadre de cette "journée citoyenne" qui sera désormais organisée le premier mercredi de chaque mois.

La RTG1 a également diffusé des images montrant la ministre de la Défense Angélique Ngoma, ses collègues Jean-François Ndongou (Intérieur), Martin Mabala (Environnement), Anicette Nanda Oviga (Justice), entre autres ministres, machette ou balai à la main, débarrassant une rue de ses ordures, une cour de ses mauvaises herbes ou curant un caniveau.

Des agents publics et militaires ont aussi été vus passant la serpillière dans leurs bureaux, nettoyant des vitres ou leur camp, dans le cadre de cette journée de bénévolat.

Le gouvernement a décidé le 2 juillet d'instituer à compter du 7 juillet cette "journée citoyenne" mensuelle, devant être marquée de 8H00 à 18H00 (07H00-17H00) par de "bons gestes de propreté", avait expliqué la semaine dernière le ministre de l'Intérieur.

"Ces opérations consistent (...) au balayage des rues, des espaces publics et des habitations, à l'enlèvement des épaves de véhicules abandonnés, au nettoyage des bassins versants et plages. Il s'agit également du curage des caniveaux, de l'élimination des animaux domestiques errants", mais aussi de "la désinsectisation, la dératisation des habitations", avait expliqué M. Ndongou dans une déclaration télévisée.

"La journée citoyenne (...) est différente de celle du 14 août, dite Journée nationale ville propre", avait-il précisé.

D'après le Premier ministre, les autorités gabonaises sont résolues à rendre leur pays propre et préserver l'environnement sans exclure la répression. "S'il le faut, nous prendrons les sanctions qui s'imposent, mais pour le moment, nous n'en sommes pas là", a dit M. Biyoghé Mba.

Depuis son arrivée aux affaires, mi-octobre 2009, Ali Bongo Ondimba a pris plusieurs mesures en faveur de l'environnement, dont l'interdiction -en vigueur depuis le 1er juillet- de l'utilisation et de l'importation de sacs plastiques non recyclables.

(©AFP / 08 juillet 2010 01h33)



Jeudi 8 Juillet 2010
Source : AFP
Vu (s) 849 fois




1.Posté par lePacifique le 08/07/2010 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Action louable de la par du gouvernement de l'émergence.Je pense que si cette décision est mise en application comme prévu,nous parviendrons à des meilleurs résultats avant 2012.Je suis pour qu'on donne des contraventions à toutes les personnes qui passent leurs temps à jeter des ordures dans des lieu publics.Cela permettra non seulement à l'État de gagner des sous pour améliorer les travaux de voirie,mais également aux populations de se prendre au sérieux afin de dorer le visage de notre si beau pays.

2.Posté par NKEM le 08/07/2010 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@1. Posté par lePacifique : Cher monsieur, vous avez certainement un peu raison dans ce que vous avancez. Toutefois, malgré cette initiative gouvernementale, la vraie Question reste entièrement posée : Qu'attend-on pour élaborer de plans cohérents de gestion des ordures dans nos villes (à commencer par Libreville et Port-Gentil ) ? Ce n'est pas le rôle d'un ministre de prendre le balai pour nettoyer les rues d'une ville. Dans quel monde sommes-nous ?

Je peux vous rassurer que notre beau pays dispose de tous les moyens (financiers et des compétences avérées dans ce domaine) pour le faire. Cependant, pourquoi ne mobilise t-il pas ces moyens pour y parvenir ? La réponse à cette interrogation n'appartient qu'à ceux qui sont actuellement aux Affaires dans notre pays. Dans mes précédentes interventions sur ce site, je me suis souvent exprimé avec clarté sur ce sujet.

3.Posté par lePacifique le 08/07/2010 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ NKEM

Je pense que vous n'avez rien compris du geste des membres du gouvernement.A mon avis,ils ont simplement montré par ce geste que la lutte contre l'insalubrité ne se limite pas à une certaine catégorie de personne.Par conséquent que tu soit ministre,Directeur,chef de je ne sais quel département;la lutte contre l'insalubrité concerne tout le monde.

Concernant vos questions,je pense qu'elles sont pertinentes.Cependant,il ne faut pas tout attendre de l'État quand même.

4.Posté par le conquérant du bled le 09/07/2010 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE PACIFIQUE TU ES VRAIMENT UN RAT DES MERS COMME TON BIAFREI !!! JE NE SAIS DANS QUEL MONDE TU VIES? !MAIS TU DOIS AVOIR UNE GRAINE DANS TON CERVEAU DE RAT..................

5.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 09/07/2010 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les partisans d'Ali veulent nous ramener des siècles en arrière. Figurez-vous que la démolition du stade omnisport se fait à coups de marteaux, notre pays ne peut pas s'offrir des marteaux-piqueurs et autres engins nécessaires modernes...ces émergents se moquent denous tout de même!

6.Posté par NKEM le 09/07/2010 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ 3.Posté par lePacifique :

Cher ami, vous dites bien "Je pense que . . . ". Je vous reconnais tout à fait ce droit naturel qu'a tout être humain normalement constitué, de pouvoir PENSER ET DIRE CE QU'IL PENSE. Certes, il me semble avoir bien reconnu le symbolisme soustendu dans l'acte ( . . . vous avez certainement un peu raison dans ce que vous avancez . . . ) posé par certaines hautes personnalités du pays.

En d'autres termes, je soutiens qu'un tel acte (même symbolique) paraît mal venu aujourd'hui. En ce que le Gabon notre pays dispose de suffisamment de moyens :

* financiers = ventes massives des bariles de pétrole et autres matières premières, etc . . .

* compétences = fait dénoncé dans mes précédentes interventions sur ce même site, au sujet de l'insalubrité dans nos villes.

Vous dites bien que la lutte contre l'insalubrité ne se limite pas à une seule catégorie de personnes. Je vous le concède et je pense comme vous. Cependant, savez-vous aussi à quoi devraient "en principe" servir l'argent collecté auprès de TOUT LE MONDE (pas à une seule catégorie de personnes) à travers les impôts et d'autres taxes communales ? INFORMEZ-VOUS BIEN ! Vivant ici en Europe et étant du domaine en question, je peux vous dire que je sais très bien de quoi je parle.

Par ailleurs, trouvez-vous cohérent de leur part, d'avoir attendu début juillet 2010 pour se sentir un peu gênés de l'insalubrité qui mine et avilit nos villes ? La vraie solution à ce problème d'insalubrité = Elaborer des plans cohérents de gestion des ordures ( d'où affectation des moyens à hauteur de l'ampleur du problème + affectation des spécialistes dans la matière pour mettre leurs savoir-faire en pratique et au seul service du pays ).

Je ne fais pas du tout de la politique, rassurez-vous cher monsieur. C'est sans doute le temps qui me manque. Autrement dit, j'aurais bien voulu rencontrer certains Maires de nos villes gabonaises, pour essayer de voir avec eux comment je peux essayer d'apporter ma modeste contribution dans la résolution de cette question de l'Insalubrité dans nos villes gabonaises. Ca devient plus qu'une honte pour nous tous.

Je vous remercie !

7.Posté par Kidordin le 09/07/2010 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même si je regrette le ton virulent, voire les insultes, de certaines des interventions précédentes , je trouve pour ma part qu'il y a un peu de vrai dans chacun des commentaires:

- Je trouve positif que les ministres montrent l'exemple, cela signifie qu'ils ne sont pas statutaires. Comme quelqu'un l'a dit, la propreté est l'affaire de tous et les ministres signalent ainsi qu'ils se sentent concernés et font preuve de suffisamment d'humilté pour mettre la main à la pâte.
Ce serait donc franchement ridicule de leur jeter la pierre pour ce geste positif.

- Mais je crains que cela reste l'initiative d'un jour ou de quelques fois, ce qui serait dommage parce que cela décrédibiliserait la mesure et découragerait (encore une fois) les gens. Comme l'a écrit quelqu'un précédemment, il est indispensable que la mesure soit soutenue par "un plan cohérent de gestion des ordures dans nos villes" (sic).

Donc pour moi c'est une bonne idée (il faut lui laisser sa chance) mais j'attends de voir si elle perdure dans le temps et comment elle s'intègre dans un programme plus global.
(Je met aussi un bémol pour les menaces de répression et de sanction sous-entendues par Monsieur Biyoghé Mba car je trouve que cela atténue le caractère positif et constructif de la mesure. Il faudra donc juger de la justesse de ces sanctions: tout d'abord voir si des sanctions seront effectivement prises et quelles seront-elles, à qui elles seront appliquées et sur quelle base).


Kid Ordin.


8.Posté par NKEM le 09/07/2010 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Kid Ordin : Tout à fait d'accord avec vous, il n'y a pas lieu d'adresser des injures à l'encontre des gens dans un tel contexte de débats. Toutefois, je répète et signe qu'il n'appartient pas aux (ou à un ) ministre(s) de balayer les rues sales pour montrer l'exemple. Le meilleur exemple attendu d'un ministre ou Premier ministre africain, c'est d'affecter des moyens adéquats dans des domaines rencontrant des difficultés. Cela me paraît un peu risible de laisser pourir la situation pendant plusieurs années sans rien faire, et de se lever un beau matin pour donner en quelques heures ou minutes, l'exemple d'une solution qui n'en est pas une.
La gestion des ordures (mon Dieu, quel langage devrais-je parler pour mieux me faire comprendre ?) relève des compétences toute particulières : le Premier ministre et les ministres Gabonais disposent de tous les moyens pour éradiquer l'insalubrité honteuse dans nos villes (finances + Gabonais spécialisés dans la matière mais en errance professionnelle désespérée).

Idée de "SANCTIONS" , très négative - Pourquoi ? Des programmes de sensibilisation à la problématique seraient plus adaptés à la situation. Je me rappelle d'un Contrat que j'avais eu il y a de cela quelques années, dans la région de Reims. L'on avait essayé d'impliquer toutes les composentes de la société dans un projet Environnemental. Et pourquoi ne pas tenter de telles initiatives dans nos pays africains, au lieu de brandir la menace et la brutalité à nos parents ?

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...